Une journaliste et animatrice TV compte les Blancs à un meeting de Zemmour

Cette Maïtena Biraben, journaliste multimillionaire grâce à la redevance des Français, représente bien sa caste.
D’un côté, ils parlent du Grand Remplacement comme d’une théorie, complotiste de surcroît. De l’autre ils se plaignent qu’on voit encore trop de Blancs dans certaines réunions.

Voici ce qu’elle a mis sur Twitter, en réponse à quelqu’un qui postait des photos d’un meeting de Zemmour à Biarritz :

Image

C’était un 26 octobre…

1918 : arrivée à Paris du « colonel » Edward Mandell House, éminence grise du président américain Woodrow Wilson.
Homme des puissances secrètes et d’argent, c’est lui qui rédigera l’essentiel des traités de paix.
De son véritable nom Mendel-Haus, ce maçon illuministe, membre éminent de la Round Table, tenait largement son influence des banquiers Paule et Félix Warburg, Otto H. Kahn, Louis Warburg, Henry Morgenthau, etc.

Résultat de recherche d'images pour "ramiro ledesma ramos"1936 : mort de Ramiro Ledesma Ramos, considéré comme l’un des cofondateurs de la Phalange espagnole, assassiné par les Rouges.
En fait, il fonde, au début de 1931, las JONS (Juntas offensivas nacional syndicalista – Juntes d’offensive nationale-syndicaliste), qui fusionneront avec la Phalange de Jose-Antonio Primo de Rivera en mars 1934.

Continuer la lecture de « C’était un 26 octobre… »

C’était un 24 octobre…

996 : Hugues Ier Capet, couronné en 987, succombe à la variole, à l’âge de 55 ans. Son fils Robert II Le Pieux lui succède.

1870 : signature du « décret Crémieux », portant le nom d’Isaac-Moïse Adolphe Crémieux, député et ministre, et cosigné par Clemenceau : il accorde, en profitant de la débâcle de 1870, la nationalité française aux Israélites indigènes des départements d’Algérie.
Il restera en vigueur jusqu’à l’indépendance (hormis sous l’État français).
Dans une circulaire adressée aux maires le 3 mai suivant, son instigateur Crémieux tente de se justifier : « nous devons être disposés à accorder la nationalité française aux étrangers animés de l’esprit de nos institutions républicaines et qui, en outre, ont apporté en France, soit des capitaux, soit des industries […] ».

Son décret déclenche un tel tollé que, le 21 juillet 1871, Thiers propose son abrogation.
Alphonse de Rothschild menace de retirer ses concours aux emprunts engagés par l’État : le décret est maintenu.
Continuer la lecture de « C’était un 24 octobre… »

Une femme député LREM agressée et dépouillée à Paris XVII, victime du « sentiment d’insécurité »

Interdiction de se réjouir ! Même si ça peut être tentant.
La députaille (avec ses 2000 euros en espèce sur soi) et autres gredins qui détruisent la France sont de moins en moins à l’abri de subir ce que beaucoup de Français subissent par leur faute depuis des décennies, dans l’indifférence des décideurs. (voir aussi le cas Bernard Tapie par exemple).

Cette femme continuera-t-elle à oser parler, comme ses compères, du « sentiment d’insécurité » des Français qui subissent la violence étrangère ?

« Les vols de Rolex à Paris sont un véritable fléau. La députée LREM, Coralie Dubost, 38 ans, et son compagnon Stanislas viennent d’en faire les frais. Le couple a été agressé, durant la nuit de mardi à mercredi à Paris (VIIe), par un groupe de voleurs en maraude dans les beaux quartiers de la capitale.

Continuer la lecture de « Une femme député LREM agressée et dépouillée à Paris XVII, victime du « sentiment d’insécurité » »

Deux poids deux mesures judiciaire : un retraité condamné à 25 ans de prison ferme

Un brave retraité condamné à 25 ans de prison ferme pour une tentative de meurtre envers un voisin arabe qui lui pourrissait la vie !

A comparer avec les peines dérisoires dont écopent (quand ils ne sont pas  épargnés pour « troubles mentaux ») les véritables meurtriers immigrés qui massacrent des Français.
Le « vivre-ensemble » ne fonctionne pas et produira de plus en plus de tragédies, jusqu’à la Remigration.

