Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, reçoit le « Prix Nobel juif » pour son « engagement envers les valeurs juives »

Vu chez le Monde juif :

« Le PDG du géant pharmaceutique Pfizer, Albert Bourla, est le lauréat 2022 du Prix Genesis, le Nobel juif, pour sa contribution majeure à la lutte contre la pandémie de coronavirus.
« Le Comité a félicité le Dr Bourla pour son leadership, sa détermination et surtout pour sa volonté d’assumer de grands risques. […] », a indiqué dans un communiqué la Fondation du Prix Genesis […].
Le Comité a également noté la fierté du Dr Bourla pour son identité et son héritage juifs, son attachement aux valeurs juives et son soutien à l’État d’Israël.
Le Prix Genesis annuel d’un million de dollars, surnommé le « Nobel juif  » par le magazine TIME, rend hommage à des personnes extraordinaires pour leurs réalisations professionnelles exceptionnelles, leur contribution à l’humanité et leur engagement envers les valeurs juives. […]
Le président israélien Isaac Herzog remettra le Prix Genesis au Dr Bourla lors d’une cérémonie à Jérusalem prévue le 29 juin.
Conformément à la tradition établie par le premier lauréat Michael Bloomberg, tous les lauréats du Prix Genesis ont choisi de renoncer à la récompense monétaire pour des causes philanthropiques. Le Dr Bourla a demandé à la Fondation du prix Genesis d’attribuer son Prix d’un million de dollars à des projets visant à préserver la mémoire des victimes de l’Holocauste, avec un accent particulier sur la tragédie subie par la communauté juive grecque. […] »

Décès de Guy Sajer, qui avait refusé Hollywood

Sajer, Guy - Bibliographie, BD, photo, biographie

Connu sous le nom de plume de Guy Sajer (et de Dimitri pour ses BD), Guy Mouminoux vient de rendre l’âme à l’âge de 94 ans.

Né à Paris d’une mère allemande et d’un père français, il grandit en Alsace et participa à la campagne de Russie dans l’armée allemande, tout d’abord comme convoyeur en tentant de ravitailler la poche de Stalingrad et ensuite comme combattant.

Il restera profondément marqué par cette campagne : je froid, la faim, la retraite… La mort.

En 1967, il écrivit le Soldat oublié (disponible ici, format classique ou poche) qui est autre que son autobiographie sur ses 3 années de guerre sur le front de l’Est.
Ce livre sera un best-seller et tiré à plus de 3 millions d’exemplaires et traduit dans plus de 30 langues…

Un de ses proches amis confie :
« C’était un homme d’une qualité morale exceptionnelle pour qui l’estime de lui-même et la fidélité à ses valeurs et à ses compagnons de combat comptait plus que l’aspect financier qui est au contraire primordial pour trop de nos tristes contemporains. Il faut savoir qu’Hollywood lui a proposé des sommes énormes pour faire un film de son « Soldat oublié ». Mais il posait une condition : « Je ne tolérerai pas que mes camarades de combat soient présentés autrement que ce qu’ils restent dans ma mémoire : des héros irréprochables luttant pour leur idéal et pour leur patrie. Si je n’ai pas droit de véto sur ce sujet, je ne signe pas, quelle que soit la somme proposée »  Pour toute réponse, Hollywood a augmenté, et encore augmenté la somme… Guy Sager n’a jamais signé ! »

Deux églises profanées et pillées le même jour en Seine-Saint-Denis, dont la basilique – nécropole des rois

« France d’après »…

« […] la basilique Saint-Denis [a] été vandalisée par un individu armé d’une barre de fer. Trois sculptures peintes du XIXe siècle (les saints patrons de Paris saint Denis et sainte Geneviève, ainsi que saint Antoine), deux statuettes de la crèche et les vitrines d’accueil ont été cassées.

Le lundi 10 janvier, ce sont deux églises de ce même diocèse de Saint-Denis qui ont été vandalisées et pillées, comme l’annoncent les communiqués publiés sur le site de l’évêché. Les dégâts matériels s’élèvent à plusieurs milliers d’euros. Les tabernacles respectifs ont été fracturés, les ciboires et vases sacrés ont été dérobés. Les troncs ont été pillés. Une disqueuse a été utilisée pour scier un des troncs. La sacristie de l’église de Saint-Pierre de Bondy a été fouillée, un ordinateur a notamment été volé. Le matériel de sonorisation de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois de Romainville a par ailleurs disparu. » (source)

Les hosties consacrées ont été profanées.
Rappelons que la basilique de Saint-Denis est l’un des lieux les plus emblématiques de la vraie France, c’est la nécropole royale, elle héberge les corps de nombreux rois.

