Christianophobie aux Sables-d’Olonne : la justice républicaine ordonne de déboulonner une statue de l’archange Saint-Michel

Les vieux francs-maçons haineux de la « Libre Pensée » ont obtenu à nouveau gain de cause auprès de leurs compères de la cour administrative d’appel, qui fait feu de tout bois pour lutter contre cette statue, défendue (honorablement, il faut le dire) par la mairie.
Très mauvaise idée pour eux que de s’en prendre à saint Michel…

« La cour administrative d’appel de Nantes a confirmé, ce vendredi 16 septembre 2022, le jugement qui avait ordonné en décembre 2021 à la ville des Sables-d’Olonne de démonter la statue de Saint-Michel qu’elle avait fait installer sur le parvis de l’église éponyme suite à la destruction de l’école Saint-Elme (ex-Saint-Michel).

[…]  toute statue représentant l’archange « fait partie de l’iconographie chrétienne » et « de ce fait présente un caractère religieux ».

La ville des Sables d’Olonne ne niait pas ce point mais considérait que sa statue pouvait « revêtir une pluralité de significations » : en l’occurrence, ici, il fallait la voir comme « un emblème du quartier » et « le saint patron des parachutistes ».

Mais la bénédiction de la statue sablaise « par un prêtre catholique » le jour de son installation le 6 octobre 2018 a bien « le sens spirituel d’une invocation de Dieu par un représentant du clergé », objecte la cour administrative d’appel de Nantes.

« La circonstance que cette bénédiction ait été demandée par l’association des parachutistes et non par la commune ne change rien à cette signification », soulignent les juges. « Un article du 10 octobre 2018 du Journal des Sables, produit par [la commune] elle-même, mentionne ainsi qu’après l’allocution du maire « la bénédiction a permis de rappeler qui était l’Archange, saint patron du catholicisme ». »

La cour administrative d’appel de Nantes juge aussi que le parvis de l’église où est implanté la statue ne peut pas être assimilé à une « dépendance de l’édifice du culte » qui lui aurait permis d’échapper à la loi de séparation des Eglises et de l’Etat. « Même si les fidèles sortant de l’église à l’occasion des cérémonies (…) convergent vers la place (…), celle-ci ne saurait être regardée comme constituant par elle-même un édifice servant au culte », explique-t-elle dans son arrêt.

[…] Lors de l’audience, l’avocat de la Fédération nationale des associations parachutistes (FNAPARA) avait pourtant rappelé que l’association était « extrêmement attachée à la figure de Saint-Michel ». L’archange a été désigné comme le saint patron des parachutistes « à l’initiative des hommes de troupe et non de l’Eglise catholique » après la Seconde Guerre mondiale, avait-il souligné. « C’est quelque chose qui est extrêmement vif et tenace chez les parachutistes, quelle que soit leur religion : ce personnage ailé venant du ciel présente une vraie analogie avec leur métier ».

La ville des Sables-d’Olonne devra au final payer 1 500 € de frais de justice à la Fédération de Vendée de la Libre Pensée, l’association de défenseurs de la laïcité à l’origine de la procédure et qui « récuse toute intervention des religions dans les affaires publiques » au nom de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905. La loi française interdit en effet aux communes d’installer des « emblèmes religieux » sur l’espace public au nom de la liberté de conscience, hormis dans les cimetières et sur les « dépendances » des édifices religieux. […] » (source)

Nos grands médias très discrets sur le terrible massacre de chrétiens au Nigéria le jour de la Pentecôte

Hormis ceux qui sont réellement civilisés par le christianisme, les Nigérians sont particulièrement [autocensuré]. Voir à Marseille par exemple : même les immigrés ayant déjà colonisé la ville ces dernières décennies sont traumatisés.
Ils vont contribuer eux aussi à « enrichir » la France, selon le credo des immigrationnistes.

de Marc Baudriller :

« Les images de sang et de chaos dans l’église Saint Francis d’Owo, au Nigéria, sortent sur les réseaux sociaux. Elles sont insoutenables. A l’heure où nous écrivons, le nombre exact des victimes de ce massacre perpétré le jour de la Pentecôte reste inconnu. Plusieurs dizaines de Nigérians chrétiens, dont de nombreux enfants, auraient péri, selon plusieurs sources. Le Monde fait état de 21 morts. L’AFP évoque sur Twitter un « nombre indéterminé de personnes (…) tuées par des hommes armés dans une église catholique au Nigéria durant la messe de la Pentecôte ».

