La température monte… pour le capitalisme.

A nouveau, le président iranien ne s’est pas fait que des amis parmi les « élites » « occidentales ».
Lors de la récente conférence de l’ONU sur le climat à Copenhague, il a fait retentir un son de cloche différent de la logorrhée usuelle.

Mahmoud Ahmadinejad a ainsi déclaré que «le capitalisme et l’économie libérale détruisent la nature ».
Avant de fustiger les Etats-Unis qui – avec 5 % de la population mondiale – consomment énormément d’énergie (1er pays consommateur), et que les crédits américains de défense représentent toujours plus de 40 % des dépenses mondiales.
« Et si d’autres pays imitent ce modèle de comportement ? » a-t-il insolemment demandé.
Question pertinente du leader iranien (semblant lui aussi partager la thèse du réchauffement climatique dû à l’activité humaine) qui embarrasse encore une fois les « gendarmes du monde ».

Les médias et politiciens « français » parlent désormais fréquemment de menaces écologiques ; en proposant généralement comme solution plus de « gouvernance mondiale », plus de mondialisme.
Bizarrement, ils n’avancent jamais l’idée que l’équilibre écologique serait surtout menacé par le système capitaliste libéral et sa course effrénée au profit (s’accompagnant d’une vénération de « la croissance », de la consommation, des échanges internationaux au détriment du localisme, etc.) 
« Capitalo-mondialisme ou écologie ? », et si c’était la vraie question ?

Source

Pas très sport…

« Novopress » (site de communication du mouvement « Bloc Identitaire »)  généralement sourcilleux sur le respect du copyright concernant ses textes, n’a pas eu une attitude très « sport » envers le jeune Contre-info.com
C’est ainsi qu’il a copié mot pour mot (y compris le titre) un article rédigé par un contributeur de Contre-info, sans mentionner la source.
Plus grave, il laisse accroire que c’est un article original en le faisant précéder de la mention « COPENHAGUE (NOVOpress) ».
Nous aimons à croire qu’il s’agit d’un faux pas isolé et en profitons pour préciser à tout le monde que nos textes sont bien sûr librement copiables et diffusables. A condition, naturellement, de citer la source.
N’hésitez pas à diffuser nos informations médiatiquement incorrectes !

Estrosi a bien mérité de ses maîtres.

Estrosi

Le maire de Nice et ministre UMP de l’Industrie Christian Estrosi s’est vu récemment honoré par le B’naï B’rith, une très puissante Franc-Maçonnerie internationale réservée aux seuls juifs. Le président de cette structure sectaire et occulte, Moishe Smith, s’est lui-même rendu en France pour remettre à l’édile niçois « un prix en reconnaissance de ses travaux pour la promotion de l’éducation sur la Shoah ».

Estrosi a en effet notamment initié un programme local par lequel 3 000 jeunes (de 13 à 14 ans) ont, à ce jour, été envoyés à Auschwitz, après une « préparation psychologique » et en compagnie d’« historiens »…
Un conditionnement mental, politique, psychologique et historique typique du totalitarisme.

(source)

C’était un 3 juin…

1098 : les Croisés libèrent la cité d’Antioche des infidèles.

1425 : le pape Martin V impose par la bulle Sedes apostolica aux juifs de porter un insigne distinctif et leur interdit les emplois publics.

1785 : après les remontrances du clergé au roi, le Conseil d’État interdit la réédition des œuvres de Voltaire. Le duc d’Orléans (franc-maçon et futur Philippe-Egalité), accoutumé à braver l’opinion religieuse, rend cet arrêt illusoire en permettant, dans l’enceinte de son palais, la vente des ouvrages proscrits.

Perte des deux provinces : Le Souvenir, statue à Nancy.

1871 : l’Alsace et une partie de la Lorraine sont annexées par le Reich allemand.

1937 : mort dans un accident d’avion du général Mola, chef de l’armée nationaliste du nord de l’Espagne.

1940 : la Luftwaffe bombarde Paris : 254 morts et 650 blessés.

Continuer la lecture de « C’était un 3 juin… »