France Culture et sa haine de la « virilité », un « mythe » issu d’un complot masculin

Dans la série « où vont nos impôts? », on n’est jamais déçu avec les tarés gauchistes du service public, dont France Culture est un vrai bouillon.

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’France Culture 1j Pour asseoir sa domination sur le sexe féminin, l'homme a théorisé sa supériorité en construisant le mythe de la virilité. Un discours fondateur qui n'a pas seulement postulé l'infériorité essentielle de la femme, mais aussi celle de l'autre homme: l'étranger, le "sous-homme", le "pédéraste"... i FRANCECULTURE.FR Le mythe mortifère de la virilité’

Notez au passage que ce sont ces mêmes « journalistes » qui n’arrêtent pas de dénoncer le « complotisme »…

La question de la virilité est une obsession chez ces journalistes féministes, homosexuels et souvent […] :

Ils veulent la mort de l’Occident blanc et chrétien, qui ne survivra justement que s’il arrive à susciter des héros, à réinsuffler l’esprit héroïque chez ses enfants.

Ps :  Voir aussi : « Pour France Culture, les méchants Blancs complotent par racisme depuis 2000 ans à propos des statues grecques »

Royaume-Uni : les universités cesseront de pénaliser l’orthographe pour réduire l’écart entre Blancs et Noirs

L’hostilité envers le Blanc et l’égalitarisme gauchistes n’ont pas fini de charrier leur lot d’ignominies et d’absurdités !

Image dans Infobox.
L’université de Hull, Grande-Bretagne.

« Les étudiants universitaires ne seront pas pénalisés pour leurs fautes d’orthographe, de grammaire et de ponctuation aux examens, car cela serait “élitiste”.

Les universitaires ont été informés que le fait d’insister sur un bon anglais écrit constituait une discrimination à l’égard des minorités ethniques et de ceux qui ont fréquenté des écoles “peu performantes”.

Le Bureau des étudiants souhaite réduire l’écart entre la proportion d’étudiants blancs et noirs qui obtiennent de bons diplômes et réduire les taux d’abandon parmi les étudiants les plus pauvres.

Continuer la lecture de « Royaume-Uni : les universités cesseront de pénaliser l’orthographe pour réduire l’écart entre Blancs et Noirs »

« Evian France » (sic) s’excuse d’avoir fait de la pub pendant le ramadan

Sur le réseau social Twitter, l’antenne française  de la marque d’eau minérale a posté un message publicitaire, habituel : « RT (c’est-à-dire retweetez : « partagez ce message ») si vous avez déjà bu un litre aujourd’hui ! »

Avant de s’excuser platement, visiblement inquiet, pensant au nombre de résidents français qui font désormais le ramadan.

Commentaire d’Anne-Sophie Chazaud :

« Imagine, tu serais une entreprise qui vend de l’eau, et donc tu ferais de la publicité pour l’eau que tu vends, puisque tu vois toi ton truc c’est de vendre de l’eau, justement, de l’eau à boire quoi, à boire par les gens, hmm glouglou, et tu te ferais traiter d’islamophobe parce que tu incites les gens à boire de l’eau, vu que c’est ton métier depuis le XVIIIè siècle, de vendre de l’eau, de la bonne eau de France qui nous vient des montagnes.
-Tu veux dire, tu te ferais traiter d’islamophobe mais ça se passerait dans un film de science-fiction à l’intérieur d’un hôpital psychiatrique hein, c’est ça, c’est le pitch ? Pour les costumes, on est bien d’accord qu’ils auraient tous un entonnoir sur la tête ? »

13 avril 1436 : prise de Paris par Arthur de Richemond. Une ancienne fête nationale oubliée !

prise-de-parisL’armée anglaise dans Paris compte environ 3 000 hommes et est soutenue par l’université de Paris. 2000 routiers et écorcheurs la renforcent. La garnison attend également un renfort de 3 000 Anglais.

L’armée française est dispersée et, seul contre presque tous, le connétable Arthur III de Richemont, duc de Bretagne, soutenu par d’anciens compagnons de la Pucelle d’Orléans tels La Hire, Jehan de Dunois, cousin naturel du Roi, Jehan de Brosse Maréchal de Sainte-Sévère et Jehan Poton de Xaintrailles conduit une armée de 5000 Bretons pour reconquérir Paris.

