Interrogé sur l’attentat de Romans-sur-Isère, Jean-Luc Mélenchon répond sur la réunion évangélique de Mulhouse

Le leader rouge Mélenchon est interrogé à propos d’un réfugié africain (installé par des associations immigrationnistes) qui a poignardé plusieurs Français, aux cris d’« Allah Akbar », en tuant deux.

Ce militant remplaciste de choc est vraiment une crapule.

Pour 75% des Français le gouvernement n’est pas rassurant et pour 79%, il ne sait pas où il va…

Dans les moments difficiles les Français recouvrent leur lucidité et se rendent compte de l’amateurisme, des mensonges répétés et de la suffisance de cette bande d’incapables.

Trouvé sur Le Figaro : « 55 % des Français jugent que le gouvernement n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation, 79 % considèrent qu’il ne sait pas où il va.

C’est le grand retournement. Désormais, 55 % des Français jugent que le gouvernement n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation, 69 % estiment qu’il n’est pas clair et 79 % considèrent qu’il ne sait pas où il va. Des chiffres très sévères, issus de l’enquête Regard des Français sur l’action du gouvernement et sur le confinement menée les 24 et 25 mars auprès d’un millier de Français par Odoxa avec Dentsu Consulting, pour Le Figaro et Franceinfo.

Le 12 mars dernier, à la veille du premier tour des municipales et à l’orée du confinement, dans notre même sondage hebdomadaire, près des deux tiers des Français trouvaient au contraire que le gouvernement réagissait bien, voire trop, face à l’épidémie. Ils étaient 43 % à trouver qu’il prenait les précautions qu’il fallait et 20 % qu’il en prenait même «trop», contre seulement 37 % qui considéraient qu’il n’en prenait «pas assez». Continuer la lecture de « Pour 75% des Français le gouvernement n’est pas rassurant et pour 79%, il ne sait pas où il va… »

Le député Laetitia Avia, censeur d’internet, veut forcer son attachée parlementaire à enfreindre le confinement

Laetitia Avia est ce député africain chargé d’organiser la censure complète d’internet pour le compte du Régime. Elle s’était auparavant fait connaître par un comportement frisant le cannibalisme.

« Restez chez vous et recourez au télé-travail ». La consigne du gouvernement est plutôt claire.

« Or, selon des informations de Libération mercredi, une élue ne donnerait pas vraiment l’exemple. Il s’agit de Laetitia Avia, députée LREM de Paris. Cette dernière insisterait pour que son attachée parlementaire, pourtant confinée dans sa maison secondaire dans le Gard, revienne dans la capitale.

Continuer la lecture de « Le député Laetitia Avia, censeur d’internet, veut forcer son attachée parlementaire à enfreindre le confinement »

Aveux d’Agnès Buzyn sur le Covid-19 : une défaillance criminelle de l’État Macron

La démoniaque Agnès Buzyn a fait des déclarations fracassantes au Monde, soulageant ce qui lui reste de conscience, et expliquant que le 1er tour des élections municipales n’aurait pas dû avoir lieu, car tout le monde au sommet de l’Etat savait depuis des semaines la gravite de la menace virale.
C’est assez crédible, puisqu’à peine le scrutin effectué, Macron décrétait maladroitement un confinement. Il a sciemment mis en péril les Français, et probablement condamné à mort des milliers d’entre eux, pour des minables calculs politiciens.
Mais c’est cela, la démocratie…

Vu chez Vu du droit :

« « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade » vient de nous dire la pauvre Agnès Buzyn en parlant des élections municipales, entre ces sanglots dont elle n’est pas avare.

Ces aveux formulés dans le journal le Monde et selon lesquels le plus haut sommet de l’État savait parfaitement la catastrophe qui se profilait sont assez terrifiants.
Continuer la lecture de « Aveux d’Agnès Buzyn sur le Covid-19 : une défaillance criminelle de l’État Macron »

Allocution de Macron : report des municipales, état d’urgence et stade 3 sur la table

Trouvé sur le JDD : « Sans être acté, le report des municipales devient vraisemblable à cause de la crise du coronavirus. Selon nos informations, le processus de consultation des présidents des deux chambres, à propos d’un décalage du scrutin, a commencé.

