En 2019, 112 000 étrangers ont obtenu la nationalité française, soit 99,96% des demandeurs…

La France est ouverte aux quatre vents et est littéralement submergée par l’immigration : tout le monde le sait malgré les dénégations mensongères des gros médias et des politiciens mais, chose au moins aussi grave, sa nationalité est bradée depuis des décennies par la République.
« Être français », au sens moderne, ne veut strictement plus rien dire : il s’agit simplement d’une formalité administrative pour les républicains, d’un bout de papier, précieux simplement car il donne encore plus de droits et d’aides économiques à ceux qui en bénéficient.

Chaque année environ 100 000 étrangers acquièrent la nationalité française, par divers modes, mais la presque totalité restent totalement étrangers, c’est-à-dire qu’au-delà du sang ils gardent leur culture et mœurs d’origine.

En même temps, il est difficile de le leur reprocher car il n’y a plus vraiment de culture française aujourd’hui (sans parler de civilisation), celle-ci – appuyée sur les cultures locales de France – a été tuée par la République et n’est désormais qu’une variante de la sous-culture mondialisée à saveur américaine.
Beaucoup de ces nouveaux « Français » parlent à peine le français.

Quand nous disons que la nationalité française est bradée, c’est sur un constat que chacun peut faire en discutant avec un naturalisé ne parlant que quelques mots de français et aux mœurs exotiques, mais c’est aussi grâce à des chiffres officiels.

Il n’est pas d’examen plus facile à réussir, même le baccalauréat 2020 est enfoncé !
En effet, plus de 99,96 % des demandes de nationalité française sont accordées.

Plus de 112.000 étrangers ont obtenu la nationalité française en 2019, dont 27.000 environ par mariage. Dans le même temps, 13 personnes seulement ont vu leur demande rejetée par un décret d’opposition motivé par un «défaut d’assimilation» autre qu’une maîtrise insuffisante de la langue de Molière. Et 62 pour «indignité». Soit 75 rejets exprimés pour les cas les plus litigieux, qui témoignent d’un comportement totalement en contravention avec les valeurs de la République. (source Le Figaro)

Vous noterez que pour le Régime, les valeurs de la France n’existent pas, il n’est question que de « valeurs de la République ». Ces gens confondent France et République et, de fait, nient la France.
Pourquoi ne pas donc distinguer citoyenneté républicaine et réelle nationalité française ?!

Grand remplacement : enfin des chiffres officiels ! Évolution de la part de la population d’origine extra-européenne chez les 0-18 ans dans les grandes villes françaises

 

Le site de « France Stratégie », institution rattachée à Matignon, permet de constater l’évolution de la présence de l’immigration extra-européenne dans de nombreuses « Unités Urbaines ».

Enfin quelques données officielles qui confirment, contrairement à ce que prétend éhontément la caste politico-médiatique, que le Grand Remplacement est une réalité (et pas un « fantasme d’extrême-droite »).

Vous pouvez y accéder en cliquant sur « Composition sociale et démographique des quartiers ».


Pour une comparaison dans le temps cliquer sur « Comparaison Temporelle » au-dessus de la carte.

Vous pouvez ensuite sélectionner les années et la catégorie que vous voulez afficher ainsi que d’autres options. Il existe plusieurs catégories pour l’immigration (européenne ou non, tranches d’âge…). Nous afficherons ici des cartes de la catégorie « 0-18 ans, Enfant de Parent Immigré (Hors-d’Europe) » qui paraissent les plus pertinentes pour juger de l’avenir démographique. Mais vous pouvez afficher d’autre tranches d’âge, différencier entre 1 ou 2 parents immigrés, ou encore adapter la légende souhaitée.
Attention à bien sélectionner le bouton « Approche Concentration ».

Voici une sélection de grandes zones urbaines dont les données sont disponibles.
On notera que les chiffres réels sont plus graves puisque ceux-ci ne concernent pas les petits-enfants (ou arrière-petits-enfants) d’immigrés : il n’y a ici que 2 générations prises en compte.

