Macron s’entoure de davantage encore d’homosexuels militants à l’Elysée

Y a-t-il une politique de discrimination contre les hétérosexuels à l’Elysée ?

Le proche d’Alexandre Benalla qui siège à l’Elysée y organise déjà des soirées à thème afro-homosexuelles.

Macron à l’Elysée, entouré de travestis invertis, heureux. (Fête de la musique)

Mais sur le plan professionnel, Macron recrute aussi des adeptes très visibles des mœurs contre-nature.
Il y avait par exemple Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique, qui s’affichait en une de la presse de caniveau (Paris Match) avec son compagnon de dépravation.
Il y avait aussi le très délicat Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. Ce dernier a la joie de voir arriver en haut de l’Etat son compère Stéphane Séjourné (ils sont « pacsés » !), en tant que conseiller politique d’Emmanuel Macron…
Ce Séjourné avait déjà travaillé avec Emmanuel Macron quand ce dernier était à Bercy, puis à son arrivée à l’Élysée. Il avait aussi fondé le mouvement « Les jeunes avec Macron » en 2015…

Notons qu’il démarre en fanfare sa nouvelle activité avec une déclaration scandaleuse sur le « complotisme ».

C’est la première fois que ce que les médias présentent comme un « couple » inverti va se retrouver ainsi à la tête de l’Etat.

De futurs ministres ?

A propos de la militante anti-homme Alice Coffin et son fantasmé « Génie lesbien »

Pourquoi ces lesbiennes qui méprisent les hommes font-elles tout pour leur ressembler ?! Il s’agit évidemment d’un trouble psychiatrique.
Un commentaire (anonyme) que nous avons trouvé pertinent :
Le génie lesbien, de Alice Coffin | Éditions Grasset« Si son visage vous est familier, c’est parce qu’elle ressemble à Philippe de Villiers qui aurait changé de sexe, mais vous ne la connaissez sans doute pas.
Alice Coffin, c’est cette conseillère de Paris écologiste qui s’est mise sous les projecteurs pendant l’été grâce à un coup d’éclat politique, la disgrâce du maire du IVème arrondissement de Paris et adjoint à la Culture d’Anne Hidalgo, Christophe Girard.

Des gendarmes se mettent en scène soutenant la perversion sexuelle et l’inversion des mœurs

« Quatre gendarmes qui traversent sur un passage piéton aux couleurs arc-en-ciel, comme dans la célèbre série de photos de Beatles sur Abbey Road, en 1969. Le cliché, très inattendu, a été publié ce lundi 12 octobre par la gendarmerie de Vaucluse sur son compte Facebook. Les gendarmes traversent ainsi la rue de la République, à Avignon, sur l’un trois passages piétons peints en soutien au mouvement LGBT + (lesbiennes, gays, bi, transgenres, intersexe), le mercredi 7 octobre, à l’occasion de la semaine nationale du Refuge, association venant en aide aux jeunes victimes d’homophobie ou de transphobie. » (source)

Quel beau symbole ! Tout ça sur la « rue de la République » maçonnique !
Voilà à quoi sont payées ces forces de « l’ordre » pendant que les Français sont submergés par la criminalité.

Paris. Pierre Aidenbaum, ex-adjoint d’Anne Hidalgo, ex-président de la LICRA, mis en examen pour «viol» et «agressions sexuelles»

Ex-adjoint d’Anne Hidalgo à Paris, Pierre Aidenbaum a été mis en examen pour « viol » par personne ayant autorité et « agressions sexuelles » nous apprend Le Figaro. C’est donc le deuxième ex-maire adjoint d’Anne Hidalgo mis en examen dans une affaire sordide.

Cette mairie, qui avait été qualifiée de « Pédoland » par des manifestants se contente de déclarer : « La Maire de Paris prend connaissance de cette mise en examen pour des faits extrêmement graves. Elle demande à l’intéressé de démissionner immédiatement de son mandat de conseiller de Paris », a indiqué la mairie à l’AFP. Consternant !

Effrayant : une émission met en scène un enfant « transgenre » de 8 ans

https://i0.wp.com/media.gqmagazine.fr/photos/5f7d58ec98c274a8707da05a/16:9/w_3840%2cc_limit/Quotdien-GQ.jpg?resize=840%2C472&ssl=1
Horrible image : d’un côté un gamin perdu et manipulé, de l’autre un pervers qui se délecte

Nous vivons vraiment une époque de malades. Et nous ne parlons pas de ce pauvre enfant, même si les adultes qui jouent avec lui vont finir par en faire un vrai malade mental, dépressif et vraiment suicidaire.