Le mode opératoire des tueurs semble encore assez confus.
Continuer la lecture de « Nos grands médias très discrets sur le terrible massacre de chrétiens au Nigéria le jour de la Pentecôte »

Nigeria : une jeune chrétienne mortellement lapidée par des étudiants musulmans pour « blasphème », manifestations en soutien aux meurtriers

Autres peuples, autres mœurs…
Mais jusqu’à quand « autres peuples » ?

Manifestation après la lapidation d'une étudiante chrétienne au Nigeria

« Des centaines de personnes ont manifesté samedi à Sokoto, dans le nord-ouest du Nigeria, pour protester contre l’arrestation de deux étudiants à la suite du meurtre d’une étudiante chrétienne accusée de blasphème, selon des habitants. […]
À l’origine des deux arrestations, une scène insoutenable, filmée puis publiée sur les réseaux sociaux. Jeudi 12 mai, dans le nord-ouest du Nigeria, une jeune étudiante de confession chrétienne a été lapidée à mort, puis brûlée, par ses camarades de classe. Ces derniers l’accusent d’avoir publié un commentaire «blasphématoire» sur les réseaux sociaux, considéré comme offensant à l’égard du prophète Mahomet. Les faits se sont déroulés dans l’État de Sokoto, où est appliquée la charia parallèlement au droit commun, comme dans d’autres états du nord musulman conservateur du Nigeria.
Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux montre l’étudiante morte, le visage en sang, vêtue d’une robe rose allongée au sol entourée de dizaines de grosses pierres jetées par ses agresseurs.
Continuer la lecture de « Nigeria : une jeune chrétienne mortellement lapidée par des étudiants musulmans pour « blasphème », manifestations en soutien aux meurtriers »

Angers : les antifas attaquent une église pendant la messe

Les antifas (extrême-gauche violente obnubilée par « l’extrême-droite ») sont la lie de l’humanité, comme nous avons eu maintes fois l’occasion de le signaler, tout en étant choyés par le Système. Nouvel exemple aujourd’hui.

Imaginez un instant que des manifestants nationalistes attaquent une mosquée ou une synagogue pendant un culte… Non, les conséquences médiatiques, politiques et policières ne sont même pas imaginables.

Mais dans la « France d’après », voici ce qui se passe, comme un Angevin le raconte :

« Aujourd’hui l’extrême-gauche manifeste contre le capitalisme. (Après avoir voté Macron…)
À Angers, sans qu’il n’y ait la moindre interpellation, ils s’en sont pris à des paroissiens et ont dégradé l’intérieur et l’extérieur de l’église.
Revenus une heure plus tard masqués derrière une banderole christianophobe, il a fallu que des paroissiens chargent pour protéger l’église et les familles et jeunes enfants présents à l’intérieur.
La police a procédé à une interpellation… côté cathos, pas agresseurs ! »
Et RCF :

« Jets d’œufs et de peinture. Les paroissiens visés se souviendront de cette messe du 1er mai. Les portes de l’église Notre-Dame des Victoires à Angers également. Victimes de la rage d’une partie des manifestants du cortège syndical du 1er mai.

Porte entrée Notre-Dame des Victoires 1

 

Continuer la lecture de « Angers : les antifas attaquent une église pendant la messe »

Marine Le Pen est-elle une femme de gauche ?

(dans le pire sens du terme)

Ci-dessous quelques citations significatives; laissons la parole à Marine Le Pen elle-même.

CONCERNANT L’IDENTITÉ FRANÇAISE ET L’IMMIGRATION-INVASION

► France sans identité ethnique :
• « Je ne définis pas la France par une couleur de peau. Je mets sur le même plan ceux qui veulent imposer une France métissée et ceux qui veulent rétablir une France blanche. Le critère racial ne fait pas partie de la définition de la France. »
Marine Le Pen, émission « Vie politique », TF1, 11/09/2016

► Immigration et remigration :
• la remigration est un « concept profondément injuste ». BFM TV, 22 mars 2022 [voir notre commentaire]
• « L’immigration est irréversible ».
Marine Le Pen, RTL, 5 avril 2012.
• Sur l’annulation de la nationalité française distribuée à des millions d’étrangers dernièrement (longtemps au programme du FN) : « j’ai toujours été en désaccord profond avec ce concept là », « j’y suis opposé », « il est totalement antirépublicain ». BFM TV, 22 mars 2022.

