28 janvier : mort du bienheureux Charlemagne, roi des Francs, empereur d’Occident

Dessin de la statue de « Charlemagne et ses leudes », située devant Notre-Dame de Paris.

Charlemagne du latin Carolus Magnus, ou Charles Ier dit « le Grand » dans la nomenclature qui commence avec Clovis, né en 742 et mort le à Aix-la-Chapelle, est le membre le plus éminent de la dynastie franque à laquelle il a donné son nom alors qu’il n’en est pas le fondateur : les Carolingiens.

Continuer la lecture de « 28 janvier : mort du bienheureux Charlemagne, roi des Francs, empereur d’Occident »

Paris : des centaines d’étudiants font désormais la queue dans les distributions alimentaires. Le rêve macronien.

« Des images ahurissantes ! Vous n’êtes pas dans un pays du tiers monde ou dans une nation tant critiquée par nos élites politico-médiatiques comme le Venezuela ou l’Iran mais en plein Paris dans le 13ème arrondissement !

Avec la disparition des emplois pour étudiants et l’appauvrissement de nombreux foyers, des centaines d’étudiants en sont à faire la queue dans la rue pour accéder à des distributions alimentaires.

Des images qui sont bien loin des rêves que vendait Emmanuel Macron en 2017 quand il peignait une France à la sauce Silicon Valley… » (source)

Etats-Unis : « Gagaland mondialiste et marchands de canons »

Le choix de la chanteuse et danseuse surnommée Lady Gaga, pour inaugurer solennellement la présidence Biden, est lourdement significatif. Cette horrible femme ne fait quasiment que dans l’obscène, sinon le pornographique, et multiplie les références occultistes voire sataniques.

« Il y avait quelque chose de macabre et d’indécent, dans l’inauguration du nouveau président Joe Biden, une cérémonie très select sous la surveillance de plus 20.000 soldats amassés devant un Congrès déserté, à laquelle le peuple n’a pas été convié. Certes, la démocratie a toujours eu peur du peuple, et ce n’est pas par hasard que ce haut lieu de la démocratie a pris les allures d’un « village Potemkine », un « gaga land » ploutocrate pour la superclasse mondialiste.

En effet, cette inauguration nous a offert un spectacle à la fois navrant et pathétique de déjà-vu, une sorte de musée Grévin genderisé, un mixte très kitsch de politique et de reality-show, d’un pâle retour au modèle de gouvernance « obamien » à base de star système et de politique belliqueuse, bref, le bis repetita d’une Amérique momifiée, revisitée par les annonces pompeuses d’un retour à la démocratie à laquelle personne ne croit plus. Les States à la mode bicéphale, avec ses deux versants : le versant sociétal-culturel et le versant politique militaro-industriel.

Continuer la lecture de « Etats-Unis : « Gagaland mondialiste et marchands de canons » »

C’était un 27 janvier…

1794 : exécution horrible du prince de Talmont à Laval. La tête décapitée et mutilée de ce chef vendéen, âgé de 28 ans, sera plantée sur les grilles de son château.

1889 : élection triomphale du « brave général Boulanger » à Paris, après une série de partielles en province. Ses partisans attendent qu’il marche sur l’Elysée, mais le général patriote refuse. La médiocrité de ses ambitions ne le désigne pas pour le pouvoir. Menacé par le ministre de l’Intérieur, il s’enfuit vers Bruxelles, en compagnie de sa maîtresse.

1957 : attentats du FLN à Alger à la brasserie du Coq hardi et à la Cafétéria : 4 morts, 50 blessés.

1959 : décès, à Saint Quentin, du père Hanna Zacharias, de son vrai nom Hector Théry, érudit catholique qui étudia les origines juives de l’islam. « Le Coran actuel n’est qu’une prédiction juive émanant d’un rabbin de tendance pharisaïque talmudiste [ami de Mahomet et résidant à la Mecque], dont le but était de judaïser l’Arabie ».
Continuer la lecture de « C’était un 27 janvier… »

C’était un 26 janvier… 1871 : annexion de l’Alsace-Moselle

Ce jour a lieu la signature d’un armistice entre la France de Napoléon III et l’Allemagne menée par Bismarck, concluant de façon catastrophique la guerre commencée – imprudemment et pour des motifs légers – par l’empereur le 19 juillet 1870.