Bourse : pourquoi l’action EDF a durement chuté et pourquoi c’est choquant

EDF a perdu ces jours-ci 20% en bourse, plus de 7 milliards d’euros, en étant contraint par l’État d’augmenter le volume ARENH (dispositif qui permet à tous les fournisseurs de s’approvisionner en électricité auprès d’EDF dans des conditions fixées par les pouvoirs publics), pour éviter la faillite de ces fournisseurs non producteurs d’électricité, qui se sont gavés depuis 10 ans sans investir dans de nouveaux moyens de production d’électricité et qui n’arrivent pas à absorber la multiplication par 4 du prix de l’électricité sur les marchés non régulés.
L’État force EDF à vendre de l’électricité qu’elle avait déjà vendue. Résultat: EDF doit acheter à prix de marché (150-200€ /MWh) de l’électricité pour l’ARENH, et la revendre46€/MWh !
PS : 7 milliards, c’est le coût de construction d’un EPR.

C’était un 29 décembre… mort du colonel Chateau-Jobert

Né en février 1912 et décédé le 29 décembre 2005 (en la fête de St Michel), le colonel Pierre Château-Jobert fut un militaire français de renom, ainsi qu’un écrivain contre-révolutionnaire de premier plan, l’un des rares depuis la Deuxième guerre.
On doit à ce militant nationaliste et catholique notamment un Manifeste politique et social et une Doctrine d’action contrerévolutionnaire que nous recommandons chaudement.

Continuer la lecture de « C’était un 29 décembre… mort du colonel Chateau-Jobert »

Noël : une Française de 15 ans séquestrée, battue et violée pendant plusieurs jours par un immigré dans le Nord, à Leers (59)

La « France d’après » révèle peu après son visage cauchemardesque.

 

« Dimanche après-midi, les policiers sont intervenus pour interpeller un homme, soupçonné d’avoir, pendant plusieurs jours, séquestré, violenté et violé dans son appartement une adolescente d’une quinzaine d’années.

Continuer la lecture de « Noël : une Française de 15 ans séquestrée, battue et violée pendant plusieurs jours par un immigré dans le Nord, à Leers (59) »

C’était un 28 décembre 1895 : des Français inventent le cinéma

les frères Lumière

Cette date est en effet considérée comme la naissance du cinéma.
Il s’agit en fait de la première représentation publique et payante – dans le sous-sol du Grand-Café (boulevard des Capucines à Paris) – du « cinématographe », par les célèbres frères Auguste et Louis Lumière.
La mémoire de ces hommes incarnant excellemment le génie français est peu honorée par la République.
Il leur est reproché d’avoir soutenu fermement l’Etat français (pourtant légal et légitime) du maréchal Pétain.
Ils furent décorés de la Francisque.
Louis fut membre du « Conseil national » mis en place par Vichy, et Auguste fut même membre du comité de parrainage de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme.

27 décembre 1585 : mort de Pierre de Ronsard,

grand poète et patriote fervent.

Il meurt dans son prieuré de saint Cosme (près de Tours). Ce parent de Bayard et de la reine Elizabeth d’Angleterre était né au château de la Possonnière dans la paroisse de Couture-sur-Loir en 1524. Devenu sourd très jeune et donc privé de carrière militaire, il se consacra alors à la littérature. Fondateur du groupe de la Pléiade avec Joachim du Bellay, il a renouvelé l’inspiration et la forme de la poésie française (Odes, Amours, Hymnes, etc.)
Les Italiens le mettent au-dessus de leurs plus grands poètes ; dans l’Europe entière, il est lu et admiré. Lorsqu’il traverse Paris, la jeunesse l’acclame et les étudiants touchent sa robe pour devenir poètes. Ses seuls adversaires seront les protestants.
Continuer la lecture de « 27 décembre 1585 : mort de Pierre de Ronsard, »

Un bar attaqué par des Gitans, des jeunes blessés, la Gendarmerie nationale ne fait rien… et interroge sur le pass sanitaire !

