Noël : une Française de 15 ans séquestrée, battue et violée pendant plusieurs jours par un immigré dans le Nord, à Leers (59)

La « France d’après » révèle peu après son visage cauchemardesque.

 

« Dimanche après-midi, les policiers sont intervenus pour interpeller un homme, soupçonné d’avoir, pendant plusieurs jours, séquestré, violenté et violé dans son appartement une adolescente d’une quinzaine d’années.

Continuer la lecture de « Noël : une Française de 15 ans séquestrée, battue et violée pendant plusieurs jours par un immigré dans le Nord, à Leers (59) »

Un bar attaqué par des Gitans, des jeunes blessés, la Gendarmerie nationale ne fait rien… et interroge sur le pass sanitaire !

Comme nous l’avons déjà mentionné à plusieurs reprises ici, les gendarmes sont effrayés par les gitans. Ils leur laissent donc une large impunité : tant pis pour les Français qui en sont les victimes.

Pis, ces « forces de l’ordre » font du zèle à l’encontre de ces mêmes Français pour des motifs dérisoires.

Vu sur Breizh-info :

« L’affaire est ubuesque, révoltante même, mais parfaitement dans l’air du temps et témoigne de l’abandon progressif de la population par les autorités.

Jeudi 16 décembre 2021, bar Au Rendez-vous des pêcheurs, à Baud (Morbihan). Nicolas Troudet, le patron d’un des derniers établissements encore ouverts sur le secteur, là où d’autres ont fermé boutique sous le poids de la crise et des contraintes sanitaires délirantes, se démène dans son bar (qui fait aussi salle de jeux pour les plus jeunes) qui accueille également devant chez lui un camion pizza.

Trois hommes arrivent. Ils se réclament immédiatement des « gens du voyage », et apparaissent « chauds » selon le témoignage recueilli (« plus drogués qu’alcoolisés » semble indiquer le tenancier). Au départ, tout se passe bien avec les personnes présentes dans l’établissement, dont de nombreux jeunes de 16-17 ans qui jouent aux fléchettes, au flipper, dans une ambiance bon enfant.

Continuer la lecture de « Un bar attaqué par des Gitans, des jeunes blessés, la Gendarmerie nationale ne fait rien… et interroge sur le pass sanitaire ! »

Calais : un chauffeur de camion meurt après une altercation avec des migrants

Image d

Avec l’invasion migratoire, le métier de chauffeur poids-lourd devient lui aussi dangereux.

« Un chauffeur routier, portugais de 48 ans, a été retrouvé en arrêt cardio-respiratoire sur l’aire d’autoroute de l’Épître, à hauteur de Beuvrequen, sur l’autoroute A16. Il est décédé.

La raison de l’alerte ? « Une altercation entre un chauffeur de poids lourd et plusieurs migrants », indique le service départemental d’incendie et de secours du Pas-de-Calais (SDIS 62). »  (La Voix du Nord)

Continuer la lecture de « Calais : un chauffeur de camion meurt après une altercation avec des migrants »

Arras : un Algérien pédo-criminel objet de la mansuétude du tribunal

À Arras, un Algérien de 45 ans est jugé pour exhibition, port d’arme et agression sexuelle sur mineurs de moins de quinze ans. Il « écumait les parcs » où il offrait des bonbons à des fillettes pour les convaincre de monter chez lui.
Au moment des faits, Abdenour Mezzai était alcoolisé et portait deux couteaux sur lui.
Peut être une image de texte qui dit ’NORD Ma commune Covid-19 Vidéos Agenda Le Mag La Voix vous répond France Connexion S'abon Arras: proposait 2 € à des petites filles pour qu'elles montent chez lui Un homme âgé de 45 ans a été jugé et condamné ce vendredi au tribunal d'Arras pour agression et exhibition sexuelles. Un profil particulièrement inquiétant.’
Le Code pénal annonce 10 ans de prison pour ces faits.
L’Algérien a obtenu 18 mois.
Qu’il ne fera logiquement pas, ou qu’en partie.
Et il restera en France pour continuer à l’« enrichir culturellement », selon l’expression fameuse des immigrationnistes.

Montauban : un ancien parachutiste meurt après avoir été passé à tabac

Peut être une image de 1 personne et plein air
Emmanuel Cueff – source : facebook

Emmanuel Cueff, ancien para, 50 ans, marié et père de deux enfants, a été tabassé à mort par un groupe de voyous alors qu’il dînait avec sa femme dans un restaurant de Montauban. (source)
Il avait servi sur divers théâtres d’opérations à l’étranger mais il est mort de la main des racailles étrangères, en France, parce qu’il n’était pas du genre à baisser les yeux devant elles.
C’est l’« ensauvagement »  du pays, par des sauvages donc, venus d’où on sait, avec la complicité et la responsabilité de la gauche et de la « droite » ainsi que des gros médias.

