Dessin animé homosexuel à l’intention des enfants de CM1/CM2 : la franc-maçonnerie en embuscade

On parle beaucoup en ce moment du court métrage d’animation « Le  Baiser de la lune ».
Ce  film faisant la promotion de l’homosexualité va être diffusé dans les classes de CM1 et CM2 avec la bénédiction de l’Education nationale.

L’histoire met en scène deux poissons mâles qui s’aiment « librement et heureux » sous le « regard archaïque » d’une vieille chatte « prisonnière d’un château de conte de fée » qui est « persuadée que l’on ne peut s’aimer que comme les princes et les princesses. »

Fruit d’un lobby homosexuel qui exige que l’homosexualité soit « enseignée » à  l’école (de la raie publique?), ce beau projet bénéficie non seulement du soutien des relais habituels du lobby homo (le magazine Têtu, le Centre Gay, Lesbien, Bi et Transexuel, l’association SOS-Homophobie…) et  des serviles  partenaires  publics comme le ministère de la Jeunesse et des Sports, l’Education nationale, le Centre National de la Cinématographie, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil général des Côtes d’Armor, la Ville de Rennes, la TV Rennes… mais également du soutien actif de la « Ligue de l’Enseignement », une organisation para-maçonnique très liée au Grand Orient de France.

Ne craignez rien braves citoyens, les Fils de la Veuve veillent sur vos enfants!

Source

Indonésie : une mosquée pour les sodomites

Le journal Le Monde de la semaine dernière raconte l’histoire étonnante d’un salon de coiffure sur l’île de Java, en Indonésie, qui se transforme le soir en lieu de culte musulman pour les homosexuels et les transsexuels.

Ce long reportage décrit avec de nombreux détails le fonctionnement de cette école coranique un peu spéciale: «17 h 50. Le crépuscule vient de tomber. Une dizaine d’élèves attendent déjà à la porte l’heure de la prière du soir. En jean ou voilés, Tika, Cinta, Jak et les autres appartiennent à la communauté gay et transsexuelle de Yogyakarta. A la différence d’autres lieux de culte, celui-ci les accueille à bras ouverts. Interdits de mosquée en raison de leur orientation sexuelle, ils peuvent, dans cette école réservée aux transsexuels, lesbiennes et homosexuels, pratiquer librement leur religion».

Une idée à creuser pour le très médiatique imam Hassen Chalghoumi. En ouvrant une mosquée de la sorte, il est sûr de faire le 20h sur TF1.

Source

Georges Frêche : un franc-maçon antisémite?

Le marigot politicard est tout en émoi. Le gros franc-maçon de Montpellier a osé dire au journal L’Express au sujet du juif Laurent Fabius : « Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème, il a une tronche pas catholique ».
Martine Aubry, la première secrétaire du PS, a annoncé mercredi qu’elle saisirait mardi prochain la direction du PS pour « décider des suites » aux propos « indignes » de M. Frêche.
Rappelons tout de même que, outre son appartenance au Grand Orient, Georges Frêche a toujours été un grand défenseur de l’Etat d’Israël… L’accusation d’antisémitisme portée par certains journalistes et politiciens porte un peu à sourire.

Source

Gonneville-sur-Mer, le lobby sioniste a gagné

Le préfet de Basse-Normandie a ordonné le « retrait immédiat » du portrait du Maréchal Pétain, présent parmi tous les portraits des Présidents de la République dans la salle des mariages de la mairie de Gonneville-sur-Mer.

Le courageux maire avait refusé de l’enlever malgré le diktat des associations communautaires juives.

Quand la République oblige un élu du peuple à plier le genoux devant des associations communautaires ultra-minoritaires, la démocratie dévoile son vrai visage… Celui de la dictature!

« Ils m’ont traité de mécréant et d’ imam des juifs »

Quatre jours après avoir pris position dans les colonnes du Parisien en faveur d’une loi interdisant la burqa dans les lieux publics, l’imam de Drancy et président de la Conférence des imams, Hassen Chalghoumi, a déposé plainte contre X hier après-midi pour violences volontaires et menaces de mort.