Que va annoncer Emmanuel Macron, jeudi soir à 20 heures lors de son allocution télévisée, filmée dans son bureau de l’Elysée et censée durer une quinzaine de minutes? « Toutes les options sont ouvertes », indiquait en tout début d’après-midi son entourage, laissant présager un changement de pied par rapport à la position adoptée depuis quelques jours par l’exécutif face à la diffusion de l’épidémie de Covid-19. Certes, « rien n’est décidé », poursuit cette source. Mais l’évolution de la situation, ces dernières heures, pourrait inciter le chef de l’Etat à annoncer des mesures fortes qui ne figuraient pas forcément dans son projet initial. Et ce sur plusieurs plans.

D’abord, sur les élections municipales, prévues ce dimanche 15 mars et le suivant, le 22. Selon nos informations, le processus de consultation des présidents des deux chambres, à propos d’un report du scrutin, a commencé. Jusqu’à ce matin encore, il n’était pas question de reporter le vote. Edouard Philippe, qui recevait dans la matinée à Matignon les présidents des Assemblées et des groupes parlementaires, les chefs de partis et les dirigeants des associations d’élus, avait d’ailleurs clairement écarté cette hypothèse. Continuer la lecture de « Allocution de Macron : report des municipales, état d’urgence et stade 3 sur la table »

Clientélisme : à l’approche des municipales, le maire de Nantes distribue des subventions communautaristes

Trouvé sur Breizh Info : « Approchez, c’est open bar ! Le dernier conseil municipal du 7 février 2020 donne lieu encore à divers subventionnements aussi communautaires qu’intéressés. L’occasion pour la municipalité socialiste d’espérer tirer son épingle du jeu – ce qui avec une configuration nouvelle, n’est pas gagné, d’autant qu’il y a une liste RN. Revue de détail de tout ce qui va être payé par les Nantais.

La délibération n°14 liée au Patrimoine en dévoile quelques-unes : 10 000 € de « subvention d’aide au fonctionnement exceptionnelle » à l’association La coque nomade fraternité qui a « pour projet la mise en place d’un centre d’interprétation itinérant sur l’histoire de l’esclavage ». Un peu plus bas, dans l’appel à projets associatifs, 5 000 € pour Métissé Man, avec des « conférences en milieu scolaire » et des « animations musicales par des groupes traditionnels », qui espérons-le ne donneront pas lieu à des émeutes ethniques comme le concert d’un rappeur congolais près de la gare de Lyon à Paris il y a peu. Continuer la lecture de « Clientélisme : à l’approche des municipales, le maire de Nantes distribue des subventions communautaristes »

Saint-Denis : le PS traduit son programme en « français simplifié »

« Si toi voter moi, moi donner toi allocations ».

Lu chez le Parisien :

« À Saint-Denis, le programme du candidat socialiste aux municipales Mathieu Hanotin est accessible dans un « français facile à lire et à comprendre ».

Son équipe a missionné l’union des Esat (établissements de service d’aides par le travail) de l’Oise afin de traduire son texte via cette méthode qui permet de rendre les informations plus simples au plus grand nombre. […]

Car le candidat souhaite se battre pour un « territoire 100 % inclusif. » « Il m’arrive régulièrement sur les marchés que certaines personnes refusent les tracts et me disent : Je ne sais pas lire », explique Mathieu Hanotin.

Continuer la lecture de « Saint-Denis : le PS traduit son programme en « français simplifié » »

Lyon : l’élu « vert » Étienne Tête fait construire un lotissement dans une forêt

Ces pseudos-écologistes, ces « pastèques » (verts à l’extérieur, rouges à l’intérieur), seraient-ils des imposteurs comme les autres politiciens démocrates ?
Évidemment.

En voici un qui s’attaque aux derniers bois lyonnais pour bétonner et mettre d’horribles lotissements.

« C’est l’une des dernières parcelles encore boisée dans ce quartier résidentiel plutôt chic de Marcy-l’Étoile, à quelques centaines de mètres du parc de Lacroix-Laval. Une petite forêt où les voisins aiment se promener en famille, nous disent-ils. »

Continuer la lecture de « Lyon : l’élu « vert » Étienne Tête fait construire un lotissement dans une forêt »

Interdit de territoire après le tabassage d’un policier, Mohamed Djeffal est candidat aux municipales

Il a interdiction de se rendre sur le territoire de la commune dans laquelle il se présente car il est soupçonné d’avoir frappé un policier, mais Mohamed se présente sur des listes gauchistes aux élections municipales ! Cerise sur le gâteau, Djeffal n’a pas pu être jugé en septembre car le tribunal n’avait pas le matériel pour diffuser la vidéo – enregistrée par ses copains – de l’agression.

