Xi, Erdogan : les dictateurs qui piétinent l’Occident

Tribune d’Olivier Piacentini (ses livres ici) pour Contre-info :

« La crise du coronavirus a véritablement affaibli l’Occident à un point tel que nos ennemis ne cachent même plus leurs intentions.
Turquie et Chine avancent leurs pions, piétinent l’Occident, n’ont que faire du droit international, des incantations de l’Union Européenne, de la Communauté internationale.
Eux agissent, à visage découvert, ils ne craignent plus personne.
La Chine a promulgué une loi sécuritaire pour « normaliser » Hong Kong, la soumettre au droit chinois commun, à savoir celui d’une dictature totalitaire impitoyable : il faut rappeler que depuis son retour dans le giron de Pékin en 1997, après des décennies de protectorat britannique, Hong Kong bénéficiait d’un statut dérogatoire qui maintenait les libertés publiques en l’état. Statut que Pékin s’emploie depuis maintenant deux ans à démolir, et qui y est parvenu, désormais :
dès l’annonce de la promulgation de la loi sécuritaire, plusieurs centaines d’opposants ont été interpellés, pour avoir porté des tee-shirts appelant à la révolte, ou pour s’être exprimé sur les réseaux sociaux.
Les injonctions de l’Union Européenne, de la Grande Bretagne, doivent faire ricaner Xi, plutôt que l’angoisser.
Xi a désormais la main, sans que personne ne semble en mesure de s’opposer à ses ambitions.
La seule chose que Johnson ait pu faire, c’est accorder aux Hong-Kongais qui le veulent le statut de réfugié politique.
Continuer la lecture de « Xi, Erdogan : les dictateurs qui piétinent l’Occident »

Belgique. Deux ans ferme requis contre Mohamed, 50 ans, réfugié syrien, pour avoir agressé sexuellement une ado de 16 ans

La justice, impitoyable pour les mauvais pensants, sait se montrer très magnanime pour les délinquants sexuels, surtout s’ils ont des origines exotiques. Ainsi, le village de Merbes-le Château était tranquille et n’avait jamais fait parler de lui jusqu’à ce qu’un centre d’accueil pour réfugiés fût créé. C’est là que Mohamed, 50 ans, a trouvé domicile, grâce aux autorités et sans que la population locale ne fût consultée. C’est pourtant elle qui paye maintenant cette décision. Ainsi, Mohamed a agressé sexuellement une ado de 16 ans, ce qui ne semble pas émouvoir plus que ça la justice belge, le procureur du Roi ne requérant que 2 ans de prison ferme pour ces faits graves. Avec les remises de peine automatique, dans un an Mohamed sera dehors, ne sera évidemment pas expulsé d’Europe et pourra traumatiser une autre ado…

Source

Etats-Unis : les afro-gauchistes s’en prennent à une statue de saint Louis (et à ses défenseurs)

La vague de haine antiblanche et anti-occidentale ne faiblit pas, et se traduit notamment par la destruction de statues de personnalités jugées « racistes » de façon anachronique ou délirante.
Mais cela déborde la question de l’esclavage (présentée de façon partiale et fausse), qui est un prétexte pour s’en prendre à l’Homme blanc.
Une nouvelle preuve en est donnée avec cette affaire : dans la ville nommée Saint Louis (Missouri), fondée par des Français en 1764, se trouve une magnifique et célèbre statue du grand roi de France Louis IX (Saint Louis), qui fut ce week-end la cible d’activistes noirs et de leurs maîtres gauchistes (qui sont blancs, ou considérés comme tels).

« L’Apothéose de Saint-Louis » devant le musée d’art de Saint-Louis (Missouri).

Ces voyous n’hésitent pas à agresser violemment les Américains qui veulent protéger pacifiquement cet emblème de leur ville (et qui récitent le rosaire pour certains).
Ce qu’ils reprochent à saint Louis ?
Essentiellement son attitude envers les Juifs de France.
Vous ne voyez pas le rapport avec les Noirs ?
C’est normal, il n’y en a pas.  Et c’est bien la preuve qu’ils sont manipulés.

