Immobilier : la FNAIM s’acoquine avec SOS Racisme pour inquiéter ses adhérents et les obliger à traiter avec n’importe qui

La Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) représente, en tant qu’organisation syndicale majoritaire, les professionnels de l’immobilier en France. C’est un acteur majeur de ce secteur.

On nous a communiqué le message scandaleux que la FNAIM a envoyé à ses adhérents.
L’organisation annonce qu’elle va s’acoquiner avec l’association gauchiste de répression antifrançaise « SOS Racisme » pour « contrôler » par surprise les adhérents agents immobiliers ou administrateurs de biens, et s’assurer qu’ils ne font aucune « discrimination », qu’ils ne manifestent aucune préférence pour leurs compatriotes, pour les gens normaux, etc.

Il ne faut pas que soient exaucées les préférences d’un Français qui voudrait, par exemple, que son bien ne soit pas loué à des colonisateurs désagréables ou à une paire de sodomites peu discrets.
Il est vrai que la loi, totalitaire, prohibe déjà ce libre choix de chacun.
Mais la FNAIM fait du zèle.
Pourquoi ?
C’est la dictature des minorités (y compris gauchiste et maçonnique).

Chacun pourra faire part de sa désapprobation (en termes prudents car on image bien la FNAIM dénoncer ses adhérents à la justice pour déviation idéologique) ou de son souhait de ne plus adhérer, face à de telles provocations.

Paris socialiste : la taxe foncière va exploser (malgré les promesses)

« Entre colère et angoisse, les propriétaires immobiliers tirent la sonnette d’alarme alors que l’État comme les collectivités locales n’ont de cesse de les assommer d’impôts, de taxes et de contraintes en tout genre. Dernier tir en date: l’annonce par Anne Hidalgo, en quête désespérée de moyens financiers pour renflouer les caisses de la ville de Paris, d’une augmentation de plus de 50 % de la taxe foncière, dont le taux passerait en 2023 de 13,5 % à 20,5 %. Soit une hausse de 7 points de pourcentage et, à la clé, plusieurs centaines de millions d’euros que les propriétaires devront payer en plus.

Et ce n’est pas tout, car les valeurs cadastrales locatives progresseront de 7 % en France l’an prochain (après 3,4 % en 2022 et +12,2 % en dix ans). «L’augmentation des taxes foncières s’inscrit dans une tendance de fond que l’on observe dans de nombreuses villes remarque Christophe Demerson, président de l’Union nationale des propriétaires immobiliers… […] » (source)

En France, les taxes foncières ont en moyenne augmenté de 25% en 10 ans !

Dans ce pays (qui cumule les tares du socialisme et du libéralisme), il n’y a pas de véritables propriétaires, puisqu’avec la taxe foncière (impôt créé à la Révolution), même quand on est censé posséder un bien immobilier, il faut payer une sorte de loyer aux administrations !

PS : on relève, mais ça n’émeut plus personne tant on y est habitué, que cette mesure de la municipalité d’Hidalgo contredit frontalement la promesse de campagne de cette dernière, en 2020, de ne pas toucher aux impôts locaux.

Après 2 ans de cavale, l’historien révisionniste Vincent Reynouard arrêté en Ecosse suite à l’acharnement des autorités françaises

« Vincent Reynouard, condamné à de multiples reprises par la justice française pour des propos niant l’existence de la Shoah, a été arrêté, ce jeudi 10 novembre, en Écosse, a appris l’AFP auprès de la police écossaise et de source proche du dossier. L’homme, âgé de 53 ans, a été interpellé par la police écossaise sur la base d’un « renseignement français », a indiqué la source proche du dossier.

Continuer la lecture de « Après 2 ans de cavale, l’historien révisionniste Vincent Reynouard arrêté en Ecosse suite à l’acharnement des autorités françaises »

Loi de finances 2023 : les propriétaires paieront !

