Bonnes suggestions de cadeaux de Noël (et de l’Avent) !

L’heureuse période de Noël est souvent l’occasion de faire des cadeaux.
Privilégions les présents de bon goût, voire utiles !

La Librairie française a ainsi « réuni dans un rayon spécial « Noël » des livres (et disques ainsi que cartes) relatifs à cette période de l’année : des contes, mais aussi des livres de messe à offrir aux petits ainsi que des recueils de méditations. »

Evidemment, on peut aussi chiner dans les autres rayons de son catalogue ou venir trouver l’inspiration (ou des conseils) dans sa boutique parisienne, ou le café et les emballages cadeau sont offerts !

1er Dimanche de l’Avent (textes et commentaires) – Début de l’année liturgique

Nous vous proposons une présentation liturgique de ce dimanche (rite catholique traditionnel), qui marque le début de l’année ecclésiastique.

« L’Église, chargée par Dieu de nous sanctifier, a établi dans son Cycle liturgique une méthode de sainteté qui a pour but d’assimiler nos âmes à Jésus car, dit saint Paul, le Père nous a prédestinés « à devenir conformes à l’image de son Fils ».
La liturgie célèbre donc chaque année les différents anniversaires des principaux évènements de la vie du Sauveur afin de nous montrer les vertus que pratiqua le divin Maître et de nous permettre d’en recevoir toujours davantage les effets salutaires. Aussi chaque Temps liturgique représente-t-il une phase de la vie de Jésus et nous assure-t-il des grâces spéciales. Il importe donc de connaître l’esprit de ces Temps et de maintenir toujours notre âme dans les dispositions voulues pour qu’elle profite de l’efficacité qui leur est propre. Si nous le faisons chaque jour de l’année, c’est l’Église elle-même, notre Mère, qui nous guidera et nous conduira jusqu’au ciel. »

Dom G. Lefebvre

« C’est sous les auspices de la Vierge que s’ouvre l’année ecclésiastique. C’est en effet dans la basilique de sainte Marie Majeure que tout le peuple de Rome se réunissait autrefois en ce premier dimanche de l’Avent. Toute  la messe de ce jour nous prépare au double avènement (adventus) de la miséricorde et de la justice. C’est pour cela que saint Paul nous dit, dans l’Épître, de nous dépouiller du péché, afin qu’étant prêts à la venue du Christ comme sauveur, nous le soyons aussi à sa venue comme Juge, dont nous parle l’Évangile. »

Dom G. Lefebvre

« Notre Seigneur et Rédempteur, désirant nous trouver prêts, nous annonce les maux qui doivent accompagner la vieillesse du monde, pour nous détourner de son amour. Il nous fait connaître les maux qui précéderont sa fin prochaine, afin que, si nous ne voulons pas craindre Dieu dans la tranquillité, nous redoutions au moins son prochain jugement et soyons comme atterrés par les coups de sa justice. »

saint Grégoire, Pape.

COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
sur l’Avent en général puis la messe du jour

(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres) :

Continuer la lecture de « 1er Dimanche de l’Avent (textes et commentaires) – Début de l’année liturgique »

Manuscrits de Céline volés et cachés : l’enquête pour « recel de vol » classée sans suite…

Avec notre justice rouge, on n’est jamais déçus !

« L’enquête pour « recel de vol » de manuscrits inédits de Céline, qui avaient disparu depuis 77 ans et avaient été récupérés fin juillet par les ayants droit de l’écrivain, a été classée sans suite, a indiqué le 18 novembre le parquet de Paris. Cette enquête, qui avait été ouverte en février à la suite d’une plainte déposée par les ayants droit, a été classée le 21 septembre faute d’infraction suffisamment caractérisée. » (source)

Un type, par conviction de gauche, a gardé cachés volontairement les manuscrits de Céline volés par les rouges à la Libération, pendant des décennies, pour nuire à sa veuve : il l’a avoué lui-même.
Mais pour le parquet, le délit de recel n’est pas caractérisé !
Evidemment pour les patriotes, le fonctionnement est inverse, et on se retrouve en procès pour des broutilles ou sous des prétextes fumeux, par voie d’amalgame.