L’Alsace (sauf ce qui deviendra le territoire de Belfort) et les trois quarts du département de la Moselle vont être arrachés à la France.
Des centaines de milliers d’Alsaciens et Lorrains quittent leurs foyers et s’exilent par refus de devenir citoyens allemands (près de la moitié de la population de Metz).
Les conséquences pour l’Europe vont être très lourdes.

Paris XVe : le passage à tabac d’un jeune Blanc laissé pour mort par une horde étrangère, filmée par une caméra

ImageYuriy, jeune de 15 ans d’origine ukrainienne, sans histoires, a été tabassé par une horde de sauvages qui se sont acharnés sur lui alors qu’il était allongé, visant sa tête, à coup de pied puis de marteau.

« “Yuriy était avec des copains sur la dalle Beaugrenelle après les cours, il était entre 17 h et 18h”,relate son cousin Petro joint par LCI ce jeudi. “Une bande d’individus est arrivée, apparemment de Vanves. Elle cherchait apparemment des jeunes du quartier. Une histoire de bandes rivales, semble-t-il. Ils ont dû se dire que Yuriy faisait partie des personnes qu’ils recherchaient. Et quand mon cousin a voulu partir en courant, il est tombé au sol et là, ils l’ont tabassé. Je ne crois vraiment pas que Yuriy soit d’un quelconque manière melée à ce genre d’histoire.”
Alertés par des témoins, les policiers et les pompiers sont rapidement arrivés sur place. Les agresseurs avaient déjà pris la fuite. La victime, elle était toujours au sol. » (source)

Le garçon a été placé en coma artificiel. Ses jours ne seraient actuellement plus en danger. Mais pour ce qui est des séquelles…

En tout cas tout cela est signé. Tout le monde sait quelle est la principale caractéristique des agresseurs mais les médias n’en diront rien, par respect de l’idéologie « antiraciste ».

« Un détail dans l’effroyable vidéo du lynchage de Yuriy dit toute l’horreur de cet instant. Le gamin laissé pour mort vient de recevoir des coups de pied dans les jambes, le ventre, le visage. La meute s’enfuit. L’un des agresseurs, pourtant, revient pour donner encore un coup de marteau sur la tête du jeune garçon inanimé. Lâcheté hideuse, cruauté bestiale, le bourreau se déshumanise à chaque coup porté sur la victime. […] Pendant que les ligues de vertu surveillent les « micro-agressions » dans Babar ou Les Aristochats, qu’on glose, la main sur le cœur, sur la pertinence du mot « ensauvagement », des adolescents, à peine sortis de l’enfance, frappent à mort en plein Paris. Nous l’avons su parce qu’une vidéo diffusée sur Twitter (de l’utilité parfois des réseaux sociaux) a dévoilé cette réalité tragique. » (source)

Les gros médias ont attendu 6 jours pour évoquer cette attaque comme il s’en produit chaque semaine en France.
A comparer avec la moindre bavure en banlieue remplacée.

Attention, la video ci-dessous est choquante :

Bref, les jeunes Français (et plus généralement les jeunes Blancs) peuvent remercier les générations précédentes de leur avoir laissée une société à ce point « ensauvagée », par l’immigration.

PS : tiens, les gros médias font maintenant un tas d’enquêtes sur cette affaire ! Des enquêtes sur… la victime et sa famille ! En effet, les journaleux et leurs maîtres ne sont pas contents que cette affaire enfin médiatisée fissure, de fait, le mythe du « vivre-ensemble ».
Le jeune homme « aurait eu un tournevis sur lui » (et donc ? Il avait peut-être peur et il avait d’ailleurs malheureusement raison), sa mère serait impliquée dans une affaire de travail au noir (quel rapport ?).  C’est curieux, ils n’avaient pas du tout la même démarche concernant l’affaire Adama Traoré, pourtant il y avait matière…

Le Honduras ancre dans sa constitution la protection du mariage et de l’enfant à naître

Ce petit pays d’Amérique centrale n’a pas l’air de connaître la théorie marxiste du « sens de l’histoire », et c’est bien lui est dans le véritable « progrès » de la civilisation.

https://i2.wp.com/images.laprovence.com/media/2020-04/2020-04-08/generated_map_jpg_1586323160.png?w=840&ssl=1