Ce garçon de 8 ans a dit un jour à ses parents qu’il « était une fille ».
Que lui ont-ils soufflé auparavant ? Que lui ont-il montré comme videos ?
Car, autant un enfant peut dire à un moment « j’aurais voulu » ou « je voudrais » être une fille ou un garçon – ce qui est classique et n’a rien d’inquiétant –, autant le « je suis » ne peut venir tout seul, ce n’est nullement naturel…
Bref, ses parents l’ont pris au mot et traitent maintenant ce garçonnet  – qui ne connait donc pas grand chose à la vie – logiquement influençable, comme une fille, le présentent comme tel…

Et encore, c’est l’hypothèse optimiste (l’accoutrement bizarre du petit et ses oreilles de chaton peuvent faire penser à des rituels type MK ou autres choses horribles).

Ces parents indignes se sont de plus fait une joie d’aller militer à la télévision, avec leur petit traumatisé, pour propager et banaliser leur vision du monde bobo déconnectée de toute réalité.
Ils se sont donc retrouvés dans l’émission gauchiste Quotidien, de l’infect Yann Barthès, de mœurs douteuses, sur la chaîne TMC appartenant au groupe TF1.

A combien d’autres parents vont-ils donner des idées délirantes et contre-nature que ceux-ci projetteront chez leurs enfants ?!

TF1 prépare d’ailleurs un film de propagande, bien sûr dégoulinant d’émotion de « bons sentiments », sur l’histoire d’un enfant « transgenre » face à ses parents penauds…

Belgique : une « femme » « transgenre » nommée vice-Premier ministre, une première en Europe

L’eurodéputé qui se fait appeler Petra De Sutter a été nommé ministre de la Fonction publique et des entreprises publiques et vice-Premier ministre du nouveau gouvernement belge.
Cet homme de 57 ans se prend – ou du moins se fait passer – pour une femme depuis le début des années 2000.
Les paumés de l’époque moderne appellent ce genre d’hommes des « femmes transgenres », croyant qu’on peut échapper à sa nature d’homme ou de femme et en changer à son gré !
Petra De Sutter, politicien « vert» (c’est-à-dire en réalité gauchiste), est devenu le premier homme travesti à accéder à une telle fonction en Europe.

Quelle époque…

Source

Paris : Hidalgo multiplie par deux les subventions aux associations LGBT !

Saleté, insécurité, circulation chaotique, énormes nids-de-poule sur les routes…
Autant de chantiers qui mériteraient plus d’attention et peut-être plus de moyens de la part de la municipalité parisienne.

Mais celle-ci, occupée par la gauche la plus « folle », a ses priorités financières.
Telle que le militantisme inverti et la promotion des mœurs contre-nature.

Ainsi, on apprend que, comme promis durant sa campagne, le maire de Paris vient de doubler le montant des subventions accordées aux associations militantes LGBT.

Continuer la lecture de « Paris : Hidalgo multiplie par deux les subventions aux associations LGBT ! »

La prison la plus agréable de France est pour les… criminels sexuels, notamment pédocriminels ! (reportage video)

Voilà qui est encore significatif de la « Justice » française.

Une prison confortable, à régime particulièrement doux, a été construite sous le règne du nuisible Robert Badinter.

Devinez qui profite de la plus agréable prison de France ? Les pires des criminels ! Les pédomanes…

Des hommes qui en plus, parfois (souvent?) ne semblent pas comprendre la gravité de leurs actes ni les regretter vraiment…
« Tout le monde fait des erreurs » ose dire l’un.
On leur propose une réinsertion sociale, comme si leur problème était d’ordre social. Ca promet.

L’ONU affirme que COVID19 et patriarcat sont liés !

C’est un propos particulièrement délirant, digne du gaucho-féminisme le plus dingue, qu’a tenu le Secrétaire général de l’ONU et qui est repris sur le compte twitter de l’organisation mondialiste :

« La pandémie de COVID-19 démontre ce que nous savons tous : des millénaires de patriarcat ont produit un monde sous domination masculine avec une culture sous domination masculine qui nuit à chacun – femmes, hommes, filles et garçons »

Les dirigeants du monde moderne sont des malades mentaux.

Pédoland à la mairie de Paris : enquête ouverte contre Christophe Girard, ex adjoint à la culture, pour viol sur mineur

Christophe Girard à côté d’Anne Hidalgo, sorcière gauchiste pro-LGBT

Christophe Girard qui a été maire-adjoint à la culture jusqu’à juillet 2020, c’est-à-dire reconduit dans ses fonctions après les dernières élections municipales de juin, est accusé de viol sur mineur. Cela fait suite à la polémique concernant sa relation avec le pédomane Matzneff.

