Le secret maçonnique est-il « plus fort que la loi de la République » ?

Au grade d’Apprenti, on exécute régulièrement un geste mimant l’égorgement (dans les rites « écossais » et « français », rappelant le serment de l’Apprenti : « Je préférerais avoir la gorge tranchée plutôt que de révéler les secrets qui m’ont été confiés ».

de l’abbé Gabin Hachette :

« Une polémique au sujet du secret de confession vient de faire ces dernières semaines les choux gras des médias. Qu’a-t-on reproché à Mgr de Moulin-Beaufort[1] ? D’avoir affirmé sur le plateau de Franceinfo que « le secret de confession était plus fort que les lois de la République »[2], ce qui est une évidence si l’on a l’humilité et le bon sens de reconnaître que la République française n’est pas Dieu et que ce régime gouvernant la France, apparu il y a un peu plus de deux siècles dans les circonstances que l’on sait, doit comme toute œuvre humaine respecter et prendre en compte des lois divines qui la dépassent [3]. Tel n’est pourtant pas l’avis du gouvernement, puisque par la bouche de son porte-parole M. Gabriel Attal, celui-ci a enfoncé le clou en affirmant qu’ « il n’y a rien de plus fort que les lois de la République. » [4] Rien de plus fort, vraiment ? On peut en douter tant il est vrai que l’on n’a jamais vu la République oser s’attaquer à un certain type de secret : celui de la franc-maçonnerie. Cette secte tant de fois condamnée par les papes paraît pourtant être l’une des plus pernicieuses au bien de la société toute entière…

Rien à cacher ?

Continuer la lecture de « Le secret maçonnique est-il « plus fort que la loi de la République » ? »

Macron s’exhibe avec un logo d’allure ésotérique sur son maillot

Emmanuel Macron, président rothschildien de leur République, n’est pas discret quant à son goût pour l’ésotérisme (voir ici ou ).

Il est donc parfaitement légitime – alors que les gros médias se moquent ici encore grossièrement des « complotistes », sans rien expliquer – de relever le symbole que Macron a exhibé sur un maillot, lors d’une video de propagande pour son « Pass sanitaire » auprès des jeunes .

La chouette (ou le hibou, secondairement) est un symbole prisé de certains groupes ou cénacles occultes, sinon occultistes.

C’est par exemple l’emblème du « Bohemian Club », organisation américaine regroupant des hommes parmi les plus puissants du pays. Officiellement, c’est pour qu’ils puissent se détendre dans un cadre sécurisé, à l’abri des yeux indiscrets, et discuter tranquillement pendant l’été.
Mais ils sont de drôles de façons de se détendre, avec par exemple une cérémonie devant un hibou géant :

Bref, Macron – qui soigne méticuleusement sa communication – a bien sûr choisi ce maillot pour faire passer un message. Reste à savoir lequel ; une chose est sûre : les gros médias ne nous y aideront pas.

14 juillet : fête nationale ou fête maçonnique ?

La place de la Bastille à Paris le 14 juillet 1880 (1ère fête nationale fêtée un 14 juillet) avec les drapeaux tricolores, chromo

« Après un oubli de près de 100 ans depuis la prise de la Bastille, le 14 juillet devient fête Nationale en 1880, sous la IIIe République.

La République toute nouvelle se cherche des symboles. Là encore, comme souvent en cette période de notre Histoire Nationale, l’action des francs-maçons sera importante.

C’est le frère Benjamain Raspail, député de la Seine pour la gauche républicaine (fils aîné de François-Vincent Raspail, candidat malheureux à la présidence de la République en 1848, carbonaro et franc-maçon au sein de la célèbre loge parisienne Les Amis de la Vérité), qui dépose le 21 mai 1880 la loi faisant du 14 juillet la fête nationale. Ce projet de loi, signé par 64 députés, sera adopté par l’Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle sera promulguée le 6 juillet 1880. Continuer la lecture de « 14 juillet : fête nationale ou fête maçonnique ? »

TV : les journalistes-procureurs exigent qu’un général leur réponde sur un sujet tabou et jouent les horrifiés quand il finit par répondre

Le général Delawarde, l’un des signataires de la fameuse « tribune des généraux », était invité dans l’émission « Morandini Live ».