Selon ses dires, un groupe de 80 islamistes aurait fait irruption lundi soir dans sa mosquée, à l’heure de la prière, et se serait emparé du micro. « D’après ce que m’ont dit mes conseillers, car j’étais absent au moment des faits, il y a eu une bousculade. Ils m’ont traité de mécréant et d’ imam des juifs . Pour moi, ces insultes ont valeur de fatwa  (condamnation) . »
Les autorités ont pris l’affaire au sérieux car cet imam de 36 ans, connu pour ses prises de position médiatiques en faveur d’un « islam de France » et d’un rapprochement avec la communauté juive, a déjà été victime de représailles en 2006 et 2009. A sa demande, Hassen Chalghoumi est depuis hier sous protection policière. Sa mosquée est placée sous surveillance.
Hier, les réactions de soutien se sont succédé de la part des responsables des autorités. Une compassion qu’étaient pourtant loin de partager hier soir les fidèles de la mosquée de Drancy. A la sortie de la prière, ces derniers donnaient une tout autre version des faits.
Selon une vingtaine d’entre eux, présents lundi soir, seules une dizaine de personnes extérieures à la mosquée se seraient présentées pour rencontrer l’imam et lui demander des explications sur ses propos sur la burqa. « Nous étions une centaine à assister à la prière, explique un fidèle. Quelques-uns ont peut-être traité l’imam d’ imam des juifs , mais personne n’a proféré de menaces de mort. » Toujours selon ces témoins, « il n’y avait pas d’islamistes. La personne qui a pris le micro est un habitué de la mosquée, qui a même conduit la prière plusieurs fois. Et tous les fidèles ont pris part au débat. » Dans la communauté musulmane de Drancy, des voix s’élèvent pour contester la légitimité d’Hassen Chalghoumi. « Qu’il dénonce la burqa, pourquoi pas, mais pas au nom de notre mosquée, résume Malik. Ses récentes déclarations nous choquent. » « Ce n’est pas un imam, renchérit une jeune croyante. Il a la compétence administrative et peut s’exprimer comme président de l’association cultuelle, mais il n’a pas le savoir théologique. » Embarrassé, un responsable de l’association appelle au calme : « Ce débat sur la burqa crée beaucoup de tensions. Nous aimerions que le calme et la sérénité reviennent dans la maison de Dieu. »
Source: Le Parisien

Nouvelles du nouvel Axe

Le « Council of foreign relations » (CFR) est l’institut créé en 1921, financé par Rockfeller, dont les travaux préfigurent depuis des décennies ce que va être la politique étrangère américaine, gouvernements républicains et démocrates confondus (cf les travaux de Pierre Hillard).

D’après un sondage resté confidentiel, datant de fin 2009, deux experts du CFR sur trois estiment que Washington soutient beaucoup trop Israël, qui ne constituerait pas une priorité stratégique pour l’oncle Sam dans le futur.
Encore plus étonnant, sur la liste des « plus importants partenaires de l’Amérique dans le futur », seul 4% citent l’état juif.

A la question du positionnement dans le conflit sionisto-palestinien, seul un quart prennent fait et cause pour Tel Aviv, les neutres étant de loin les plus nombreux.

Quand on sait que le sondage fut effectué auprès de 642 membres sur cinq milliers et combien pèse le CFR, voilà des informations qui laissent songeur sur l’avenir du fameux axe américano-sioniste.

Source : Faits et Documents, l’excellente lettre confidentielle d’Emmanuel Ratier (BP 254-09, 75424 Paris cedex 09)

Un trans’ chez les francs-macs

Ca bouge au Grand Orient… L’obédience maçonnique majoritaire en France n’accepte toujours pas les femmes mais opère quelques évolutions puisqu’il a admis pour la première fois le changement de sexe d’un frère, devenu soeur. C’est ce que révèle l’Express.fr, en rappelant que jusqu’à présent, les transsexuels étaient «fraternellement incités à rejoindre une obédience mixte ou féminine».

