Rouen : un Français tué dans la rue, « atrocement mutilé », par des étrangers mineurs

L’un des principaux mineurs immigrés mis en cause dans ce massacre d’une « violence inouïe » (commis gratuitement ou pour voler) avait déjà été arrêté par la police en juin, en flagrant délit d’agression d’un couple (nez cassé, etc.), avec ses amis : le parquet avait classé l’affaire sans suite.

Voici les vrais responsables : gauchistes, politiciens et mondialistes de tous poils

Des faits qui deviennent banals dans la « France d’après » :

Un homme âgé de 47 ans a été retrouvé mort dans les jardins de l’Hôtel de ville de Rouen (Seine-Maritime) mardi 10 septembre au matin. Il était entièrement nu et avait été atrocement mutilé. Un adolescent de 17 ans a déjà été mis en examen dans cette enquête, deux autres ont été interpellés ce week-end.

Continuer la lecture de « Rouen : un Français tué dans la rue, « atrocement mutilé », par des étrangers mineurs »

Nantes : une manifestation nocturne de gauchistes attaquée par des dealers

Entre les crasseux délogés de Notre Dame des Landes, les clandestins africains qui pullulent dans le centre-ville et des racailles, Nantes se transforme en cloaque chaque nuit. Les vendeurs ne drogue allogènes ne supportant pas d’être empêchée dans leur commerce aux heures les plus lucratives, s’en sont violemment pris aux gauchistes alors en manifestation/cassage nocturne. Un régal.

Trouvé sur Breizh Info : « Une manifestation nocturne a été improvisée ce samedi soir par quelques dizaines d’activistes d’extrême-gauche à partir de 20h30 à la croisée des tramways. Elle a cependant très vite tourné au vinaigre, avec d’abord une vitrine cassée rue d’Orléans, des barrières de chantier jetées en travers des voies à Commerce vers 21h30 puis ensuite une tentative d’attaque par un groupe du bar le Chat Noir – un des repaires de l’extrême-gauche nantaise – dans des conditions floues.

La bagarre qui s’est ensuivie a ensuite fait plusieurs blessés, tandis que des armes diverses – barres de fer, gazeuse – étaient utilisées. Des manifestants ont été rossés par un groupe de personnes déterminées… qui s’avère être, selon plusieurs témoins, des dealers de Commerce. Quand la réalité de l’insécurité nantaise se rappelle à l’extrême-gauche nantaise : celle justement qui milite pour qu’il n’y ait plus de frontière et toujours plus de migrants, mais feint d’en ignorer les conséquences : augmentation de l’insécurité, multiplication de viols de rue, délinquance liée aux squats de migrants, cas de galerougeole et tuberculose etc.

Continuer la lecture de « Nantes : une manifestation nocturne de gauchistes attaquée par des dealers »

16 septembre 1943 : les Américains attaquent Nantes

nantesLe 16 et le 23 septembre 1943, les Alliés ravagent la ville de Nantes.
Leurs bombardements massifs font 1463 morts et 2500 blessés civils.
Continuer la lecture de « 16 septembre 1943 : les Américains attaquent Nantes »

14e dimanche après la Pentecôte (textes et commentaire)

Mammon

« L’Épître et l’Évangile nous enseignent aujourd’hui que l’on ne peut servir à la fois deux maîtres, c’est-à-dire la chair et l’esprit.
L’esprit, ou la grâce mise en nous par l’Esprit-Saint, nous porte aux choses surnaturelles et saintes. La chair, ou l’homme avec ses instincts mauvais et charnels, nous fait commettre tous les péchés.
Occupons-nous de nos intérêts temporels sans préoccupation exagérée, car un tel souci est outrageant pour notre Père du ciel. »

Dom G. Lefebvre

Commentaire de Dom Guéranger (dans l’Année liturgique) :

Continuer la lecture de « 14e dimanche après la Pentecôte (textes et commentaire) »

C’était un 14 septembre…


1759 : mort du marquis Louis de Montcalm de saint-Véran, général français, en défendant Québec assiégée, des suites d’une blessure reçue la veille lors de la bataille des Plaines d’Abraham.
Un trou, qu’une bombe avait fait, servit de sépulture à ce maréchal de camp qui avait résolu de sauver le Canada des Anglais.
Sa mort entraîna pour la France la perte de la ville de Québec et bientôt de toute la Nouvelle-France.
A lire : Montcalm, de Marie-Magdeleine Del Perugia, Ed. de Paris, disponible ici.