Hollande reconnaît avoir caché la présence de terroristes parmi les « réfugiés » migrants en 2015. Quant aux médias…

Les médias du Système en 2015, peu de temps avant les attaques du 3 novembre au Bataclan et ailleurs, voulant contredire encore une fois « l’extrême-droite » :

L’article de France Inter, radio d’Etat de propagande gauchiste, date du 15 septembre 2015. Les autres du mois d’août 2015.

Au même moment, Hollande, président :

Hollande, maintenant, lors du procès des Arabes mis en cause :

Espérons que cette caste politico-médiatique paye dès ici bas tout le mal qu’elle fait à la France et aux Français.

Sondage Ifop : 57% des Français estiment que la France est « avant tout un peuple de race blanche et de religion chrétienne », 50% des Français pensent « qu’un peuple en remplace un autre »

L’ignoble officine antifrançaise Licra a commandé un sondage à l’Ifop.
Cela vaut ce que cela vaut mais ça reste intéressant. On sait bien que, depuis des dizaines d’années, une bonne majorité de Français désapprouve l’immigration, hormis les gauchistes et les bobos. Pourquoi votent-ils alors mal ? C’est une autre question.

Les chiffres sont probablement beaucoup plus importants – en faveur de l’identité française – qu’ils n’apparaissent dans ce sondage, car une partie importante des personnes françaises administrativement (et donc sondées en tant que « français »), ne le sont en réalité pas (les « Français de papiers »), et cela fausse les sondages concernant l’opinion des Français.

Cliquez sur les images pour les agrandir

On notera que Marine Le Pen se positionne, par ses multiples déclarations, dans le camp de ceux qui pensent que la France n’a pas d’identité ethnique, ou que la maintenir n’a pas d’importance.

Sondage complet (Ifop)

Source FDS

C’était un 27 novembre : depuis Clermont, le Pape Urbain II appelle à la première Croisade

C’est le 27 novembre 1095, depuis Clermont (en Auvergne), donc au cœur de la France, que le pape Urbain II a appelé à la Première Croisade.

Il s’agissait, comme en atteste la reproduction de son discours ci-dessous, de venir en aide aux Chrétiens d’Orient, persécutés par les Mahométans conquérants.
C’était peut-être une époque lointaine, mais certains problèmes étaient similaires à ceux d’aujourd’hui…
Cependant Urbain, comme ses successeurs, serait outré par le comportement de François, et de voir que les dirigeants de la France non seulement ne sont pas chrétiens, mais sont anti-chrétiens, et promeuvent la persécution physique des Chrétiens d’Orient.

Au XIe siècle, c’est de toute l’Europe que les Croisés vont affluer, et libérer Jérusalem.
Mais nos ancêtres y prirent une telle part que les Infidèles désignaient communément les Croisés comme « les Francs ».
Loin des mythes honteux que les républicains (en particulier les instituteurs – les « Hussards noirs de la République » dont est nostalgique une bonne part de la droite) colportèrent sur les Croisades, elles constituèrent l’un des épisodes les plus glorieux de notre histoire et l’une des plus hautes manifestations de la générosité et de la noblesse de notre peuple.

Certains hommes s’y illustrèrent particulièrement, tels Godefroy de Bouillon ou Baudouin IV, à la tête du Royaume franc de Jérusalem.

Pour lire d’honnêtes livres sur les Croisades, cliquez ici.