« Grand remplacement » du peuple français historique :
• « Je ne connais pas cette théorie du Grand Remplacement ». France 3, 17 mars 2019.
• « Le concept de grand remplacement suppose un plan établi [sic]. Je ne participe pas de cette vision complotiste », le JDD, 1er novembre 2014.
• « La notion de grand remplacement vous est complètement étrangère ? -Complètement. » Réponse à Sonia Mabrouk, Elysée2022, Cnews, 24 mars 2022.

Sur l’expansion de l’islam (avec sa prolifération de mosquées), conséquence de l’immigration de peuplement :
« Les fidèles doivent financer leurs propres mosquées dont je réclame qu’elles soient modestes et qu’elles ne soient pas ostensibles [?]. »
Marine Le Pen, Grand Jury RTL, 19 décembre 2010.

►  Injustice pour les Français ethniques :
« Il n’y a, mes chers compatriotes, pas de différences entre un Français immigré et un Français de souche. »
Discours à Lille, le 18 février 2012.

► Sur le droit de choisir et la solidarité entre Français :
« Je suis très émue par la discrimination à l’em­bauche qui touche les Français issus de l’immigration, qu’il faut appeler des Français. »
Marine Le Pen, Le Point, 12 janvier 2006.

► Caractéristiques françaises :
« La candidature de rassemblement du peuple français débarrassée des spécificités religieuses, ethniques ou même politiques, c’est la candidature de Jean-Marie Le Pen ».
Marine Le Pen, Le Figaro, 12 décembre 2006.

► Pour un islam français :
« Il faut faire émerger un islam français, parce que l’islam de France, on a l’impression que c’est une notion territoriale ».
Marine Le Pen, LCI, le 30 avril 2003.

► Sur l’expulsion des envahisseurs clandestins :
« En tant qu’avocate, ça m’amuse [sic] souvent de défendre des Noirs ou des Arabes et en plus je suis volontaire. Même si je suis commise d’office, c’est un choix de ma part car il faut s’inscrire sur une liste d’avocats pour les comparutions immédiates […]. J’essaye de les défendre le mieux possible. Il y a beaucoup d’étrangers parmi eux, hélas [sic], malgré mon talent [sic] je n’arrive pas tout le temps à empêcher leur expulsion. »
Marine Le Pen, Interview, 1993.

FAMILLE, MŒURS, HOMOSEXUALISME, CULTURE DE VIE

Continuer la lecture de « Marine Le Pen est-elle une femme de gauche ? »

Île de Ré : la statue de la Vierge devra être déplacée, tranche la justice (en faveur des vieux laïcards)

Image

Les vieux franc-macs antichrétiens de « la Libre pensée » ont obtenu gain de cause auprès de la justice.
Quoiqu’en dise, la guerre religieuse menée par les laïcards depuis plus de deux cents ans contre le christianisme (avec des pauses selon les régimes) n’est pas terminée.

Elle ne trônera peut-être plus à l’entrée sud de La Flotte : la statue de la Vierge doit être retirée, a conclu le tribunal administratif de Poitiers ce mercredi 3 mars. Le tribunal va ainsi dans le sens des conclusions du rapporteur public. La municipalité de la ville aura six mois, jusqu’en septembre prochain, pour retirer ce monument. Datant de 1955, c’est désormais une réplique qui est installée dans la ville après qu’un automobiliste ai percuté l’original en 2020.
Continuer la lecture de « Île de Ré : la statue de la Vierge devra être déplacée, tranche la justice (en faveur des vieux laïcards) »

Marine Le Pen s’en prend aux « cathos tradis » et traite de nazis ses adversaires !

Marine Le Pen a franchi une étape ces derniers jours. C’était prévisible au vu de sa trajectoire politique, et elle avait déjà commis des fautes morales de ce genre, mais là, le déshonneur est consommé :

« Je retrouve chez Éric Zemmour toute une série de chapelles qui, dans l’histoire du Front national, sont venues puis reparties remplies de personnages sulfureux. Il y a les catholiques traditionalistes, les païens, et quelques nazis. Tout cela ne fait pas une posture présidentielle. »  (Le Figaro)

C’est curieux de parler de « posture présidentielle » comme du but à atteindre, mais bon, l’essentiel du propos n’est pas là.