Unité Urbaine de Besançon – Évolution 1990-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Bordeaux – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Creil – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Dijon – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Grenoble – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Le Mans – Évolution 1982-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Lille – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Limoges – Évolution 1982-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Lyon – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Marseille / Aix-en-Provence – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Metz – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Montbéliard – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Mulhouse – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Nancy – Évolution 1982-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Nantes – Évolution 1990-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine d’Orléans – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Paris Intra-Muros – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Paris Seine-Saint-Denis (93) – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Paris Essonne – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Paris Hauts-de-Seine – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Paris Seine et Marne – Évolution 1982-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Paris Val-de-Marne – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans

-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Paris Val d’Oise – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Paris Yvelines – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de [Grand] Paris – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Rouen – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Saint-Etienne – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Strasbourg – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Thionville – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Toulouse – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Troyes – Évolution 1975-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans


Unité Urbaine de Valence – Évolution 1968-2015 de la part des enfants d’immigrés extra-européens chez les 0-18 ans

Source : France Stratégie
via Fdesouche

Marseille est maintenant dirigée par l’extrême-gauche : « Marseille appartient à qui vient du large »

Le gros satrape LR Jean-Claude Gaudin, franc-maçon, militant homosexualiste et proche du mafieux Pasqua, a remis l’écharpe de maire à la gauchiste Rubirola

La première phrase du discours d’installation du nouveau maire, la pseudo-écologiste Michèle Rubirola, fut :  « Marseille appartient à qui vient du large ».

Il s’agit d’une citation de Blaise Cendrars sortie de son contexte et choisie à dessein pour exprimer le projet de la gauche : offrir la France à toute immigration possible en échange de voix.
En réalité Marseille n’appartient qu’aux Français, particulièrement à ceux qui vivent sur place. Enfin, théoriquement.

PS : la tête de file LR au Conseil municipal, talonnant  la Rubirola, a refusé que les voix des élus RN se portassent sur lui.

Saint-Ouen : Zakaria Zigh, le benjamin de la future équipe municipale arrêté… sur un scooter volé

 Zakaria Zigh, jeune colistier du futur maire PS de Saint-Ouen, circulait sur un deux-roues sans plaque d’immatriculation qui s’est avéré avoir été volé.

Lors de la dernière élection municipale, le remplacement de la population de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) s’est enfin traduit politiquement.

Le nouveau maire (socialiste) s’appelle Karim Bouamrane et, parmi ses colistiers élus, figure un certain Zakaria Zigh, 19 ans, qui – a peine entré au Conseil municipal – s’est fait remarquer en confirmant les clichés les plus communs :

« Il est peu probable que ce jeune colistier de Karim Bouamrane (PS) siège sur les bancs de la majorité, au sein du nouveau conseil municipal de Saint-Ouen : la nuit dernière, il a été interpellé alors qu’il circulait sur un scooter volé, avant d’être placé en garde à vue. Il a été relâché depuis et « fait l’objet d’un rappel à la loi », précise le parquet de Bobigny. » (source)

Un simple rappel à la loi ?!
Ah.

Dijon. L’accord entre les communautés tchétchène et maghrébine s’est négocié à la mosquée

Les Français ont de plus en plus l’impression d’être étrangers dans leur propre pays.
Ainsi, les Dijonnais ont été les spectateurs d’une véritable scène de guerre, avec armes automatiques, entre Tchétchènes et Maghrébins !
On notera le miracle du mondialisme : 5 000 km séparent la Tchétchénie de l’Afrique du Nord, mais grâce à celui-ci, la France devient la terre où ils s’affrontent !
Merci les politicards, de gauche ou de droite, d’avoir créé une telle situation en expliquant que l’immigration était une chance pour la France.
Là où ça devient surréaliste, c’est que si un semblant d’ordre est revenu dans la capitale de la Bourgogne, ce n’est pas suite à l’action de l’Etat, de la police, mais à un accord scellé entre les belligérants, accord qui a été signé à la mosquée sous l’égide de l’imam local !
L’Etat n’a plus d’autorité (sauf sur ceux qui le veulent bien, les Gaulois).

