29 septembre : la saint Michel !

La fête de l’archange Saint Michel est très populaire chez les Chrétiens et la liturgie de ce dimanche lui rend hommage.
C’est le plus grand des anges, vainqueur de Lucifer, chef de la « milice céleste », « défenseur de la foi », mais aussi… ange protecteur de la France !

Il est le patron des soldats (et en particulier des parachutistes) et de nombreux corps de métier.

Ci-dessous un article de présentation de l’archange paru dans l’excellente revue L’Héritage.

Continuer la lecture de « 29 septembre : la saint Michel ! »

C’était un 28 septembre : mort de Roger Nimier

Le célèbre écrivain, passionné de voitures, se tue au volant de son Aston Martin à l’âge de 37 ans, en compagnie de la romancière Sunsiaré de Larcône, à la hauteur de La Celle-Saint-Cloud, le 28 septembre 1962.

Il était considéré comme le chef de file du mouvement littéraire dit des « Hussards ».
Continuer la lecture de « C’était un 28 septembre : mort de Roger Nimier »

C’était un 27 septembre…

1736 : mort, à Paris, du corsaire René Duguay-Trouin. La hardiesse et le courage de ce Malouin, qui devait s’emparer de Rio de Janeiro, firent de lui une des figures de la marine française.
A sa mort, il était chef d’escadre, commandeur de l’ordre de saint Louis et lieutenant général.
Ses lettres de noblesse, délivrées par Louis XIV, disaient qu’« il avait pris vingt vaisseaux de guerre et de plus de trois cents navires marchands. »

1964 : au mépris de toute logique et de toute réalité, la Commission Warren remet son rapport d’enquête sur l’assassinat du président américain Kennedy, en concluant que Lee Harvey Oswald est l’unique assassin et qu’il a agi sans complice.
En réalité, la CIA semble au centre de ce meurtre d’État.

Source

Messe du 18e Dimanche après la Pentecôte (textes et commentaire)

*Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos aïeux), avec leur commentaire.
Résultat de recherche d'images pour "jésus guérison paralytique"

« On emprunta, pour le 18e Dimanche après la Pentecôte, la messe qui avait été composée au VIe siècle pour la Dédicace de l’église Saint Michel, à Rome, et qui fut célébrée le 29 septembre. Aussi tous les chants se rapportent-ils à la consécration d’une église.
Cette messe, suivant le samedi des ordinations, fait allusion au sacerdoce. Comme le Sauveur, qui prouva en guérissant le corps du paralytique qu’il avait aussi guéri son âme, les prêtres ont reçu le pouvoir de pardonner aux pécheurs. (Év.) »

Dom. G. Lefebvre

Continuer la lecture de « Messe du 18e Dimanche après la Pentecôte (textes et commentaire) »

Le patron d’une association d’insertion de SDF et de migrants se servait un salaire mirobolant

ANANE Arthur (@arthur_anane) | Twitter
Arthur Anane – Twitter

Les migrants…
Au-delà du Grand Remplacement, c’est aussi un bon business. Sur le dos du contribuable, bien sûr.

L’association Equalis propose « de l’hébergement d’urgence, des centres de soins, des activités d’insertion économique, et des services à l’enfance. Elle mène de nombreuses actions en faveur des migrants ou SDF. Elle compte près de 1000 salariés, pour un budget d’environ 85 millions d’euros en 2020, une somme majoritairement composée de fonds publics.

Continuer la lecture de « Le patron d’une association d’insertion de SDF et de migrants se servait un salaire mirobolant »

France-paillasson : un rappeur africain relaxé en appel pour son clip «Pendez les Blancs»

https://i0.wp.com/fl24.net/wp-content/uploads/2021/09/rappeur_nick_conrad-696x464.jpg?resize=696%2C464&ssl=1

Des Français vont carrément en prison pour des propos critiques – sans appel objectif à la haine ou à la violence – quant à l’action de certaines populations étrangères. Des Français sont harcelés policièrement, perquisitionnés, vilipendés par les médias pour avoir exprimé leurs doutes sur les bienfaits de l’invasion étrangère, chez eux.

En revanche, quand cet intrus appelle carrément à tuer les Blancs, sans aucune nuance (« Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs / Attrapez-les vite et pendez leurs parents »)., dans deux chansons, il s’en sort. Et peut continuer à parader en France, probablement aux frais des Français.

Quand les Français cesseront-ils de supporter ce régime de fous ?