1944 : Robert Brasillach se présente volontairement à la préfecture de police de Paris, afin d’obtenir la libération de sa mère, arrêtée le 25 août dans le seul but de l’obliger à se livrer.
Bien qu’il n’y ait pas de mandat d’arrêt contre lui, il est transféré au camp de Noisy le Sec, puis, le 15 octobre à Fresnes. On lui reproche ses articles dans Je suis partout.
Continuer la lecture de « C’était un 14 septembre… »

Rugby : les morts « bizarres » de l’équipe d’Afrique du Sud post-apartheid. La victoire de 1995 était-elle volée ?

Chester Williams, le 5e joueur de 1995 à mourir prématurément, après le coach Kitch Christie (en 1998 à 58 ans), Ruben Kruger (en 2010 à 39 ans), Joost van der Westhuizen (en 2017 à 45 ans) et James Small (en juillet dernier à 50 ans).

En Afrique du Sud, le régime de « développement séparé » (apartheid en afrikaans) a disparu en 1991 (1res élections multiraciales en 1994) sous les coups de la gauche internationale, des mondialistes et des terroristes noirs de Mandela ; le pays le plus prospère et le plus sûr d’Afrique –  qui était détesté par tous les anti-blancs du monde – est devenu un enfer pour tous les peuples qui y habitent.

Quand les médias ont vendu au monde entier la fable heureuse de l’Afrique du Sud qui devenait au début des années 90 la « nation arc-en-ciel », exemple multiracial à suivre, ils ont pu profiter d’un événement tombant « à pic » : la victoire de l’équipe d’Afrique du Sud à la coupe du monde de rugby de 1995 (la première depuis la fin de l’apartheid).
Quel beau film c’était !

Or, plus les années passent, plus le mythe de la meilleure équipe du monde se fissure…

En effet, les mort précoces se multiplient parmi les anciens joueurs.

Il y a quelques jours, c’est l’ancien ailier Chester Williams, champion du monde en 1995, qui est mort d’une crise cardiaque, à l’âge de 49 ans.
Son nom vient compléter une liste de 4 « Springboks » (nom de l’équipe) de 1995, trépassés prématurément.

Continuer la lecture de « Rugby : les morts « bizarres » de l’équipe d’Afrique du Sud post-apartheid. La victoire de 1995 était-elle volée ? »

Le programme délirant de la prochaine session de « l’Ecole décoloniale »

Les allogènes racistes de « l’Ecole décoloniale » organisent de manière épisodique, des sessions de formation pour vomir auprès d’un public en constante augmentation toute leur haine des Français de sang. Les théories « indigénistes » sont tellement hostiles aux Blancs par essence, qu’elles portent en germe la justification de notre extermination. La diffusion à grande échelle de cette idéologie, notamment auprès des différentes populations africaines présentent sur notre sol, pourrait gravement menacé à moyen terme notre sécurité physique.

« Si la France est en guerre demain sur son sol, vous faites quoi ? – Je retourne au bled! » (video)

Ce petit reportage video pourra peut-être faire réfléchir quelques Français niais, à propos de la faillite du modèle assimilationniste (rendu de toute façon impossible quand les flux sont trop importants) et de la nationalité française bidonnée.=

« On vit ici mais on n’aime pas la France.»

Cinéma : « Un Érythréen unijambiste qui arrive à Marseille et qui couche avec une bourgeoise, c’est le pitch type du film français. Ça ne peut pas donner un chef-d’oeuvre »

Éric Neuhoff, écrivain et célèbre critique cinéma, atomise la production française et ses 250 navets annuels.

C’était un 13 septembre : la bataille de Marignan

Cet épisode d’importance s’est déroulé en effet le 13 (et le 14) septembre 1515 en Italie, dans le Milanais.