L’hebdomadaire Marianne commente : « l’Islam sunnite, dénominateur commun des communautés venues à s’opposer de façon spectaculaire ces derniers jours, devait servir de point de départ aux pourparlers« .

A Dijon, affrontements entre Arabes et Tchétchènes. Armes automatiques brandies (video)

Des images atterrantes mais qui deviendront banales dans les prochaines années.

Toutes les prévisions des nationalistes depuis 50 ans se réalisent une à une, puisqu’ils n’ont pas été écoutés.

A Dijon, capitale de la Bourgogne et il y a peu l’une des villes les plus agréables de France, dans le quartier colonisé des Grésilles, on a vu ces derniers jours des affrontements violents entre populations immigrées, mais « Français comme-vouzémoi » bien sûr, selon la République en tout cas.
Tout a démarré après qu’un adolescent tchétchène a été frappé par des Arabes sur fond de trafic de drogue.
Les Tchétchènes, de plus en plus nombreux en France – ce qui est normal, puisqu’elle est ouverte à tous désormais –, sont plus discrets que les Arabes par exemple ; mais, pour rester dans le cadre de la loi, disons que souvent ils ne s’embarrassent pas de celui-ci justement. Réputés pour leur violence, ils ont voulu venger leur jeune congénère.

Sur ces images de Dijon, des armes à feu – dont des armes automatiques – sont brandies et filmées en toute quiétude par ces immigrés. On tire en l’air, en ville, sans souci.
L’Etat, il est vrai pitoyable et si complaisant, est méprisé. Il n’y a plus que les Gaulois pour le respecter tout en étant brimés et tondus par lui… Et castrés par les médias et cinéastes gauchistes et leur haine du mâle blanc.

Ici on se promène avec ses armes automatiques et à côté de cela, les Français n’ont jamais été aussi désarmés, la législation été aussi liberticide envers les honnêtes gens, et a fortiori envers les patriotes…

De son côté, le maire socialiste de Dijon François Rebsamen déclarait :
«  Je n’ai pas vu d’armes… On me dit qu’il y a eu des tirs, mais vous savez, on entend beaucoup de choses, il ne faut pas toujours croire ce que racontent les réseaux sociaux. »

10 arguments en faveur de l’immigration qui sont faux

Voici un article de qualité qui fait pièce à la propagande déversée insidieusement par les médias et le monde scolaire dans les cerveaux français.

Lu chez jereinforme.fr :

« […] Depuis des décennies, les mêmes arguments pour l’immigration, complètement éculés et généralement faux, sont répétés par les immigrationnistes, adeptes de la religion de la diversité.

Comment ces arguments peuvent-ils survivre, alors qu’ils ne reposent sur aucune réalité et que leur fausseté est vérifiable ? Tout simplement parce qu’ils sont devenus des mantras, des actes de foi que la plupart des gens ne questionnent pas, et qu’ils sont trop ignorants pour savoir qu’ils reposent sur une déformation de la réalité et de l’histoire.

Trop souvent, les immigrationnistes utilisent également des procédés argumentaires fallacieux en réinterprétant à leur avantage les termes du débat. C’est particulièrement flagrant avec l’utilisation du terme “immigré”. Lorsque la plupart des Français trouvent qu’il y a trop d’étrangers dans leurs pays ou qu’ils pensent que l’impact de l’immigration est globalement négatif, ils ne visent pas les Américains, les Japonais ou les Italiens, et ils n’ont pas à l’esprit la définition officielle de ce qu’est un immigré. Au contraire, ils pensent principalement aux individus d’origine afro-maghrébine, qu’il s’agisse d’étrangers, d’immigrés, ou de Français de papier de troisième génération. En effet, le critère primordial est ethnique, et n’a évidemment pas grand chose à voir avec le statut officiel d’immigré.