Il est pris à partie par un certain Claude Posternak, « historien », « économiste », « publicitaire » (oui, tout ça et sûrement d’autres titres encore!), et surtout militant communautariste juif (comme le montre son compte twitter, obsessionnel), qui semble atteint de frénésie, sinon d’hystérie.

Celui-ci exige – avec le renfort des autres intervenants – que l’invité dise qui est, selon lui, « derrière la meute médiatique ». Bref, qui dominerait les médias.
Ces gens intiment à leur invité l’ordre de répondre.
Et, une fois qu’ils ont la réponse, la réponse qu’ils espéraient (le général dit sobrement « la communauté que vous connaissez bien »), c’est la crise de nerfs sur le plateau.
L’animateur interrompt brutalement l’entretien.
Ce général a répondu avec franchise, et courage (ou naïveté, ou inconscience, c’est selon). Comme le font les gens normaux, entre eux, au bistrot ou ailleurs.
Mais dans les médias, c’est autre chose.
On notera la perfidie, la méchanceté, l’hypocrisie de ces intervieweurs-procureurs.
Bon courage à ce général, qui va avoir des soucis, au « pays des droits de l’homme » et de « la liberté d’expression » (humour).
Quant à la question posée, nous nous garderons de répondre nous-même.
Personne ne domine rien, dans aucun domaine. Voilà.
Ah, si, les salauds de Blancs.

La rage incarnée : « Qui ? » « Qui !? »

La sélection de la French-American Foundation pour sa promotion 2020-2021

« Principal vecteur de cooptation de l’État profond américain en France, le programme Young Leaders de la French-American Foundation a sélectionné, pour sa promotion 2020- 2021, Razika Abchiche, directrice au sein du département fusions et acquisitions chez Lazard Frères à Paris et à New-York, Sophie Adenot, lieutenant-colonel de l’Armée de l ‘air (présente au titre de la Direction générale de l’armement), Jean-Noël Barrot, député de la 2e circonscription des Yvelines, secrétaire général du MoDem et vice-président du Mouvement Européen-France , Geoffrey Bouquot, directeur de la stratégie d’entreprise et des relations extérieures chez Valeo, ancien collaborateur de Jean-Yves Le Drian au ministère de la Défense, Marina Chiche, violoniste ayant repris la case de Frédéric Lodéon sur France Musique, Florian Delmas , PDG du groupe Andros, Pierre Dubuc, PDG d’OpenClassrooms (dans le secteur subventionné du e-learning), Stéphane Honig, directeur de la stratégie chez Natixis, Perrine Montel, capitaine à la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris et Élodie Vandenhende, fille de la speakerine Denise Fabre, filleule de Michel Drucker, avocate aux barreaux de Paris et de New-York, conseillère spéciale du président de l’Autorité de la concurrence, membre du groupe de travail gouvernemental sur la régulation des plateformes numériques au niveau européen, ancienne collaboratrice de Christine Lagarde et de François Baroin à Bercy après avoir été, en 2008, conseillère au secrétariat général de la présidence française de l’Union européenne au titre du cabinet d’avocats d’affaires américain Orrick. »

Source : Faits & Documents

Au pays de Charlie : Dieudonné condamné à 9000 euros d’amende pour une chanson potache

Au pays de « Charlie Hebdo », de « la liberté », du « droit au blasphème », certains sujets demeurent parfaitement tabous et les ligues de répression des propos politiquement incorrect sont aux aguets, avec une justice soumise.

« La cour d’appel de Paris a confirmé jeudi la condamnation du polémiste Dieudonné M’Bala M’Bala à 9000 euros d’amende, pouvant se transformer en emprisonnement en cas de non-paiement. L’humoriste était jugé pour complicité d’injure à caractère antisémite après la publication d’une vidéo et d’une chanson intitulées C’est mon choaaa.

