Suisse francophone : un village menacé par des gitans

Si vous avez un champ, cela peut vous arriver du jour au lendemain, et la République vous laissera en plan.

[MAJ 28/07/12 : risques sanitaires méconnus, voir en bas d’article]

Ces gens, présentés par la presse locale comme « d’origine française » (sic), se sont installés dimanche après-midi sans crier gare et sans aucune autorisation sur un champ de la région. Averti dimanche tard dans la soirée, le propriétaire du terrain, Paul Kunz, les a sommés de quitter les lieux dès le lendemain, mais sa requête est restée vaine.

Pire, la discussion entre les agriculteurs et les gitans a tourné au vinaigre, ces derniers ayant même proféré des menaces de mort. « Il m’ont dit que si je posais une roue de mon tracteur sur le champ, ils me tueraient… Qu’ils raseraient tout le village et incendieraient nos fermes », explique l’exploitant du champ, Simon Turin.

Tout le village s’est mobilisé autour de Simon Turin dans l’espoir de voir les 80 caravanes quitter les lieux. « Les tracteurs sont prêts. Nous ne nous laisserons pas davantage intimider. »
La police est intervenue, mais pour tenter de calmer l’ambiance. Elle n’ose ou ne veut pas expulser les gitans, qui profitent d’une lacune juridique suisse.
Contactée, le ministre de la Sécurité de l’Etat du Valais, Esther Waeber-Kalbermatten, n’envisage pas de solution pour l’heure. Et ne semble pas considérer l’ampleur de la situation: «La police fait son maximum pour assurer la sécurité de la population. Elle répond aux ordres du ministère public.» (source)
Continuer la lecture de « Suisse francophone : un village menacé par des gitans »

Rafle de militants « d’extrême-droite » à Toulouse

Les flics devant le local "identitaire"

[Mise-à-jour 30 juin :
Deux militants du Bloc identitaire ont été mis en examen pour « participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations », a indiqué le procureur de la République de Toulouse Michel Valet. Ils ont tous deux été mis en examen « pour violences en réunion ». Celui qui est soupçonné d’avoir porté les coups à l’étudiant chilien, a été placé en détention provisoire.]

Le GIPN (!) et les policiers de la sûreté départementale de Toulouse ont mené une série de perquisitions et d’arrestations hier mercredi dans la ville et ses environs, et notamment au local du Bloc identitaire.

14 personnes de cette mouvance ont été interpellées et certaines sont encore gardées à vue.

La police les soupçonne d’être mêlées à ce qui est présenté faussement comme l’agression délibérée et gratuite, dans la nuit du 31 mars dernier, d’un « étudiant chilien » de 36 ans (!), souffrant suite à cela de lourdes séquelles (hémiplégie).

D’après nos renseignements, la réalité est bien différente.
Continuer la lecture de « Rafle de militants « d’extrême-droite » à Toulouse »

Allemagne : les salafistes attaquent la police, 80 interpellations, des policiers blessés

Vu sur Fdesouche : Les autorités allemandes ont indiqué mercredi qu’une enquête a été ouverte sur 81 personnes après de violents affrontements entre des musulmans ultra-conservateurs et la police. Ces musulmans protestaient contre une manifestation d’un parti patriote, et la police .
Un porte-parole de la police a déclaré que 44 membres d’un même groupe salafistes et 37 autres personnes qui s’étaient rassemblées devant une mosquée dans la ville de Solingen pour une contre-manifestation ont été interrogées avant d’être relâchées.

Infiltration et provocation policière à l’extrême-gauche

Pendant sept ans et dans toute l’Europe, le policier anglais Mark Kennedy s’est fait passer pour un gauchiste radical. En France, il a fourni à la DCRI des informations sur les mis en examen de Tarnac.

Il a aussi commis des délits graves et poussé les autres à faire de même.

Récit ici (attention site nul, par ailleurs)

Police et justice britanniques extrêmement efficaces

contre les « racistes » (blancs) bien sûr.

