Le ministère des Armées passe à la théorie du genre ! Appelez-moi « la maréchale » pourront bientôt dire les engagés à leurs chefs

Le ministère des Armées bascule à son tour dans la folie gauchiste la plus furieuse, reprenant la grotesque  « théorie du genre ».

Dans l’un de ses formulaires, à destination de ses employés, il (ou son sous-traitant) propose donc de s’identifier comme « homme », « femme » ou encore « non binaire » (ni homme ni femme quoi, un peu comme « je ne sais pas »), ou même « autre » (chien ? hélicoptère ? …?) !

Bienvenue chez les fous.
Au passage, on s’étonnera qu’ils demandent encore l’âge (horrible discrimination) ou le grade : cette conception hiérarchique radicale, c’est quasiment du fascisme !

PS : rappel de ce qu’est un « non binaire » :

Pédophilie. L’abject Jack Lang déclare en être étranger

Les accusations contre Jack Lang en matière pédophilie sont nombreuses. Pourtant, cet homme abject dit être « étranger« , « être en dehors de tout ça » (sic) à ces « mondanités » (re-sic). (Il parle d’inceste et de pédophilie). Evidemment, comme les autres, il prétend être au courant de rien.

https://twitter.com/Europe1/status/1351069095115038720

Rappelons que Bernard Kouchner a justifié avoir signé la pétition pro-pédophilie en 1977 à la demande de Lang, qui, dans une chutzpah sans pareil dit être étranger de tout cela ! Ainsi, voilà comment Kouchner se défend, sans pourtant être remis en cause par Lang : « Sa pétition ? Mais la pétition de Matzneff, je ne l’ai même pas lue ! Daniel Cohn-Bendit et moi l’avons signée parce que Jack Lang nous l’avait demandé » Source

Par ailleurs, on écoutera ce que disait le regretté Roger Holeindre à ce sujet en 1998. Jamais Lang n’a jamais porté plainte contre Holeindre pour diffamation.

La commission pour lutter contre l’inceste sera présidée par Elisabeth Guigou, proche du pédophile Olivier Duhamel

Dans cette République, tout est à l’envers, y compris quand elle veut bien faire, à moins qu’elle ne veuille que faire semblant de bien faire…

Ainsi, une commission pour lutter contre l’inceste a été créée, et sur le papier, l’objectif est très louable car il s’agit de lutter contre ce fléau. Mais tout de suite, on reste interloqués quand on voit la composition de cette commission, à commencer par sa présidente, Elisabeth Guigou. Cette dernière a fait toute sa carrière dans la République et a atteint le Graal, devenant membre du Siècle en 1990. Parallèlement, puisque tout ce monde se côtoie, elle est devenue amie proche d’Olivier Duhamel, Président dudit Siècle, au point d’être invitée dans sa maison personnelle de Sanary-sur-Mer (Var). Or, ce dernier vient d’être violemment accusé de pédophilie, abusant de son beau fils. Dans une société saine, ces simples faits exigeraient que Guigou démissionne de ses fonctions (comment peut-elle être crédible ?). Mais non, c’est l’inverse qui se passe et elle s’accroche à sa commission, sans doute très lucrative, arguant qu’elle ne savait pas alors qu’elle s’est déjà rendue à titre privé dans la même maison où les méfaits ont eu lieu… D’ailleurs, une remarque : Il paraît très suspect qu’elle ne sût rien alors que manifestement tout le gratin était au courant des agissements du pédophile, y compris les parents de la victime, la mère (suicidée depuis), ainsi que le père, un certain Bernard Kouchner !

Elisabeth Guigou n’est du reste pas la seule dans ce cas, puisque le directeur de Sciences po, Frederic Mion, Continuer la lecture de « La commission pour lutter contre l’inceste sera présidée par Elisabeth Guigou, proche du pédophile Olivier Duhamel »

Paris. Un magistrat pro-migrant mis en examen pour proxénétisme

La réalité dépasse parfois la fiction.

Le Parisien nous informe qu’un magistrat de 58 ans « humaniste, (…) très soucieux des droits de l’homme – et notamment des étrangers – et peu friand de la détention provisoire systématique » est mis en examen pour proxénétisme et placé sous contrôle judiciaire. La pauvre femme, d’origine gabonnaise, qu’il aurait rendue à l’état d’esclave sexuelle est âgée de 35 ans de moins que lui. Le quotidien ne nous dit pas dans quelles conditions ils se sont rencontrés et qui elle est (serait-elle une sans papier dont il aurait profité de la vulnérabilité ?) Madame était hébergée chez lui depuis 2017, le revenu des passes était partagé entre les deux et c’est seulement en 2019, après qu’il l’eut virée de chez lui qu’elle a porté plainte. Officiellement, ils ont eu un enfant ensemble… ce qui reste à confirmer car comment connaître le père d’un enfant d’une prostituée ?