« Au sommet d’une colline, devant un musée d’art situé dans le plus grand parc de Saint-Louis, se trouve la statue d’un antisémite.

Continuer la lecture de « Etats-Unis : les afro-gauchistes s’en prennent à une statue de saint Louis (et à ses défenseurs) »

Mali : esclavage en milieu soninké à Kayes (d’où sont les Traore)

La passionaria gauchiste antiblanche Assa Traore ose dénoncer l’esclavage supposément pratiqué par ces sales Blancs.

Pourtant, elle vient d’une ethnie esclavagiste (Soninké), d’un coin du Mali où se pratique encore ce fléau comme en témoigne l’article ci-dessous, qui parle en particulier de la grande ville de Kayes.
Qui fut gouverneur de cette ville et bien sûr lui-même propriétaire d’esclaves ? Le grand-père d’Assa Traore…

Elle descend d’esclavagistes, et à un degré très proche, contrairement à 99% des Français. Qu’elle leur fiche la paix et fuit cet horrible pays raciste pour aller au Mali y combattre l’esclavage réel !

Lu sur Bamakonews :

« Pour bon nombre de personnes, l’esclavage a disparu au Mali, ou du moins n’est pratiqué qu’au Nord. Faux et archi faux, rétorque Idrissa Dicko, secrétaire permanent de TEMEDT, Association pour la consolidation de la paix, le développement, la promotion et la protection des Droits humains, qui a bien voulu nous entretenir sur le sujet. C’était le jeudi 20 juin 2019, au siège de leur association, sis à Faso-Kanu, où les victimes venues de certains village de la région de Kayes ont élus domiciles pour échapper aux menaces de mort, proférés par ceux qui refusent qu’ils soient égaux en droit et en devoir sur le même terroir ancestral.

Selon M. Dicko, l’esclavage n’est pas seulement pratiqué au Nord du Mali. La pratique sévit également de plus belle dans la région de Kayes, notamment en pays Soninké, dans les cercles de Diéma, Nioro du Sahel, Yélimané.

Continuer la lecture de « Mali : esclavage en milieu soninké à Kayes (d’où sont les Traore) »

La Chine vend les organes « halal » de ses prisonniers ouïghours à de riches musulmans du Golfe

Alors que nos politiques n’ont que les droits de l’Homme, l’esclavage blanc, les régimes fascistes du XXème siècle et les atrocités de la colonisation à la bouche, c’est le silence radio sur notre « allié » chinois.  

« Il ne fait pas bon être d’une autre ethnie que les Han, la majoritaire, en Chine. Depuis de nombreuses années, les minorités religieuses sont persécutées en Chine. Musulmans, catholiques, Tibétains ou encore Falung gong sont considérés comme des ennemis de l’État de par leurs croyances. En 2014, des camps d’internement ont été construits dans la province du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine. Le but étant d’y enfermer des centaines de milliers de musulmans Ouïghours, Kirghiz, Hui et Kazakhs. Selon Amnesty International, un million de Ouïghours seraient actuellement détenus sans procès, ni raison particulière.
Mais en plus de travail forcé dans ces camps, les organes des détenus seraient prélevés pour être revendus.

Les acheteurs viennent du monde entier pour ces greffes d’organes. Les prélèvements servent en partie à alimenter les besoins de la Chine puis de ceux qui ont les moyens de se les payer à l’étranger. Les porteurs étant musulmans, la Chine cible principalement le monde musulman pour acheter ces organes qui n’ont jamais eu d’alcool ou de porc dans le sang.
Continuer la lecture de « La Chine vend les organes « halal » de ses prisonniers ouïghours à de riches musulmans du Golfe »

Pendant des décennies, les autorités de Berlin ont fourni légalement des enfants SDF à des pédomanes

« Pendant des décennies, les autorités de Berlin-Ouest ont placé régulièrement des enfants sans abri chez des pédophiles. Il ne s’agit pas d’un dysfonctionnement, mais d’une politique intentionnelle et consciente dans le cadre du soi-disant “projet Kentler”. On estimait que les pédophiles feraient des parents d’accueil “particulièrement aimants”.