C’est un fait qu’il est primordial d’avoir à l’esprit lorsqu’on débat de l’immigration. Ainsi, lorsque dans cet article, nous critiquons l’immigration, il s’agit essentiellement de l’immigration d’origine africaine. C’est un point du débat que nous développerons dans un autre article mais l’immigration européenne arrive beaucoup mieux à s’assimiler, car elle est beaucoup plus proche génétiquement et culturellement.

Dans cet article, nous allons donc reprendre un par un les 10 arguments pour l’immigration les plus souvent utilisés, et nous allons prouver qu’ils sont faux. Ces arguments sont utilisés à la fois pour justifier l’immigration, mais surtout pour déresponsabiliser et excuser les immigrés de tous leurs comportements indésirables.

C’est un article long, car il doit être précis, mais nous développerons chaque réponse dans des articles spécifiques. Ci-dessous, la liste des 10 arguments que nous allons réfuter ici :

  1. “La France a toujours été un pays d’immigration”
  2. “Les immigrés ont reconstruit la France”
  3. “On les a fait venir et on était bien content qu’ils viennent”
  4. “On les a parqués dans des banlieues”
  5. “Ils font le travail que les Français ne veulent pas faire”
  6. “L’immigration est une chance économique pour la France”
  7. “Ils ne sont pas plus criminels que les autres”
  8. “Ils sont plus criminels simplement parce qu’ils sont plus pauvres”
  9. “Ils sont discriminés par une société raciste”
  10. “C’est idiot de stigmatiser une population entière à cause de quelques éléments isolés, c’est un problème d’individus et pas de groupes”

Continuer la lecture de « 10 arguments en faveur de l’immigration qui sont faux »

Bruno Gollnisch suggère aux « malheureuses victimes atrocement discriminées » de repartir dans leur pays d’origine

En ces moments d’hystérie, on ne peut qu’approuver l’ancien numéro 2 du FN qui suggère aux immigrés et à leurs descendants de retourner dans leur pays d’origine si l’herbe y est plus verte !

Campements sauvages de Gitans : les gendarmes ont peur, les agriculteurs résistent (video)

Les Gitans n’ont pas peur des gendarmes.
Il est notoire en province que c’est même le contraire : par peur des représailles, les gendarmes évitent toute confrontation avec les « gens du voyage », mais savent être fermes quand il faut coller des prunes aux Français qui ont le double tort de n’être défendus par aucune communauté et d’être solvables.
Un ami nous confiait avoir vu près de chez lui un Gitan déambuler sur un parking devant des gendarmes avec un fusil, sans que ceux-ci ne sortent de leur voiture.

Ce petit reportage illustre bien ce scandaleux phénomène : on y voit des Gitans vouloir s’installer de force sur un terrain privé avec leurs caravanes et leurs belles voitures. La France est pourtant truffée (toutes les communes de + de 5000 habitants et beaucoup de communes plus petites) d’aires d’accueil qui leur sont réservées (!) et où l’on fournit souvent eau et électricité « gratuitement »…

Dans le petit reportage ci-dessous, on voit que les gendarmes ne s’opposent pas à une installation sauvage chez quelqu’un, ils râlent mais se laissent marcher dessus, peu importe le respect de la loi.
Ce sont des agriculteurs du coin qui doivent intervenir pour empêcher cette invasion et toutes les nuisances écologiques et sécuritaires qui en découleraient !
Les gendarmes ne retrouvent toujours pas leur courage et se contentent d’essayer d’éviter un affrontement violent entre Gitans et agriculteurs…
On notera que le chef de ce groupe de Gitan, « Milo », homme grossier et violent qui n’hésite pas à hurler et menacer devant les gendarmes alors qu’il viole une propriété privé est « médiateur pour les Gens du voyage auprès du Conseil de l’Europe »… C’est donc l’un des plus diplomates de la tribu…

Bref, ce problème qui se répète chaque jour en France est emblématique de l’attitude du Régime vis-à-vis des Français, citoyens de seconde zone sur leur terre.

