Un commissaire mis en examen dans l’affaire Benalla obtient une belle promotion

Ce haut-gradé, qui n’a pas été encore jugé, est mis en cause dans l’un des scandales les plus retentissants du quinquennat Macron : l’affaire Benalla, dont la présence en tenue de policier lors d’une manifestation n’était que la mise en bouche. En effet, dans l’enquête qui a suivi (elle eut lieu à cause de l’emballement médiatique), il y eut toutes sortes d’« anomalies », c’est-à-dire de complicités policières avec le principal mis en cause, probablement pour plaire à Macron.

Ce commissaire, donc, reçoit une magnifique promotion :

« L’arrêté a été signé de la main du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin le 15 juin. Il promeut Laurent Simonin au grade de commissaire général, le plus haut du corps des commissaires. Laurent Simonin, ancien chef d’état-major de la direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) à la préfecture de police, est pourtant mis en examen depuis juillet 2018 dans la procédure « Benalla » pour «  violation du secret professionnel » et « détournement d’images issues d’un système de vidéoprotection ».
Homme clé de l’affaire, il avait été suspendu dans un premier temps durant quatre mois et « dégradé » de son titre de contrôleur général, l’un des plus importants grades de la police nationale. Il avait par la suite été nommé à Dreux en secteur prioritaire, avant de rejoindre Mayotte il y a quelques mois. […] » (source Le Point)

Le Ministère de l’Intérieur explique que c’est grâce à ses états de service ces dernières années. Ce qui ne convainc personne, à commencer par le journaliste spécialiste de la police au Point, qui suppute sobrement un lien avec la franc-maçonnerie. Dont est membre l’ambitieux Benalla, d’ailleurs.
En tout cas, cette promotion fait forcément penser à une récompense pour services rendus, ou comme cadeau pour acheter un silence.

Bref. Y en a-t-il encore qui attendent quelque chose de propre de ce régime ?

Compteur Linky : finalement les usagers vont casquer, contrairement aux engagements gouvernementaux

En septembre 2011, au moment du lancement du chantier, Eric Besson, alors ministre sarközyste de l’industrie et de l’énergie (l’Etat était alors propriétaire d’EDF à 84%), n’hésitait pourtant pas à affirmer au Parisien que le nouveau compteur Linky ne coûterait « pas un centime aux particuliers ».

Mais y a-t-il encore des gogos pour croire à la parole de tous politiciens républicains ?
Et maintenant :

« Sortez le chéquier ! Avec plus de 90 % des foyers désormais équipés, le moment est venu de régler la facture du déploiement de Linky, le fameux compteur communiquant vert pomme. […] Un montant qu’il va falloir commencer à rembourser à partir de 2022. […] à raison de plusieurs centaines de millions d’euros prélevés chaque année sur la facture, pour un total 2 milliards d’euros en 2030. […] » (source Le Parisien)

Faut-il aussi croire les autorités quand elles disent, face aux controverses, que ce Linky n’est ni mauvais pour la santé, ni intrusif dans la vie privée ?!

La démocratie, c’est le règne du mensonge.

Une « sculpture invisible » vendue aux enchères pour près de 15 000 euros

Image d’illustration : sketch des Inconnus (voir ci-dessous)

Il suffisait d’y penser !
On n’imagine pas jusqu’où certains sont prêts à pousser la farce de « l’art contemporain » et à dépenser un argent dont ils ne savent probablement que faire…

« Salvatore Garau a réussi à vendre une œuvre invisible pour la somme de 14.820 euros. Cible de nombreuses critiques, Garau s’est défendu. “Je n’ai pas vendu un ‘rien’, mais un vide. Ce n’est rien d’autre qu’un espace plein d’énergie. Si nous le vidons et qu’il ne reste rien, selon le principe d’incertitude d’Heisenberg (un concept de la mécanique quantique), ce vide a un poids. Il se condense et se transforme en particules, et se fond ainsi en nous”.
Garau n’est pas n’importe qui. Cet Italien, diplômé de l’Académie de Florence en 1973, a fait sa première exposition personnelle en 1982 et a vu ses œuvres apparaître au Parlement européen de Strasbourg et à la Biennale de Venise en 2003.

Continuer la lecture de « Une « sculpture invisible » vendue aux enchères pour près de 15 000 euros »

Vaccination obligatoire contre le Covid-19 : « aucune porte n’est fermée », déclare Emmanuel Macron

Tiens, les « complotistes » avaient-il finalement raison d’être inquiets ?

« Rendre la vaccination obligatoire ? Emmanuel Macron a évoqué cette possibilité, en marge de son déplacement au Rwanda, ce jeudi 27 mai. Le débat est relancé depuis la parution, ce mardi 25 mai, d’un avis de l’Académie nationale de médecine favorable à cette option, au moins dans un premier temps pour les professions à risques. Selon l’autorité, c’est le seul moyen d’atteindre « une immunité collective suffisante pour contrôler l’épidémie ».
Continuer la lecture de « Vaccination obligatoire contre le Covid-19 : « aucune porte n’est fermée », déclare Emmanuel Macron »

Covid-19 au Royaume-Uni : les données mobiles de millions d’utilisateurs analysées à leur insu

Oups, encore une fois les « complotistes » avaient raison d’être méfiants.