« Il est vrai que le propriétaire est un présumé nanti. Je parle du propriétaire foncier, pas celui d’actions ou d’œuvres d’art.
Selon l’INSEE, en 2021, 57,5 % des ménages étaient propriétaires de leur logement principal. L’INSEE ne précise pas la proportion de ceux qui « payent un loyer » à leur banque, sous la forme d’un remboursement de crédit, intérêts et principal. Le propriétaire foncier, un nanti qui ne semble pas avoir la cote en Macronie.
N’oublions pas que c’est Emmanuel Macron qui a supprimé l’impôt sur la fortune, sauf sur l’immobilier.
Certes, peu de Français acquittent cet IFI : en 2021, 153.000 foyers ont reçu un avis d’imposition sur la fortune immobilière, soit 0,37 % des foyers imposables dans notre pays. C’est peu, vous me direz, mais cet IFI symbolise la philosophie politique de la Macronie en matière patrimoniale.

C’est, du reste, celle de l’Union européenne : personnes, marchandises, capitaux doivent pouvoir circuler en toute liberté.
Continuer la lecture de « Loi de finances 2023 : les propriétaires paieront ! »

Sarthe : condamné à un an de prison ferme pour avoir répliqué dans une bagarre

Are Dark Alleys Really More Dangerous? | NRDC

Dans « la France d’après » et son régime antinational, il ne faut même plus se défendre face aux […] !

« Un jeune homme de 19 ans a été jugé en comparution immédiate par le tribunal du Mans (Sarthe) vendredi 7 octobre 2022, pour des violences commises le 16 juillet 2022.

Tout part de l‘agression d’un jeune homme par sept individus dans la nuit du 18 juillet 2022 au Mans à la sortie d’un club rue du Port au Mans. Le jeune homme qui est passé à tabac par un groupe de jeune sous l’œil d’une caméra de surveillance ne doit son salut qu’à l’intervention de son ami qui est lui-même accompagné de sa petite amie.

Mais peu après, rue du docteur Leroy au Mans, le jeune homme qui est intervenu pour faire cesser le passage à tabac de son ami est pris à partie par le même groupe de personnes qui sont assez hostiles.

Très vite, la tension monte, le jeune homme entouré et reçoit un coup de bouteille sur la tête, sa petite amie en reçoit un sur le tibia.

Le jeune homme réplique, se saisit d’une bouteille et frappe alors à la tête de l’un des membres du groupe de personnes qui s’effondre immédiatement.

(…) Suivant les réquisitions du procureur, le tribunal a reconnu le prévenu coupable de l’ensemble des faits qui lui sont reprochés et l’a condamné à un an de prison ferme. »  (source Actu.fr)

Haute-Vienne : les personnes condamnées pour des délits d’opinion reverseront une « contribution citoyenne » au Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane

Déjà, quand on lit « contribution citoyenne », on sait que ça sent l’imposture…

« Les personnes condamnées en Haute-Vienne, coupables de délits mineurs, devront désormais reverser une contribution citoyenne au Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane. L’annonce a été faite par la directrice du Centre sur France Bleu Limousin.

Le parquet de la Haute-Vienne et le Centre de la mémoire ont signé un partenariat cette semaine. Cette contribution citoyenne de 100 à 3 000 euros concerne toutes les personnes jugées pour des propos haineux, qu’ils soient antisémites, racistes ou bien homophobes. L’idée n’est pas seulement de sanctionner mais aussi de faire de la prévention [sic].

Continuer la lecture de « Haute-Vienne : les personnes condamnées pour des délits d’opinion reverseront une « contribution citoyenne » au Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane »

Irlande : un professeur catholique emprisonné pour avoir refusé d’utiliser les pronoms neutres d’un de ses élèves transgenre

Le totalitarisme progressiste progresse…

« Un délit d’opinion ? En Irlande, un professeur catholique a été emprisonné lundi 5 septembre, rapporte le Daily Mail. Son tort ? Avoir refusé d’user des pronoms neutres d’un de ses élèves transgenre. Enoch Burke, enseignant en allemand et histoire dans un établissement scolaire catholique irlandais, a été arrêté et traduit en justice. Devant le tribunal, il a affirmé avoir été suspendu par l’école pour avoir, en mai dernier, refusé d’appeler un de ses élèves « un garçon » comme étant « une fille ». Il a déclaré qu’une telle directive était « contraire aux Écritures » et allait à l’encontre de « l’éthique de [s]on école et de l’Église d’Irlande », et qu’il ne pourrait jamais l’accepter, car il n’est pas d’accord avec l’idéologie transgenre.

