Irlande : un professeur catholique emprisonné pour avoir refusé d’utiliser les pronoms neutres d’un de ses élèves transgenre

Le totalitarisme progressiste progresse…

« Un délit d’opinion ? En Irlande, un professeur catholique a été emprisonné lundi 5 septembre, rapporte le Daily Mail. Son tort ? Avoir refusé d’user des pronoms neutres d’un de ses élèves transgenre. Enoch Burke, enseignant en allemand et histoire dans un établissement scolaire catholique irlandais, a été arrêté et traduit en justice. Devant le tribunal, il a affirmé avoir été suspendu par l’école pour avoir, en mai dernier, refusé d’appeler un de ses élèves « un garçon » comme étant « une fille ». Il a déclaré qu’une telle directive était « contraire aux Écritures » et allait à l’encontre de « l’éthique de [s]on école et de l’Église d’Irlande », et qu’il ne pourrait jamais l’accepter, car il n’est pas d’accord avec l’idéologie transgenre.

Continuer la lecture de « Irlande : un professeur catholique emprisonné pour avoir refusé d’utiliser les pronoms neutres d’un de ses élèves transgenre »

Trump se vante de connaître des informations scandaleuses sur les mœurs de Macron, d’après le magazine américain Rolling Stone

Rebondissant sur le fait que, lors de la récente perquisition de la demeure de Donald Trump par le FBI, des documents concernant le président français aient été saisis, le magazine américain Rolling Stone écrit :

« […]  Trump s’est vanté auprès de certains de ses plus proches collaborateurs – à la fois pendant et après son séjour à la Maison Blanche – qu’il connaissait des détails illicites sur la vie amoureuse du président français Emmanuel Macron, ont déclaré à Rolling Stone deux personnes connaissant le sujet. Et l’ancien président a même affirmé qu’il avait appris certaines de ces saletés grâce aux « renseignements » qu’il avait vus ou dont il avait été informé, selon ces sources. […] »

Bon, pour de nombreux Français, ce qui serait surprenant, c’est que Macron ait une vie sexuelle normale.

Pour rappel, voir aussi :
Soirée de débauche homosexuelle et africaine à l’Elysée pour la fête de la musique !

Le « Planning familial » sombre dans la folie furieuse

L’organisation internationale qui aide les femmes à commettre des infanticides contre le bébé qu’elles attendent (« IVG ») a publié des visuels totalement délirants, donnant à plein dans l’idéologie du « genre » :

Le gauchisme (au sens large) est bien évidemment une maladie malade. Ce qu’on en voyait il y a quelques décennies n’étaient que les premiers symptômes.

Elisabeth Borne annonce la création d’un poste d’« ambassadeur aux droix LGBT+ »

Grotesque et effarant.

Le Premier ministre socialo-macroniste Elisabeth Bornstein annonce solennellement – avec sa tête de bureaucrate soviétique – la création d’un nouveau poste au sein du prestigieux corps des ambassadeurs…
Il sera dédié à la défense des prétendus « droits » de diverses catégories de personnes qu’on qualifiait librement, il n’y a pas longtemps, de pervers sexuels…
Mais ce droit d’expression a été supprimé, lui, et l’on risque aujourd’hui des représailles judiciaro-policières si l’on désigne de façon trop objective les personnes qui s’adonnent à tel ou tel vice…

Bref, la mouvance homosexualiste militante est considérée par le gouvernement comme un pays.

En dépit de l’état pitoyable de la France sur tous les plans, l’une des priorités de ce gouvernement est officiellement de diffuser l’idéologie et les mœurs sodomites et contre-natures dans les pays encore normaux.
La France républicaine exporte ce qu’elle peut…

Dégringolade de la maison Disney : comme quoi la cancel culture peut coûter cher…

de Marie Delarue (source) :

« Le 11 mai dernier, on pouvait lire, dans Le Figaro Économie, que le cours de Disney « a plongé de 32 % depuis le début de l’année », et « encore reculé de plus de 3 % mercredi soir […] après la clôture du New York Stock Exchange ». Conclusion de l’épisode : « Disney reste une des valeurs qui a le plus chuté en quatre mois, parmi les 30 actions représentées dans l’indice Dow Jones. » Cela, même si la fréquentation des parcs du même nom a repris avec le boom du tourisme post-Covid.

On apprend, aujourd’hui, que la cote de popularité de la grande maison est elle aussi sur la pente savonneuse. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Hart Research Associates/Public Opinion Strategies à la demande de NBC News auprès de 1.000 adultes interrogés du 5 au 10 mai. Soit une chute de 77 % à 33 % d’opinions favorables en un an.

Continuer la lecture de « Dégringolade de la maison Disney : comme quoi la cancel culture peut coûter cher… »

Valérie Pécresse veut sanctionner le joueur du PSG qui n’a pas voulu faire le toutou du lobby sodomite

Emoi dans le monde politico-médiatico-footballo-sodomite.

Un joueur africain musulman du club parisien de balle au pied s’est fait porter pâle (autant qu’il est possible) pour une rencontre où les participants devaient endosser un maillot aux couleurs du lobby homosexuel.

