Belgique : un couple se porte volontaire pour loger une famille de réfugiés, 36 000 € de dégâts dans leur maison

Ces braves gens ont voulu héberger des « réfugiés ukrainiens », mais ce n’étaient des Ukrainiens que de papiers…
D’ailleurs, les pères de famille ukrainiens ne quittent pas l’Ukraine.

« […] À notre arrivée, une femme enceinte avec trois enfants et son mari nous attendaient. Pendant une conversation d’une demi-heure, on nous a expliqué d’où ils venaient et la route qu’ils avaient empruntée. Ensuite, nous sommes rentrés avec eux.”
“Nous avons rapidement remarqué qu’il ne s’agissait pas d’une famille ukrainienne ordinaire.
Continuer la lecture de « Belgique : un couple se porte volontaire pour loger une famille de réfugiés, 36 000 € de dégâts dans leur maison »

Equipe de France et « diversité »

A votre avis, est-ce que Libération, Streetpress ou les députés vont parler d’un manque de diversité dans l’équipe de France ?

La presque totalité de l’équipe de France sur le terrain à la fin du match Argentine – France.

Réponse : non, car « diversité », tout comme « antiracisme », sont des mots codés pour désigner la guerre à l’homme blanc.

Quimper : suite aux agressions à répétition, un couple de Français vend sa boucherie. Elle devient « hallal »

Voici une nouvelle emblématique.

 

D’abord :
« 18 h 45, ce samedi. Un jeune homme, entièrement vêtu de noir, est entré dans la boucherie par la porte latérale. Karl, Marilyne et Curt, leur fils, servaient les derniers clients, tout en ramassant les denrées, en cette fin de journée. « Il avait un joint à la bouche et a soufflé sa fumée dans la boutique », relate le boucher, qui lui a intimé de partir. Marilyne, elle, l’a pris en photo, « pour avoir une preuve ». (…)

« Il a tout brisé sur la vitrine d’un revers de bras, puis a pris des pots de miel, des terrines, du pâté et les a lancés sur notre fils qui a réussi à les éviter », précise le boucher. Personne n’a été blessé.
Ce n’est pas la première fois que le boucher, présent depuis seize ans dans le quartier, a des problèmes avec certains jeunes du quartier. « Ça s’était calmé car on s’était expliqué », relate Karl Chastel. (…) Désabusé, celui qui a grandi à Kermoysan aimerait que le quartier « retrouve son calme et sa paix d’il y a quelques années » : « On ne veut pas céder mais cela ne peut pas continuer comme ça », appuie-t-il, ayant déjà pensé à déménager. » (source Le Télégramme)

Puis :

« À Quimper, la boucherie du quartier de Kermoysan a rouvert ce jeudi matin, avec à sa tête de nouveaux gérants. L’étal est toujours aussi bien achalandé mais la viande est désormais 100 % halal. Un plus pour attirer de nouveaux clients tout en retrouvant les fidèles. (…)
Les repreneurs associés, Emel Tarim Altintas et Youssef El Karmoudi, n’ont pas fait les choses à moitié pour faire de cette réouverture un événement. Au menu : pâtisseries marocaines, petits fours salés et sucrés, thé à la menthe et café à volonté.
« C’est une boucherie 100 % halal mais ouverte à tous ! », précise le Quimpérois [sic] Youssef El Karmoudi, qui insiste aussi sur les prix compétitifs affichés. « Le halal, c’est la même viande que tout le monde consomme, sauf que les animaux ne sont pas abattus par électronarcose mais manuellement. Le marché du halal est énorme. ». (…) La Boucherie quimpéroise est le troisième commerce de ce type à Quimper, mais désormais la plus grande boucherie halal de la ville.
Dans le commerce, des nouveaux clients amateurs de viandes halal et aussi d’anciens clients, des fidèles de Marilyne et Karl Chastel, qui ont tenu cette boucherie durant 17 années. « J’avais peur de ne pas retrouver les mêmes morceaux de viande que j’apprécie, comme le foie de génisse que mes enfants et petits-enfants adorent. Mais quand je vois que Curt Chastel est là, je suis rassurée », confie aussi Christine, tout sourire. En effet, le fils des anciens bouchers a intégré l’équipe. » (source Le télégramme)

Gageons que cette nouvelle boucherie ne connaîtra pas les déboires que des immigrés ont fait subir à l’ancienne.