D’une part, dans cette déclaration au Figaro, la patronne du parti autrefois nationaliste, dont elle a hérité de son père avant de renier et poignarder ce dernier, dénonce les catholiques traditionalistes en tant que tels (et les mets sur le même plan que des nazis…).
Elle avait déjà marqué son hostilité à ceux-ci – qui ont pourtant été pendant des décennies des piliers de la construction et de l’ascension du FN – et son dédain pour les catholiques en général : « Je suis opposée à voir revenir dans le FN des groupuscules radicaux, caricaturaux, anachroniques. Entre les catholiques, les pétainistes et les obsédés de la Shoah, ça ne me paraît pas cohérent. » disait-elle en 2010. Et de comparer le catholicisme à une secte en 2017. Elle pousse son positionnement laïcard à son paroxysme, elle qui veut déjà rejeter le catholicisme dans la « sphère privée », en France. Les catholiques devraient pouvoir en tirer leurs conclusions comme des grands.

D’autre part, elle reprend les sales méthodes qui ont été appliquées par les gauchistes et les partis mondialistes au Front national : diaboliser et nazifier ses opposants contre tout principe de réalité. Méthodes naturellement dénoncées sans cesse par le FN, mais bien sûr sans empêcher qu’il reste des traces de ces calomnies dans les esprits.
Poursuivant son alignement politique (et moral, aussi, visiblement) sur le Système, elle n’a aucune gêne à utiliser ces méthodes – dont elle dit (et là nous la croyons) avoir souffert – contre son concurrent Eric Zemmour, pourtant nullement sulfureux. Quelle indignité.

► Voir aussi : Florilège de citations gauchistes de Marine Le Pen

Deux églises profanées et pillées le même jour en Seine-Saint-Denis, dont la basilique – nécropole des rois

« France d’après »…

« […] la basilique Saint-Denis [a] été vandalisée par un individu armé d’une barre de fer. Trois sculptures peintes du XIXe siècle (les saints patrons de Paris saint Denis et sainte Geneviève, ainsi que saint Antoine), deux statuettes de la crèche et les vitrines d’accueil ont été cassées.

Le lundi 10 janvier, ce sont deux églises de ce même diocèse de Saint-Denis qui ont été vandalisées et pillées, comme l’annoncent les communiqués publiés sur le site de l’évêché. Les dégâts matériels s’élèvent à plusieurs milliers d’euros. Les tabernacles respectifs ont été fracturés, les ciboires et vases sacrés ont été dérobés. Les troncs ont été pillés. Une disqueuse a été utilisée pour scier un des troncs. La sacristie de l’église de Saint-Pierre de Bondy a été fouillée, un ordinateur a notamment été volé. Le matériel de sonorisation de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois de Romainville a par ailleurs disparu. » (source)

Les hosties consacrées ont été profanées.
Rappelons que la basilique de Saint-Denis est l’un des lieux les plus emblématiques de la vraie France, c’est la nécropole royale, elle héberge les corps de nombreux rois.

Angers : un professeur persécuté pour avoir suggéré à un élève musulman de changer de religion

Ce qu’il reste de la France (catholique) est attaqué par des islamistes soutenus par la République maçonnique.
Ce fait survenu en Anjou l’illustre parfaitement :

« Un enseignant d’un lycée professionnel d’Angers a été mis en examen vendredi pour «incitation à la discrimination raciale ou religieuse», «harcèlement moral» et «dénonciation mensongère», [rien que çà ! – NDCI] appris l’AFP dimanche auprès du parquet. Cette mise en examen fait suite à la plainte d’un élève déposée début décembre, a indiqué à l’AFP le procureur de la République, Eric Bouillard, confirmant une information du Monde .

Lors d’un cours dans cet établissement catholique sous contrat, l’enseignant aurait «invité» l’un de ses élèves musulmans à «changer de religion». L’enseignant, joint par Le Monde, plaide un trait d’humour mal compris. Placé sous contrôle judiciaire, il a «interdiction d’exercer la profession d’enseignant», a précisé M. Bouillard. Il comparaîtra le 4 mai devant le tribunal correctionnel. » (Source)

Ce que subit ce professeur est d’une violence inouïe.

Et, oui, vous avez bien lu : cela s’est passé dans un lycée privé catholique !
Evidemment, ce dernier ne devrait pas accepter des non-catholiques. Mais on relèvera l’impudence formidable de cette famille étrangère et la rage antichrétienne de ces magistrats.

Quand les évêques de France déclaraient : « Les lois laïques ne sont pas des lois »

Le texte suivant, intitulé Déclaration sur les lois dites de la laïcité et les mesures à prendre pour les combattre[1], fut publié officiellement le 10 mars 1925 par l’Assemblée des Cardinaux et Archevêques de France (ACA), devenue depuis 1964 l’actuelle Conférence des Evêques de France (CEF).