Continuer la lecture de « Au pays de Charlie : Dieudonné condamné à 9000 euros d’amende pour une chanson potache »

Au moins 9 membres du gouvernement sont membres du « Siècle »

Les dîners du Siècle se déroulent dans des locaux prestigieux sous protection policière.

Nous avons régulièrement parlé ici, depuis dix ans, du club « Le Siècle ».
Fondé en septembre 1944, il entend regrouper ceux qui comptent (ou désirent compter) en France dans les domaines politique, économique, médiatique ou culturel.
Il regroupe entre cinq cents et mille membres selon les périodes, et une proportion importante des ministres en exercice : selon les gouvernements de 20% à 72% (sous Balladur).
Gauche ou prétendue « droite », on s’y retrouve donc, notamment pour un dîner mensuel, entre copains et coquins aux dents longues, loin des fausses querelles politiciennes dans les médias, après la farce démocratique, dans un même réseau.
Ils s’engagent à ne rien répéter de ce qui se dit au cours des réunions…

La liste des membres est d’ordinaire secrète mais il y a parfois des fuites.

« Or, nos confrères de l’Obs ont pu se procurer son annuaire, pourtant estampillé « confidentiel » en lettres capitales rouges. Et il se trouve que parmi ces membres, jugés pourtant « vieillissants », se trouvent onze membres du gouvernement ainsi que d’anciennes figures ayant servi sous Emmanuel Macron.

La liste dévoilée par l’Obs comprend donc : Edouard Philippe (l’ancien Premier ministre), Muriel Pénicaud (ex-ministre du Travail), Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation), Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur), Florence Parly (ministre des Armées), Élisabeth Borne (ministre du Travail), Sébastien Lecornu (ministre des Outre-mer), Emmanuelle Wargon (ministre déléguée au Logement), Amélie de Montchalin (ministre de la Fonction publique), Agnès Pannier-Runacher (ministre de l’Industrie), Jean-Baptiste Djebbari (ministre des Transports), Franck Riester (ministre du Commerce extérieur), Clément Beaune (secrétaire d’État aux Affaires européennes) et Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée. »

source

 

Une tentative de meurtre impliquant des membres des services secrets avait été mise au point dans une loge maçonnique

Les mondes des services secrets (en France : DGSE et DGSI) et des sociétés secrètes se compénètrent. Tout ce petit monde fait son mic-mac pour son bénéfice propre ou pour des intérêts « supérieurs », qui ne coïncident généralement pas avec ceux de la France et de la Chrétienté, c’est un euphémisme…

Par d’heureuses coïncidences et par la force des choses, une enquête a été poussée jusque dans des zones « embarrassantes », et une anecdote intéressante a filtré dans la presse.

En juillet 2020, une femme, « coach » sportive, échappait de peu, et par chance, à une tentative de meurtre. Les deux hommes armés arrêtés se révélaient membres de la DGSE (services secrets français agissant principal à l’extérieur) et ont clamé, pour se défendre, agir sur ordre de leur organisation, ce que cette dernière a démenti, expliquant qu’ils n’étaient pas dans le service « action ». Il y a eu du nouveau en janvier 2021 : plusieurs personnes ont été arrêtées, dont le commanditaire présumé. Et tout ce petit monde (y compris un ancien de la DGSI : service d’espionnage des Français) s’est retrouvé et a contracté son marché infernal… dans une loge maçonnique.