À partir des années 1970, le professeur de psychologie Helmut Kentler a mené son “expérience scientifique” en utilisant comme cobayes des enfants sans abri de Berlin-Ouest, les fameux “enfant de la gare Berlin-Zoo”.

Les enfants ont été intentionnellement placés chez des hommes pédophiles, ces derniers étant censés faire des parents d’accueil particulièrement aimants, selon le professeur Kentler.

Une étude de l’université d’Hildesheim a révélé que les autorités de Berlin ont été complices de cette pratique pendant près de 30 ans. Les pères adoptifs pédophiles ont même reçu une allocation spéciale.

Continuer la lecture de « Pendant des décennies, les autorités de Berlin ont fourni légalement des enfants SDF à des pédomanes »

Le Ghana propose aux Afro-Américains la remigration : « Rentrez chez vous, l’Afrique vous attend, l’Afrique est votre maison »

Bon, elle dit des sottises sur la réalité des choses, comme un peu tout le monde, mais le message est tout de même positif.

En effet, pourquoi rester chez des peuples que l’on considère comme hostiles ou criminels ?!

« Le ministère ghanéen du Tourisme a invité les Afro-Américains à s’installer au Ghana s’ils se sentent indésirables aux Etats-Unis, à l’occasion d’une commémoration en l’honneur de George Floyd.

« Profitez-en, rentrez chez vous, construisez une vie au Ghana, vous n’avez pas à rester là où vous n’êtes pas désirés pour toujours, vous avez le choix et l’Afrique vous attend », a assuré la ministre Barbara Oteng-Gyasi selon le média The Independent Ghana. « L’Afrique est votre maison ».

Continuer la lecture de « Le Ghana propose aux Afro-Américains la remigration : « Rentrez chez vous, l’Afrique vous attend, l’Afrique est votre maison » »

Culpabilisation du Blanc : la LICRA appelle à cesser toute activité durant 8 min 46 secondes, mardi à 18 H

Alors que l’enquête est à peine commencée concernant le décès de Floyd aux Etats-Unis, la LICRA appelle à cesser toutes les activités à 18 heures pendant 8 minutes 46 secondes car pour elle, Floyd a été victime d’un crime raciste. Cette ligue de vertu, qui ne jure que par les droits de l’homme, ne semble pas connaître la présomption d’innocence qui énonce que puisque l’enquête n’étant pas aboutie, personne ne peut aujourd’hui endosser la culpabilité de la mort de Floyd.
Surtout quand on sait que l’autopsie du corps montre que ce dernier n’est pas mort de strangulation ou asphyxie, mais du fait de sa contention au sol, combinée avec des problèmes de santé (Floyd était atteint d’une maladie coronarienne et d’une maladie cardiovasculaire) et une intoxication potentielle (Floyd aurait pris de la drogue). Mais il s’agit de culpabiliser les Blancs, alors tout est permis par cette officine subventionnée qui jamais ne nous parlera des actes criminels de Tsahal en Palestine.

Les véritables raisons de la mort d’Abdelmalek Droukdal, par Bernard Lugan

https://1.bp.blogspot.com/-tdK6_0HgoSw/XttmB71-PwI/AAAAAAAAC_U/YJTmOlufVeMphA0E6Y9tQU_nSHzdloJggCLcBGAsYHQ/s1600/830x532_portrait-non-date-abdelmalek-droukdel-chef-aqmi.webp

Par l’africaniste réputé  Bernard Lugan (ses livres ici) :

« Abdelmalek Droukdal, le chef d’Al-Quaïda pour toute l’Afrique du Nord et pour la bande sahélienne, l’homme le plus recherché d’Algérie depuis deux décennies, a quitté son sanctuaire de Kabylie avec son état-major pour rejoindre le nord du Mali où l’armée française l’a abattu. Il a été « neutralisé » dans la région de Tessalit, en territoire touareg, ce qui  a son importance.