Autoroute A13 fermée 36h, bouchons monstres : le fléau des vols de câbles par des Gitans

De dimanche à mardi matin, l’autoroute A13 a été brusquement coupée à proximité de Paris, créant un enfer pour les automobilistes concernés. En cause, « un vol de câbles entraînant la perte d’équipements de sécurité » dans un tunnel.

« Résultat, la fermeture d’une partie de l’autoroute A13 à partir de 17h50 dans les deux sens de circulation entre la sortie de Paris et le tunnel de Saint-Cloud, et des milliers Franciliens de retour de week-end, notamment de Normandie, pris dans la nasse, totalement à l’arrêt et mettant parfois plus de 5 heures pour se sortir de ce guêpier, et évidemment particulièrement exaspérés par cette situation. Après 36 heures de coupure et des bouchons terribles dimanche et lundi, cette partie de l’A13 a rouvert normalement mardi 26 octobre en début de matinée. » (source)

Le nombre de vols de câbles augmente d’année en année en France, comme le prix du métal qu’ils contiennent. LCI précise :

« Un phénomène qui n’est pas propre à l’Île-de-France : partout sur le territoire, les vols de câbles en cuivre se multiplient, jusque dans les plus petites communes. Dans le Nord, le maire d’Oxelaëre n’en revient toujours pas : les 25 lampadaires du village ont été mis hors service. « Un dimanche midi, il y a un voisin qui m’appelle et qui avait vu toutes les trappes des poteaux ouvertes. On est venus tout de suite et on a appelé la gendarmerie et on s’est aperçu que sur 1,2 kilomètre, tous les câbles en cuivre avaient été volés », déclare Stéphane Dieusaert. Le préjudice s’élève à 27.000 euros et l’édile a déposé plainte, mais les voleurs sont toujours en fuite.
Les voyous spécialisés dans le vol de câbles ont, depuis des années, de quoi se frotter les mains. Car dérober du cuivre est moins risqué que le trafic de drogue et rapporte beaucoup d’argent. Le prix du cuivre s’est même envolé et la tonne coûte désormais 10.000 euros, soit quatre fois plus qu’il y a dix ans. Alors, les malfaiteurs s’en donnent à cœur joie sur les chantiers, les chemins de fer, les poteaux électriques ou encore les canalisations, provoquant des dégâts considérables. […] »

Aucun média ne précise cependant une vérité notoire, à propos de ce phénomène qui pourrit la vie des Français (trains arrêtés, téléphone, électricité et internet coupés, etc) et leur coûte une fortune : le vol de câbles est quasi-exclusivement l’œuvre de Gitans. De Roms, en particulier (voir par exemple ici, , , ou ).

Lisez bien cette phrase concluant l’article de LCI dont un extrait était donné ci-dessus :

« Les forces de l’ordre se disent quant à elles démunies face à ces vols dont le nombre ne fait qu’augmenter tous les ans. » 

Le Régime, du fait de sa politique judiciaire et surtout de son immigrationnisme et de son sans-frontiérisme, est non seulement incapable d’endiguer ce phénomène, mais il le favorise.

Une femme député LREM agressée et dépouillée à Paris XVII, victime du « sentiment d’insécurité »

Interdiction de se réjouir ! Même si ça peut être tentant.
La députaille (avec ses 2000 euros en espèce sur soi) et autres gredins qui détruisent la France sont de moins en moins à l’abri de subir ce que beaucoup de Français subissent par leur faute depuis des décennies, dans l’indifférence des décideurs. (voir aussi le cas Bernard Tapie par exemple).

Cette femme continuera-t-elle à oser parler, comme ses compères, du « sentiment d’insécurité » des Français qui subissent la violence étrangère ?

« Les vols de Rolex à Paris sont un véritable fléau. La députée LREM, Coralie Dubost, 38 ans, et son compagnon Stanislas viennent d’en faire les frais. Le couple a été agressé, durant la nuit de mardi à mercredi à Paris (VIIe), par un groupe de voleurs en maraude dans les beaux quartiers de la capitale.

Continuer la lecture de « Une femme député LREM agressée et dépouillée à Paris XVII, victime du « sentiment d’insécurité » »

Berlin : une jardinière de 58 ans poignardée dans le cou par un Afghan, « qui ne supportait pas de voir une femme travailler », un passant venu la secourir poignardé lui aussi

Dans la série « pauvres Afghans » venus en Europe.