« Le Parlement du Honduras a voté une modification à sa Constitution qui fera que tout amendement aux articles concernant le mariage et l’avortement ne pourra plus être voté aux seuls deux tiers de l’Assemblée, mais aux trois quarts. Avant d’être promulgué, cet amendement devra faire l’objet d’un second vote en novembre 2021. Selon Gènéthique :

Le Parlement du Honduras a voté hier une modification de sa Constitution, pour y sceller l’interdiction de l’IVG et du mariage homosexuel. « La pratique de toute forme d’interruption de la vie de l’enfant à naître, dont il faut respecter la vie à tout moment, est considérée interdite et illégale, peut-on lire désormais à l’article 67. Les dispositions légales qui seraient créées après l’entrée en vigueur du présent article et qui établiraient le contraire seront nulles et non avenues ». Le premier article modifié donne au fœtus « le même statut juridique qu’une personne ». Le second stipule que le mariage civil « ne peut être qu’entre un homme et une femme ».

Ce geste vient en partie en réaction à l’élargissement de l’accès à l’avortement en Argentine. Notez que le Honduras est l’un des six pays d’Amérique latine à interdire l’avortement totalement. » (source)

Messe du 3e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivait nos ancêtres).

Le centurion romain demandant au Christ la guérison de son serviteur

« La foi en la divinité de Jésus et le recours à sa toute-puissance divine est un des enseignements les plus insistant des évangiles de ces dimanches après l’Épiphanie. L’éloge de la foi du centurion nous invite aujourd’hui à entrer nous-même dans ces sentiments de foi confiante qui doivent animer tous ceux qui veulent faire partie du peuple de Dieu.
Les chant de la messe resteront ceux des dimanches qui suivent. Par leur caractère, ils rattachent le Temps après l’Épiphanie au Temps de Noël ».

Dom G. Lefebvre

COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres) Continuer la lecture de « Messe du 3e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires »

C’était un 23 janvier : révolte gauloise menée par Vercingétorix

Statue de Vercingétorix à Clermont-Ferrand (place de Jaude)

en 52 avant notre ère, à la suite de rumeurs de troubles à Rome, le signal général de la révolte gauloise est donné, vraisemblablement à l’occasion de la fête druidique du 6e jour de la lune du solstice d’hiver, dans la fameuse forêt des Carnutes.

Les commerçants romains de Cenabum (Orléans) sont massacrés.

L’âme de ce sursaut s’appelle Vercingétorix. Il est le fils de Celtillos, qui avait tenté de faire l’unité des Gaulois, et en était mort.

Continuer la lecture de « C’était un 23 janvier : révolte gauloise menée par Vercingétorix »

Sur la chaîne “Disney +”, Peter Pan, La Belle et le clochard ou Les Aristochats ne sont désormais plus accessibles depuis les profils “enfants” en raison de clichés jugés racistes

La plateforme de diffusion à la demande de Disney a décidé de supprimer du profil “enfant” de grands classiques, dont certaines scènes pourraient être perçues par certains comme étant « racistes ». Un message d’avertissement s’affiche au lancement depuis un profil “adulte”.
Symptôme d’une société devenant folle sous l’action de la gauche.

Image

Continuer la lecture de « Sur la chaîne “Disney +”, Peter Pan, La Belle et le clochard ou Les Aristochats ne sont désormais plus accessibles depuis les profils “enfants” en raison de clichés jugés racistes »

C’était un 22 janvier…

1923 :  assassinat du militant nationaliste Marius Plateau, secrétaire général de l’Action française et chef des Camelots du roi, par Germaine Breton (militante anarchiste), dans les locaux du journal royaliste.

Elle sera acquittée par la justice républicaine en décembre et embauchée – en guise de récompense – à l’Humanité !

Le très sanitaire François Bayrou surpris sans masque à l’aéroport

La duplicité des politiciens du Système en une photo.

Le professionnel de la politique François Bayrou, centriste toujours du côté du manche et actuellement « Commissaire au Plan », veut que tout le monde soit masqué, que tout le monde soit vacciné, et fait du zèle pour davantage de contraintes sanitaires parfois visiblement absurdes.

Mais ça, c’est pour le bas peuple. Quand ça le concerne, c’est autre chose.

