« L’Opinion » ne prend même plus la peine de faire du journalisme

L’Opinion ne prend même plus la peine de faire du journalisme

Lu chez l’OJIM :

« Au lendemain du débat entre Éric Zemmour et Marlène Schiappa, dans l’émission Face à l’info de CNews, le quotidien libéral L’Opinion, tout en souhaitant en parler, ne juge pas utile de proposer un véritable article à ses lecteurs. Décryptage.

Le débat du lundi 10 février 2020 dans l’émission phare de CNews, « Face à l’info », entre Zemmour et Schiappa, sur le thème des discriminations, contre lesquelles la secrétaire d’État est censée lutter mais auxquelles Zemmour ne croit guère, avait tout pour attirer les téléspectateurs. Ce fut d’ailleurs le cas : l’événement médiatique a battu le record d’audience de CNews, avec plus de 390 000 téléspectateurs (1,9 % des parts d’audience). 75 000 personnes de plus que lors du précédent record.

Continuer la lecture de « « L’Opinion » ne prend même plus la peine de faire du journalisme »

Identité : grave dérapage de Benjamin Cauchy, porte-parole de « Debout la France »

L’image contient peut-être : 3 personnes, texte

Vous avez bien lu, pour le porte-parole de Debout la France (qui devrait peut-être reprendre son précédent nom, « Debout la République »), « être français c’est respecter les lois de la République ».

Ces politiciens idéologues ne savent même pas ce qu’est la nation française !
Pour eux, ce n’est qu’un régime politique (maçonnique), la République !

C’était un 14 février… 1831 : les républicains profanent et saccagent de nombreuses églises

Les royalistes légitimistes ont organisé une messe ce jour-là à Saint-Germain l’Auxerrois, afin de commémorer l’assassinat du fils de Charles X, le duc de Berry.

Les républicains organisent une manifestation pour s’y opposer ! Elle dégénère.
Des milliers d’émeutiers envahissent et mettent l’église à sac.
Le lendemain, les républicains saccagent de nombreuses églises à Paris et en province, de même que l’archevêché de Paris, qu’ils incendient ensuite…

Arrêtés armés de fusils volés, soupçonnés d’une soixantaine de cambriolages et de vols, ils sont relâchés le soir-même

Une partie du butin retrouvée par les gendarmes
Une partie du butin retrouvée par les gendarmes – Gendarmerie de Largentière

Pas étonnant que ces Gitans continuent ensuite.
Évidemment, s’ils avaient cambriolé un membre de la caste au pouvoir, le traitement eut été un peu différent.

« Une vingtaine de gendarmes étaient mobilisés ce samedi 8 février autour de Lablachère en Ardèche. Vers 1 heure du matin, ils ont contrôlé une voiture avec cinq jeunes à bord, âgés de 17 à 20 ans. Ils ont découvert des fusils provenant d’un cambriolage que les jeunes avaient réalisé plus tôt dans la soirée. Les cinq individus ont été placés en garde à vue. Ils ont été relâchés samedi soir.

Continuer la lecture de « Arrêtés armés de fusils volés, soupçonnés d’une soixantaine de cambriolages et de vols, ils sont relâchés le soir-même »

François Hollande cambriolé, un Algérien arrêté en trois jours et incarcéré, il sera expulsé à l’issue de sa peine

« Selon que vous serez puissant ou misérable »…
Pour la plupart des Français, les enquêtes n’aboutissent pas, sont classées sans suite ou ne sont même pas menées. Souvent aussi, les plaintes ne sont même pas prise par la police ou la gendarmerie…
Si jamais il y a une condamnation d’un délinquant étranger, la peine est faible et ensuite pas vraiment accomplie.
Mais « la caste », tout à coup, le système fonctionne bien.

 

« […] Bien que la victime n’ait pas encore porté plainte, ordre est donné aux policiers de terrain de faire intervenir illico leurs experts techniques et scientifiques pour des prélèvements sur le lieu du délit.
Continuer la lecture de « François Hollande cambriolé, un Algérien arrêté en trois jours et incarcéré, il sera expulsé à l’issue de sa peine »

« Droite antiraciste » : comment Isabelle Balkany traite son employé « Grain de riz »

Patrick Balkany et Isabelle Smajda, dirigeant la ville de Levallois depuis des lustres, sont un couple de politiciens corrompus emblématiques de la « droite républicaine » (RPR-UMP-LR, qui passait son temps à dénoncer le « racisme » de la vraie droite).

Sur cette archive de 2002 voyons comme Isabelle Balkany parle à l’un des employés municipaux :

Trump confirme la mort du chef d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique

Trouvé sur RFI : « Les États-Unis ont annoncé jeudi avoir « éliminé » le Yéménite Qassem al-Rimi, chef du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). « Sur les instructions du président Donald Trump, les États-Unis ont mené une opération antiterroriste au Yémen et ont réussi à éliminer Qassem al-Rimi, un fondateur et le chef du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) », a annoncé dans un communiqué la Maison Blanche.