Pierre Lambicchi, grand maître du GO, explique cette décision: cette personne, initiée au Grand Orient il y a 35 ans comme un frère, «reste génétiquement un homme», bien qu’elle soit «juridiquement devenue une femme».

A quand un char du Grand Orient à la Gay Pride?

Source

Richard Goldstone : un Juif antisémite?

« Le rapport Goldstone est tout simplement une expression d’antisémitisme », a déclaré le ministre israélien de l’Information, Youli Edelstein. Ce rapport de la commission d’enquête onusienne du juge Richard Goldstone accuse l’armée israélienne de « crimes de guerre » durant son offensive à Gaza l’hiver dernier.

La chanson est maintenant connue. Quiconque ose critiquer l’état sioniste est forcément un « antisémite » donc un « disciple d’Hitler ». C’est facile. Cela permet à Israël de commettre tous les crimes possibles et imaginables sans avoir aucun compte à rendre à la communauté internationale pourtant si prompte à bombarder la Serbie ou l’Irak.

Mais cette fois le ministre israélien pousse plus loin le ridicule. Il se trouve que le juge sud-africain Richard Goldstone est lui-même juif et se déclare ami d’Israël. Un Juif sioniste antisémite? Mais jusqu’où iront-ils?

Israël est en train de peaufiner sa réponse à l’ONU pour décrédibiliser ce rapport qui l’embarrasse considérablement depuis sa parution en septembre.

Source

Travaux scientifiques politiquement incorrects = retrait d’un diplôme honorifique

En Autriche comme en France, il ne fait pas bon d’avoir des conclusions scientifiques contre-disant la Vérité Officielle.
Le rectorat de l’Université Technique de Vienne a annoncé le « retrait formel » de son Diplôme d’Or à un ingénieur qui avait publié une expertise concluant à  l’impossibilité technique de l’extermination des Juifs par des gaz mortels  à Auschwitz.

L’Université a précisé dans un communiqué qu’elle retirait cette distinction honorifique accordée en décembre dernier à Walter Lüftl. Il avait obtenu son titre d’ingénieur dans cette université il y a 50 ans.

A la suite de pressions orchestrées par des « comités d’anciens déportés », le recteur de l’Université, Peter Skalicky, a décidé de retirer ce prix honorifique à l’ingénieur Lüftl, ex-président de la chambre autrichienne des ingénieurs. Il s’est excusé pour la négligence du choix des bénéficiaires de la distinction.

Source

Les détenus de l’ETA entament une grève de la faim

Les prisonniers politiques basques de l’ETA (indépendantistes marxistes) incarcérés en Espagne et en France ont entamé lundi une grève de la faim pour dénoncer la politique carcérale de la France et de l’Espagne à leur égard.

Il y a quelque 750 membres de cette organisation séparatiste armée basque détenus dans les prisons françaises et espagnoles. Ils représentent de loin la plus grande partie des prisonniers politiques de nos deux pays.

L’ETA est considérée comme responsable de la mort de 828 personnes en plus de 40 ans de violences politiques.

Source

Théories originales sur le séisme à Haïti

Le PentagoneSelon Russia Today, le président du Venezuela, Hugo Chávez, a évoqué la possibilité que les Etats-Unis aient provoqué la série de tremblement de terre de la semaine dernière aux Caraïbes, dont celui qui a dévasté Haïti, pour permettre principalement « l’invasion humanitaire » de cet île proche de Cuba par les forces américaines.

 Chavez cite un rapport selon lequel les USA utiliseraient des générateurs impulsionnels, à plasma et à résonance, combinés à des bombes à onde de choc.
Selon une chaîne publique vénézuelienne, ce sont les armées russes qui ont évoqué cette éventualité.

Quoi qu’il en soit, le Venezuela, la Bolivie et le Nicaragua ont demandé la convocation en urgence du Conseil de sécurité. Celui-ci devrait examiner ces imputations.

Source & extrait de journal TV (en anglais).