Deux questions se posent :
1) Pourquoi a-t-il pris ce risque ?
2) Pourquoi était-il devenu gênant pour les Algériens qui ne pouvaient pas ne pas savoir qu’il avait « bougé » ?

Continuer la lecture de « Les véritables raisons de la mort d’Abdelmalek Droukdal, par Bernard Lugan »

Etats-Unis : nouvelle vague d’attaques de statues sur fond d’ignorance historique et de haine (+ émission de réinformation)

la statue du général Lee à Richmond (Virginie)

Le mouvement « antiraciste » (comprendre antiblanc) qui s’agite actuellement aux Etats-Unis sous des prétextes fallacieux entend poursuivre son travail d’épuration historique, quitte à tordre, comme d’habitude, une réalité un tout petit peu plus nuancée que ce qui est diffusé.

« [Ce samedi 5 juin, à Richmond (Virginie),]  la statue de Williams Wickham a été dégradée et renversée. Une corde a même été nouée autour du cou de la représentation de ce général mort à la fin du XIXe siècle. Le visage et le corps barbouillés de peinture donnaient au bronze un faux air cadavérique. On rapporte qu’un manifestant a uriné sur le monument, achevant de le souiller, avant de s’enfuir. » (source)

Toujours à Richmond, l’ancienne capitale des États confédérés, la grande statue du général Robert Lee (chef des armées sudistes, qui était personnellement défavorable à l’esclavage) a été la cible de graffitis grossiers. Le gouverneur – de gauche – de cet État a annoncé que la statue serait déboulonnée. La précédente vague de « déboulonnages » avait surtout sévit au Nord, cette fois rien ne semble devoir échapper à ces activistes…

« Richmond n’est pas la seule ville concernée et, à travers le pays, plusieurs statues ont subi le même sort que celle de Williams Wickham. Le bronze baptisé Appomattox, dans la ville d’Alexandria où fut signée la reddition des États du sud, a été retirée par ses propriétaires, pour prévenir d’une éventuelle dégradation. Dans l’Alabama, la statue de l’amiral sudiste Raphael Semmes a été déboulonnée. Une autre, du général Lee, a été détruite par des manifestants.
Autre symbole visés ces derniers jours : le drapeau de guerre confédéré. » (source)

C’est l’occasion de (re)proposer une émission de réinformation sur le thème de la Guerre de Sécession :

L’invité de cette émission était Alain SANDERS, journaliste, écrivain. On peut trouver ses ouvrages ici, notamment La désinformation autour de la guerre de Sécession et une biographie de Robert Lee.

Autres publications évoquées :

ONU, OMC, OMS, UE : la coupable complaisance avec le Régime chinois, par Olivier Piacentini

China anniversary: Beijing celebrations mark 70 years of Communist ...

Tribune libre de l’essayiste Olivier Piacentini (ses livres ici).

« Depuis deux décennies, la Chine connait une progression extraordinaire de son économie.
Sa croissance a connu, à partir de son admission à l’OMC, un véritable boom : inférieur à 2000 milliards de dollars en 2001, son PIB a dépassé les 7000 milliards en 2011, puis 13000 milliards en 2017…
La présence de la Chine parmi les membres de l’OMC lui a évidemment ouvert les portes des marchés de consommateurs occidentaux, a multiplié le délocalisations d’usines sur son territoire, bref, a été la condition sine qua non de sa puissance actuelle.
Parmi les conditions de son entrée, la Chine se devait de respecter un traitement identique des produits étrangers et nationaux, de mettre fin au dumping, de respecter les droits de propriété intellectuelle et de libéraliser les services. Or, on voit bien que sur ces quatre points, la Chine a multiplié les manquements à ses obligations.
Continuer la lecture de « ONU, OMC, OMS, UE : la coupable complaisance avec le Régime chinois, par Olivier Piacentini »

Black Lives Matter : 4 policiers touchés par balle lors d’une fusillade à St Louis (vidéo)

Les émeutes raciales américaines encouragées par les antifascistes et beaucoup de grandes sociétés cotées (Apple, Nike, Twitter etc…) sont de plus en plus violentes. Cette nuit, quatre policiers ont été touchés lors de violents échanges de tirs à St Louis (Missouri).