Belgique : les partisans de l’équipe marocaine se comportent comme en terrain conquis

Comme la France, la Belgique est devenu un paillasson sur lequel tous les peuples viennent s’essuyer les pieds.
A l’occasion d’un match de balle au pied entre les équipes du Maroc et de la Belgique, on a assisté, en Belgique, à des scènes significatives (de la part d’étrangers qui ont certainement pour une partie la « nationalité » belge officielle).

Ocean Viking : « des dizaines de rescapés libres de partir, la justice débordée »

Ocean Viking — Wikipédia

« Des dizaines de dossiers, et quelques heures seulement pour les traiter. C’est la situation stupéfiante à laquelle a été confrontée la justice après le débarquement à Toulon, la semaine dernière, des 234 migrants pris en charge par le bateau de l’association SOS Méditerranée. Un embouteillage judiciaire qui a débouché jeudi 17 novembre sur une décision surprenante : la quasi-totalité des migrants encore présents dans la zone d’attente aménagée pour leur accueil ont été autorisés à partir. […] » (source et détails)

Certes, la « justice » a été débordée.
Mais enfin, c’était tout de même un tout petit peu prévisible par les politiques, non ?!
Ils ont choisi tout même d’accueillir (un onze novembre : y a-t-il un signal ?) ce bateau d’envahisseurs méprisant nos lois.

Quand l’Europe dicte à la France sa politique migratoire

 

Connaissez-vous Josep Borrell ? Vous ne perdez rien à ne pas le connaître, mais il vaut la peine de s’intéresser à ses propos, car ce socialiste et ancien ministre espagnol est vice-président de la Commission européenne et haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité. On peut donc penser qu’il traduit la politique officielle de l’Union européenne, notamment en matière d’immigration.

Invité de LCI, le chef de la diplomatie européenne a donné son point de vue sur l’intérêt des migrations : « Qu’on aime ou pas, qu’on se réjouisse ou qu’on regrette, l’hiver démographique de l’Europe est comblé par les apports du reste du monde […]. Des sociétés préfèrent le vieillissement au mélange […] et d’autres qui pensent qu’il faut un apport extérieur régulé, maîtrisé. » Vous l’aurez compris, la venue des immigrés compense le déficit de la natalité européenne, il faut donc l’organiser. Voilà qui éclaire, s’il en était besoin, la politique de notre gouvernement.

Dans ce domaine comme dans d’autres, Macron est, en effet, le bon élève de l’Europe, au point qu’on se demande parfois si c’est pour la France ou l’Europe qu’il travaille – à moins qu’en bon égocentrique, il ne ramène le monde à lui-même. Quand il plaide pour une meilleure répartition des immigrés sur le territoire, notamment dans les « espaces ruraux, qui eux sont en train de perdre de la population », il ne dit pas autre chose que Josep Borrell. Tout comme Gérald Darmanin quand il propose, dans le cadre du projet de loi Immigration, de créer « un titre de séjour métiers en tension ».

Ce parti pris pour l’immigration traduit non seulement un renoncement aux nations, mais aussi une conception de la société, où tous les hommes sont interchangeables, quelle que soit leur nationalité et leur culture, pourvu qu’ils contribuent à l’activité économique. Il s’agit de disposer d’un stock d’exécutants, si possible dociles, pour la faire fonctionner dans une perspective mondialiste. Dans l’esprit de nos dirigeants, la France n’est qu’un élément de l’Europe et ils s’accommoderaient bien de sa disparition si elle n’était pas utile à la vie économique de l’ensemble.