Continuer la lecture de « Irlande : un professeur catholique emprisonné pour avoir refusé d’utiliser les pronoms neutres d’un de ses élèves transgenre »

Sarthe : 30 000 collégiens équipés par le Conseil département d’un bracelet connecté indiscret

Le Conseil départemental annonce :

Dans un contexte sanitaire compliqué depuis l’épidémie, les collégiens sont de plus en plus sédentaires. Ce constat est tout autant préoccupant pour leur santé physique que mentale. Le Conseil départemental de la Sarthe, pour qui la jeunesse est un enjeu stratégique, a souhaité accompagner et aider au développement de ce projet « Sport-santé ». Deux objectifs majeurs se dégagent :

  • établir un état des lieux de l’état de forme des collégiens,
  • proposer à tous un programme éducatif de promotion de la santé, articulé autour de la « promotion de l’activité physique » et de « l’éducation à la nutrition ».  […]

Déjà, le principe est choquant : on impose aux enfants ce qui était réservé aux semi-taulards et on les habitue à porter des objets connectés, à renoncer à leur vie privée et à se soumettre aux injonctions gouvernementales.

Le journal local va plus loin :

Il parle de tester leur « forme physique, morale et sociale ».

Cela fait vraiment penser à la Chine communiste. Cette expérimentation est très inquiétante, mais elle n’a rien de très surprenant, le Système suivant petit à petit sa pente totalitaire, et cela continuera jusqu’à ce qu’une révolution de droite y mette fin.

 

Avignon : une fresque mettant en scène Macron et Attali effacée, sur ordre du préfet, pour « antisémitisme »

A Avignon, un artiste a peint ces jours-ci une fresque représentant le funeste Macron comme une marionnette (Pinocchio) animée par Jacques Attali.

Bien vu et pas méchant.

Mais c’en est trop pour des associations et personnalités communautaristes (suprémacistes, diront certains) juives qui ont pleurniché et obtenu facilement gain de cause.
Pour elles (et pour les journaleux et politiciens au garde-à-vous devant elles), c’est très mal de représenter un juif dans le rôle d’un personnage de l’ombre puissant. Il faut mettre un Gaulois à la place.

Une fresque de street-art peinte à Avignon et représentant l’économiste Jacques Attali en marionnettiste qui manipule un Emmanuel Macron grimé en Pinocchio, largement dénoncée comme antisémite, a été effacée vendredi 24 juin, au matin, ont confirmé la préfecture et la communauté d’agglomération du Grand Avignon à l’AFP.
«À la suite des réactions d’émotion et de la polémique grandissante suscitées par la fresque du graffeur Lekto située sur le parking des Italiens à Avignon, le préfet de Vaucluse a échangé hier avec le président du Grand Avignon, propriétaire des lieux, afin de convenir de l’effacement de cette fresque. Cette opération a été réalisée ce matin même», a indiqué la préfecture dans un courriel à l’AFP. (source Figaro)

Et tant pis, si effectivement, Attali a un rôle considérable auprès des chefs d’Etat français. Les journalistes de gauche ont le droit le dire parfois, eux, car on ne peut soupçonner chez eux quelque liberté d’esprit que ce soit.

 

 

Une jeune fille pose une question embarrassante à Macron publiquement : la gendarmerie vient plus tard l’intimider

« Jeudi 9 juin, le président de la République est en déplacement dans le Tarn, à Gaillac. Laura, lycéenne, en terminale littéraire, l’apostrophe : « L’un des objectifs principaux de votre mandat, c’est l’égalité des femmes et la protection des femmes qui sont violentées. En attendant, vous mettez à la tête de l’État des hommes accusés de viols et de violences sur les femmes. Pourquoi ? S’il vous plaît répondez-moi. » Une référence implicite au ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, accusé d’un viol à propos duquel le parquet a requis un non-lieu, et au ministre délégué au handicap, Damien Abad, lui aussi accusé des mêmes faits sans que la justice n’ait à ce stade ouvert d’enquête.
Le lendemain, deux gendarmes se rendent dans le lycée de Laura demandant à lui parler alors qu’elle était en cours.