« Chaque année, la Ligue de football professionnel se mobilise dans le cadre de la journée mondiale contre l’homophobie qui a lieu le 17 mai. Pour la deuxième saison consécutive, les clubs ont été invités à floquer les maillots de leurs joueurs de numéros en arc-en-ciel, reprenant les couleurs de l’étendard du mouvement LGBT +. »
« Comme l’an dernier, le milieu de terrain parisien a refusé de jouer samedi avec un maillot au flocage arc-en-ciel, contre Montpellier, manifestant pour certains, sa volonté de ne pas être associé à la lutte contre l’homophobie.  » (source)

Cette résistance passive est tout à l’honneur de cet Idrissa Gueye : de quel droit un lobby promouvant des pratiques perverses peut-il enrôler de force des gens sous sa bannière ?
Une remarque de bon sens, qui n’est pas partagée par tout le monde. En particulier par l’horrible Pécresse – représentante de cette fausse droite qui détruit la France depuis des décennies et toujours à la pointe du combat pour la décadence totalitaire :

Prochaine étape : l’obligation pour les citoyens de défiler une fois par an avec une plume dans les fesses sous peine de « sanctions » ?

Le Petit Robert est-il un dictionnaire militant ?

de Philippe Kerlouan :

« L’entrée de nouveaux mots dans un dictionnaire est censée en consacrer l’usage. On ne s’étonnera pas que l’édition 2023 du Petit Robert contienne des termes largement employés dans l’actualité récente. On pourrait penser qu’il se met impartialement au service de la définition des mots, mais il peut arriver que, pour suivre la mode voire par militantisme, il décide de servir une cause, fût-elle discutable.

Continuer la lecture de « Le Petit Robert est-il un dictionnaire militant ? »

Somme : la police se vante d’une opération de sauvetage d’un drapeau homosexualiste

La Police nationale du département de la Somme se vante de ses exploits sur Twitter :

Vous avez bien compris : ces fonctionnaires de police se targuent d’être allés à 6h du matin perquisitionner et arrêter trois jeunes Français patriotes qui avaient confisqué un drapeau subversif à une militante de la perversité.
Et ils exposent sur internet d’innocents autocollants trouvés chez les jeunes Français comme s’ils avait trouvé d’effrayantes armes de guerre…
C’est pitoyable.

Avoir des autocollants politiquement incorrects ou de droite chez soi est-il désormais interdit ? Dans ce cas, merci de prévenir ! Dites-nous aussi quels livres, quelles BD on a le droit d’avoir sans risquer qu’ils soient affichés sur internet.
Il faut peut-être aller demander à la LICRA de venir vérifier chez soi en cas de doute ?

Les trois personnes ont été jugées en comparution immédiate et sévèrement condamnées.

On comparera ce traitement délirant avec l’impunité dont jouit la racaille étrangère en France, pays comptant chaque jour plus d’une centaine d’agressions au couteau et environ 200 viols.
Pour défendre une idéologie tarée et persécuter des jeunes Français normaux, là il y a du monde, des moyens, et de la fierté !

Un avant-goût du cauchemar gauchiste, policier et totalitaire qui guette la France si une révolution nationaliste n’advient pas.

La ridicule campagne féministe du Ministère de l’Intérieur

En français, c’est « gendarmette ».
En revanche c’est bien d’admettre et de proclamer implicitement, comme le fait le ministère, que le métier de gendarme est un métier d’homme et que les femmes qui souhaitent l’embrasser ont des problèmes.
La prochaine fois, ils oseront peut-être écrire : « vous êtes lesbienne genre camionneur, devenez gendarme ».

Un tribunal déclare qu’un homme qui se dit femme peut être la «mère» de sa fille sur le certificat de naissance

Des nouvelles de l’asile que devient la France : parallèlement aux attaques que subit l’état-civil avec les lois interrompant la transmission traditionnelle du nom de famille, il y a maintenant ces histoires délirantes de prétendus « changements de sexe ». On nage en plein délire gauchiste.

Vu chez Campagne Québec-Vie :
« Une cour d’appel de Toulouse vient de décider que l’homme qui prétend être une femme a le droit légal d’être identifié comme la mère de son enfant. Pour comprendre à quel point tout cela est ridicule et déconcertant, il suffit de voir comment Yahoo a couvert l’histoire :

Dans ce qui représente une première pour le système judiciaire français, une cour d’appel a reconnu le droit d’un transgenre homme-femme — qui a conçu un enfant avec son appareil reproducteur masculin — d’être nommé comme la mère sur l’acte de naissance de l’enfant. Ce couple originaire de l’Hérault — initialement hétérosexuel — a donné naissance à plusieurs enfants, dont le dernier a été conçu après que son père ait changé de sexe, tout en conservant son appareil reproducteur masculin. La fillette est née après le changement d’état civil du mari, devenu femme.

