Reportage : « Éoliennes, le vent de la colère »

Trouvé sur Boulevard Voltaire : Les projets d’implantation d’éoliennes se multiplient un peu partout en France. Parmi les derniers projets en cours, les Hautes-Alpes. Les Hautes-Alpes, c’est pourtant le lac de Serre-Ponçon, c’est un département à la nature préservée, c’est le parc naturel des Écrins, les parcs régionaux du Queyras, des Baronnies. Une centaine d’éoliennes sont prévues. Il y a les Pyrénées, le Maine-et-Loire, le Centre-Val de Loire.

Il y a Chartres. Même le site emblématique de la cathédrale de Chartres, premier site classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, est menacé d’encerclement par des éoliennes. De nombreuses associations appellent à une manifestation, le 21 septembre prochain, pour s’opposer au projet. Continuer la lecture de « Reportage : « Éoliennes, le vent de la colère » »

Que faisait Sylvie Goulard pour être payée 12 000 euros par mois par un think tank américain ?

Mondialiste acharnée et second couteau de Macron, Sylvie Goulard a d’abord été nommée ministre de la Défense avant d’être débarquée pour une affaire d’emploi fictif. Elle reçoit en lot de consolation le poste de second sous-gouverneur de la Banque de France. Fin août dernier, elle est à nouveau récompensée de sa fidélité par une nomination comme commissaire européen. Libération pose une question intéressante, qu’a-t-elle fait pour être payée 12 000 € par mois par un think tank américain pendant deux ans ?

Trouvé sur Libération : « Mais à l’époque déjà, un autre point noir était venu assombrir l’avenir plutôt prometteur de cette élue centriste: son poste de special advisor («conseillère spéciale») au sein de l’Institut Berggruen, entre octobre 2013 et fin 2015. Une fonction rémunérée, selon ses déclarations d’intérêts financiers figurant sur le site du Parlement européen, «plus de 10 000 euros bruts» par mois. Continuer la lecture de « Que faisait Sylvie Goulard pour être payée 12 000 euros par mois par un think tank américain ? »

Des féministes font publiquement un rituel de sorcellerie en faveur de l’avortement (video choquante)

En Argentine, au cours d’une manifestation pour libéraliser les infanticides pré-natals, ces féministes ont au moins le mérite d’afficher clairement le fond de leur croyance :

Qu’elles s’adonnent réellement à la sorcellerie ou qu’elles miment un rituel (en se revendiquant héritières des sorcières pourchassées jadis – qui auraient été des femmes libres mal vues par la chrétienté selon le discours moderne antichrétien et farfelu), ce n’est pas anodin et quand on traite ainsi l’effigie d’un bébé, on mérite évidemment d’être pourchassé.

Les sacrifices aux idoles démoniaques sont anciens (Moloch-Baal..)

PS : dans le dernier numéro de la revue L’Héritage, Alain Pascal évoque un peu dans son article les liens entre ésotérisme, hystérie féministe et Mai 68.

Le très sectaire député Guillaume Chiche chargé de coordonner la réflexion parlementaire sur la loi de « bioéthique »

Le député LREM des Deux-Sèvres (très proche de Macron) a été choisi par le régime « pour coordonner l’intégralité des travaux de la commission parlementaire chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique. »

Cet étranger, cosmopolite forcené,  prétend dans un communiqué veiller à la tenue d’« un débat serein et apaisé, respectueux de toutes et tous. »

Or, voici comment cet homme sectaire et arrogant, haineux de tout ce qui est normal, se comporte en réalité dans le cadre parlementaire (ici face à la présidente – courtoise et modérée – de la Manif pour tous) :

La Martinique est-elle totalement contrôlée par la franc-maçonnerie ?

En Martinique, un reportage – ayant passé probablement par inadvertance les filtres – pose une question intéressante : l’île est-elle totalement sous l’influence des francs-maçons ?
Politique, justice, police, la grande majorité des représentants officiels de Martinique serait liée à la franc-maçonnerie.

source

Jakubowicz promu officier de la Légion d’honneur : pour sa défense de l’assassin d’enfant Nordhal Lelandais ?

Le sinistre Alain Jakubowicz, ancien grand procureur du lobby cosmopolite (président de l’officine de délation et de répression antifrançaise LICRA) qui s’était bizarrement précipité pour être l’avocat de l’assassin d’enfant(s) Nordahl Lelandais (en affirmant qu’il était innocent), vient d’être promu dans l’ordre de la légion d’honneur. On est bien au cœur du Système.