« Une population entière scrutée comme des rats de laboratoire ? Le quotidien britannique Daily Telegraph a pu consulter un rapport du comité SPI-B, un groupe de chercheurs de l’université d’Oxford qui collabore avec le SAGE, le Conseil scientifique du gouvernement britannique, dans lequel il est indiqué que des millions d’utilisateurs de téléphone portable ont vu leurs déplacements suivis à leur insu en février. L’analyse aurait porté sur «10% de la population britannique». Les personnes concernées n’auraient pas été mises au courant de l’opération, rapporte le quotidien.

Continuer la lecture de « Covid-19 au Royaume-Uni : les données mobiles de millions d’utilisateurs analysées à leur insu »

Louis Veuillot sur l’homme moderne, la médecine et la peur. « Le culte de la médecine ne connaît point d’athée parmi ceux qui nient tout le reste »

Premium Photo | A man sits alone in the sea and a mask during the covid 19  flu epidemic

Le journaliste et écrivain catholique Louis Veuillot (1813-1883 – livres de lui ou sur lui ici) produisit des lignes qui sont d’une remarquable actualité, alors que l’homme moderne, sans (vraie) religion et par goût faussé de la liberté, se soumet à la superstition et à la tyrannie, y compris au risque de sa santé (avec de la thérapie génique controversée).

« La médecine tient une grande place chez les nations incrédules. Plus l’homme s’éloigne des vérités chrétiennes, plus il s’attache à la vie. Qu’il se croie réservé au néant, que la pensée d’une autre vie vienne quelquefois le tourmenter, vivre longtemps est son affaire principale; car sa nature a horreur du néant, et sa conscience a peur de l’éternité.
Il craint la maladie, non-seulement parce qu’elle est la privation des jouissances, seul bonheur auquel il sache aspirer ;
Continuer la lecture de « Louis Veuillot sur l’homme moderne, la médecine et la peur. « Le culte de la médecine ne connaît point d’athée parmi ceux qui nient tout le reste » »

Pharmacies : les données de nos cartes vitales sont revendues à une multinationale

Chaque fois que vous présentez votre carte vitale dans une pharmacie, toutes les données de ce que vous achetez (médicaments ou parapharmacie), va dans le logiciel d’une société privée multinationale.

PS : déjà, en 2020, Macron avait confié à l’américain Microsoft l’hébergement des données de santé de 67 millions de citoyens français.

Nouvelle tribune de militaires : “de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement”

Défilé militaire du 14 Juillet — Wikipédia

Après une première lettre signée par de nombreux militaires, dont des généraux, et qui a suscité de vives réactions et conséquences, voici qu’une deuxième tribune est parue, reprise par l’hebdomadaire Valeurs actuelles qui la présente comme signée par deux mille militaires d’actives (ce qui est beaucoup) :

« Monsieur le Président de la République, Mesdames et Messieurs les ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités,

On ne chante plus le septième couplet de la Marseillaise, dit « couplet des enfants ». Il est pourtant riche d’enseignements. Laissons-lui le soin de nous les prodiguer :
« Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n’y seront plus. Nous y trouverons leur poussière, et la trace de leurs vertus. Bien moins jaloux de leur survivre que de partager leur cercueil, nous aurons le sublime orgueil de les venger ou de les suivre »

Nos aînés, ce sont des combattants qui ont mérité qu’on les respecte. Ce sont par exemple les vieux soldats dont vous avez piétiné l’honneur ces dernières semaines. Ce sont ces milliers de serviteurs de la France, signataires d’une tribune de simple bon sens, des soldats qui ont donné leurs plus belles années pour défendre notre liberté, obéissant à vos ordres, pour faire vos guerres ou mettre en œuvre vos restrictions budgétaires, que vous avez salis alors que le peuple de France les soutenait. Ces gens qui ont lutté contre tous les ennemis de la France, vous les avez traités de factieux alors que leur seul tort est d’aimer leur pays et de pleurer sa visible déchéance.

Continuer la lecture de « Nouvelle tribune de militaires : “de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement” »

La lettre véhémente du Père Kalka, aumonier militaire, au général Lecointre : “Tu devras un jour en répondre devant Dieu”

Le Père Richard Kalka, ancien aumonier militaire

Le Père Richard Kalka, ancien aumônier des parachutistes de 1985 à 2015, répond chez nos confrères de Valeurs Actuelles au Chef d’État-Major des armées, le servile François Lecointre, suite à sa prise de position concernant la tribune des militaires publiée récemment.
Un langage franc !

