Gilbert Collard en plein délire maçonnique, ou la haine de la France chrétienne

nonne copieIl faut défendre « l’espace républicain malmené par les tiraillements confessionnels », d’après Gilbert Collard, franc-maçon revendiqué.

Dans une intervention en commission des lois mercredi 29 mai 2013, sur la neutralité religieuse dans l’espace public, le député « Rassemblement Bleu Marine » ajoute :
« Quand on est dans un espace où on est en contact avec le public, on n’exprime pas sa religion. »
« le seul moyen de pacifier ce pays, c’est qu’on dise aux cornettes de ne plus apparaître, aux voiles de ne plus se montrer, aux croix de ne plus s’exhiber. »

Gilbert Collard est en cohérence avec son appartenance à la secte maçonnique et son engagement ultra-républicain.
Mais c’est cela, la nouvelle droite nationale ?!

NI LAÏQUE NI ISLAMIQUE, LA FRANCE EST CATHOLIQUE !

PS : en revanche pas de problème avec la kippa, comme le déclarait en 2012 Gilbert Collard : « Pour moi, la kippa ne pose pas problème. Elle n’a pas la même visibilité ostentatoire que le voile ».

Revue internationale des sociétés secrètes

Pour les amateurs, curieux ou collectionneurs, signalons que la Librairie française a mis en vente quelques dizaines d’exemplaires, à bon prix, de cette revue exceptionnelle – fondée par Mgr Jouin -, qui évoquait principalement l’action de la judéo-maçonnerie, sans langue de bois et avec une grande érudition.

Décidément, ils sont partout…

ces franc-maçons !

Rivarol, reprenant une révélation du Point, nous en apprend une belle sur Paul-Marie Coûteaux, figure de proue du souverainisme français depuis des années, et aujourd’hui conseiller de Marine Le Pen.

Ainsi, selon l’hebdomadaire, M. Coûteaux fait partie de la « Confraternelle initiatique universelle », dont les objectifs sont les suivants : « Nous accueillons des frères et soeurs de toutes origines : membres d’institutions initiatiques, de clubs, services, d’ordres religieux, chevaleresques ou professionnels, penseurs, savants, militaires de haut rang qui se joignent à nous parce qu’ils représentent une élite agissante déterminée à se mettre vaillamment au service d’une fraternité humaine universelle. »
En termes de souverainisme, on a vu mieux…

Nous attendons toujours un démenti cinglant de Paul-Marie Coûteaux.

Franc-maçonnerie : trahisons, détournements d’argent et complots entre « frères »

Il est savoureux de constater l’envers du décors de « nos architectes » de la GLNF. Certains humanistes par un courrier de leur grand maître François Stifani, du 20 octobre 2011, en prennent pour leur grade !

Lire la totalité de la lettre : ici

Extrait :

Qui veut détruire la GLNF et dans quel but ?
– L’association FRM et les blogs Myosotis créés « spontanément » en décembre 2009, en même temps que le début de la campagne de déstabilisation. Cette association qui a accusé pendant plus de 18 mois les responsables de la GLNF de détournements financiers, alors que tous les audits publiés prouvent aujourd’hui qu’il n’y a aucune malversation, ni à la GLNF ni dans aucune de ses structures associées, est présidée par un ancien Frère, exclu de la GLNF pour des graves manquements à l’éthique maconnique et par ailleurs lourdement condamné par la justice pénale française.

Merci à Miserecord

Montpellier : la secte maçonnique distribue les postes

Crise de folie? Prise de conscience? Accès de courage? Probablement pas. Il s’agit sans doute de rivalités entre différentes loges maçonniques qui ont poussé deux journalistes du Midi Libre à publier un article qui dénonce les petites magouilles entre les « frères » montpellierains :

De l’importance d’être un frère… Hasard ou pas, les membres de cabinet d’Hélène Mandroux, nouvellement nommé, Gilles Boulet et Daniel Andersch, proposent un CV enrichi de leur présence dans la Grande Loge de France (GLDF) dont sont issus de nombreux élus montpelliérains, au premier rang desquels l’adjoint à l’urbanisme Philippe Saurel. Ce “vénérable” d’une loge montpelliéraine a aujourd’hui abandonné sa charge pour revêtir un simple tablier de maître.

Continuer la lecture de « Montpellier : la secte maçonnique distribue les postes »