Cet homme, disent les médias, « a conçu un enfant avec son appareil génital masculin ». Cette phrase casse-tête est un résumé succinct de la psychose dans laquelle notre culture a sombré. Et bien sûr, la pauvre petite fille — qui verra son acte de naissance modifié rétroactivement — sera embarquée dans cet embrouillamini. Selon Yahoo, l’officier d’état civil sain d’esprit qui avait refusé de procéder aux modifications initiales avait refusé de reconnaître « le statut maternel demandé par la femme non gestante. Seule la mère gestante figurait sur l’état civil de l’enfant ».

Continuer la lecture de « Un tribunal déclare qu’un homme qui se dit femme peut être la «mère» de sa fille sur le certificat de naissance »

Lobby LGBT : Nicolas Noguier, fondateur du Refuge, mis en examen pour viol

Le Refuge – ONG Conseil France

Précisons que le Refuge », association régulièrement mise en avant pour susciter l’émotion à propos de ceux qui se laissent aller à l’homosexualité au grand effroi de leur famille, est grassement financée par le contribuable (plus d’un million en 2020).

Lu sur Lengadoc-infos :

«  La nouvelle est tombée hier dans la presse, mais le tribunal judiciaire de Montpellier et l’Association de Défense des Ancien.ne.s [sic] du Refuge ne se sont exprimés qu’aujourd’hui sur l’affaire. Nicolas Noguier, le fondateur de la fondation LGBT « Le Refuge » et son compagnon Fréderic Gal ont été mis en examen pour viol, agression sexuelle, ainsi que pour travail dissimulé et harcèlement moral sur des salariés et bénévoles de l’association.

« Le Refuge » , une association LGBT dans la tourmente

Les révélations à propos de cette association qui vient en aide aux jeunes homosexuels (LGBT) en rupture familiale ont commencé en décembre 2020 par un article de Médiapart (réservé aux abonnés) qui soulignait des dysfonctionnements internes. Ces dysfonctionnements (harcèlement, travail dissimulé, problèmes de suivi des jeunes et financiers…) ont été confirmés en février 2021 par l’audit d’un cabinet indépendant. Audit qui avait poussé M. Noguier à démissionner de son poste à la présidence de l’association, et le maire de Montpellier à suspendre les subventions généreuses de la ville au « Refuge ». A l’époque M. Noguier s’était défendu, parlant d’anciens bénévoles aigris et assumait « le côté affectif et câlin » de l’organisation.

Continuer la lecture de « Lobby LGBT : Nicolas Noguier, fondateur du Refuge, mis en examen pour viol »

Théorie du genre, écriture inclusive : le pitoyable naufrage de la Sorbonne dans la folie gauchiste (video)

« Mes pronoms sont al, ol, ul… »

Un petit reportage complaisant, dans cette université prestigieuse, longtemps gloire de la France : il est ahurissant, et très inquiétant quant à l’avenir du pays, dont les enfants (toujours moins nombreux) ont le cerveau lavé et retourné par la gauche tarée.

Une bonne femme étrangère payée par nos impôts s’y présente comme « ni homme ni femme » et exige des élèves qu’ils la qualifient selon les mots qu’elle invente, piétant la langue française autant que la réalité naturelle.

Evidemment, on peut supposer que les vidéastes ont sélectionné les étudiants interrogés.

Paris : voyez la dernière plaque attribuée par la mairie gauchiste

La Mairie gauchiste de Paris annonçait il y a quelques temps :

« Le mercredi 17 novembre 2021, le Conseil de Paris a voté à l’unanimité l’attribution de la « Place des Combattantes et Combattants du sida » à la partie du terre-plein séparant la rue de Rivoli de la rue Saint-Antoine, entre la rue de Fourcy et la rue du Prévôt, au niveau de la station de métro Saint-Paul. Située dans le quartier du Marais (4e), cette nouvelle place se trouve symboliquement dans l’un des quartiers historiques de la communauté LGBT+. »

Les observateurs de l’asile n’ont pas été déçus…
Les combattants ? A chaque époque ses guerres…
Evidemment, souffrir du sida n’est pas drôle, ce fut même tragique à une époque.
Mais pourquoi pas des plaques pour les combattants du cancer X, du cancer Y, de la mucoviscidose, etc. ?
Pourquoi ?
Parce que le sida est une maladie qui touche les sodomites.
Or, la défense puis la promotion des mœurs inverties – qui ont été considérées comme horribles presque toujours et partout dans l’histoire de l’humanité – est une passion pour le gauchisme.

Grotesque : François 0 veut des femmes « gardes suisses »

Il y aura peut-être bientôt des femmes dans la Garde suisse du pape François.

Il n’y a rien que la révolution moderniste qui ravage le catholicisme veuille laisser intact, dans aucun domaine.

François 0 milite, entre autres idéologies de gauche, pour le féminisme le plus crasse, niant les rôles distincts que doivent jouer hommes et femmes dans la société.

Il s’en prend maintenant au corps prestigieux des gardes suisses, fondé il y a plus de 500 ans pour défendre le Vatican, y faire régner l’ordre et défendre le souverain pontife.
Il compte actuellement 135 hommes.
Voici que des femmes vont être recrutées : 17, pour commencer.
Un coûteux bâtiment sera construit pour les loger.

Source Le Soir