« Au chef d’état-major des armées

Mon Général, nous nous sommes croisés la dernière fois en juin 2019, au colloque consacré au 25ème anniversaire de l’opération Turquoise. Je ne suis pas très connu dans l’armée française, mais l’armée de terre me connaît, surtout les parachutistes. La plupart des soldats savent qui je suis : celui qui, depuis 1985, les a accompagnés sur tous les théâtres d’opération. Je dis bien « tous », jusqu’à l’Afghanistan, la dernière mission de mon parcours. J’ai toujours répondu « présent » pour être en tant que prêtre, ami et frère d’armes dans n’importe quelles conditions à côté de ceux qui avaient besoin de moi. Dans « la boue, la sueur et la bagarre », comme ils disaient. Et ils étaient nombreux, très nombreux.
Il suffit de leur poser la question ; encore faut-il pouvoir le faire, car pour les questionner il faut être près d’eux, à leur côté. Ce qui n’est plus ton cas depuis fort longtemps, même si tu peux t’encenser d’un fait d’armes à Sarajevo, grâce au courage des soldats-marsouins de ta section.

Continuer la lecture de « La lettre véhémente du Père Kalka, aumonier militaire, au général Lecointre : “Tu devras un jour en répondre devant Dieu” »

Le ridicule ministre des Armées Florence Parly va faire « vacciner » de force les militaires, alors qu’il affirmait le contraire récemment

Florence Parly, bonne femme à la tête des forces armées, n’y connaissant rien et n’ayant aucune compétence particulière pour cela, a été mise là car pour la Gauche (au sens large), l’armée est par définition une institution masculine et fascisante qu’il convient d’humilier.

Mais cette évidence n’est pas le sujet du jour.

La Parly a annoncé que les militaires partant en mission à l’étranger n’auraient d’autre choix que de recevoir une injection de traitement par thérapie génique. Dont les effets secondaires à moyen et long terme ne sont pas connu, et dont certains scientifiques éminents craignent qu’ils aient des effets sur leur fertilité, voire leur ADN.
Alors que ces hommes (jeunes et en bonne santé) sont parmi les populations les moins à risque.

Si la santé était « sacrée » (sic – voilà qui est révélateur de l’esprit moderne), ces jeunes personnes ne subiraient pas ce « vaccin », dans ces conditions.
Fin mars dernier, le chef de l’Armée affirmait lui-même que les militaires n’étaient pas menacés par le Covid :
Continuer la lecture de « Le ridicule ministre des Armées Florence Parly va faire « vacciner » de force les militaires, alors qu’il affirmait le contraire récemment »

Deux ans après l’incendie de Notre-Dame, l’enquête est toujours au point mort

Dans certaines affaires graves, ou en tout cas celles que le Système considère comme graves, l’enquête est rondement menée, avec des moyens particulièrement modernes (tels que les recherches d’ADN, utilisées dans des affaires de simples graffitis politiquement incorrects !) et, lorsque les médias s’y intéressent, on est tenus informés au jour le jour des moindres progrès ou évolutions des fins limiers, avec les documents confidentiels de la procédure étalés dans la presse.
Mais dans le cas de l’incendie de la cathédrale de Paris – qui devrait être l’occasion d’une des enquêtes les plus poussées et inexorables du moment – le silence est assourdissant, depuis de longs mois.
Aucun progrès, aucune nouvelle piste, aucune nouvelle…
Le plus épatant étant que les gros médias ne s’en étonnent pas, ne s’en plaignent pas.
La préfecture de police ayant fait décoller immédiatement deux drones, jamais un incendie n’a été aussi bien surveillé, seconde par seconde… Qu’attend la police scientifique pour publier son rapport incroyablement bien documenté ?!

La piste du mégot jeté négligemment – et qui aurait fait brûler d’énormes poutres multi-centenaires dures comme la pierre – reste privilégiée…
On se fiche du monde !

Un mégot géant, une espèce rare mais seule à même de déclencher l’incendie. Et encore…


A lire aussi, sur ce sujet :
► Notre-Dame : une chanson ignoble diffusée sur France Inter
► Notre-Dame : seulement 25% des Français veulent « un geste architectural »
► Notre-Dame : la secte maçonnique nie le caractère religieux de la cathédrale de Paris
► Notre-Dame : une partie des dons pour rénover des mosquées et des synagogues ?
► Antifas, gauchistes et « chances pour la France » se réjouissent de l’incendie de Notre-Dame
► Chantier de Notre-Dame de Paris : le général Georgelin, déjà payé par le contribuable, réclame 14 000 € par mois pour sa mission
Projets pour Notre-Dame : le gouvernement va contourner les lois de protection du patrimoine
► Notre-Dame de Paris : devant respecter l’extérieur, ils vont massacrer l’intérieur ! « une impression de piste d’aéroport ». Avec l’aide de l’évêque Aupetit !
Les vraies raisons de la destruction de Notre-Dame de Paris, ou pourquoi la cathédrale risquait de s’effondrer prochainement…