Le pire, dans cette histoire est la réaction de l’administration judiciaire qui n’a pas suspendu le juge qui continue donc à exercer. Certes, si tout le monde reste présumé innocent jusqu’à son procès, quelle est la crédibilité d’un magistrat à juger toute sorte de problèmes alors que lui-même est impliqué dans des affaires si sordides ?

Folie gauchiste : exemple avec le langage du planning familial qui ne veut plus parler de « femmes »

Cette institution féministe et avorteuse, qui prétendait défendre le « droit des femmes », ne veut désormais plus prononcer leur nom.

La gauche est une maladie mentale, qui ira toujours plus loin tant qu’elle n’est pas arrêtée et refoulée.

Aucune description de photo disponible.

La Troïka Kinsey, Rockefeller et Cia, ou le Mal au service du Nouvel ordre mondial – par Marion Sigaut et Judith Reisman

Marion Sigaut (livres ici) rend compte de la dernière étude de Judith Reisman :

« Dévouée depuis quarante ans à la défense des enfants contre la pieuvre pédosadique, Judith Reisman nous livre sa dernière analyse des liens entre la révolution sexuelle, la philanthropie des Rockefeller et les manipulations de la CIA. Ou la collusion entre la dépravation sexuelle, la science sans conscience et les services secrets. Terrifiant. »

« Petit Bateau » sombre dans le militantisme LGBT le plus furieux

« Petit Bateau » est une vieille marque française d’habillement, spécialisée dans les vêtements pour enfants.

Au lieu d’être sensible au sort de ces petits, qui ont besoin d’un père et d’une mère et d’une famille normale, la marque verse dans le militantisme contre-nature le plus crasse.
En utilisant de façon floue et détournée le mot « amour », elle diffuse en effet sur les réseaux sociaux des photos accompagnées d’un récit mielleux et absurde  présentant une relation entre lesbiennes qui ont voulu, comme on veut un cadeau, un enfant alors que la nature ne leur permet évidemment pas.

De nombreuses personnes attachées à l’ordre de la nature et au bien des enfants ont exprimé en commentaire leur effarement et leur désir de ne plus acheter chez cette marque gauchiste.

Macron s’entoure de davantage encore d’homosexuels militants à l’Elysée

Y a-t-il une politique de discrimination contre les hétérosexuels à l’Elysée ?

Le proche d’Alexandre Benalla qui siège à l’Elysée y organise déjà des soirées à thème afro-homosexuelles.

Macron à l’Elysée, entouré de travestis invertis, heureux. (Fête de la musique)

Mais sur le plan professionnel, Macron recrute aussi des adeptes très visibles des mœurs contre-nature.
Il y avait par exemple Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique, qui s’affichait en une de la presse de caniveau (Paris Match) avec son compagnon de dépravation.
Il y avait aussi le très délicat Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. Ce dernier a la joie de voir arriver en haut de l’Etat son compère Stéphane Séjourné (ils sont « pacsés » !), en tant que conseiller politique d’Emmanuel Macron…
Ce Séjourné avait déjà travaillé avec Emmanuel Macron quand ce dernier était à Bercy, puis à son arrivée à l’Élysée. Il avait aussi fondé le mouvement « Les jeunes avec Macron » en 2015…

Notons qu’il démarre en fanfare sa nouvelle activité avec une déclaration scandaleuse sur le « complotisme ».

C’est la première fois que ce que les médias présentent comme un « couple » inverti va se retrouver ainsi à la tête de l’Etat.

De futurs ministres ?

A propos de la militante anti-homme Alice Coffin et son fantasmé « Génie lesbien »

Pourquoi ces lesbiennes qui méprisent les hommes font-elles tout pour leur ressembler ?! Il s’agit évidemment d’un trouble psychiatrique.
Un commentaire (anonyme) que nous avons trouvé pertinent :
Le génie lesbien, de Alice Coffin | Éditions Grasset« Si son visage vous est familier, c’est parce qu’elle ressemble à Philippe de Villiers qui aurait changé de sexe, mais vous ne la connaissez sans doute pas.
Alice Coffin, c’est cette conseillère de Paris écologiste qui s’est mise sous les projecteurs pendant l’été grâce à un coup d’éclat politique, la disgrâce du maire du IVème arrondissement de Paris et adjoint à la Culture d’Anne Hidalgo, Christophe Girard.

Des gendarmes se mettent en scène soutenant la perversion sexuelle et l’inversion des mœurs

« Quatre gendarmes qui traversent sur un passage piéton aux couleurs arc-en-ciel, comme dans la célèbre série de photos de Beatles sur Abbey Road, en 1969. Le cliché, très inattendu, a été publié ce lundi 12 octobre par la gendarmerie de Vaucluse sur son compte Facebook. Les gendarmes traversent ainsi la rue de la République, à Avignon, sur l’un trois passages piétons peints en soutien au mouvement LGBT + (lesbiennes, gays, bi, transgenres, intersexe), le mercredi 7 octobre, à l’occasion de la semaine nationale du Refuge, association venant en aide aux jeunes victimes d’homophobie ou de transphobie. » (source)

Quel beau symbole ! Tout ça sur la « rue de la République » maçonnique !
Voilà à quoi sont payées ces forces de « l’ordre » pendant que les Français sont submergés par la criminalité.