« […] J-L A-B, 64 ans, serait le « commanditaire » du projet de meurtre de Marie-Hélène Dini en juillet dernier. Le mobile ? Une rivalité dans l’univers du coaching. […] J-L A-B, dont la société est basée à Vélizy, aurait pris ombrage de ces démarches avant de recruter et financer, pour un total de l’ordre de 50 000 euros, une équipe de tueurs à gages…

L’affaire sent le soufre, puisqu’elle mêle d’anciens des services secrets français, la DGSE, la DGSI, et se serait nouée au sein d’une loge maçonnique de Puteaux (Hauts-de-Seine). C’est au sein de cette loge, comme l’aurait reconnu un des participants, que le « commanditaire » aurait orchestré l’opération. Selon nos informations, deux autres « maçons » de la loge en question ont été placés en garde à vue la semaine dernière. […]

Continuer la lecture de « Une tentative de meurtre impliquant des membres des services secrets avait été mise au point dans une loge maçonnique »

Le corbillard immatriculé 666 de François Mitterrand

Chaque 8 janvier, les médias évoquent avec émotion la mort de François Mitterrand, qui présida la République de 1981 à 1995, pour le plus grand malheur de la France.

Ce vieux truand politicien était un « initié », féru d’ésotérisme ; il en parsema des symboles au long de sa carrière socialiste. Et parfois de façon fort peu discrète, avec certains projets architecturaux parisiens tels que la maçonnique Pyramide du Louvre (et ses 666 carreaux, dit-on) ou la Grande Arche de la Défense (dans l’axe de l’obélisque de la Concorde : inutile de faire un dessin)… Il y a eu des livres intéressants là-dessus.
Il avait donné le ton dès son investiture : « le 21 mai 1981, une rose à la main, François Mitterrand pénètre dans le temple de la République, le Panthéon ». La Rose est bien sûr un symbole ésotérique de premier choix, depuis l’époque des Rose-Croix particulièrement.

C’est l’occasion pour nous de mettre en avant un aspect symbolique de ses obsèques, qui n’a pas fait le bruit qu’il méritait.
Le corbillard qui transportait sa dépouille au cimetière de Jarnac arborait un très net « 666 »…
(le « chiffre de la Bête », d’après l’Apocalypse de saint Jean, chap. 13, 18)

Simple coïncidence que le service de communication n’a pas jugé gênante en dépit de la foule des caméras ? Volonté  délibérée du défunt ou ses proches ? Clin d’œil de la Providence ?

Continuer la lecture de « Le corbillard immatriculé 666 de François Mitterrand »

Campagne de vaccination : le gouvernement fait un appel à une entreprise de conseil, où l’on retrouve…

« Un cabinet de conseil pour aider le gouvernement. Depuis la fin du mois de décembre et l’annonce de la stratégie vaccinale contre le coronavirus, le gouvernement semble marcher sur des œufs. Sous le feu des critiques, et pour éviter une nouvelle crise après celles des masques et des tests, ce dernier a donc décidé de s’adjoindre les services d’un grand cabinet de conseil privé : Mc Kinsey. Une pratique qui n’est certes pas rare, mais qui montre ici l’ultra sensibilité de la campagne de vaccination. » (source)

Et qui se trouve dans ce « grand cabinet » ?
Un fils du politicien et ponte de l’oligarchie cosmopolite Laurent Fabius !
Le monde est petit. Enfin, « leur » monde…

Capture d’écran du site de McKinsey. Cliquer pour agrandir.

Président du Siècle, ancien député européen socialiste, Olivier Duhamel accusé de pédophilie

« Je ne pouvais plus me taire. » Camille Kouchner, avocate et maître de conférences en droit privé, affirme, dans un livre intitulé La Familia grande, que son frère jumeau a subi, à l’adolescence, des gestes incestueux de leur beau-père, le constitutionnaliste Olivier Duhamel. « Ce livre est né de cette nécessité : témoigner de l’inceste pour montrer que ça dure des années et que c’est très, très difficile de se défaire du silence. Je ne l’ai pas écrit au nom de mon frère, mais des sœurs, des nièces, de toutes les personnes touchées par l’inceste« , explique la juriste dans une interview accordée à L’Obs