Tous les médias vomissent leur haine du retraité. Donnons donc un son de cloche un peu différent.

De Ludovic Lefebvre – Délégué du Parti de la France pour Paris :

« Chaque jour, nous compulsons la presse, nous consultons les réseaux sociaux. Les faits divers se succèdent, l’horreur nouvelle remplace l’indignation de la veille, le mauvais rêve se substitue au cauchemar. Le prêtre égorgé dans sa paroisse est oublié pour la jeune femme violée jusqu’au décès qui sera oubliée pour une autre jeune femme traînée jusqu’à en être déchiquetée par une racaille en voiture. Et la chaîne de l’inqualifiable se perpétue de jour en jour. Il y a aussi les attentats islamiques, les dessinateurs trotskistes traités à la kalachnikov s’estompent doucement de notre souvenir pour l’inqualifiable attentat du Bataclan, un jeune professeur décapité dans une rue française pour avoir blasphémé sur ordre du pouvoir par le biais de l’éducation nationale prend finalement l’émoi en attendant un autre acte de guerre musulman sur notre territoire. Et c’est ainsi chaque matin depuis des années, au point que notre cerveau, notre cœur en sont désensibilisés, que l’anormal est devenu une normalité, nous nous sommes dit qu’il ne fallait pas s’habituer et parce que l’être humain sait survivre, il s’habitue à tout, nous nous sommes habitués à notre grand dam.

Il y a les faits divers largement nourris par la diversité que les médias s’acharnent malgré tout à nous vendre comme une chance, il y a les attentats islamiques, il y a la quasi-systématique corruption des politiciens quasi-impunie.

Continuer la lecture de « Deux poids deux mesures judiciaire : un retraité condamné à 25 ans de prison ferme »

C’était un 20 octobre…


1827 : bataille navale de Navarin : les flottes combinées de la France, de la Russie et de l’Angleterre détruisent l’escadre turco-égyptienne d’Ibrahim Pacha. Une victoire décisive pour la libération de la Grèce du joug ottoman.

1890 : mort, à Trieste, de l’explorateur sir Richard Burton. Sous divers déguisements arabes, il visite La Mecque, Médine. Il fut le premier européen à pénétrer au Harar en Ethiopie (1854-1856), puis explora le Tanganyika (1858), le Cameroun, le Gabon… Nombre de ses textes sont aujourd’hui impubliables en raison de leur antijudaïsme. Il est l’auteur d’Arabian Nights.

1932 :  Denoël et Steele publient Voyage au bout de la nuit, de Louis-Ferdinand Céline.
Salué par des personnalités aussi diverses que Léon Daudet, Trotsky, Bernanos, Georges Bataille ou Claude Lévi-Strauss, il sera privé du Goncourt à la suite d’une manœuvre de Gallimard.
Continuer la lecture de « C’était un 20 octobre… »

Grotesque : François 0 veut des femmes « gardes suisses »

Il y aura peut-être bientôt des femmes dans la Garde suisse du pape François.

Il n’y a rien que la révolution moderniste qui ravage le catholicisme veuille laisser intact, dans aucun domaine.

François 0 milite, entre autres idéologies de gauche, pour le féminisme le plus crasse, niant les rôles distincts que doivent jouer hommes et femmes dans la société.

Il s’en prend maintenant au corps prestigieux des gardes suisses, fondé il y a plus de 500 ans pour défendre le Vatican, y faire régner l’ordre et défendre le souverain pontife.
Il compte actuellement 135 hommes.
Voici que des femmes vont être recrutées : 17, pour commencer.
Un coûteux bâtiment sera construit pour les loger.

Source Le Soir

Julien Odoul (RN) met sur le même plan catholicisme, judaïsme et islamisme

Le chef de file du « Rassemblement national » au Conseil régional de Bourgogne est un vrai militant républicain, laïcard, dans le sillage de Marine Le Pen et son idéologie de type « Grand Orient », c’est-à-dire en opposition avec la civilisation française bâtie sur le catholicisme.
Invité de l’émission Touche Pas à Mon Poste sur C8, Odoul se vante de refuser de voter toute subvention pour une association catholique et de combattre l’expression publique du catholicisme autant que celles de religions étrangères…

16 octobre… 1730 : mort d’Antoine de Lamothe-Cadillac

Fondateur en 1701 de la ville de Détroit (Michigan), gouverneur de la Louisiane de 1713 à 1716, et gouverneur de la ville de Castelsarrasin de 1722 à 1730, Antoine Laumet, dit Antoine de Lamothe-Cadillac, est une personnalité importante mais controversée de la Nouvelle-France.