Continuer la lecture de « 13 avril 1436 : prise de Paris par Arthur de Richemond. Une ancienne fête nationale oubliée ! »

C’était un 11 avril…

1852 : naissance à Montazels (Aude) d’un des Français les plus mystérieux du demi-siècle, l’abbé Bérenger Saunière, qui passe pour avoir découvert le trésor des Wisigoths, dans la région de Rennes-le-Château. Cet ecclésiastique contre-révolutionnaire se retrouva à la tête d’une colossale fortune, dont l’origine ne fut jamais expliquée et suscita de nombreux fantasmes.

1950 : le colonel Rémy, résistant authentique et de premier ordre, s’élève dans l’hebdomadaire Carrefour, sous le titre « la justice ou l’opprobre »n contre le maintien en forteresse de Philippe Pétain (94 ans), maréchal traité de manière honteuse et inhumaine, et prône sa réhabilitation. Il développe la théorie du bouclier (Pétain) et de l’épée (De Gaulle), affirmant qu’il s’agit de la même France. Il adhèrera à l’association pour la défense du Maréchal Pétain (ADMP) afin que justice soit enfin rendue. Début de « l’affaire Rémy », qui sera persécuté par les gaullistes.

1970 : mort de l’écrivain nationaliste Henri Massis, critique littéraire, essayiste politique et historien de la littérature, auteur de Défense de l’Occident (1927) ou encore Maurras et notre temps (1961). Il était membre de l’Académie française depuis 1960. On peut acquérir certains de ses livres ici.

1er Dimanche après Pâques, de « Quasimodo » – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

St Thomas touchant les plaies du Christ ressuscité

« L’octave de Pâques s’est achevée hier ; les néophytes [ceux qui ont été baptisés à Pâques – NDCI] ont déposé leur robe blanche. Mais Pâques subsistera en eux par la pureté de leur vie (Coll.). L’Église n’abandonne pas ceux qu’elle a conduit au baptême; elle affermit leur foi (Ép., Év.) ; elle les nourrit, comme des enfants nouveaux-nés, du lait pur de sa doctrine (Intr). »

Dom Guéranger

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « 1er Dimanche après Pâques, de « Quasimodo » – textes et commentaire »

Suppression de l’ENA : derrière, un projet de remplacement ethnique des élites administratives

« Cette fois, c’est bien fini : après moult revirements et déclarations contradictoires, Macron a donc officiellement annoncé jeudi aux hauts cadres de la fonction publique réunis lors d’une « convention des manageurs de l’Etat » la suppression de la très prestigieuse Ecole nationale de l’administration créée en 1945 par le général De Gaulle, et son remplacement dès 2022 par un « Institut du Service public ». Une décision censée évidemment répondre aux nombreux contempteurs de cette école qui, non sans raison, lui reprochent sa déconnexion du peuple français, mais dont on aurait tort de croire qu’elle est seulement démagogique. Car, derrière la volonté affichée de produire des élites davantage au fait de la réalité quotidienne de nos compatriotes, l’objectif est d’abord et surtout de promouvoir la « diversité » dans les plus hautes sphères de l’administration et de l’Etat.

Continuer la lecture de « Suppression de l’ENA : derrière, un projet de remplacement ethnique des élites administratives »

C’était un 9 avril…

1682 : le Normand René-Robert Cavelier de la Salle, très grand explorateur français parti du lac Ontario et ayant descendu tout le cours du Mississipi, atteint le golfe du Mexique.
Avec toute la solennité possible, il baptise « Louisiane », en l’honneur du Roi-Soleil, la très vaste région qui s’étend du golfe du Mexique aux Grands Lacs et qui devient alors possession de la France.

Un morceau de musique cajun (descendants des Français de Louisiane) des plus typique (La danse du Mardi-gras) :

1865 : à Appomattox, petite ville de Virginie, le général Robert Lee signe l’acte de reddition présenté par le général Ulysses Grant, qui met pratiquement fin à la Guerre de sécession (les dernières troupes se rendent le 26 mai). Le « vieux Sud » a vécu.