Olivier Duhamel n’était pas seulement constitutionnaliste, il est également le président du cercle très fermé et très restreint qui est au coeur du pouvoir, regroupant tous les décideurs politiques/médiatiques/industriels/financiers de la France, le Siècle. Si les accusations sont confirmées, ce qui est fort probable car Duhamel a démissionné de ses fonctions, c’est un pédophile qui dirige cette institution, elle-même à la tête de l’Etat bien que dans l’ombre ! Avant d’atteindre ce sommet, Olivier Duhamel avait été occupé de nombreuses fonctions publiques et politiques, notamment comme conseiller du président du Conseil constitutionnel (1983-1995), membre des comités sur la révision de la Constitution présidés par Georges Vedel (1993) et Édouard Balladur (2007), député européen socialiste entre 1997 et 2004. Il avait également co-écrit (avec Martine Aubry, l’actuelle maire de Lille) un petit livre au titre sans ambiguïté « Petit dictionnaire pour lutter contre l’extrême-droite » qui montre bien ses obsessions en matière politique.

Du reste, on notera que la victime supposée est le fils de Bernard Kouchner, ancien ministre de tous les gouvernements socialistes de 1988 à 2001 et également ministre sous Sarkozy de 2007 à 2010. Pour rappel, Bernanrd Kouchner avait signé en 1977 une pétition promouvant la pédophilie qui avait été rédigée par Matzneff. Certes, il s’était rétracté quand Matzneff avait été inquiété par la justice, mais apparemment pas seulement pour ça, puisque le fléau de la pédophilie a touché un de ses enfants ! Il a déclaré, de façon assez sibylline « un lourd secret qui pesait sur nous depuis trop longtemps a été heureusement levé« , « J’admire le courage de ma fille Camille« . Etait-il au courant ? Car le plus abject reste la mère des victimes qui savait le comportement de Duhamel sur ses enfants et qui n’a rien fait !

Le fils du tueur en série Fourniret pense qu’il agissait de concert avec son maître en franc-maçonnerie (video)

Un précieux moment de télévision, grâce à « la magie du direct » !

L’ignoble Michel Fourniret, arrêté en 2003, est un violeur et tueur en série condamné pour le meurtre de sept jeunes filles et jeunes femmes.
En plus de ces crimes, il en a avoué trois supplémentaires, dont l’un pour lequel l’enquête se poursuit. Il est en outre soupçonné d’en avoir commis plusieurs autres.
Il s’est lui-même déclaré « pire que Dutroux ».

Son fils, prénommé Selim, vient de faire une déclaration fracassante dans une émission télévisée.

Il est interrogé par Christine Kelly. Il est gêné pour répondre (« Que ça vienne de vous, c’est un peu… »), car il s’apprête à parler de franc-maçonnerie. Or, Christine Kelly est franc-maçonne (ce qui a bien sûr aidé sa carrière au CSA et ce qui n’est pas étonnant, la Secte étant très présente dans les Antilles) et il le sait.
Mais elle l’autorise à continuer (peut-elle à ce moment faire autrement?), et il révèle alors que Michel Fourniret est franc-maçon (il « en parlait souvent à la maison »), et qu’il était au moment de ses crimes en rapport étroit avec son maître (le « vénérable maître » – c’est-à-dire le chef de sa loge), et que ce dernier aurait même commandité les assassinats.

Tiens. Un lien entre réseaux pédo-criminels et franc-maçonnerie ? Nous n’osons le croire…

Continuer la lecture de « Le fils du tueur en série Fourniret pense qu’il agissait de concert avec son maître en franc-maçonnerie (video) »

Le Maréchal Pétain sauveur des Juifs français : 10 000 € d’amende requis honteusement contre Éric Zemmour

1944 : les reliques du culte pétainiste

Eric Zemmour est un juif honnête, qui reconnait donc que le maréchal Pétain, deux fois sauveur de la France, a aussi sauvé les Juifs français d’une déportation massive. Il s’est battu pour eux, il a aussi refusé fermement le port obligatoire de l’étoile jaune là où il avait un peu d’autorité (en zone libre).
Mais l’héroïque vieillard ne bénéficie d’aucune gratitude.
En particulier de la part des habituelles associations liés au lobby juif et qui passent leur temps à poursuivre les Français non politiquement corrects devant les tribunaux.