« Des scènes terribles se sont déroulées samedi après-midi dans un espace vert du quartier de Wilmersdorf. Un homme (29 ans) a grièvement blessé une femme (58 ans). Un homme de 66 ans qui s’est précipité à son secours a également été grièvement blessé. L’attaque a-t-il un motif islamiste ?

Selon la police dimanche, l’Afghan de 29 ans s’est approché de la jardinière de 58 ans, parce que cela le dérangeait que la femme travaille.

Continuer la lecture de « Berlin : une jardinière de 58 ans poignardée dans le cou par un Afghan, « qui ne supportait pas de voir une femme travailler », un passant venu la secourir poignardé lui aussi »

Le suspect dans l’égorgement de Maxime, à Rouen, a été interpellé

La semaine dernière, plusieurs Français ont été tués, dans la rue.
Cela devient une routine, pour les indigènes, dans la « France d’après » que leur façonnent les cosmopolites.

Pour l’un de ces crimes – à Rouen, Maxime, 25 ans, avait été retrouvé égorgé dans son hall d’immeuble mardi dernier – le suspect (à droite ci-dessous) a été arrêté et a avoué.

A gauche, Maxime, la victime. A droite, son meurtrier. Sans commentaire.

Théo, vendeur de 18 ans, poignardé à mort par un Sénégalais de 62 ans

Peut être une image de 1 personne
Théo dans la boutique où il venait de commencer son premier travail

Théo, 18 ans, était un jeune Français qui venait d’avoir son bac.
Il avait décroché son premier travail : vendeur dans une boutique de téléphonie, à Claye Souilly (Seine-et-Marne).

Mais ce samedi 10 juillet, il a croisé la route d’un Sénégalais de 62 ans qui, à la suite d’un désaccord de quelques euros sur une facture, l’a poignardé à mort, et a blessé gravement son collègue.

Notons que cet immigré – qui a été arrêté – était clandestin, « bien connu des services de police », mais toujours tranquillement en France.

Voilà ce que ce pays a à offrir désormais à ses jeunes.

Et pour ce Théo, évidemment aucune manifestation, aucun déplacement de ministre, aucun genou à terre de footballer débile.

Que le sang de ce jeune Français retombe, comme celui de tant d’autres, sur les politiciens de gauche et de « droite », sur leurs compères des médias et sur ceux qui sont derrière, eux qui sont responsables de l’état catastrophique de la France.

Les soirées festives des jeunes Français aux Invalides cibles de groupes d’immigrés

Depuis quelques semaines, l’esplanade des Invalides, à Paris, est devenu le lieu de soirées festives organisées de façon un peu sauvage, presque clandestine au début (ce qui leur donnait du charme, aux yeux des jeunes Français frustrés par des mois de restrictions parfois délirantes) : des milliers de jeunes Français s’y retrouvent pour s’amuser de façon plus ou moins sage selon les groupes.

Mais voilà, dans la « France d’après », ça ne peut pas se passer ainsi.
Si ce n’est pas la police qui vient les déloger brutalement, ce sont des hordes de racailles immigrées qui déferlent de banlieue pour assouvir leur soif de violence, leur haine et leur goût du vol. Les jeunes Français héritent des choix honteux des générations précédentes qui ont, dans leur majorité, laissé la France se faire envahir.

« Des ados jetés à terre et tabassés par des grappes de petites frappes, parfois pour un simple regard, des vols avec violence à la chaîne et même des attouchements sur de toutes jeunes femmes… La soirée lycéenne totalement improvisée des Invalides, à Paris, le 18 juin dernier, a été le théâtre de ce que la police qualifie d’«actes de prédation».
Les vidéos filmées sur le vif par les participants au rassemblement et diffusées instantanément sur les réseaux sociaux ont servi de chambre d’écho à ces phénomènes de violence urbaine. Ainsi, des groupes de voyous un brin stéréotypés se sont invités à la soirée Projet X des lycéens des environs. […] » (source)

Les fonctionnaires de police interrogés par le Figaro ne brillent pas par l’intelligence et le courage de leur propos. L’un ironise sur les « fils de famille » bourgeois qui se retrouvent confrontés aux « durs » de banlieue (alors que ces racailles sont violentes en meute mais la plupart sont lâches en plus de n’avoir pas de sens moral : ce n’est pas ça être « un dur ») – très amusant ces délits contre des petits Blancs, en effet, non ? – tandis qu’un « membre actif de l’Association des hauts fonctionnaires de la police nationale (AHFPN) » (donc probablement franc-maçon?) affirme : « La police peut difficilement cerner et contenir ce genre de dérives, qui sont vraiment le fruit de l’époque, de cette convergence inopinée, du fait des réseaux sociaux, entre des milieux qui d’ordinaire ne se mélangent pas. »

« Fruit de l’époque », « inopiné »… Non, vraiment il ne voit pas quel phénomène a pu se produire en France ces dernières décennies et créé cette insécurité générale…

Emeutes immigrées de 2016 : un général explique qu’il préfère sacrifier ses gendarmes plutôt que neutraliser les tireurs

Bel aveu de la part de l’ex-chef de la gendarmerie du Val-d’Oise, au premier jour du procès des émeutes allogènes qui avaient – dans les communes de Persan et Beaumont-sur-Oise (à une trentaine de kilomètres de Paris) – suivi la mort d’Adama Traoré (délinquant africain mort lors d’une interpellation).

