L’enfer du confinement chinois

« Aucun écrivain de science-fiction dystopique n’aurait imaginé tomber aussi juste. Les témoignages que publie Le Parisien [sur abonnement – NDCI], ce dimanche 22 mai, glacent le sang, et ce n’est pas une métaphore abusive. Le journal s’est rendu à Roissy, à l’arrivée d’un vol en provenance de Shanghaï. Accueillis avec une émotion comparable à celle de la fin d’une prise d’otages ou d’une longue détention, les expatriés racontent ce qui pourrait bien devenir notre quotidien un de ces jours.

Continuer la lecture de « L’enfer du confinement chinois »

Nigeria : une jeune chrétienne mortellement lapidée par des étudiants musulmans pour « blasphème », manifestations en soutien aux meurtriers

Autres peuples, autres mœurs…
Mais jusqu’à quand « autres peuples » ?

Manifestation après la lapidation d'une étudiante chrétienne au Nigeria

« Des centaines de personnes ont manifesté samedi à Sokoto, dans le nord-ouest du Nigeria, pour protester contre l’arrestation de deux étudiants à la suite du meurtre d’une étudiante chrétienne accusée de blasphème, selon des habitants. […]
À l’origine des deux arrestations, une scène insoutenable, filmée puis publiée sur les réseaux sociaux. Jeudi 12 mai, dans le nord-ouest du Nigeria, une jeune étudiante de confession chrétienne a été lapidée à mort, puis brûlée, par ses camarades de classe. Ces derniers l’accusent d’avoir publié un commentaire «blasphématoire» sur les réseaux sociaux, considéré comme offensant à l’égard du prophète Mahomet. Les faits se sont déroulés dans l’État de Sokoto, où est appliquée la charia parallèlement au droit commun, comme dans d’autres états du nord musulman conservateur du Nigeria.
Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux montre l’étudiante morte, le visage en sang, vêtue d’une robe rose allongée au sol entourée de dizaines de grosses pierres jetées par ses agresseurs.
Continuer la lecture de « Nigeria : une jeune chrétienne mortellement lapidée par des étudiants musulmans pour « blasphème », manifestations en soutien aux meurtriers »

Une journaliste palestinienne chrétienne abattue par la police israélienne


Shireen Abu Akleh (née en 1971 dans une famille de chrétiens arabes de Bethléem, de rite grec-melkite-catholique) a été tuée par balle par les Forces de défense israéliennes alors qu’elle couvrait une offensive de « Tsahal » à Jénine. Elle était présente lors d’un raid qui, selon l’armée israélienne, visait à capturer des personnes suspectées de terrorisme.
Elle avait pourtant une tenue bien identifiable de journaliste :

Image

Ses funérailles ont donné lieu à des violences et des images choquantes, la police israélienne chargeant les porteurs du cercueil (reprochant à des participants au défilé de leur avoir jeté des pierres) :

Chine communiste : une politique covidiste exemplaire (du point de vue de l’oligarchie occidentale)

Le totalitarisme communiste qui sévit en Chine semble servir depuis quelques années de modèle aux démocraties de nombreux pays.

Jetons donc un coup d’œil à la façon dont les choses se passent à Shangaï, avec une politique covidiste vraiment effrayante, au-delà de ce que les Français ont déjà subi. Pour l’instant.

Pour visionner ce petit reportage (18 min), cliquer ici.

Suède : après les émeutes, la Première ministre affirme que l’intégration a échoué et que l’immigration nourrit la criminalité organisée

« La Suède n’a pas réussi à intégrer les nombreux immigrés qu’elle a accueillis au cours des deux dernières décennies, ce qui a donné naissance à des sociétés parallèles et à la violence des gangs, a déclaré jeudi le Premier ministre Magdalena Andersson, qui a lancé une série d’initiatives pour lutter contre le crime organisé.

De nombreux Suédois ont été choqués au début du mois par les violentes émeutes qui ont fait plus de 100 blessés parmi les policiers. La violence a éclaté après qu’un politicien suédois-danois a brûlé le Coran lors d’un rassemblement et a cherché à en organiser d’autres dans plusieurs quartiers dominés par les immigrés.

Continuer la lecture de « Suède : après les émeutes, la Première ministre affirme que l’intégration a échoué et que l’immigration nourrit la criminalité organisée »

Mali : la Russie franchit une étape dans sa lutte contre la France

Depuis quelques années, la Russie cherche à s’implanter en Afrique, particulièrement en Afrique centrale francophone (Mali, Centrafrique…) et à y installer son influence, au détriment de la France.
Pour ce faire, le Kremlin n’hésite pas à faire des petits coups tordus… Mais, apparemment, un niveau a été franchi avec une tentative de grave incrimination de l’armée française, avec un massacre « sous faux drapeau ».

Suwalki (Pologne) : des réfugiées ukrainiennes ont pris l’initiative de nettoyer les parcs de la ville afin de remercier les habitants pour leur hospitalité

Des dizaines de femmes ukrainiennes qui ont fui vers Suwałki (Pologne) ont nettoyé les deux plus grands parcs de la ville. Leurs enfants les ont courageusement aidés. De cette façon, les réfugiés ont voulu remercier les habitants pour leur hospitalité et l’aide qu’ils ont reçus. (source)

Encore une fois, toute comparaison avec…
Bref, vous avez compris.

via FDS

Maksym Kagal, ancien champion du monde de kickboxing, est mort dans les combats à Marioupol

La ville de Marioupol, sur la côte de la mer d’Azov, est un enjeu stratégique majeur dans la guerre russo-ukrainienne en cours.
Dernier bastion ukrainien entre la Crimée et les zones du Donbass sous contrôle (pro)russe, la ville semble désormais constituer le principal objectif du Kremlin, la prise d’autres grandes cités (au premier rang desquelles Kiev et Kharkiv) s’étant révélée impossible.
Marioupol est encerclée et assiégée depuis des semaines, privée d’eau, de nourriture, d’électricité, de gaz et de médicaments. Bombardée massivement et incessamment, elle est détruite à 80% dit-on, mais est toujours défendue pied à pied par quelques milliers d’hommes qui refusent de partir malgré l’autorisation donnée par le président ukrainien et se retrouvent acculés au fil des semaines. Une partie de ces hommes qui affrontent Russes et Tchétchènes appartient au régiment Azov, initialement bataillon de volontaires nationalistes radicaux.