Né en 1658, il mène une vie d’aventure outre-Atlantique, où son ascension sociale lui vaut soutiens autant qu’inimitiés.
Il débarque en Acadie en 1683 et connaît alors un destin extraordinaire.
Continuer la lecture de « 16 octobre… 1730 : mort d’Antoine de Lamothe-Cadillac »

13 octobre 1917 : à Fatima, le miracle de la « danse du soleil »

[Livres sur Fatima ici]

Le 13 octobre 1917, dans la campagne portugaise, 70 000 personnes assistaient médusées à l’un des plus grands miracles du XXe siècle.

Ce jour-là, environ 70 000 personnes, provenant de toutes les régions du Portugal, se rassemblent à la « Cova da Iria » (champ près de la localité de Fatima). Depuis plusieurs semaines circule la nouvelle de l’apparition de la « Dame » et du miracle qu’elle a promis d’accomplir. Au milieu de citoyens ordinaires se trouvent aussi des nobles, des ingénieurs, des médecins, des notaires et, évidemment, des journalistes et des photographes.

Du ciel, complètement couvert par les nuages, tombe une pluie incessante. François, Jacinthe et Lucie (les trois petits bergers auxquels la Vierge apparait depuis 5 mois) arrivent, accompagnés de leur famille.
Continuer la lecture de « 13 octobre 1917 : à Fatima, le miracle de la « danse du soleil » »

C’était un 11 octobre…

• 1944 : à Moscou, Churchill et son ministre des Affaires étrangères Eden acceptent au nom du gouvernement anglais de « rapatrier » de force plusieurs centaines de milliers de Russes dont Staline exige le retour en URSS.
Dès le mois suivant, un premier contingent de 10 200 hommes, femmes et enfants est embarqué à Liverpool pour Mourmansk. Début mars 1945, ils seront tous abattus d’une balle dans la nuque.

10 octobre 1945 : Joseph Darnand est fusillé

Véritable héros des deux guerres (1), militant nationaliste (Action Française, Croix-de-Feu, PPF, la « Cagoule »), il est surtout connu pour son action au service du Maréchal Pétain et de la Révolution nationale, à la tête du Service d’Ordre Légionnaire (SOL) puis de la Milice française (2), et comme secrétaire général au maintien de l’ordre et secrétaire d’État à l’Intérieur à Vichy.

Continuer la lecture de « 10 octobre 1945 : Joseph Darnand est fusillé »

9 octobre : la Saint Denis

Nous fêtons Saint Denis, évangélisateur des Gaules et martyr, 1er évêque de Paris.


Il est représenté tenant sa tête dans les mains, car Denis, décapité à Montmartre (le « mont des martyrs ») a marché vers le nord pendant six kilomètres, sa tête sous le bras, par le chemin qui sera nommé rue des Martyrs.

À la fin de son trajet, il donna sa tête à une femme pieuse originaire de la noblesse romaine et nommée Catulla, puis s’écroula. On l’ensevelit à cet endroit précis et on y édifia une basilique en son honneur. La ville s’appelle aujourd’hui Saint-Denis.
Vénéré par la chevalerie française, il a donné son nom au cri de guerre des rois capétiens : « Montjoie ! Saint Denis ! »

6 octobre 1989 : mort de Robert Poulet,

romancier, moraliste, mémorialiste et journaliste belge, à Marly-le-Roi.
Il fut sans doute l’un des plus grands critiques littéraires du XXe siècle.

Robert Poulet eut une jeunesse animée : après avoir combattu dans les corps francs durant la Première Guerre mondiale, il devint paysan, puis tenta sa chance comme scénariste de cinéma.
Il acquit, la quarantaine venue, une notoriété d’écrivain, grâce notamment à son roman Handji (disponible ici).
Il connut un parcours intellectuel particulier, passant du dadaïsme au rigorisme catholique, du fascisme à « l’anarchisme de droite ».
Continuer la lecture de « 6 octobre 1989 : mort de Robert Poulet, »