Sur les trois nuits d’émeutes, du 19 au 23 juillet 2016, « c’est un bilan assez lourd : une centaine de coups de feu sur les forces de l’ordre, 35 blessés dont 13 par arme à feu, des dizaines d’incendies et surtout une population traumatisée »énumère devant le tribunal le général T., colonel commandant du groupement de gendarmerie du Val-d’Oise à l’époque des faits.

L’Union rapporte :

« […] « Cette première nuit a constitué véritablement un traumatisme pour les militaires engagés. On s’attendait à des mortiers, des bouteilles incendiaires, mais surtout pas à se faire tirer dessus », relate le général en uniforme.
Il faut l’intervention des véhicules blindés du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) pour ramener le calme vers 4 heures du matin dans le quartier de Boyenval, où réside la fratrie Traoré. […]

Continuer la lecture de « Emeutes immigrées de 2016 : un général explique qu’il préfère sacrifier ses gendarmes plutôt que neutraliser les tireurs »

Attaque au couteau à Wurtzbourg : c’est un migrant somalien, ça alors !

« Un homme a tué hier trois personnes et en a blessé cinq autres en Allemagne, à Wurtzbourg, avec un couteau.

L’auteur ? Un Somalien de 24 ans.
Immense surprise donc, un coup de théâtre inattendu, personne ne s’y attendait. Là vraiment les bras m’en tombent, jamais j’aurais cru ça possible. Pincez-moi s’il vous plait. Un Somalien, vraiment ? C’est un choc, je n’arrive pas y croire. Vous êtes certains que ce n’est pas une erreur ? Un Somalien qui tue des Allemands en Allemagne en 2021 ? N’importe quoi, fake news sans aucun doute. Ouh la la.

J’espère que ça ne fera pas le jeu des fachos et que ça n’empêchera pas Munich, la capitale de la Bavière où se trouve Wurtzbourg, de continuer à promouvoir «la tolérance et l’inclusivité» comme elle voulait le faire encore récemment en peinturlurant le stade aux couleurs de la propagande LGBT. Il ne faudrait pas que ce fait divers sans aucune signification culturelle ne vienne déranger les nobles et belles priorités de ces braves responsables politiques. »

Jonathan Sturel

Message émouvant de la mère de Pierrick Berthier, 23 ans, tué par Abdelkader et David mardi dernier à Nixon

Peut être une image de 12 personnes, plein air et texte qui dit ’NOTRE ANGE PIERRICK BERTHIER L HUOTO’

Le jeune Pierrick avait été aidé Cécilia, sa voisine de 33 ans, mère de famille qui avait peur de son ex-conjoint Abdelkader, avec qui elle avait rompu quelques jours plus tôt…
Ce dernier, déjà connu des services de polices, est venu tuer Cécilia et Pierrick à l’arme blanche, accompagné de son complice, avant d’enfermer les 3 enfants de Cecilia dans une chambre, d’ôter la poignée de leur porte et de mettre le feu à la maison.

Ces Françaises qui s’adonnent au métissage et s’unissent à n’importe qui, en plus de blesser la France dans son identité, se mettent en danger, ainsi que leurs enfants et leur entourage.

La mère de Pierrick a posté un message émouvant sur facebook.
Il y en aura beaucoup d’autres, de plus en plus, tant qu’il n’y a pas de changement radical de politique et pas de remigration.

Continuer la lecture de « Message émouvant de la mère de Pierrick Berthier, 23 ans, tué par Abdelkader et David mardi dernier à Nixon »

France cosmopolite : la mode des « panic room »

Une « panic room » est une pièce très sécurisée où se réfugier en cas d’attaque de son logement…

Vu dans Le Particulier :

Aucune description de photo disponible.

« Ouvrons les frontières, ce sont des barrières artificielles », « accueillons l’autre » , « nous avons besoin d’eux pour faire ci ou ça », etc.
Et puis barricadons-nous, terrons-nous comme des rats chez nous.

Bon, reconnaissons que l’immigration stimule [certains secteurs de] l’économie.