L’appel d’Urbain II, (version audio puis texte) rapporté par Foucher de Chartres, vraisemblablement témoin de l’homélie :

Continuer la lecture de « C’était un 27 novembre : depuis Clermont, le Pape Urbain II appelle à la première Croisade »

Castex se moque du monde avec sa contamination par le covid

Après s’être rendu au stade sans masque pour le match France-Nouvelle Zélande, avoir serré des centaines de mains et fait des câlins ridicules à tout le XV de France, le Premier ministre Castex s’est retrouvé positif au covid, et ce triste sire a accusé sa fille de 11 ans de l’avoir contaminé…
Sous-entendu : vaccinons les petits.

Jean Castex, un rugbyphile à Matignon - midi-olympique.fr

Et après avoir largement piétiné les « gestes barrières », le voici qui confère en visio, seul, avec un masque.
Quelle comédie pitoyable.

La scandaleuse dissolution par Macron et Darmanin d’une association patriotique locale à Angers

Le Régime continue à s’enfoncer dans le totalitarisme le plus crasse, dans l’indifférence générale.

Depuis quelques années (il y avait déjà eu une vague sous De Gaulle), il dissout de façon particulièrement arbitraire les associations et groupements qu’il juge politiquement incorrects.

Sous les prétextes d’« incitation à la haine » ou « à la discrimination », on peut dissoudre n’importe quelle structure, condamner n’importe quel citoyen agaçant.
C’est ce qui s’est fait à l’encontre de l’Alvarium, association gérant un bar à Angers et organisant des distributions de repas aux pauvres, des conférences et quelques activités militantes classiques (affiches, etc.) : rien d’extrême, d’outrageant ou d’inconvenant dans l’attitude ou les discours.

Cette répression grossière semble une passion pour le traître Darmanin.
Notez le « conformément aux instructions du Président » ! En pleine période de crise, ce lamentable individu est obnubilé par le moindre îlot de dissidence.

Les agressions ou tentatives d’intimidation d’antifas angevins– ne supportant pas qu’un lieu de droite existe –, qui se sont soldées par des débandades pour ces idiots haineux, ont par ailleurs fourni un (piètre) prétexte au gouvernement pour accuser l’Alvarium de violence.

Les antifas, bénéficiant d’une impunité ou d’une large complaisance de la part des ministères de l’Intérieur et de la Justice, se dévoilent encore comme des alliés, des serviteurs du Système.

Pour lire la pseudo-argumentation du décret, on peut cliquer ici et .
Entre autres perles, on y lit qu’« assimiler » l’immigration à « une menace » est un motif de dissolution.
Remettre en cause la disparition du peuple français est presque interdit…

Le Régime, dont les écoles osent parler des méchantes « lettres de cachet » des rois de France, ne s’embarrasse plus de rien pour bafouer les libertés de ceux qui ne sont pas d’accord avec lui.
Mais cette frénésie, cette fébrilité sont bons signes : il a peur, il arrive à bout de souffle.

Arras : un Algérien pédo-criminel objet de la mansuétude du tribunal

À Arras, un Algérien de 45 ans est jugé pour exhibition, port d’arme et agression sexuelle sur mineurs de moins de quinze ans. Il « écumait les parcs » où il offrait des bonbons à des fillettes pour les convaincre de monter chez lui.
Au moment des faits, Abdenour Mezzai était alcoolisé et portait deux couteaux sur lui.
Peut être une image de texte qui dit ’NORD Ma commune Covid-19 Vidéos Agenda Le Mag La Voix vous répond France Connexion S'abon Arras: proposait 2 € à des petites filles pour qu'elles montent chez lui Un homme âgé de 45 ans a été jugé et condamné ce vendredi au tribunal d'Arras pour agression et exhibition sexuelles. Un profil particulièrement inquiétant.’
Le Code pénal annonce 10 ans de prison pour ces faits.
L’Algérien a obtenu 18 mois.
Qu’il ne fera logiquement pas, ou qu’en partie.
Et il restera en France pour continuer à l’« enrichir culturellement », selon l’expression fameuse des immigrationnistes.

Que les médias ne précisent-ils pas sur la tuerie de Waukesha aux Etats-Unis ?