Il a été pris en photo à l’aéroport d’Orly, se tenant sur sa chaise comme il le fait à l’assemblée, sans son masque :

Le gouvernement veut rendre indispensables les téléphones tactiles et pister ouvertement les Français

C’est une nouvelle qui n’a pas eu autant d’écho que l’affaire du passeport sanitaire. Pourtant, c’est la même chose !
Le téléphone portable tactile (smartphone en anglais) sera désormais obligatoire si l’on veut accéder aux lieux accueillant du public. En attendant que la liste des lieux équipés s’allonge…
On attend toujours la réaction de la classe politique…

« Le gouvernement va rendre obligatoire l’installation de « QR codes » dans les lieux accueillant du public. Sont ainsi concernés tous les bars, tous  les restaurants et les salles de sport. Les Maisons France Service seront également équipées prochainement.

Continuer la lecture de « Le gouvernement veut rendre indispensables les téléphones tactiles et pister ouvertement les Français »

21 janvier : anniversaire du régicide (récit + testament)

Le 21 janvier 1793, la racaille révolutionnaire, ivre de haine et de rage, assassinait le roi de France, Louis XVI, âgé de 38 ans.
Cet acte sauvage recelait une grande force symbolique : en décapitant celui qui était le père de la nation organique et le sommet de l’Etat monarchique, c’était l’ordre ancien qui était abolit, en profondeur, au profit d’une contre-civilisation qui allait s’instaurer progressivement et inexorablement et dont nous connaissons aujourd’hui une certaine étape.

Pour l’anecdote, et contrairement à ce que laissait espérer l’innovation technique que constituait la guillotine, l’exécution du roi martyr fut particulièrement horrible.
Revenons donc à ce triste épisode, au cœur des heures les plus sombres de notre histoire.

Craignant un ultime rebondissement si le roi faisait un discours devant la foule, le commandant de la garde nationale donna l’ordre de faire jouer tous les tambours au pied de l’échafaud, qui était d’ailleurs fortement protégé.
Sur la dernière marche cependant, le roi fit un signe impérieux aux tambours qui, surpris, cessèrent de battre, et cria d’une voix tonnante : « je meurs innocent de tous les crimes qu’on m’impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort, et je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France. Et vous, peuple infortuné… »
Déjà, des ordres étaient donnés et les tambours reprenaient.
Un journaliste de l’époque écrivit : « est-ce bien le même homme que je vois bousculé par quatre valets de bourreau, déshabillé de force, dont le tambour étouffe la voix, garrotté à une planche, se débattant encore, et recevant si mal le coup de la guillotine qu’il n’eut pas le col mais l’occiput et la mâchoire horriblement coupés ? »

D’après certains témoignages, il fallut s’y reprendre à deux fois pour trancher la tête, tandis que d’autres affirment que le bourreau dut appuyer de tout son poids sur la lame qui avait à peine entamé le crâne – au lieu du cou – afin de détacher la tête…
Le prêtre présent raconta qu’ensuite « le plus jeune des gardes, qui semblait avoir dix-huit ans, saisit immédiatement la tête, et la montra à la populace en faisant le tour de l’échafaud ; il accompagna cette monstrueuse cérémonie des gestes les plus atroces et les plus indécents ».
Certains spectateurs se barbouillèrent le visage du sang du malheureux.

On notera avec inquiétude que l’idéologie républicaine, contre-nature et forgée dans le sang de très nombreux Français, connaît aujourd’hui un regain de popularité dans la « mouvance nationale », même si certaines associations et publications ferraillent inlassablement contre la doctrine mortifère issue des Loges.

Ci-dessous, le beau testament de Louis XVI, rédigé le 25 décembre 1792, envoyé à la Commune de Paris le 21 janvier 1793 :
Continuer la lecture de « 21 janvier : anniversaire du régicide (récit + testament) »

C’était un 20 janvier… (mort de St Sébastien / découverte de l’Antarctique et invention du dessin animé par des Français / bataille de Vinh Yen)

Résultat de recherche d'images pour "Martyre de Saint Sébastien - Honoré Daumier"287  : mort de Saint Sébastien, martyr.

Né à Narbonne et renonçant à une brillante carrière dans sa patrie, il entra dans l’armée afin de pouvoir plus facilement servir ses frères dans la foi.

Ses grandes qualités le firent bientôt connaître à la cour; il s’y distingua et devint en peu de temps un des favoris de Dioclétien qui le nomma capitaine de la première compagnie de ses gardes.

Continuer la lecture de « C’était un 20 janvier… (mort de St Sébastien / découverte de l’Antarctique et invention du dessin animé par des Français / bataille de Vinh Yen) »