Le Figaro rapporte (en des termes assez choquants, d’autant que Zemmour est journaliste chez lui) l’audience et la réquisition délirante du procureur. On ne voit pas bien où est la « contestation de crimes contre l’humanité ». Au contraire, Zemmour n’est nullement révisionniste et ne remet pas en cause la version officielle et obligatoire de ce qui s’est passé dans les camps allemands.
Continuer la lecture de « Le Maréchal Pétain sauveur des Juifs français : 10 000 € d’amende requis honteusement contre Éric Zemmour »

Compte-rendu du procès de Hervé Ryssen (très courageux !) le 2 décembre

Ryssen à un tribunal. Image d’archive.

L’écrivain Hervé Ryssen, en prison (condamné à 1 an et demi, et peut-être plus prochainement), persécuté par un certain lobby, passait au tribunal du politiquement correct (la fameuse XVIIe chambre) ce deux décembre.

Il faisait opposition à un jugement le condamnant à un an de prison ferme… pour deux tweets !

L’un de ses avocat présente brièvement le procès avant l’audience :

 

« L’auteur Hervé Ryssen comparaît aujourd’hui devant le tribunal de Paris à cause de deux malheureux tweets qui datent d’octobre 2017. Détenu depuis septembre par la volonté du ministère public, il comparaîtra sous escorte.
Ses avocats sont Maître Bonneau et Maître Viguier.
Hervé Ryssen fait opposition d’un jugement de 2018 qui l’a condamné à une année d’emprisonnement ferme.

15h30 : Maître Bonneau plaide la nullité de procédure pour un manque de précision dans les accusations portées contre Hervé Ryssen.

Continuer la lecture de « Compte-rendu du procès de Hervé Ryssen (très courageux !) le 2 décembre »

Pourquoi Macron a-t-il fixé à 30 le nombre de fidèles autorisés à se réunir dans les lieux de culte catholiques ?

Les loges maçonniques à Limoges, toute une histoire - Limoges (87000)

« Emmanuel Macron a indiqué mardi 24 novembre que, dans sa grande mansuétude, il autorisait les catholiques à assister à la messe, mais dans la limite de 30 personnes par cérémonie. Une contrainte qui va probablement évoluer rapidement devant le tollé. Mais penchons-nous sur ce nombre.

Le choix d’une telle limite, qui plus est unique pour toutes les cérémonies catholiques, qu’elles se tiennent dans une toute petite chapelle ou dans une cathédrale, a logiquement choqué ou simplement étonné.
S’agissait-il simplement d’une manifestation de l’absurdité et de la brutalité du bureaucratisme administratif républicain français ?

Si celui-ci est effectivement hypertrophié et se distingue parmi les pays européens, l’origine de cette limite de 30 personnes est probablement à chercher ailleurs.

Il faut donc signaler que les réunions des loges maçonniques (« ateliers ») regroupent en moyenne de vingt à trente individus….
Continuer la lecture de « Pourquoi Macron a-t-il fixé à 30 le nombre de fidèles autorisés à se réunir dans les lieux de culte catholiques ? »

NE RATEZ PAS D’ARTICLE IMPORTANT :
RECEVEZ GRATUITEMENT, UNE FOIS PAR SEMAINE, LA LISTE DES ARTICLES PARUS SUR CONTRE-INFO !
IL SUFFIT D’INSCRIRE VOTRE ADRESSE ICI :






Vous appréciez ce site de réinformation ?

Encouragez-le, soutenez-le en lui faisant un don !

L’argent est le nerf de la guerre de l’information…

Cliquez sur l’image ci-dessous pour la marche à suivre. En quelques clics c’est fait !

MERCI

Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better