Ce jour-là, les troupes de François Ier rencontrent les piquiers suisses (mercenaires au service du duché de Milan) dans une petite bourgade proche de la cité.
Après un essai de négociation, les Suisses attaquent.
Le roi, qui était à table, se lève et s’écrit : « Qui m’aime me suive ! », phrase passée à la postérité.

Au cours de ce combat long et furieux, l’artillerie et la cavalerie françaises ont raison des Suisses réputés invincibles.
Continuer la lecture de « C’était un 13 septembre : la bataille de Marignan »

Sevran : le policier qui s’est battu avec le « médiateur » a été suspendu

Ne sachant plus comment gérer les territoires colonisés par la racaille allogène, la République s’appuie sur des « médiateurs » censés faire le lien entre les autorités et la population. Véritables petits potentats locaux, il semblerait que celui de Sevran n’ait pas pu s’empêcher de faire le beau devant ses copains face aux policiers…

Trouvé sur Le Parisien : « Une semaine après la venue de deux ministres pour vanter le rapprochement police-population, une vidéo virale met Sevran en émoi. On y voit Lamine Ba, 34 ans, médiateur respecté et connu du quartier des Beaudottes, se battre violemment avec un policier, avant d’être neutralisé par un coup de Taser.

Didier Lallement, le préfet de Police, a demandé ce jeudi soir la saisine de l’inspection générale de la police (IGPN) et a suspendu le policier. « Cette mesure ne présage pas de la culpabilité de l’agent. Cela peut-être aussi un moyen de le protéger, le temps de l’enquête », indiquent les services de l’Etat. Continuer la lecture de « Sevran : le policier qui s’est battu avec le « médiateur » a été suspendu »

Reportage : « Éoliennes, le vent de la colère »

Trouvé sur Boulevard Voltaire : Les projets d’implantation d’éoliennes se multiplient un peu partout en France. Parmi les derniers projets en cours, les Hautes-Alpes. Les Hautes-Alpes, c’est pourtant le lac de Serre-Ponçon, c’est un département à la nature préservée, c’est le parc naturel des Écrins, les parcs régionaux du Queyras, des Baronnies. Une centaine d’éoliennes sont prévues. Il y a les Pyrénées, le Maine-et-Loire, le Centre-Val de Loire.

Il y a Chartres. Même le site emblématique de la cathédrale de Chartres, premier site classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, est menacé d’encerclement par des éoliennes. De nombreuses associations appellent à une manifestation, le 21 septembre prochain, pour s’opposer au projet. Continuer la lecture de « Reportage : « Éoliennes, le vent de la colère » »

Afrique du Sud: 58 personnes tuées et 114 violées en moyenne chaque jour

1994 : la nation arc-en-ciel voit le jour. Un pays ou le lait et le miel coulent à flot depuis l’expulsion des Blancs par Mandela et sa suite de parasites corrompus. Les idéologues se prennent à rêver de l’Afrique du sud comme modèle pour le monde entier.
15 ans plus tard : près de 60 meurtres et plus de 110 viols en moyenne par jour pour 55 millions d’habitants.

Trouvé sur Le Figaro : « Cinquante-huit personnes ont été tuées chaque jour en moyenne en Afrique du Sud en un an, a annoncé ce jeudi la police, qui relève que beaucoup de meurtres sont commis par des proches des victimes.

Au total, 21.022 personnes ont été assassinées entre avril 2018 et mars 2019, soit une augmentation de 1,4% par rapport à la même période entre 2017 et 2018. «Un très grand nombre de personnes sont assassinées par les gens qu’elles connaissent», a déclaré le ministre de la police, Bheki Cele, devant les députés au Cap. Pour tenter de comprendre ces raisons, le gouvernement a demandé l’aide de sociologues et de psychologues, a indiqué le ministre. Continuer la lecture de « Afrique du Sud: 58 personnes tuées et 114 violées en moyenne chaque jour »

France : en 10 ans les tentatives de meurtre et d’assassinat ont explosé de 145% !

Si certains parle pudiquement d’ensauvagement de la jeunesse en esquivant habilement de parler des causes profondes, il conviendrait plus de parler de tiers-mondisation de la population pour expliquer – au moins en partie – ce phénomène. 

Retrouvez l’intégralité de l’infographie sur Le Figaro…