Continuer la lecture de « Une jeune fille pose une question embarrassante à Macron publiquement : la gendarmerie vient plus tard l’intimider »

Bientôt toutes les voitures neuves devront avoir un mouchard enregistrant leurs coordonnées GPS !

Boîte noire d'une voiture

Les citoyens – autrefois libres – auront bientôt un super-mouchard dans leur voiture !
Il enregistrera en particulier vos coordonnées GPS, dont pourront se régaler notamment les agences gouvernementales d’espionnage des citoyens politiquement « douteux  » (patriotes, quoi).

« Comme les avions, en vertu d’un règlement de l’Union européenne datant de 2019, tous les nouveaux modèles introduits sur le marché européen à compter du 6 juillet prochain devront embarquer une boîte noire. En juillet 2024, ce dispositif s’étendra à tous les véhicules neufs commercialisés. Le parc roulant n’est pas concerné.
Dans l’esprit de ses concepteurs, le boîtier doit permettre de récolter des informations précises sur les circonstances d’un accident. Une revendication louable. Sauf que l’on pointe déjà des failles dans ce dispositif censé aider les compagnies d’assurances à établir les responsabilités d’un accident. Ce mouchard va enregistrer et conserver en mémoire la vitesse, le régime moteur, les coordonnées GPS, les phases d’accélération et de freinage, le port de la ceinture de sécurité. […] » (source)

Comment les Français peuvent-ils supporter cela ?!

On ne sait pas encore si ces boîtes noires enregistreront les conversations (comme celles des avions), mais si ce n’est pas cette fois, ce sera pour une prochaine : c’est dans la logique totalitaire dans laquelle nous sommes embringués.

De nombreux accidents sont dus à la consommation d’alcool, ou de cannabis par qui vous savez, et surtout au téléphone portable (1ère cause d’accidents). Toutes choses dont se fiche leur « boîte noire ».

Somme : la police se vante d’une opération de sauvetage d’un drapeau homosexualiste

La Police nationale du département de la Somme se vante de ses exploits sur Twitter :

Vous avez bien compris : ces fonctionnaires de police se targuent d’être allés à 6h du matin perquisitionner et arrêter trois jeunes Français patriotes qui avaient confisqué un drapeau subversif à une militante de la perversité.
Et ils exposent sur internet d’innocents autocollants trouvés chez les jeunes Français comme s’ils avait trouvé d’effrayantes armes de guerre…
C’est pitoyable.

Avoir des autocollants politiquement incorrects ou de droite chez soi est-il désormais interdit ? Dans ce cas, merci de prévenir ! Dites-nous aussi quels livres, quelles BD on a le droit d’avoir sans risquer qu’ils soient affichés sur internet.
Il faut peut-être aller demander à la LICRA de venir vérifier chez soi en cas de doute ?

Les trois personnes ont été jugées en comparution immédiate et sévèrement condamnées.

On comparera ce traitement délirant avec l’impunité dont jouit la racaille étrangère en France, pays comptant chaque jour plus d’une centaine d’agressions au couteau et environ 200 viols.
Pour défendre une idéologie tarée et persécuter des jeunes Français normaux, là il y a du monde, des moyens, et de la fierté !

Un avant-goût du cauchemar gauchiste, policier et totalitaire qui guette la France si une révolution nationaliste n’advient pas.

Allemagne : une femme de 93 ans condamnée à un an de prison ferme pour… révisionnisme

Ursula Haverbeck, lors d’une audience

Ursula Haverbeck faisait appel de deux condamnations, reçues en 2017 et 2020, pour « avoir nié que les Juifs ont été systématiquement assassinés pendant la Shoah » et avoir affirmé plusieurs fois que le camp d’Auschwitz n’était qu’un camp de travail.
Mais le tribunal régional de Berlin a rejeté l’appel et condamné cette Allemande de 93 ans a un an de prison ferme. Il a aussi décidé que la peine ne pouvait pas être suspendue, car la prévenue n’avait montré « aucun remord, ni aucun signe de changement d’opinion » lors des audiences.

En 2018, Ursula Haverbeck avait déjà dû payer plusieurs amendes et effectué deux ans et de demi de prison pour des condamnations similaires. Mais elle ne renie rien, sûre de ce qu’elle dit.

Source