Lu chez E&R :

« Fait chevalier le 15 novembre 2006, le président de la LICRA de 2010 à 2017, date à laquelle il prend la défense du tueur en série Nordhal Lelandais, ravisseur de la petite Maëlys et impliqué dans un autre assassinat, celui d’Arthur Noyer, a été élevé au grade d’officier le 13 juillet 2019 dans le contingent du ministère de la Justice, chaque ministère ayant sa propre moisson de décorés.

JPEG - 65.5 koIl y a de quoi être fier
Continuer la lecture de « Jakubowicz promu officier de la Légion d’honneur : pour sa défense de l’assassin d’enfant Nordhal Lelandais ? »

Gilets jaunes : le procureur de Nice avoue avoir menti pour ne pas embarrasser Macron

Copinage entre frères de loge ? Désir de promotion en rendant un service ? Volonté de casser le mouvement populaire ? On ne saura jamais, le mensonge du procureur aux Français n’est pas suffisant pour déclencher une enquête ni même la moindre sanction…

Trouvé sur Le Monde : « Il fallait éviter de mettre le président de la République en difficulté. Voilà, en substance, et selon les informations du Monde, comment le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, s’est justifié auprès de sa hiérarchie d’avoir initialement dédouané les forces de l’ordre, trois jours après les graves blessures subies par Geneviève Legay, 73 ans, lors d’une charge policière pendant une manifestation interdite des « gilets jaunes », le 23 mars.

Parmi les différentes explications données par le magistrat dans le cadre de son audition demandée par le directeur des services judiciaires en avril, M. Prêtre a affirmé qu’il n’avait pas voulu mettre le chef de l’Etat dans l’embarras « avec des divergences trop importantes » entre les versions. Et ce, de sa propre initiative. Continuer la lecture de « Gilets jaunes : le procureur de Nice avoue avoir menti pour ne pas embarrasser Macron »

Fougères : la loge des francs-maçons incendiée

Le feu s’est déclaré en plein milieu de la nuit au niveau du bardage en bois du temple maçonnique de Fougères situé à Luitré.

Les graffitis anti-maçonniques convainquent beaucoup de gens de l’origine volontaire de l’incendie ; pourtant cela pourrait être le mégot géant qui a incendié Notre-Dame qui a atterri là, non ?
Bon, ok…

La franc-maçonnerie a un poids énorme sur la société et l’histoire française d’après ses partisans eux-mêmes, mais ces maçons de bas niveau qui aiment à se victimiser comme dans cet interview filmé semblent s’étonner de certains retours de bâton…
Retours que nous n’encourageons pas mais qui restent bien modestes au regard du rôle considérable et néfaste de leur secte sur la vie politique, économique, sociale, policière et judiciaire française.

14 juillet : fête nationale ou fête maçonnique ?

La place de la Bastille à Paris le 14 juillet 1880 (1ère fête nationale fêtée un 14 juillet) avec les drapeaux tricolores, chromo

« Après un oubli de près de 100 ans depuis la prise de la Bastille, le 14 juillet devient fête Nationale en 1880, sous la IIIe République.

La République toute nouvelle se cherche des symboles. Là encore, comme souvent en cette période de notre Histoire Nationale, l’action des francs-maçons sera importante.

C’est le frère Benjamain Raspail, député de la Seine pour la gauche républicaine (fils aîné de François-Vincent Raspail, candidat malheureux à la présidence de la République en 1848, carbonaro et franc-maçon au sein de la célèbre loge parisienne Les Amis de la Vérité), qui dépose le 21 mai 1880 la loi faisant du 14 juillet la fête nationale. Ce projet de loi, signé par 64 députés, sera adopté par l’Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle sera promulguée le 6 juillet 1880. Continuer la lecture de « 14 juillet : fête nationale ou fête maçonnique ? »

Vincent Lambert : l’attitude ignoble du Grand Orient et d’Alain Jakubowicz

La principale obédience de la secte maçonnique a produit, suite à l’assassinat horrible de Vincent Lambert par la République, un communiqué particulièrement hypocrite, révélant à ceux qui en ont besoin l’étendue de son vice :

Rappelons qu’effectivement que la légalisation du meurtre légal des malades (euthanasie) est l’un des chevaux de bataille de la franc-maçonnerie.