Aux Etats-Unis, dans la ville de Waukesha (Wisconsin), avait lieu une « parade de Noël », dimanche 21 novembre. Les parades sont une activité fréquente et très populaire dans ce pays.
Mais celle-ci a tourné à la tragédie : une voiture a foncé à travers les barrières puis dans la foule, tuant 6 personnes, en blessant près de 50 autres, dont certaines très gravement, notamment des enfants.

France 3 a parlé d’une « voiture folle ». Biden et les siens ont évoqué un « incident ».

Le chef de la police locale a pourtant précisé que « le suspect avait foncé intentionnellement dans la foule. »

Le tueur s’appelle Darrell Brooks, c’est un « rappeur » multirédiciviste, militant du mouvement gauchiste antiblanc Black Lives Matter.
Les personnes qu’il a assassiné sont toutes blanches.

A gauche, le tueur, et sa maison d’« opprimé » (par les Blancs). A droite ses victimes.

L’AFP, reprise par les gros médias comme d’habitude, évoque sobrement la tragédie :

Une « parade de Noël endeuillée »…

Imagine-t-on un tel titre si un Blanc de droite avait foncé sur une foule et tué plusieurs Noirs ?

Et dans quelques semaines, tout cela sera oublié.

PS : pendant que les gros médias parlent encore de l’affaire « George Floyd » (Noir tué par un policier blanc dans des circonstances confuses), rappelons que 26% des homicides commis en 2020 aux États-Unis l’ont été par des Blancs non hispaniques, qui représentent encore 61,6% de la population, et que 50% des homicides commis l’ont été par des Afro-américains, qui ne représentent que 12,4% de la population (FBI).

De Gaulle… Mythe, imposture et trahison

De Gaulle, à Alger, mis au pouvoir par de naïfs défenseurs de l’Algérie française, prononçant son « je vous ai compris » avec une duplicité inégalée dans l’histoire de France.

A un moment où le général De Gaulle fait l’objet d’une admiration presque unanime et hors de tout bon sens, nous publions ce texte de José Castano.
Et nous rappelons l’existence de l’excellent livre du colonel Le Pargneux.

« On peut se demander ce que connaîtront nos petits-enfants de l’Histoire de France, et surtout comment ils comprendront qu’un homme qui a signé, non pas la capitulation, mais un armistice devant une armée ennemie victorieuse, peut être un traître… et qu’un autre, tel De Gaulle, put accepter la défaite en Algérie, alors que son armée avait gagné la guerre, livrer aux couteaux des égorgeurs des dizaines de milliers de civils, près de cent mille de ses soldats, et être quand même placé au Panthéon des Héros ! » (+ Roger HOLEINDRE, 8e RPC, Président du Cercle National des Combattants)

« Lorsque la pierre tombale de l’Algerie Française aura été scellée par la volonté acharnée d’un homme épaulé par la lâcheté de tout un peuple, je n’abandonnerai jamais l’idée de pouvoir débarrasser mon pays du personnage qui a corrompu l’âme de la France » (Colonel Antoine Argoud)

 Ces mots du brillant officier que fut le Colonel Argoud ne cessent, depuis des années, de résonner à ma mémoire et je console mon amertume en me disant que s’il existe vraiment une justice, de Gaulle devrait aujourd’hui s’y trouver. En effet, mon éducation chrétienne m’incite à penser que toute œuvre humaine passe en revue devant Dieu pour être classée comme acte de fidélité ou comme acte d’infidélité. En face de chaque nom, dans les registres du ciel, sont couchés avec une redoutable exactitude toute action mauvaise, tout despotisme, toute trahison, tout parjure et la loi de Dieu sera sans appel pour ceux qui auront contrevenu à ses commandements. Par conséquent, si le paradis est accordé à De Gaulle, alors il n’y a plus de raison de craindre la Justice Divine… tout le monde y aura accès… et cela ne se peut !