DÉCLARATION
de l’Assemblée des Cardinaux et Archevêques de France
sur les lois dites de laïcité
et sur les mesures à prendre pour les combattre10 mars 1925

I. Injustice des lois de laïcité

1. Les lois de laïcité sont injustes d’abord parce qu’elles sont contraires aux droits formels de Dieu. Elles procèdent de l’athéisme et y conduisent dans l’ordre individuel, familial, social, politique, national, international. Elles supposent la méconnaissance totale de Notre-Seigneur Jésus-Christ et de son Evangile. Elles tendent à substituer au vrai Dieu des idoles (la liberté, la solidarité, l’humanité, la science, etc.) ; à déchristianiser toutes les vies et toutes les institutions. Ceux qui en ont inauguré le règne, ceux qui l’ont affermi, étendu, imposé, n’ont pas eu d’autre but. De ce fait, elles sont l’œuvre de l’impiété, qui est l’expression de la plus coupable des injustices, comme la religion catholique est l’expression de la plus haute justice.

2. Elles sont injustes ensuite, parce qu’elles sont contraires à nos intérêts temporels et spirituels. Qu’on les examine, il n’en est pas une qui ne nous atteigne à la fois dans nos biens terrestres et dans nos biens surnaturels.
Continuer la lecture de « Quand les évêques de France déclaraient : « Les lois laïques ne sont pas des lois » »

Julien Odoul (RN) met sur le même plan catholicisme, judaïsme et islamisme

Le chef de file du « Rassemblement national » au Conseil régional de Bourgogne est un vrai militant républicain, laïcard, dans le sillage de Marine Le Pen et son idéologie de type « Grand Orient », c’est-à-dire en opposition avec la civilisation française bâtie sur le catholicisme.
Invité de l’émission Touche Pas à Mon Poste sur C8, Odoul se vante de refuser de voter toute subvention pour une association catholique et de combattre l’expression publique du catholicisme autant que celles de religions étrangères…

Le RN fait son dîner et sa soirée dansante de fin de congrès dans une ancienne église

Certes, il s’agit d’une église désaffectée (celle du couvent dominicain de Perpignan, qui fut volée à l’Eglise en 1793 par les Républicains, dont effectivement se revendique Marine Le Pen).
Mais, en partant du principe que le lieu a bien été « désacralisé » par l’Eglise, le symbole est très dérangeant pour quiconque est un peu imprégné de civilisation française.
Toutefois, cela coïncide avec la conception laïcarde revendiquée par Marine Le Pen, et avec l’anti-catholicisme qu’elle montre en privé.
Quant aux organisateurs, ils ont fait une belle erreur de communication.

Religion : les inepties de Pierre Jovanovic à propos de la Bible détruites par l’abbé Rioult (video)

Pierre Jovanovic, essayiste « dissident » surtout connu pour ses interventions dans le domaine économique et financier, se risque parfois dans des sujets très différents, qu’il ne maîtrise nullement.
Il s’est aventuré dans le domaine de la religion, avec un livre et une vidéo dans lesquels il présente sa découverte révolutionnaire, et c’est une catastrophe.

Non seulement c’est faible, mais c’est idiot et gravement trompeur :  Jovanovic croit avoir découvert la lune en se rendant compte que des textes de la Bible (Ancien Testament) et des vieux textes mésopotamiens ou égyptiens présentent des similitudes. C’est pourtant connu et répété depuis des décennies, mais passons.
Quelle conclusion triomphale en tire sans plus d’étude Pierre Jovanovic ? Continuer la lecture de « Religion : les inepties de Pierre Jovanovic à propos de la Bible détruites par l’abbé Rioult (video) »

Macron a encore oublié de souhaiter un joyeux Noël aux Français

Voici l’un des rares chefs d’Etat de pays occidental à ne pas souhaiter, d’année en année, cette fête éminemment traditionnelle et toujours précieuse aux Français, malgré la déchristianisation.

Cette obstination a quelque chose de fascinant. Car c’est pourtant un élément de base de la communication politique, hypocrite certes, mais élémentaire. Mais chez Macron, la haine et le mépris l’emportent même sur les calculs politiciens.

Ce qui n’est pas toujours le cas :

L’image contient peut-être : 1 personne, texte qui dit ’Emmanuel Macron @EmmanuelMacron L'Iftar est un moment de partage. Je le partage ce soir avec la communauté musulmane française. Diner du Conseil françois culte musulman Park d20201 Paris Mink 23:05 212K vues Emmanuel Macron Au dîner du conseil français du culte musulman’