Notons aussi que, de façon très perverse, les partisans de la mort de Vincent Lambert par la soif, expliquent maintenant que l’horreur de cette mise à mort nécessite une loi pour tuer plus « rapidement » les prochains : ils font de cette mise à mort monstrueuse un argument de choc pour arriver à leurs fins.

Le sinistre Alain Jakubowicz, activiste communautaire juif qui a longtemps dirigé l’organisation de terrorisme judiciaire antifrançais « LICRA », l’un des hommes les plus puissants de (l’anti)France, n’a pu s’empêcher de se mêler de cela en menaçant – comme à son habitude – les malheureux et héroïques parents de Vincent Lambert :

L’image contient peut-être : texte

Avec de telles personnes entrant dans la danse, les honnêtes gens qui hésitaient encore sur le parti à prendre sur l’« affaire Vincent Lambert » devraient être fixés.

Notre-Dame : la secte maçonnique nie le caractère religieux de la cathédrale de Paris

La haine que nourrissent les francs-maçons du Grand-Orient de France à l’encontre des catholiques est un secret pour personne, mais leur idéologie délirante les pousse désormais à nier une évidence historique… Selon eux, la cathédrale Notre-Dame de Paris ne serait pas un édifice religieux !
Est-il besoin de rappeler que, si ce chef-d’oeuvre fait désormais partie du patrimoine national, « cette cathédrale est un lieu de culte, c’est sa finalité propre et unique » (Monseigneur Aupetit).

Trouvé sur l’Opinion : « Se revendiquant « héritiers des bâtisseurs de cathédrales », les francs-maçons « ne pouvaient pas rester insensibles » au « drame » de l’incendie de Notre-Dame. « Ce monument historique national est un lieu de culture. Nous n’y voyons pas un lieu de culte », explique-t-on au GODF. Un recueil de fonds a été organisé pour aider à la reconstruction dans le cadre d’un « geste de générosité républicaine ». »

Une élue attaque Marlène Schiappa sur son appartenance à la Franc Maçonnerie

Agnès Cerighelli, conseillère municipale de Saint-Germain-en-Laye et ex-adhérente LREM, reprend sans ménagement la Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Justice : l’anesthésiste accusé d’être un tueur en série a bénéficié de collusions maçonniques

Rappel de l’affaire :

« L’anesthésiste est soupçonné d’avoir pollué, entre 2008 et 2017, des poches de perfusion de 24 patients âgés de 4 à 80 ans pour provoquer des arrêts cardiaques pour ensuite tenter de les sauver.  […]
Continuer la lecture de « Justice : l’anesthésiste accusé d’être un tueur en série a bénéficié de collusions maçonniques »

« Prison ferme et amendes contre des Gilets jaunes pour avoir dégradé un temple franc-maçon »

Évidemment la police et la justice n’ont pas chômé sur cette affaire, ce n’est pas comme pour les dizaines d’églises vandalisées ou profanées chaque année.

Vu chez RT, avec nos commentaires :

« Huit personnes ont été déclarées coupables d’avoir commis début mars des dégradations dans le temple maçonnique de Tarbes, en marge d’une manifestation des Gilets jaunes. Le meneur du groupe a écopé de deux ans de prison, dont un avec sursis.

Continuer la lecture de « « Prison ferme et amendes contre des Gilets jaunes pour avoir dégradé un temple franc-maçon » »

Bilderberg 2019 : les participants français (Bruno Le Maire, Institut Montaigne etc..)

Au menu des discussions : le Brexit, le futur du capitalisme, les réseaux sociaux, la Russie, la Chine et l’écologie. Sans surprise, les participants français sont issus de la sphère politique et économique.

A noter la participation de notre ministre de l’économie et d’un conseiller du président. L’institut Montaigne envoie deux représentants et l’Obs sa rédactrice en chef (on comprend la couverture flatteuse pour Macron de cette semaine : ici)

Le Maire, Bruno (FRA), Minister of Finance
Beaune, Clément (FRA), Adviser Europe and G20, Office of the President of the Republic of France
Nora, Dominique (FRA), Managing Editor, L’Obs
Castries, Henri de (FRA), Chairman, Steering Committee; Chairman, Institut Montaigne
Godement, François (FRA), Senior Adviser for Asia, Institut Montaigne
Barbizet, Patricia (FRA), Chairwoman and CEO, Temaris & Associés
Buberl, Thomas (FRA), CEO, AXA
Caine, Patrice (FRA), Chairman and CEO, Thales Group
Pouyanné, Patrick (FRA), Chairman and CEO, Total S.A.