Comme nous l’avons déjà mentionné à plusieurs reprises ici, les gendarmes sont effrayés par les gitans. Ils leur laissent donc une large impunité : tant pis pour les Français qui en sont les victimes.

Pis, ces « forces de l’ordre » font du zèle à l’encontre de ces mêmes Français pour des motifs dérisoires.

Vu sur Breizh-info :

« L’affaire est ubuesque, révoltante même, mais parfaitement dans l’air du temps et témoigne de l’abandon progressif de la population par les autorités.

Jeudi 16 décembre 2021, bar Au Rendez-vous des pêcheurs, à Baud (Morbihan). Nicolas Troudet, le patron d’un des derniers établissements encore ouverts sur le secteur, là où d’autres ont fermé boutique sous le poids de la crise et des contraintes sanitaires délirantes, se démène dans son bar (qui fait aussi salle de jeux pour les plus jeunes) qui accueille également devant chez lui un camion pizza.

Trois hommes arrivent. Ils se réclament immédiatement des « gens du voyage », et apparaissent « chauds » selon le témoignage recueilli (« plus drogués qu’alcoolisés » semble indiquer le tenancier). Au départ, tout se passe bien avec les personnes présentes dans l’établissement, dont de nombreux jeunes de 16-17 ans qui jouent aux fléchettes, au flipper, dans une ambiance bon enfant.

Continuer la lecture de « Un bar attaqué par des Gitans, des jeunes blessés, la Gendarmerie nationale ne fait rien… et interroge sur le pass sanitaire ! »

Calais : un chauffeur de camion meurt après une altercation avec des migrants

Image d

Avec l’invasion migratoire, le métier de chauffeur poids-lourd devient lui aussi dangereux.

« Un chauffeur routier, portugais de 48 ans, a été retrouvé en arrêt cardio-respiratoire sur l’aire d’autoroute de l’Épître, à hauteur de Beuvrequen, sur l’autoroute A16. Il est décédé.

La raison de l’alerte ? « Une altercation entre un chauffeur de poids lourd et plusieurs migrants », indique le service départemental d’incendie et de secours du Pas-de-Calais (SDIS 62). »  (La Voix du Nord)

Continuer la lecture de « Calais : un chauffeur de camion meurt après une altercation avec des migrants »

C’était un 20 décembre 1803 : Napoléon brade la Louisiane

En blanc : la Louisiane française en 1803. En beige, le reste des Etats-Unis actuels.

Quelle énorme faute envers la France.

Cherchant à concentrer ses forces sur le théâtre européen et échaudé par les déboires de son beau-frère, le général Leclerc à Haïti, Napoléon vend pour 80 millions de francs la Louisiane aux Etats-Unis.

Les émissaires américains n’étaient venus que pour acheter le port de la Nouvelle Orléans. Ils n’ont pas d’autre mandat. Quand Napoléon, pour le même prix (!) va leur offrir toute la Louisiane française, soit un peu moins de la moitié des Etats-Unis actuels, ils vont hésiter, car ils n’ont pas reçu de consignes pour une telle offre…

C’était un 18 décembre…

• 1912 : découverte de « l’homme de Piltdown », dans le Sussex, à partir de morceaux de crâne. Il a été considéré pendant 50 ans comme un fossile datant de «l’Acheuléen» («Paléolithique inférieur») et comme un chaînon manquant entre le singe et l’homme (selon la théorie de l’évolution) en raison de ses caractères simiens (mâchoire) et humains (calotte crânienne).
En 1959, des tests montrèrent définitivement qu’il n’était qu’un canular paléontologique. Les créationnistes considèrent qu’il ne s’est agi que d’une supercherie produite par manque de preuve en faveur de la théorie de l’évolution. Pour une critique efficace de l’évolutionnisme, nous vous conseillons l’ouvrage « Le darwinisme tient-il debout ? » d’Arthur Demongeot et ceux de Dominique Tassot.

1948 : fondation, à Lausanne (Suisse), de l’Association des amis de Robert Brasillach (livres ici).

1970 : première manifestation du mouvement nationaliste Ordre Nouveau.

• 1975 : mort, à Toulon, du fameux historien contre-révolutionnaire Léon de Poncins. Antibolchevique, antimaçon, anti-d’autres choses, il est l’auteur de divers ouvrages comme La guerre occulte, La dictature des puissances occultes, Christianisme et Franc-maçonnerie (pour les livres, voir ici).
Continuer la lecture de « C’était un 18 décembre… »