1948 : les extrémistes juifs de l’Irgoun et du groupe Stern massacrent la population du village de Deir Yassin en Palestine. 350 personnes sont assassinées méthodiquement, par balle ou par couteau… Un épisode qui favorisera l’exode palestinien.

Continuer la lecture de « C’était un 9 avril… »

Bernard Tapie à ses agresseurs immigrés : « je vous ai toujours défendus ». Ce que cela signifie

Bernard Tapie lors d’un fameux débat avec JMLP dans les années 80 (cliquer sur l’image pour le visionner) : « la solution : on essaie de se rendre perméables, on s’ouvre à l’autre ».

Le politicien affairiste et corrompu Bernard Tapie, chantre de l’immigration pendant des décennies, s’est fait attaquer chez lui et voler par des Africains.

On apprend quelques jours après, par le journaliste André Bercoff auprès de qui il s’est confié, qu’il a essayé de parlementer avec ses agresseurs, et il leur a dit ceci :

« Je me suis toujours battu pour vous, je vous ai toujours défendus, j’ai pris votre parti ».

Effectivement. Mais notez que cela sous-entend « pourquoi m’attaquez-vous moi ? Ça devrait plutôt être les autres Français, surtout ceux qui sont contre l’immigration ». Un beau propos de crapule cosmopolite…

L’un des Africains lui aurait sobrement répondu :
« va te faire enc.., ce temps-là est mort »

C’est assez bien dit, il faut l’avouer, bien qu’un peu grossier hélas.

Reprenons le commentaire de Jonathan Sturel :

« Quelle humiliation que cette scène sordide où, au crépuscule de sa vie, un vieil homme de gauche antiraciste fait connaissance avec le monde horrible qu’il a contribué à créer, dont il avait été préservé jusqu’ici mais qui, comme une ultime et sublime ironie, décide de venir frapper à la porte de son créateur pour le dévorer lui aussi.
Lorsque Tapie implore la clémence de ses bourreaux en leur redisant combien il a tapiné pour eux, ces mêmes bourreaux l’insultent, lui rient à la face, le renvoient à ces illusions fraternelles et retournent frapper sa femme sous ses yeux.
Continuer la lecture de « Bernard Tapie à ses agresseurs immigrés : « je vous ai toujours défendus ». Ce que cela signifie »

Gel : dure semaine pour les vignerons français qui luttent pour sauver leur récolte

Alors qu’une vague de froid s’est abattue sur la France pour la semaine, avec par endroit des températures négatives, juste après quelques semaines de beau temps durant lesquelles les bourgeons ont éclos, les viticulteurs doivent dans certaines régions empêcher le gel de tuer les vignes.

Un métier pas facile, qui perpétue un des fleurons de notre patrimoine et permet de réjouir nos papilles et nos cœurs.
Courage à eux !

Peut être une image de feu et plein air

Peut être une image de ciel et route

Peut être une image de plein air

Peut être une image de ciel

Source Titouan Rimbault

Retour de bâton : Bernard Tapie et sa femme agressés chez eux par des voleurs immigrés

Bernard Tapie est une figure emblématique du personnel politique qui a détruit la France dans les années 80-90 particulièrement.

« Homme d’affaires » (c’est le cas de le dire), politicien démagogue, député socialiste à l’Assemblée « nationale » et au Parlement européen, habitué des plateaux télévisuels, il a toujours été en pointe du combat immigrationniste et remplaciste, et était employé par les médias, avec sa grande gueule, pour contrer Jean-Marie Le Pen et séduire le populo.
Ce qu’il faisait avec haine, bêtise et violence : « ceux qui votent Le Pen sont des salauds » osait ce politicien corrompu et antifrançais, qui a contribué à faire de la douce France un enfer cosmopolite.

Précisons que Bernard Tapie, dont la fortune est actuellement d’environ 150 millions d’euros, s’est fait attraper quelques fois (sur combien?) : il fut notamment condamné au fil des ans pour « corruption » et « subornation de témoins », pour « fraude fiscale », pour « abus de biens sociaux », pour « faux, usage et recel de faux, abus de confiance et de biens sociaux ». Un beau spécimen de politicien républicain.