« Condamné en première instance à une amende de 5 000 euros pour son clip «Pendez les blancs», le rappeur Nick Conrad vient d’être relaxé par la cour d’appel de Paris en raison d’un vice de procédure. […] LCI précise que l’erreur remonte au tout début de l’affaire. Après avoir été entendu par la police, Nick Conrad est convoqué par le procureur devant le tribunal correctionnel à une date ultérieure à trois mois, alors qu’il aurait dû l’être à une date à moins de trois mois.

La cour d’appel a ainsi conclu qu’elle était dans l’impossibilité de juger cette affaire. «C’est une victoire pour nous», ont déclaré les avocats du rappeur, Chloé Arnoux et David Apelbaum, cités par Le Parisien, «même si un débat sur le fond aurait été intéressant».

Maîtres Arnoux et Apelbaum auraient semble-t-il préféré gagner sur le fond, en arguant qu’il doit être loisible, ou même qu’il est légitime, de pouvoir appeler à tuer les Blancs, mais sans pour autant pouvoir simplement critiquer les autres.

Continuer la lecture de « France-paillasson : un rappeur africain relaxé en appel pour son clip «Pendez les Blancs» »

« L’Empire du mensonge » : Jean-Michel Vernochet interrogé par Anne Brassié

Pour son émission Perles de culture sur TV Libertés, Anne Brassié recevait le journaliste Jean-Michel Vernochet pour son ouvrage L’empire du mensonge et les nouvelles dictatures, Chronique de la terreur sanitaire globale et de la fraude démocratique, aux Editions des Cimes (disponible ici, 12 €). « Le très informé essayiste nous démontre comment la dictature se nourrit de mensonges. »

C’était un 25 septembre 1915…

Montesquiou Fezensac, Leon.jpg

l’écrivain comte Léon de Montesquiou-Fezensac, secrétaire général de la Ligue d’Action française, qui a rejoint comme lieutenant le 2e de marche du 2e Etranger, tombe « glorieusement » sur le front de Souain, sur le terrain même de la fameuse bataille des champs catalauniques, à l’âge de 42 ans.

23 septembre 1940 : l’agression britannique sur Dakar

Vue du pont arrière du croiseur Georges Leygues

Un article de José Castano :

« Après avoir été donné à la France par le traité de Paris, le 30 mai 1814, Dakar devint, en 1904, la capitale de l’Afrique Occidentale Française (AOF). Située à l’extrémité occidentale de l’Afrique, elle occupait, en 1940, une position stratégique considérable qui faisait bien des envieux. Au point de séparation de l’Atlantique Nord et Sud, en avancée face à l’Amérique Latine, sur le chemin entre l’Afrique du Sud et l’Europe, Dakar intéressait tout le monde et en premier lieu les Britanniques qui, sur le chemin traditionnel de l’Afrique australe et de l’Asie par le Cap, retrouvaient là l’un des enjeux de leurs rivalités coloniales avec la France et voulaient profiter de son écrasement.

En septembre 1940, le Maréchal Pétain avait confié au général Weygand la délégation générale du gouvernement en Afrique et le commandement en chef des troupes. Ainsi se trouvait affirmée la volonté de défendre l’Afrique mais aussi de préparer les moyens de la revanche.

Continuer la lecture de « 23 septembre 1940 : l’agression britannique sur Dakar »

Paris : les nouvelles règles de stationnement

https://i1.wp.com/images.bfmtv.com/7DhSdptl9t9zhOzxbBT5GiW6FWc=/0x0:821x466/600x0/images/La-carte-des-nouveaux-tarifs-du-stationnement-visiteur-a-Paris-1077865.jpg?w=840&ssl=1

Il n’y a pas que par la limitation de vitesse (désormais 30km/h !) que la mairie gauchiste de Paris exprime sa haine des automobilistes.

Elle a aussi eu ces dernières années une politique de stationnement destinée à dégouter les gens de conduire (ou de rester à Paris) : suppression d’une large proportion de places, généralisation du stationnement payant partout et presque toute la semaine, augmentation violente des tarifs…
Mais ça continue !

Voici les dernières nouvelles, pour certaines à peine croyables :
Continuer la lecture de « Paris : les nouvelles règles de stationnement »

C’était un 22 septembre…

1711 : parti de France le 9 juin et ayant débarqué le 12, le corsaire René Duguay-Trouin se rend maître de Rio de Janeiro, la plus riche colonie portugaise au Brésil. Cette victoire fit grand bruit en Europe, tant par la hardiesse de l’entreprise que par la vigueur de l’exécution.