Ainsi, The Guardian évoque l’histoire d’un jeune internaute britannique (21 ans) qui a publié la semaine dernière des messages « racistes » sur le réseau social  Twitter, alors qu’il était dans un bar avec des amis pendant un match de football. Il avait invité un joueur africain à « retourner dans (son) champ de coton ».

Dès le lendemain dimanche, la police est intervenue pour arrêter l’internaute et le déférer devant un tribunal pour « insultes racistes publiques pouvant inciter à la violence ».
Quelques jours après, le jeune homme a été condamné à 56 jours de prison.

Tandis que le délire totalitaire des démocraties occidentales atteint des sommets, les nombreux gangs d’immigrés pakistanais (concrètement racistes) continuent à s’adonner tranquillement à la traite des jeunes Anglaises (ici et ).

Affaire Piss-Christ : plusieurs gardes à vue !

[Exclusivité CI]
Nous avons appris, de source sûre, que plusieurs personnes ont été placées en garde à vue lundi dernier à Paris, dans le cadre de l’enquête sur la destruction du « Piss Christ » (avril 2011).
Pour mémoire, il s’agissait d’une prétendue œuvre d’art blasphématoire qui fut exposée à Avignon, la cité des papes, et représentant un crucifix plongé dans un bain d’urine et autres substances…
Trois personnes, des jeunes catholiques, ont donc passé la journée de lundi au commissariat avant d’être relâchées dans la soirée.
Au moins une autre personne, ne s’étant pas présentée à la convocation, va être recherchée par la police.
L’enquête de police va se poursuivre avant qu’éventuellement, le parquet n’enclenche des poursuites à l’encontre des personnes auditionnées.

Le Comité de soutien aux victimes de la répression (CSVR) a d’ores-et-déjà annoncé qu’il s’engageait « à soutenir, dans la mesure de ses moyens, les personnes qui seraient inquiétées suite à l’affaire du « Piss Christ » d’Avignon. »
N’hésitez pas à soutenir, de votre côté, cette excellente association.
Continuer la lecture de « Affaire Piss-Christ : plusieurs gardes à vue ! »

Le chaos racial en Europe entraîne des morts

A Liège, en Belgique, un immigré maghrébin dénommé Nordine Amrani a attaqué la foule à coups d’explosifs et d’armes automatiques. On dénombre actuellement, parmi ses victimes, 5 morts et plus de 120 blessés.
Le plus fou, dans cette histoire, c’est que cette « chance pour la Belgique » avait été condamnée, il y a 3 ans, à 5 ans de prison ferme !
Et ce pour détention, chez lui, d’une dizaine d’armes très dangereuses (lance-roquette, AK47, fusils de précision, etc.)  et de 9.500 pièces (dont des silencieux), ainsi que pour la culture de 2.800 plants de cannabis !
Que fichait-il encore en liberté et dans ce pays ?!

En Italie, à Florence, un homme de 50 ans a ouvert le feu sur plusieurs étrangers africains avant de mettre fin à ses jours. Deux « vendeurs à la sauvette » ont succombé.
Les médias le présentent comme « d’extrême-droite ». Il est possible que l’homme ait « pété les plombs » face à la situation terrible dans laquelle l’immigration massive plonge l’Italie et de nombreux pays d’Europe.

Exclusivité : 40 catholiques arrêtés par la police

12h12 : Après un contrôle d’identité dans le bus, les catholiques sont désormais libres.

11h44 : 25 catholiques de plus dont le docteur Dor viennent d’être embarqués dans un deuxième car de la police. Il semblerait que la prière publique organisée par SOS TOUT PETITS ait été interdite hier. Quant aux rouges ils continuent à circuler librement.

11h35 : les 15 catholiques (dont trois personnes âgées) sont actuellement dans un bus place de la République.

11h01 : Le chapelet organisé par SOS TOUT PETITS qui se tient actuellement aux abords de l’hôpital Tenon à Paris est une nouvelle fois victime de l’attaque de groupuscules d’extrême gauche. Alors que les communistes seraient une centaine en face, 15 militants catholiques se sont fait arrêter par la police et emmenés dans « un panier à salade » (bus de la police) laissant libre court aux éructations de 100 gauchistes.
Source : un catholique actuellement arrêté.