Maksym Kagal, arborant un drapeau et un maillot portant des emblèmes du régiment Azov

« Maksym Kagal a rejoint la liste des sportifs et anciens sportifs morts au combat dans le conflit entre l’Ukraine et la Russie. Âgé de 30 ans, cet ancien champion du monde de kickboxing avait pris les armes pour défendre son pays à Marioupol, dans le sud-est du pays. 5000 personnes auraient trouvé la mort depuis le début des combats dans cette ville, a affirmé lundi une conseillère de la présidence ukrainienne, chargée des couloirs humanitaires. Il a trouvé la mort vendredi, a révélé son entraîneur Oleg Skirta, alors qu’il servait sous les armes du régiment Azov, une milice controversée d’extrême droite. » (source le Figaro)

Immigration et haine des hôtes en Norvège : des images parlantes (video)

Sans connaître le contexte de cette video, où l’on voit une foule d’immigrés (femmes et enfants inclus) s’en prenant à un indigène, nous trouvons toutefois qu’elle illustre assez bien « l’enrichissement culturel » qu’osent invoquer les cosmopolites, et ceux qui attend l’Europe occidentale.

En 12 jours, 167 000 Ukrainiens domiciliés à l’étranger sont retournés en Ukraine pour défendre leur patrie

Ces dernières années, l’Europe occidentale a été envahie de prétendus réfugiés venant d’Afrique et d’Orient.
Bizarrement, il s’agissait essentiellement d’hommes, plutôt jeunes.

Avec l’Ukraine, c’est l’inverse : les réfugiés sont surtout des femmes et des enfants. Quant aux hommes :

Le Service national des gardes-frontières ukrainiens communiquait le 8 mars :

« Les hommes ukrainiens continuent de venir de l’étranger pour défendre la patrie.
 Au total, 167 000 de nos compatriotes sont retournés en Ukraine pendant les 12 jours de guerre dans les parties occidentales de la frontière, dont environ 80 % étaient des hommes. »

Source FDS

La guerre en Ukraine créé une division supplémentaire dans le monde « orthodoxe »

Le patriarche de Moscou, Cyrille, avec son ami Vladimir Poutine.

Note préalable : nous utilisons par commodité le nom d’« orthodoxes » que les chrétiens orientaux ayant suivi le schisme grec (« Grand schisme d’Orient », 1054) se donnent pour se distinguer des catholiques (qui sont en réalité « orthodoxes »… sauf pour les modernistes). Aïe, ça commence déjà à être un peu compliqué, mais le pire est à venir.

La situation ukrainienne n’est pas simple, notamment sur le plan religieux, mais essayons d’y voir un peu clair, car des événements importants s’y passent aussi. Si vous connaissez déjà un peu la situation, allez directement après le texte en bleu.

Rappelons que le monde orthodoxe se divise en quatre « patriarcats » et 14 (ou 16 selon les points de vue) Eglises autocéphales (c’est-à-dire indépendantes, bien que se plaçant dans l’obédience d’un patriarcat ou l’autre, et liées à une communauté nationale). Les deux principaux patriarcats sont ceux de Moscou et de Constantinople (ce dernier ne comptant pas beaucoup de fidèles comparativement aux autres, mais jouissant d’une primauté d’honneur).

Continuer la lecture de « La guerre en Ukraine créé une division supplémentaire dans le monde « orthodoxe » »

L’ancien président iranien Ahmadinejad soutient l’Ukraine et son président

Traduction :

« La grande nation de Ukraine
Président
Zelensky
Votre résistance honorable et presque inégalée a révélé les complots sataniques des ennemis de l’humanité. Croyez que la grande nation de
Iran se tient à vos côtés, tout en admirant cette persévérance héroïque. »

Continuer la lecture de « L’ancien président iranien Ahmadinejad soutient l’Ukraine et son président »

Le président tchétchène Kadyrov et ses chaussures à semelles compensées de chez Prada

Il a gagné sa place dans notre rubrique « mode » (pas féminine mais presque), avec ces étranges chaussures lors de la cérémonie de départ de ses troupes tchétchènes vers l’Ukraine :

Des bottes à plateforme de 6 cm d’épaisseur de chez Prada, à 1 500 dollars ! Tout cela pour paraître moins petit.
Ca fait penser à Sarközy. En moins discret.

Des milliers de Tchetchenes vont envahir l’Ukraine, au service de Poutine

Le président islamiste tchétchène Ramzan Kadyrov, vassal de Moscou, a prononcé un discours devant 10 000 soldats qui seront envoyés en Ukraine pour combattre et tacher de terroriser les Ukrainiens qui résistent.

Les soldats ont scandé le chant jihadiste Ayuha al-Tarikh, avant de partir.

Un certain nombre de combattants de Kadyrov sont déjà arrivés et se battent sur place.