13 octobre 1917 : à Fatima, le miracle de la « danse du soleil »

[Livres sur Fatima ici]

Le 13 octobre 1917, dans la campagne portugaise, 70 000 personnes assistaient médusées à l’un des plus grands miracles du XXe siècle.

Ce jour-là, environ 70 000 personnes, provenant de toutes les régions du Portugal, se rassemblent à la « Cova da Iria » (champ près de la localité de Fatima). Depuis plusieurs semaines circule la nouvelle de l’apparition de la « Dame » et du miracle qu’elle a promis d’accomplir. Au milieu de citoyens ordinaires se trouvent aussi des nobles, des ingénieurs, des médecins, des notaires et, évidemment, des journalistes et des photographes.

Du ciel, complètement couvert par les nuages, tombe une pluie incessante. François, Jacinthe et Lucie (les trois petits bergers auxquels la Vierge apparait depuis 5 mois) arrivent, accompagnés de leur famille.
Continuer la lecture de « 13 octobre 1917 : à Fatima, le miracle de la « danse du soleil » »

Marlène Schiappa considère publiquement les manifestants pro-famille comme des « sous-merdes » et des salafistes

Sur twitter, la sorcière gaucho-féministe que Macron a nommé au gouvernement a « liké » (aimé) un message particulièrement méchant et idiot, manifestant ainsi publiquement son adhésion.
On atteint des niveaux rarement de grossièreté et de haine d’une partie du peuple.

Michelin ferme son usine vendéenne, plus de 600 salariés touchés

« La Roche-sur-Yon (AFP) – Le couperet est tombé: menacée depuis plusieurs semaines, l’usine Michelin de La Roche-sur-Yon, qui emploie 619 salariés, fermera d' »ici fin 2020″, a annoncé jeudi le géant français du pneu, une décision vivement contestée par les syndicats d’une entreprise jugée très rentable.

Touchée par les difficultés du marché et la concurrence des pneus asiatiques à bas coûts, la marque au Bibendum avait déjà annoncé il y a deux semaines la fermeture d’ici à 2021 de son usine de Bamberg (sud de l’Allemagne), qui emploie 858 salariés pour produire des pneus de voitures.

La direction va proposer « un plan d’accompagnement des salariés » de La Roche avec des mesures de préretraite et des dispositifs de mobilité interne et externe, selon un communiqué du groupe. »

Source

Justice à deux (ou plus) vitesses : 3 mois de prison ferme pour un propos déplacé

Articulez bien si vous ne voulez pas de problèmes ! Et encore.

Résultat de recherche d'images pour "ivre bar"

« Le client d’un bar de Sainte-Livrade, en Lot-et-Garonne, a été condamné à six mois de prison dont trois avec sursis. Les gendarmes l’ont entendu crier « Heil Hitler ». Lui répond qu’ils se sont trompés. »

apprend-on chez la Dépêche du Midi, qui relate le détail de ce procès dans lequel le juge s’implique beaucoup.
C’est grave en effet, il faut vraiment tirer ça au clair et savoir ce que ce dangereux individu avait au fond de la tête en criant quelque chose devant un bar !
C’était peut-être beaucoup plus grave que des menaces et injures raciales anti-françaises.

Résultat : 3 mois de prison ferme !
Continuer la lecture de « Justice à deux (ou plus) vitesses : 3 mois de prison ferme pour un propos déplacé »

10 octobre 1945 : Joseph Darnand est fusillé

Véritable héros des deux guerres (1), militant nationaliste (Action Française, Croix-de-Feu, PPF, la « Cagoule »), il est surtout connu pour son action au service du Maréchal Pétain et de la Révolution nationale, à la tête du Service d’Ordre Légionnaire (SOL) puis de la Milice française (2), et comme secrétaire général au maintien de l’ordre et secrétaire d’État à l’Intérieur à Vichy.

Continuer la lecture de « 10 octobre 1945 : Joseph Darnand est fusillé »

9 octobre : la Saint Denis

Nous fêtons Saint Denis, évangélisateur des Gaules et martyr, 1er évêque de Paris.


Il est représenté tenant sa tête dans les mains, car Denis, décapité à Montmartre (le « mont des martyrs ») a marché vers le nord pendant six kilomètres, sa tête sous le bras, par le chemin qui sera nommé rue des Martyrs.

À la fin de son trajet, il donna sa tête à une femme pieuse originaire de la noblesse romaine et nommée Catulla, puis s’écroula. On l’ensevelit à cet endroit précis et on y édifia une basilique en son honneur. La ville s’appelle aujourd’hui Saint-Denis.
Vénéré par la chevalerie française, il a donné son nom au cri de guerre des rois capétiens : « Montjoie ! Saint Denis ! »

Attentats islamistes : « Nous avons installé un principe d’irresponsabilité des élites dirigeantes qui est insupportable »

« Le Coup de cœur du libraire » (émission)

La chaîne youtube Retour au réel propose la première de son émission « le coup de cœur du libraire », avec Jean-Christophe, libraire à la Librairie française, principale librairie « dissidente ».