Trouvé sur LyonMag : « A Saint-Priest, les habitants auront l’occasion de choisir le 15 mars prochain entre plusieurs listes pour les élections municipales. Et notamment la liste ACTES, conduite par Wafia Zak (Divers Gauche). On y retrouve un certain Mohamed Djeffal, 22 ans, en 14e position.

Cet habitant de Mions est plutôt bien implanté politiquement puisqu’il est également en 7e position sur la liste de la France Insoumise dans la circonscription Porte des Alpes pour les élections métropolitaines. Continuer la lecture de « Interdit de territoire après le tabassage d’un policier, Mohamed Djeffal est candidat aux municipales »

Médias : quand Elkkabach dictait ses réponses antiracistes à un important homme politique

Brice Hortefeux – notamment député européen et plusieurs fois ministre, en particulier de l’Intérieur – fut longtemps le bras droit de Sarközy. A ce titre, il a été l’objet d’une enquête dans « l’affaire du financement libyen ».
Or, des extraits d’écoutes téléphoniques réalisées par la police se retrouvent aux mains de journaliste (ce qui est en soi scandaleux) et nous avons un passage très révélateur de la connivence entre mondes médiatique et politique.
Ici, donc, un homme politique de premier plan prend, en 2013, ses consignes de la part d’un important journaliste cosmopolite, Jean-Pierre Elkkabach. Il s’agit de condamner encore le « racisme » (comprendre : le désir de préserver son identité et sa sécurité), et l’on voit que ces donneurs de leçons sont de fieffés hypocrites.
Pour ceux qui avaient encore des doutes…

L’image contient peut-être : texte

Source Mediapart

Voir aussi : Collusion médias / finance : la preuve par Elkabbach

Agnès Buzyn démarre sa campagne pour Paris sous une photo blasphématoire

Suite à la chute de Benjamin Griveaux, baron de la macronie, c’est la sorcière Agnès Buzyn, la piqueuse des nourrissons ayant survécu aux avortements qu’elle chérit, celle pour qui « un père, ça peut être une femme, évidemment », celle qui veut éliminer les véhicules diesel de nos routes, qui prend la relève pour LREM dans la course à la mairie de Paris.
Elle lâche son ministère de la « Santé » (sic) en pleines crises du Coronavirus et des hôpitaux (environ 800 médecins-chefs de service ont démissionné de leurs fonctions administratives depuis trois semaines en guise de contestation).

Deux jours avant de se déclarer candidate, alors que l’affaire Griveaux avait démarré, elle expliquait d’ailleurs elle-même :
« Je ne pourrai pas être candidate aux municipales : j’avais déjà un agenda très chargé, j’ai beaucoup de réformes dans le ministère, et s’est rajouté un surcroît de travail avec la crise du Coronavirus, qui aujourd’hui m’occupe énormément. J’avais dit à Benjamin Griveaux malgré mon soutien que je ne pourrais pas m’engager auprès de lui »…

Mais bon, nous savons tous ce que vaut la parole d’un politicien en démocratie, non ?

Communautariste juive, Agnès Buzyn a démarré fort sa campagne, en réunissant avant-hier « dans un restaurant de la capitale une partie de son équipe de campagne pour un long déjeuner de travail. Deux photos différentes de l’AFP ont été diffusées dans la presse (Le Monde et Libération). Évidemment le photographe de l’agence de presse – financée indirectement par l’État (40 % de ses recettes proviennent des services publics) – fut le seul à être convoqué pour fixer sur la pellicule ces agapes… Ce qui est troublant, c’est le tableau apposé sur le mur de cette partie du restaurant ou le déjeuner s’est déroulé. On y voit, en effet, une curieuse peinture (ou reproduction de peinture) d’une Vierge à l’Enfant dont l’Enfant est représenté par… une boîte de tomates en conserve. Je suppose que les photographies diffusées pour la presse l’ont été après les vérifications d’usage de l’équipe de campagne de la candidate, qui n’a rien vu à y redire. J’observe encore que le cadrage de ces photos met en évidence cette image blasphématoire alors qu’un autre cadrage plus serré sur les convives, aurait pu être réalisé » dixit Daniel Hamiche.