Rappelons brièvement les faits.
Fin 2019, l’écrivain Gabriel Matzneff a été convaincu publiquement de pédophilie à la suite du livre d’une de ses anciennes victimes. Le livre révélait ce que le tout Paris savait déjà, mais, cette fois-ci, l’opprobre  frappa l’écrivain (partiellement toutefois : insistant sur sa prédation envers les adolescentes et pré-adolescentes, mais pas sur ses crimes envers des garçonnets) et cela allait éclabousser six mois plus tard l’un de ses meilleurs amis, Christophe Girard, maire-adjoint d’Anne Hidalgo.
Girard, plutôt que d’assumer la réalité prétendit que Matzneff n’était pas son ami, qu’ils ne se connaissaient que très peu et cette version a été celle que Hidalgo retint puisqu’elle n’a pas hésité à reconduire Girard dans ses fonctions après les dernières municipales du printemps dernier.

Cependant, en juillet dernier, de nouvelles informations accablantes pour Girard ont été révélées.
Non seulement les liens qu’il entretenait avec Matzneff étaient étroits – Girard est donc un fieffé menteur -, mais de surcroît il a été prouvé que les deux compères mangeaient régulièrement au restaurant, et cerise sur le gâteau, la note était payée par la mairie de Paris.
Continuer la lecture de « Pédoland à la mairie de Paris : enquête ouverte contre Christophe Girard, ex adjoint à la culture, pour viol sur mineur »

Le RN combat la « transphobie »

D’aucuns pourraient se réjouir qu’un responsable département de l’ex-FN dénonce à nouveau l’immigration massive.
Mais c’est pour mieux combattre la « transphobie » (hostilité contre la « transexualité »)…
Nous sommes sommés de trouver normal le choix de leur sexe par les gens et de valider un prétendu « changement de sexe ».
La conformation du parti à « l’air du temps » est quasi-complète.

« Cultura » s’en prend à la langue française et verse dans le féminisme le plus brutal

« Cultura », grosse enseigne de vente de « biens et loisirs culturels », s’est mis à la langue gauchiste pseudo « inclusive »…
Quelle insulte à la culture.
Et ils semblent déterminés :

L’image contient peut-être : texte qui dit ’Oreliane @Oreliane2 23h Cultura, vous pensez gagner des clients leur mails en écriture inclusive qui semble un comble un libraire pour raté. la et la dernière fois commande chez vous. Signé ex-nouvelle cliente Cultura 16 Cultura @Cultura réponse à @Oreliane2 Bonjour Oreliane, l'écriture inclusive est née de la volonté de faire changer les mentalités sur l'égalité homme/femme par le langage. cela est un soucis pour vous, nous ne vous retenons pas Très bonne continuation 10:47 AM 3 août 2020 Twitter Web App’

Nombreux seront ceux, amis de la culture, qui ne voudront plus entendre parler de « Cultura »…

Disneyland : incarnant Blanche-Neige, un homme chante « Un jour mon prince viendra »

photo d’illustration – DR

Qui va vouloir emmener ses enfants, ses petits garçons, chez cette entreprise folle furieuse ?!

« À défaut de ne pas avoir pu organiser la seconde édition de sa “Magical Pride” dans l’enceinte du lieu cette année, à cause de l’épidémie de coronavirus, Disneyland Paris a tout de même tenu à s’adresser à la communauté LGBTI en cette fin du mois des fiertés.

Dans une vidéo promotionnelle, publiée sur la chaîne YouTube du parc d’attractions vendredi 26 juin à l’occasion de sa réouverture prochaine, ce n’est pas une femme, mais un homme qu’on entend chanter les paroles de la chanson “Un jour, mon prince viendra”, tirée du film de 1937 “Blanche-Neige et les Sept Nains”. » (source)

La plateforme Airbnb en plein délire pervers « LGBT »

Le géant AirBnb (qui propose aux particuliers de louer sur de courtes durées leur bien immobilier) était déjà très engagé à gauche (la gauche milliardaire), obligeant ses utilisateurs à signer une charte « antidiscrimination » scandaleusement liberticide.

Il franchit une étape et diffuse désormais sur son application des publicités pour des spectacles de malades mentaux pervers :

Ceux qui veulent trouver un hébergement temporaire sans financer ces gauchistes se tourneront plutôt vers « Gens de confiance » ou « Le Bon coin ».