Parmi les livres principalement évoqués :

Judas est-il en enfer ?  de l’abbé Pagès.

La Révolution française vue par son bourreau, Charles-Henri Sanson

l’Urgence climatique est un leurre, de François Gervais.

 

Les féministes pro-avortement tentent d’incendier la cathédrale de Mexico

« Samedi, à Mexico, les mouvements féministes pro-avortement ont organisé une manifestation très anti-catholique et très violente.

La capitale mexicaine s’attendait à une “marée verte” (la couleur choisie par ces mouvements pro-avortement) dont la christianophobie ne faisait aucun doute. S’attendant à ce que les lieux de culte soient pris pour cibles, des fidèles avaient constitué des chaînes humaines pour faire rempart.

Continuer la lecture de « Les féministes pro-avortement tentent d’incendier la cathédrale de Mexico »

États-Unis : 90 % des victimes de violences interraciales entre Noirs et Blancs sont des Blancs

Ce mois-ci, le Bureau of Justice Statistics a enfin publié son enquête 2018 sur la victimisation criminelle aux États-Unis. Selon l’étude, 593.598 personnes, victimes de violences interraciales (à l’exclusion des homicides) entre Blancs et Noirs ont été enregistrées l’année dernière, comprenant des attaques de Blancs sur Noirs et de Noirs sur Blancs. Les Noirs ont commis 537.204 de ces crimes interraciaux, soit 90 %, et les Blancs, 56.394, soit moins de 10 %.

Ce rapport devient de plus en plus asymétrique, malgré l’affirmation des Démocrates évoquant la violence blanche inspirée par Trump. En 2012-13, les Noirs ont commis 85 % de toutes les agressions interraciales entre Noirs et Blancs ; les Blancs étaient engagés en tant qu’auteurs à 15 %. De 2015 à 2018, le nombre total de victimes blanches et la fréquence des agressions anti-Blancs ont également augmenté.

Source : City Journal via http://lesobservateurs.ch

Enfermé de force en hôpital psychiatrique pendant 3 ans à cause de son honnêteté

Pierre Bergerault reçoit le professeur Jean-Louis Caccomo, docteur en sciences économiques, pour évoquer son internement de force en hôpital psychiatrique pendant 3 ans. Sa hiérarchie lui a reproché d’avoir dénoncé un trafic de diplômes. Il est aujourd’hui libre mais les responsables courent toujours…

Il faut savoir que les internements d’office en hôpital psychiatrique peuvent frapper n’importe qui, en particulier ceux qui dérangent. La France est bien sur les traces de l’URSS.

6 octobre 1989 : mort de Robert Poulet,

romancier, moraliste, mémorialiste et journaliste belge, à Marly-le-Roi.
Il fut sans doute l’un des plus grands critiques littéraires du XXe siècle.

Robert Poulet eut une jeunesse animée : après avoir combattu dans les corps francs durant la Première Guerre mondiale, il devint paysan, puis tenta sa chance comme scénariste de cinéma.
Il acquit, la quarantaine venue, une notoriété d’écrivain, grâce notamment à son roman Handji (disponible ici).
Il connut un parcours intellectuel particulier, passant du dadaïsme au rigorisme catholique, du fascisme à « l’anarchisme de droite ».
Continuer la lecture de « 6 octobre 1989 : mort de Robert Poulet, »

C’était un 4 octobre…

1876 : mort  à Coulommiers du journaliste et écrivain catholique Roger Gougenot des Mousseaux, auteur d’ouvrages et articles sur l’ésotérisme, la magie, la franc-maçonnerie, le judaïsme… A sa mort, il laisse malheureusement inachevé un gros volume sur la franc-maçonnerie, qui ne sera jamais retrouvé.

1932 : Gyula Gömbös, de tendance nationaliste, devient 1er ministre hongrois. Une maladie fatale empêchera la réalisation de son projet de type fasciste pour la Hongrie.

1941 : à Vichy, l’État français promulgue la Charte du travail.
Cette œuvre « révolutionnaire » (inspirée notamment par le catholicisme social) met fin aux syndicats et instaure des corporations par branche d’activité. Création de la Corporation ouvrière, pendant de la Corporation paysanne. L’objectif est d’éliminer la lutte des classes et favoriser l’entente patrons-ouvriers. Elle décrète, pour la première fois en France, un salaire minimum vital fixé par l’État. On peut la lire en pdf ici.

1985 : mort au combat, dans les maquis catholiques karens de Birmanie, du militant nationaliste français Jean-Philippe Courrèges, ancien du GUD.

Continuer la lecture de « C’était un 4 octobre… »