1793 : défaite des Bleus (les républicains) à Saint Fulgent face à Lescure et Charette. Westermann doit s’enfuir à la Châtaigneraie. En 5 jours, la Vendée a remporté cinq éclatantes victoires et rompu le cercle des 115 000 hommes, qui, d’après le plan de Canclaux, devaient l’écraser.

Description de l'image Bataille de Saint-Fulgent 1793.jpg.
Bataille de Saint-Fulgent, 1793.

1862 : tentant d’arrêter l’avancée sudiste, le président yankee Abraham Lincoln proclame l’émancipation partielle et conditionnelle des esclaves noirs, « chez les États rebelles seulement » !

1940 : Continuer la lecture de « C’était un 22 septembre… »

Neuvaine à Saint Michel, du 20 au 28 septembre (mais on peut la faire en décalé)

Le 29 septembre, c’est la fête de Saint Michel, membre éminent de la hiérarchie céleste. On recourt beaucoup à lui, dans la religion catholique, car son rôle est important et son action puissante.
L’approche de sa fête est l’occasion de lui offrir une neuvaine (une prière par jour pendant 9 jours). En plus d’une grâce particulière que nous souhaitons, demandons-lui, par cette dévotion, de secourir l’Eglise – bien à la peine et persécutée de l’intérieur – ainsi que la France, dont il est un protecteur spécial.

Chaque jour de la neuvaine :

Continuer la lecture de « Neuvaine à Saint Michel, du 20 au 28 septembre (mais on peut la faire en décalé) »

C’était un 20 septembre : la bataille des champs catalauniques

En l’an 451, les Huns connurent une défaite lourde de conséquences.

Cette confédération de barbares européens et asiatiques menée par Attila, dont le gigantesque empire était basé en Pannonie (Hongrie), entendait conquérir la Gaule.
Après avoir franchi le Rhin, les Huns détruisirent Metz. Mais ils se détournèrent de Paris suite à l’opposition menée par Sainte Geneviève, avant de se casser le nez sur la résistance d’Orléans. Quinze jours après, près de Chalons-en-Champagne se déroula la bataille des Champs catalauniques où les Huns furent battus par une coalition.

Continuer la lecture de « C’était un 20 septembre : la bataille des champs catalauniques »

17e dimanche après la Pentecôte – textes de la messe commentés

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos aïeux), avec leur commentaire.

« L’épître et l’évangile de ce dimanche nous rappellent le grand devoir d’amour de Dieu et du prochain, double expression d’un même amour. Aime
Dieu, aime tes frères : c’est toute la Loi et les Prophètes. L’unité de notre foi, de notre baptême et de nos espérances, comme aussi de l’Esprit-Saint, du Christ, de Dieu notre Père, tel est, selon saint Paul, le fondement même de notre charité fraternelle. »

Dom G. Lefebvre

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

« Les décisions de Dieu sont toujours équitables, soit que, dans sa justice, il confonde les orgueilleux, soit que, dans sa miséricorde, il exalte les humbles. Nous avons vu cet arbitre souverain à l’œuvre, il y a huit jours, dans la distribution des places réservées pour les saints au banquet de l’union divine.
Continuer la lecture de « 17e dimanche après la Pentecôte – textes de la messe commentés »

18 septembre 1981 : abolition de la peine de mort en France

Le projet de loi abolissant la peine capitale, présenté par Robert Badinter, fut adopté par l’Assemblée nationale le 18 septembre 1981 (par la majorité de gauche mais aussi certaines voix de droite dont celles de Jacques Chirac et de Philippe Séguin), puis par le Sénat le 30 septembre 1981.
Badinter, avocat cosmopolite né en 1928, fut l’artisan majeur de cette petite révolution judiciaire (avec François Mitterrand, dont ce fut l’une des premières mesures), qu’il avait entamée en défendant et  sauvant de la guillotine Patrick Henry.
Ce dernier avait assassiné un enfant de 8 ans, qu’il avait kidnappé en demandant une rançon. Son procès s’ouvrit en 1977 et le tueur fut condamné à la prison à vie au lieu de la peine capitale.
Bien sûr, sa « perpétuité » n’atteint pas son terme et pris fin en 2001 alors que le détenu avait 48 ans.

La traditionnelle pyramide des peines lourdes fut décapitée avec l’abolition de la peine de mort, qui fut prise contre l’avis majoritaire des Français à l’époque !
En effet d’après des sondages d’octobre 1981, 62% des Français voulaient le maintien. Telle est la démocratie…
Continuer la lecture de « 18 septembre 1981 : abolition de la peine de mort en France »