► A lire, sur le même thème :
Un paysan incarcéré pour avoir tiré sur des Gitans qui le volaient encore

Vidéo : un Africain exhibe la carte bleue distribuée aux migrants avec plus de 400€ / mois dessus

Cette carte ADA est donnée aux migrants sans compte bancaire par l’Office français de l’immigration et de l’intégration. Créditée de 14.20€ / jour, elle sert pour retirer mais également à payer directement sur un TPE.

Suède : un jeune patriote tué par un migrant en sauvant d’un viol une jeune fille de 14 ans

Image

Dimanche 10 mai, à Härnösand en Suède, Tommie Lindh, un jeune homme de 19 ans surprend une scène glaçante : une jeune fille (14 ans) est en train de se faire violer par un Africain. Il sent le sol se dérober sous ses pieds mais ne réfléchit pas, il fonce. Une bagarre éclate. Tommie ne pense qu’à protéger celle qui pourrait être sa sœur. Malgré la différence d’âge (le migrant a 22 ans), Tommie ne recule pas et tente de repousser le violeur.
Face au courage de ce jeune Suédois, le migrant voit rouge. Il sort un couteau. Tommie refuse de s’écarter. Il est alors poignardé à plusieurs reprises. L’adolescent s’effondre sur le sol. Quelques heures plus tard, il décèdera à l’hôpital.

Le meurtrier, un migrant soudanais de 22 ans, était bien connu de la justice suédoise pour « agressions sexuelles, violences et vol à l’étalage ».
Il n’a pas été expulsé et n’était pas en prison, ce qui a abouti à un viol et au meurtre d’un jeune indigène.
Les Européens payent cher l’invasion migratoire.

Un autre détail a été bizarrement « omis » par la presse traditionnelle suédois, ce jeune homme tué était membre du parti nationaliste « Alternativ för Sverige » (Alternative pour la Suède).

Source Samnytt
Via Belgicanews

Les Franco-Algériens bloqués en Algérie appellent à l’aide : « Notre vie est en France »

Pépite trouvée sur France Bleue : le titre en lui-même est un summum de contradiction.

Les Franco-Algériens bloqués en Algérie appellent à l’aide : « Notre vie est en France »
Depuis le 17 mars, les voyages entre la France et l’Algérie sont suspendus après la mise en place du confinement en France. Des habitants d’Occitanie sont toujours bloqués en Algérie, ils demandent de l’aide pour rentrer chez eux.

Que sont-ils venus faire en Algérie si leur vie est en France ? Ne sont-ils pas également chez eux en Algérie puisqu’ils disposent de la nationalité algérienne ?

On relève l’utilisation des termes « catastrophe », une attente « difficile à supporter », le sentiment même d’être « prisonnier »… Pour des personnes qui ont choisi de se rendre librement en Algérie, cela semble assez cocasse ou exagéré.

Les prénoms des personnes interrogées semblent assez improbables : Laura, Nina et Ben. Nous prendrait-on pour des jambons ?

Le diocèse de Bordeaux fait un appel au don à destination de mosquées

Dans un article intitulé « solidarité avec les étudiants sub-sahariens présents sur l’agglomération bordelaise », le diocèse de Bordeaux fait appel à la solidarité des catholiques.

Mais ce n’est pas un appel à destination du Secours Catholiques ou d’une autre association proche du diocèse et œuvrant pour les plus démunis. Les autorités de l’Eglise catholique demandent aux catholiques de faire des dons qui seront versés dans « la caisse commune des mosquées en charge du service d’entraide » !

La suite sur info-bordeaux.