On apprend que ce grand partisan de l’immigration massive (peut-être bonne pour le business?) vient d’en faire les frais, comme un vulgaire Français de base.

« Cambriolage au domicile de Bernard Tapie : parmi les 4 agresseurs cagoulés, 3 sont de « type africain » et 1 de « type nord-africain », selon une source policière. Le couple a été violenté, attaché avec des câbles électriques et séquestré. Rolex et bijoux volés. » [source]

Nous ne saurions nous en réjouir, mais c’est tout de même savoureux. Pour une fois que ce n’est pas un Français innocent, mais un arroseur, qui se fait arroser.

Tyrannie : une belle photo

Photo fascinante. En Belgique (mais nous avons les mêmes en France), alors que les zones de non-droit étrangères pullulent et que la criminalité et la barbarie augmentent chaque année, des policiers lourdement équipés agressent d’inoffensifs indigènes.
Pendant ce temps, les « élites » se retrouvent pour festoyer dans des salons feutrés ou des restaurants « fermés ».
Les régimes d’Europe occidentale, forts avec les faibles, sombrent dans une réalité kafkaïenne.

C’était un 6 avril…

1333 : une déclaration générale interdit formellement aux juges d’autoriser le combat judiciaire (« jugement de Dieu »). Cependant, en 1386, le parlement de Paris ordonne un duel entre deux seigneurs. Ce fut le dernier.

• 1652 : Jan van Riebeeck accoste au Cap de Bonne Espérance, alors vide de toute population, pour y fonder une colonie, qui deviendra la République Sud-africaine. Ce n’est qu’en 1770, que les Bœrs rencontrèrent pour la première fois des Noirs, les Bantous.

1768 : deux vaisseaux français, La Boudeuse et l’Étoile, commandés par le lieutenant de vaisseau Bougainville, découvrent Tahiti.
Pendant son séjour, Bougainville est subjugué par la beauté de l’île et par ses indigènes hospitaliers, aux mœurs débauchées.

Continuer la lecture de « C’était un 6 avril… »

Musique sacrée de Pâques

Angelus Domini :


Angelus Domini descendit de caelo, et dixit muliéribus : Quem quaeritis, surréxit sicut dixit. Alleluja.
« Un ange du Seigneur descendit du Ciel et dit aux saintes femmes ; Celui que vous cherchez est ressuscité comme il l’a dit. Alléluia. »
[Offertoire de la messe traditionnelle du Lundi de Pâques par la Schola Bellarmina de Bruxelles (disques ici).]

Grand canon pascal (en grec) par le chœur des moines de Valaam (Carélie, Russie) :


Il s’agit du grand canon de Pâques de St Jean Damascène.
« C’est le jour de la Résurrection,
Peuples, rayonnons de joie !
C’est la Pâque, la Pâque du Seigneur,
De la mort à la vie,
De la terre aux cieux,
Christ Dieu nous a fait passer,
Chantons l’hymne de la victoire ! »
Il est entrecoupé du bref dialogue que l’on répète :
« Le Christ est ressuscité !
– En vérité, il est ressuscité. »

O Filii et Filiae est chanté en Occident le jour de Pâques et dans l’octave :


Paroles :

Continuer la lecture de « Musique sacrée de Pâques »

Dimanche de Pâques – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

la descente du Christ aux enfers

« Inaugurées dans la nuit de Pâques, les fêtes de la Résurrection vont se prolonger pendant quarante jours. Elles se complèteront par les fêtes de l’Ascension et de la Pentecôte, couronnement des mystères du Christ et rayonnement de sa vie sur la nôtre par l’envoi du Saint-Esprit.

Le Temps pascal est le temps de la vie nouvelle. Celle du Sauveur d’abord, à jamais vivant d’une vie qui n’appartient plus à la terre, et qu’un jour nous partagerons au ciel avec lui. La nôtre ensuite ; du Christ à nous, il y a plus que la certitude de le rejoindre ; arrachés par lui au pouvoir de Satan, nous lui appartenons comme sa conquête et nous participons à sa vie. »

Dom G. Lefebvre

 TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « Dimanche de Pâques – textes et commentaire »