Nos prétendues élites sont incapables de concevoir d’autres solutions que l’immigration pour pallier le déficit démographique. Elles rejettent une politique familiale et nataliste, considérée comme passéiste et réactionnaire, qui permettrait pourtant de renforcer la population française, de renouveler les générations et de maintenir la viabilité de la protection sociale. La France s’enorgueillit d’être championne d’Europe de la natalité, avec 1,8 enfant par femme, alors qu’il faudrait un taux de fécondité de 2,1 enfants pour garantir la stabilité de la population. Qu’à cela ne tienne : l’immigration est la panacée !

On ne peut qu’être révolté par une telle incurie de nos gouvernants. Ils appellent « pragmatisme » ce qui s’apparente objectivement à une trahison. Il est urgent de les remplacer : il y va de la survie de la France. »

de Jean Florac
Source BVoltaire

Il y a 100 ans : début de la construction de la Grande Moquée de Paris. Les approches de Macron et Maurras

Le chantier de ce vaste édifice débutait le 19 octobre 1922.

Macron s’est sans surprise, malgré une actualité très grave pour les Français, précipité sur place pour son activité favorite.

Son communiqué, dont on voit le début ci-dessous, commence par un gros bobard.

Il est évident que la France ne prétendait pas « affirmer au monde qu’on pouvait être Français et musulman », ce qui du reste était difficilement concevable pour l’immense majorité du peuple français.
Les indigènes des colonies, aussi respectés qu’ils étaient (et cette Mosquée se voulait un hommage après leur engagement pendant la Grande Guerre) n’étaient pas considérés comme français.
Mais Macron se moque de l’histoire et de la vérité, seule compte son idéologie républicaine-cosmopolite et la diffusion de celle-ci.

Dans un éditorial prophétique de l’Action française (13 juillet 1926), Charles Maurras évoquait bien plus justement ce nouveau bâtiment :

Continuer la lecture de « Il y a 100 ans : début de la construction de la Grande Moquée de Paris. Les approches de Macron et Maurras »

Utilisation de papier hygiénique et revendications islamo-gauchistes

Anasse Kabib est un étranger qui sévit en France comme militant d’extrême-gauche et il a été assez médiatisé ces dernières années.

Voici qu’il s’offusque qu’une entreprise demande à ses employés (peut-être aurait-elle dû mieux les choisir?) de faire quelque chose d’assez simple (sauf dans le judaïsme) : qu’ils daignent s’essuyer le derrière proprement…

Tiers-mondisation de la France et agressivité étrangère : les Français vont en baver.

Bientôt les envahisseurs exigeront de pouvoir déféquer librement dans la rue, comme ça se fait en Asie ou en Inde, « sinon c’est du racisme ».

« moi je suis réfugié d’Ukraine » (video)

Ben voyons…

La France accueille, loge et nourrit ce genre de types, qui ont compris que c’était un paillasson et qu’ils pouvaient se fiche d’elle.

Cas de gauchisme radical : victime d’un viol, elle se révolte contre la dénonciation de l’immigration

Il y a des cas comme celui-ci dont on entend parler régulièrement.

Même après la pire tragédie, les gauchistes les plus atteints ne veulent pas remettre en cause leur idéologie, leur fanatisme xénophile.

Certains diront que cette femme est habitée d’une puissante pulsion de mort… Possible, le pire étant qu’elle veut l’étendre à sa nation, avec cette immigration violente et de remplacement.

PS : l’avocate qui a écrit ce communiqué en langue gaucho-exclusive (et qui parle de « délinquance » au lieu de « criminalité ») est une militante « féministe » réputée. On voit bien toute l’imposture de cette idéologie : peu importe la sécurité des femmes, faire venir des millions d’hommes aux mœurs très spéciales – dirons-nous délicatement – est la priorité.
Peu importe le réel, de façon générale, pour ces gens-là : voyez la négation grotesque du lien immigration entre et criminalité/délinquance, que la plupart des Français ne peuvent que constater eux-mêmes, qui évident et aisément vérifiable.