Quand l’Histoire et la postérité jugeront Charles de Gaulle, elle dira :
Continuer la lecture de « De Gaulle… Mythe, imposture et trahison »

C’était un 20 novembre : mort de Jose Antonio Primo de Rivera et de Francisco Franco

 En 1936, alors que l’avancée nationaliste est bloquée à la hauteur de la cité universitaire de Madrid, à Alicante, le fondateur de la Phalange espagnole est fusillé, à l’âge de 33 ans, par le Front populaire arrivé au pouvoir quelques mois plus tôt.

Fils du général Miguel Primo de Rivera, dictateur en Espagne entre 1923 et 1930, cet avocat – artisan de la doctrine « nationale-syndicaliste » – reste une figure marquante du nationalisme en Europe.
Continuer la lecture de « C’était un 20 novembre : mort de Jose Antonio Primo de Rivera et de Francisco Franco »

Le jeune Américain patriote qui avait abattu deux antifas violents relaxé par la justice

Le jeune Kyle Rittenhouse lors de la lecture du verdict.

Le 23 août 2020, alors que les Etats-Unis étaient traversés par une vague de manifestations violentes cornaquées par l’extrême-gauche contre les Blancs (mouvement « Black lives matter« ), des tirs résonnèrent dans la ville de Kenosha (région des Grands Lacs).
Un peu plus tôt, alors âgé de 17 ans, Kyle Rittenhouse s’était équipé d’un fusil semi-automatique et avait rejoint des groupes de citoyens armés venus protéger les commerces, face aux dévastations des émeutiers noirs et gauchistes, qui avaient déjà pillé et incendié, les nuits précédentes.
Dans des circonstances présentées comme confuses, il avait ouvert le feu, tuant deux hommes et en blessant un troisième. Les médias de gauche (presque tous, donc) en avaient fait un symbole d’une droite sanguinaire.

« Je n’ai rien fait de mal, je me suis simplement défendu » avait plaidé le jeune homme, lors de son procès, assurant avoir tiré après avoir été pris en chasse et attaqué par ces trois hommes.
Les douze jurés d’un tribunal de l’Etat du Wisconsin viennent de lui donner raison et de le déclarer « non coupable » des cinq chefs d’accusation qui pesaient sur lui, au quatrième jour de leurs délibérations. La justice a été rendue.
En France, il eût droit au pire (cf les jeunes patriotes qui se sont défendus face à l’agression de Clément Méric et ses compères, et qui se retrouvent ignoblement incarcérés).
« Les démocrates [gauche américaine – NDCI] avaient accusé le jeune homme d’être un suprémaciste blanc, et d’avoir tiré sur des manifestants tout en bénéficiant de la complaisance de la police à cause de sa couleur de peau.  » (source) Tandis qu’une bonne partie du camp républicain l’avait défendu.

Le tribunal, s’appuyant sur les preuves et témoignages, a reconnu que le jeune homme s’était légitimement défendu face à trois agresseurs, trois « antifas » : Joseph Rosenbaum, le premier à avoir été abattu – qui avait poursuivi Rittenhouse et essayé de lui arracher son arme, probablement pour lui tirer dessus –, le deuxième, qui le frappait à la tête avec une planche à roulettes, et le troisième qui pointait vers lui… un pistolet.

Sur la video ci-dessous, on voit Rittenhouse poursuivit par des antifas. Il tombe à terre et on entend parmi ses poursuivants « Kill that dude ! « (« tuez ce mec ! ») :


Pour le profil de ces trois-là, on précisera, car les médias français ne le font pas, que Joseph Rosenbaum avait été condamné pour le viol de cinq enfants de 9 à 11 ans…
Le second, Anthony Huber, avait été condamné plusieurs fois pour violences conjugales et détention de drogue.
Le dernier, Gaige Grosskreutz, qui n’a été que blessé et qui pointait une arme sur le gamin, a aussi plusieurs condamnations, entre autres pour avoir tiré après usage de drogues.
Bref, des « antifas ».

La justice américaine est tout de même moins pourrie que la français