Réactions et répression autour du spectacle blasphématoire

Mise-à-jour 20h
Les interpellés de samedi soir viennent d’être libérés après pas moins de 48h de garde-à-vue : de vrais criminels !
Des gardés-à-vue de dimanche soir sont poursuivis pour – ne riez pas – atteinte à la liberté d’expression !
___________________

Depuis jeudi dernier, les actions de jeunes Français scandalisés à juste titre par la pièce scatologique antichrétienne de Castellucci (ci-contre des gamins lançant des projectiles sur le portrait du Christ au cours de la pièce) n’ont pas cessé.
En effet, chaque soir, des jeunes ont perturbé la représentation.
La répression ne faiblit pas, et des gardes-à-vue tombent tous les soirs.
Vendredi soir, 20 personnes ont été interpellées pour « jets de projectiles » et « manifestation non déclarée ».
Samedi soir, un groupe de partisans de la décence a investi la scène, comme jeudi.
Le spectacle a là encore été bien retardé.
A la suite de quoi, 5 personnes étaient toujours en garde-à-vue à 12h ce lundi ! Ils vont avoir droit à 48h…
Ils échappent à la comparution immédiate mais auront droit à un procès plus tard.

La « justice » a ses priorités…

Contre-info poursuit ses investigations et nous vous tiendrons au courant dès que nous aurons des nouvelles ou des détails.

Les coptes en difficulté

Suite à la destruction d’une église dans le centre d’Alexandrie par le gouvernement, les coptes ont manifesté leur colère. Voici comment la nouvelle police démocratique égyptienne s’est occupée de leur cas.

[flashvideo file=video/egypte.flv /]

Merci à Miserecord

Différentes techniques d’interrogatoire

Dans les milieux « droitards », il est de bon ton de dire que la police c’est l’ordre, qu’elle est avec nous, qu’elle aussi en a marre de la racaille. Non, la police n’est pas avec nous. La police ne fait qu’obéir aux ordres donnés par le gouvernement ; elle est là pour protéger la République et maintenir le désordre qui en résulte.
Si certains policiers clairvoyants sont effectivement proches, il n’en reste pas moins que pour nourrir leur famille les policiers font ce qu’on leur dit de faire. Tout militant doit se renseigner sur les méthodes d’interrogatoire de la police pour ne pas tomber dans certains pièges :

1.) L’argumentation logique

Dans le cas où la preuve de la culpabilité du suspect a été apportée, l’enquêteur peut choisir de faire appel à ses capacités de rationalisation.

Continuer la lecture de « Différentes techniques d’interrogatoire »

Racket et répression des automobilistes : l’Union européenne s’en mêle

Alors que l’amende de stationnement passe demain (1er août) de 11 à 17 euros (!), une autre mauvaise nouvelle tombe.

Les polices des pays vassaux de l’Union européenne vont en effet adopter une politique commune en matière de « sécurité routière » et d’infractions commises dans tous ces pays.

Le Parlement européen a donné son feu vert, le 6 juillet dernier, aux nouvelles règles de coopération qui verront bientôt la police recevoir les coordonnées des auteurs d’infractions issus d’un autre État membre. L’échange des informations d’immatriculation des véhicules entre États membres deviendra bientôt la règle : les titulaires de plaques non françaises flashés en France seront poursuivis chez eux, et les Français flashés à l’étranger seront harcelés ici…

Totalitarisme démocratique en Grande-Bretagne

Les directeurs d’établissements scolaires auront désormais davantage de pouvoir pour licencier les enseignants membres du British National Party (BNP, le parti patriotique local).

Les nouvelles règles instaurées sont le résultat des plans mis en place par le ministre de l’Education, Gove Michael, qui l’an dernier a déclaré que l’adhésion au BNP n’est pas « compatible avec le métier d’enseignant ».

Elles visent les enseignants susceptibles d’égratigner dans leurs cours « les valeurs fondamentales britanniques », c’est-à-dire ceux qui seraient soit proches de l’islam radical, soit simplement nationalistes…
Continuer la lecture de « Totalitarisme démocratique en Grande-Bretagne »