Dans ce communiqué, le président américain souligne que la mort d’al-Rimi « affaiblit davantage l’Aqpa et le mouvement Al-Qaïda à travers le monde » et rapproche les États-Unis de leur objectif d’« éliminer les menaces » que ces groupes représentent pour la sécurité nationale du pays. Continuer la lecture de « Trump confirme la mort du chef d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique »

C’était aussi un 6 février 1945 : mise à mort de Robert Brasillach

« Les derniers coups de feu continuent de briller
Dans le jour indistinct où sont tombés les nôtres.
Sur onze ans de retard, serai-je donc des vôtres ?
Je pense à vous ce soir, ô morts de Février. »

Robert Brasillach, la veille de sa mort

Poète, écrivain (les livres de lui et sur lui sont achetables ici) et journaliste nationaliste célèbre, Robert Brasillach était fusillé à l’âge de 35 ans, victime de l’Épuration gaullo-communiste.

Une impressionnante pétition d’intellectuels de divers bords avait demandé la grâce de cet homme condamné à mort pour ses écrits, mais De Gaulle, qui lui en voulait, la refusa.
Homme de grand talent, Brasillach laisse derrière lui – bien que relativement jeune – une œuvre très abondante et variée : romans, études, histoire, mémoires, cinéma et critiques littéraires…
Les communistes savaient quel danger cet homme représentait pour leur plan de conquête culturelle.

Voici le récit de sa mort, par son avocat Jacques Isorni :

Continuer la lecture de « C’était aussi un 6 février 1945 : mise à mort de Robert Brasillach »

Un paysan incarcéré pour avoir tiré sur des Gitans qui le volaient encore

Le Régime, incapable de protéger la population française et livrant les paysans à d’incessants vols de carburants par « qui on sait », est en revanche prompt à réprimer ceux-ci (et les accuser lourdement, ici de « tentative de meurtre » !).
Par ailleurs, il convient de rappeler que les gendarmes eux-même ont très peur des Gitans, car ceux-ci n’hésitent pas à s’en prendre à leurs casernes, où logent leurs familles, et ils leur laissent donc des libertés incomparables à celles des Français (un ami nous confiait avoir vu un Gitan déambuler sur un parking devant des gendarmes avec un fusil, sans que ceux-ci ne sortent de leur voiture).

« Jean-Louis Leroux est issu d’une famille d’agriculteurs de père en fils. Décrit « comme serviable et engagé professionnellement aux services des autres », l’éleveur bovin d’Ambrières (Marne), âgé de 46 ans, séparé et père de deux enfants, est très attaché à ses terres. Mais, depuis le 2 février, il dort en prison, soupçonné d’avoir grièvement blessé avec un fusil de chasse un jeune homme de 19 ans, issu de la communauté des gens du voyage, qui tentait, semble-t-il, de voler du carburant dans son exploitation.

Ce jeudi 6 février, la cour d’appel de Reims a maintenu l’éleveur en détention provisoire après l’examen d’un référé-liberté déposé par son avocat. Le dossier sera examiné sur le fond le 13 février.

Continuer la lecture de « Un paysan incarcéré pour avoir tiré sur des Gitans qui le volaient encore »

Rennes : « Aux urgences, « on » nous crache dessus, on nous pousse, on essaie de nous frapper »

Résultat de recherche d'images pour "urgences""

Mais qui peut bien se comporter comme ça et créer ce phénomène qui n’existait pas il y a quelques décennies ?
L’article de Ouest France ne le dit pas bien sûr… Mais tout le monde (sauf les gauchistes les plus acharnés) se doute.

« Tous les professionnels des urgences de Rennes le disent. Ils sont de plus en plus confrontés à des violences verbales et physiques. Tous les problèmes de santé ne se résolvent pas en un claquement de doigts !

Continuer la lecture de « Rennes : « Aux urgences, « on » nous crache dessus, on nous pousse, on essaie de nous frapper » »

C’était un 3 février… : mort d’Edouard Drumont, journaliste, écrivain et homme politique

Presque aveugle, Edouard Drumont mourut peu avant 20h dans sa résidence de Moret-sur-Loing, près de Fontainebleau, à l’âge de 72 ans, en 1917.

Outre de nombreux ouvrages consacrés à Paris (dont il était amoureux), ce brillant pamphlétaire fut l’auteur d’une description de la société française au XIXe siècle : le « best-seller » intitulé La France juive, « livre magique » pour Georges Bernanos qui lui consacrera lui-même un ouvrage fameux : La Grande Peur des bien-pensants.
La fin d’un monde  est aussi un maître-ouvrage d’Edouard Drumont, qui a, à notre avis, moins vieilli.
Drumont fonda en 1892 et dirigea le journal quotidien La libre parole et fut un leader du camp nationaliste et antidreyfusard (il fut député de 1898 à 1902).

Continuer la lecture de « C’était un 3 février… : mort d’Edouard Drumont, journaliste, écrivain et homme politique »