Continuer la lecture de « Black Lives Matter : 4 policiers touchés par balle lors d’une fusillade à St Louis (vidéo) »

USA : bavure policière, émeutes et données raciales tues par les médias

A Minneapolis (Minnesota), un Afro-américain du nom de George Floyd est mort en début de semaine suite à une bavure policière (mais a priori pas directement asphyxié aux dernières nouvelles).
Or, le policier mis en cause étant blanc, il n’a pas fallu longtemps pour qu’un vaste mouvement d’indignation et de colère dévie vers un discours afro-victimaire et pernicieusement anti-blanc, du genre « les Noirs sont persécutés », propos entendu dans les banlieues afro-américaines (sans unanimité toutefois) et chez les médias de gauche.

Depuis plusieurs jours des émeutes et des pillages ont lieu dans plusieurs grandes villes des Etats-Unis, réunissant des Noirs et des gauchistes.

Il convient donc, histoire de remettre tout ceci en perspective, de rappeler quelques statistiques officielles (source) :

Ou encore ces chiffres (pour les anglophones) :

Et quelques cas :

► Dallas, 2016 : Tony Timpa a été asphyxié par la police durant son arrestation. Il hurla « vous allez me tuer », et c’est ce qui s’est passé. Alors qu’il gisait sans vie, les officiers, hilares, balançaient des blagues. Pas d’émeute, pas d’emballement médiatique. Vous n’avez même jamais entendu son nom. Il était blanc.

► Mesa, 2016 : Daniel Shaver se fait abattre par un officier de police alors qu’il était à genou, coopératif, en train de supplier pour sa vie. L’officier a été acquitté, a pu réintégrer ses fonctions et toucher une pension de 2500$/mois. Idem, pas d’émeute, pas d’emballement. Daniel était blanc.

► Juillet 2017, Minneapolis : l’officier de police Mohamed Noor (droite) abat d’une balle dans la poitrine Justine Damond.
Celle-ci, désarmée et pieds nus, venait d’appeler la police pour signaler un possible viol.  En avez-vous entendu parler ?
Y-a-t-il eu des émeutes d’humanistes, à Minneapolis ou ailleurs ?

Mais le Figaro, par exemple, préfère parler d’anecdotes comme… celle-ci :

Cette propagande scolaire et médiatique porte les fruits attendus chez  certaines catégories de personnes :

Manifestation nationaliste à Budapest contre la « criminalité tzigane » après le meurtre de deux jeunes

avec le chef de l’équipe nationale de football.

Le 22 mai à Budapest, un jeune Hongrois fêtait ses 16 ans en compagnie d’un ami de 21 ans et du frère de ce dernier. Ils ont croisé le chemin de jeunes Gitans. Une altercation a éclaté après un court échange verbal. Les assaillants, au nombre de sept, tous connus par la police pour des faits de violence et d’usage de drogue, ont passé à tabac les trois jeunes Hongrois, les frappant au sol à la tête et au torse et les poignardant. Deux d’entre eux en sont morts.

DSC 9102

Lu chez le VisegradPost :

« Plusieurs milliers de personnes se sont réunies jeudi 28 mai à Budapest pour rendre hommage aux deux jeunes victimes massacrés vendredi dernier par un jeune Tzigane. Mais la manifestation avait également une dimension politique. Le mouvement nationaliste Mi Hazánk (Notre Patrie) de László Toroczkai s’est associé à cette manifestation de deuil en organisant une marche entre le siège de la représentation des Roms (ORÖ) et la place Deák, dénonçant la criminalité tzigane et la dégradation de la sécurité publique en Hongrie.

Continuer la lecture de « Manifestation nationaliste à Budapest contre la « criminalité tzigane » après le meurtre de deux jeunes »