Paris. Pierre Aidenbaum, ex-adjoint d’Anne Hidalgo, ex-président de la LICRA, mis en examen pour «viol» et «agressions sexuelles»

Ex-adjoint d’Anne Hidalgo à Paris, Pierre Aidenbaum a été mis en examen pour « viol » par personne ayant autorité et « agressions sexuelles » nous apprend Le Figaro. C’est donc le deuxième ex-maire adjoint d’Anne Hidalgo mis en examen dans une affaire sordide.

Cette mairie, qui avait été qualifiée de « Pédoland » par des manifestants se contente de déclarer : « La Maire de Paris prend connaissance de cette mise en examen pour des faits extrêmement graves. Elle demande à l’intéressé de démissionner immédiatement de son mandat de conseiller de Paris », a indiqué la mairie à l’AFP. Consternant !

Effrayant : une émission met en scène un enfant « transgenre » de 8 ans

https://i0.wp.com/media.gqmagazine.fr/photos/5f7d58ec98c274a8707da05a/16:9/w_3840%2cc_limit/Quotdien-GQ.jpg?resize=840%2C472&ssl=1
Horrible image : d’un côté un gamin perdu et manipulé, de l’autre un pervers qui se délecte

Nous vivons vraiment une époque de malades. Et nous ne parlons pas de ce pauvre enfant, même si les adultes qui jouent avec lui vont finir par en faire un vrai malade mental, dépressif et vraiment suicidaire.

Ce garçon de 8 ans a dit un jour à ses parents qu’il « était une fille ».
Que lui ont-ils soufflé auparavant ? Que lui ont-il montré comme videos ?
Car, autant un enfant peut dire à un moment « j’aurais voulu » ou « je voudrais » être une fille ou un garçon – ce qui est classique et n’a rien d’inquiétant –, autant le « je suis » ne peut venir tout seul, ce n’est nullement naturel…
Bref, ses parents l’ont pris au mot et traitent maintenant ce garçonnet  – qui ne connait donc pas grand chose à la vie – logiquement influençable, comme une fille, le présentent comme tel…

Et encore, c’est l’hypothèse optimiste (l’accoutrement bizarre du petit et ses oreilles de chaton peuvent faire penser à des rituels type MK ou autres choses horribles).

Ces parents indignes se sont de plus fait une joie d’aller militer à la télévision, avec leur petit traumatisé, pour propager et banaliser leur vision du monde bobo déconnectée de toute réalité.
Ils se sont donc retrouvés dans l’émission gauchiste Quotidien, de l’infect Yann Barthès, de mœurs douteuses, sur la chaîne TMC appartenant au groupe TF1.

A combien d’autres parents vont-ils donner des idées délirantes et contre-nature que ceux-ci projetteront chez leurs enfants ?!

TF1 prépare d’ailleurs un film de propagande, bien sûr dégoulinant d’émotion de « bons sentiments », sur l’histoire d’un enfant « transgenre » face à ses parents penauds…

Belgique : une « femme » « transgenre » nommée vice-Premier ministre, une première en Europe

L’eurodéputé qui se fait appeler Petra De Sutter a été nommé ministre de la Fonction publique et des entreprises publiques et vice-Premier ministre du nouveau gouvernement belge.
Cet homme de 57 ans se prend – ou du moins se fait passer – pour une femme depuis le début des années 2000.
Les paumés de l’époque moderne appellent ce genre d’hommes des « femmes transgenres », croyant qu’on peut échapper à sa nature d’homme ou de femme et en changer à son gré !
Petra De Sutter, politicien « vert» (c’est-à-dire en réalité gauchiste), est devenu le premier homme travesti à accéder à une telle fonction en Europe.

Quelle époque…

Source

Paris : Hidalgo multiplie par deux les subventions aux associations LGBT !

Saleté, insécurité, circulation chaotique, énormes nids-de-poule sur les routes…
Autant de chantiers qui mériteraient plus d’attention et peut-être plus de moyens de la part de la municipalité parisienne.

Mais celle-ci, occupée par la gauche la plus « folle », a ses priorités financières.
Telle que le militantisme inverti et la promotion des mœurs contre-nature.

Ainsi, on apprend que, comme promis durant sa campagne, le maire de Paris vient de doubler le montant des subventions accordées aux associations militantes LGBT.

Continuer la lecture de « Paris : Hidalgo multiplie par deux les subventions aux associations LGBT ! »