BHL : le bouffon milliardaire

Dans son nouveau livre à paraître prochainement, Bernard-henri Lévy critique le philosophe du 18ème siècle Kant en s’appuyant sur les thèses de Jean-Baptiste Botul.

Le problème c’est que  Jean-Baptiste Botul est un personnage notoirement fictif, créé par l’agrégé de philosophie et rédacteur du Canard enchaîné Frédéric Pagès.

L’homme, par ailleurs chroniqueur dans l’émission d’Anne Roumanof sur Europe 1, a d’ailleurs publié sous le pseudonyme de Jean-Baptiste Botul La vie sexuelle d’Emmanuel Kant en 1999 ainsi que Nietzsche ou le démon de midi, en 2004.

Contactés par différents médias, les éditions Grasset et Bernard-Henri Lévy n’ont pas encore réagi.

Source

Faille dans le Système allemand

Le parti nationaliste allemand NPD a été autorisé par l’office allemand de protection de la jeunesse (saisi par l’Etat fédéral de Basse-Saxe) à distribuer gratuitement devant les écoles un CD qu’il a produit, comme l’indique le Süddeutsche Zeitung samedi.

Le disque en question contient des interviews de membres du NPD et de chanteurs sympathisants, entrecoupés de 12 chansons de groupes divers.

Mais selon la directrice de l’«Office allemand de vérification des œuvres dangereuses pour la jeunesse», Elke Monsen-Engberding, interrogée par le quotidien, ses membres n’ont pas trouvé d’arguments pour l’interdire. Le contenu du CD relève de la simple expression d’opinions politiques, a-t-elle assuré.

Une décision que salue le NPD, dans des vidéos postées sur son site Internet. Claus Cremer, responsable du parti pour la Rhénanie du Nord, où est basé l’office fédéral, se réjouit que son parti puisse «continuer à essayer de porter ses idées auprès des jeunes, des écoliers et des premiers votants».

Source : AFP.

L’Ukraine se souvient

Le 29 Janvier dernier à Lviv (Ukraine), les nationalistes autonomes ont organisé la commémoration du souvenir de « la flamme des Héros ».
Il y a 92 ans en 1918,  le village de Kruty a vu 300 jeunes lutter contre l’invasion de l’Armée Rouge.

(via Werwolf)

Nouvelles du communisme

Emmanuel Ratier nous apprend, dans son excellente lettre d’informations confidentielle (« photocopillée » à plusieurs centaines d’exemplaires par le ministère de l’Intérieur) que le journal l’Humanité, organe officieux du PCF, vient d’être sauvé de la débâcle financière par la vente de son siège à… l’État!

Les bureaux de la sous-préfecture locale y seront déplacés, tandis qu’une partie des locaux sera louée. La propriété des 7.000 m² de bureaux a été transféré pour la somme de 12.000.000 d’euros ce premier janvier, en pleine période de crise, alors que le manque de fonds (officiellement) conduit à détruire des églises en mauvais état plutôt que les restaurer.

La vente fut conclue le 22 décembre dernier, ce qui fut perçu par le personnel du journal comme un véritable cadeau de Noël. Comme quoi, en République, on ne désigne pas de roi, mais on fait des cadeaux de Noël aux communistes.

Rappelons que l’UMP, en la présence de son dirigeant franc-maçon Xavier Bertrand, a conclu il y a quelques mois un accord avec le parti communiste chinois.

Notons que la revue nationaliste l’Héritage consacre, dans son numéro 7, un intéressant article aux permanences et mutations du communisme.

Mondialisme et WWF

Le World Wildlife Fund for Nature est une association internationale bien connue pour son engagement en faveur de l’environnement. Qui pourrait critiquer un but aussi désintéressé en apparence? Cependant, tel son logo, le WWF n’est pas blanc comme neige…

Installée en Suisse, cette multinationale associative dénombre près de 5 millions d’adhérents dans 40 pays (160.000 en France) et dispose de nombreux bureaux à l’étranger. On compte le Prince Bernhard des Pays-Bas et le Prince Philippe, duc d’Edimbourg parmi ses anciens présidents.
Son budget colossal de 447 millions d’euros pour 2008 (environ un quart des États dans le monde ont un budget inférieur) peut donner envie de se pencher sur son organigramme.

Parmi les vices-présidents, on retrouve :
– Lawrence H. Linden, un directeur de la surpuissante banque américaine Goldman Sachs (accusée récemment par un journaliste économique d’être à l’origine de la plupart des manipulations financières des huit dernières décennies, cette banque a très « habilement » surmonté l’actuelle crise… dont elle fut l’une des principales causes) ;
– Roger W. Sant, président d’Applied Energy Services, société commercialisant de l’électricité dans 26 pays et classée parmi le groupe des 51 entreprises les plus polluantes des USA.
Parmi le conseil d’administration, on retrouve:
– Pamela Daley, vice-présidente de General Electric, dixième chiffre d’affaires mondial ;
– Brenda S. Davis, ancienne vice-président de Johnson & Johnson, premier fabricant mondial de produits pharmaceutiques ;
– Robert Litterman, très haut cadre de Goldman Sachs ;
– Nelville Isdell, ancien directeur général (CEO) de Coca-Cola.

Au même conseil d’administration, sont représentés plusieurs organismes mondialistes et lobbies de premier plan : la Trilatérale, le CFR et le CSIS.

Bien entendu, le WWF soutient :
– la théorie discutable de l’actualité du réchauffement climatique (qui aurait pris fin depuis presque dix ans, et a duré une décennie) dû à l’activité humaine ;
–  le sommet de Copenhague (« première étape de la mise en place d’un gouvernement mondial de notre planète », d’après le président de l’Union Européenne ; voir ici) ;
– le malthusianisme, théorie selon laquelle une réduction drastique du nombre des naissances doit être planifiée, particulièrement dans nos pays (entre autre par la contraception massive, l’avortement et « l’éducation » des femmes) ; à l’heure de notre crise démographique et de notre substitution progressive par l’immigration, voilà qui est intelligent !

Après l’internationale socialiste rouge grimaçante, le capital-mondialisme vert et souriant…

Sources : l’échelle des valeurs n°87 – wwf.fr – panda.org – agoravox.com – rollingstone.com

Répression choisie

Alors que les « bandes ethniques » mettent le pays à feu et à sang, le gouvernement ne songe qu’à réprimer, toujours plus durement, le « hooliganisme ».

Le fait que ce phénomène de violence soit l’apanage de blancs (qui s’affrontent entre eux) lui attire la haine du Système. Ce dernier y voit peut-être une virilité qu’il n’accepte que chez les immigrés ?

À l’issue d’une réunion avec tous « les acteurs de la lutte contre les hooligans », le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé jeudi la création de sections d’intervention rapide, constituées de policiers formés pour intervenir dans les stades. Celles-ci devraient être opérationnelles pour la fin du mois.

Par ailleurs, la durée maximale d’interdiction administrative de stade a été étendue à six mois au lieu de trois.

Récemment le ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, avait déploré « que les procureurs de la République soient saisis d’un nombre insuffisant de procédures» et demandait à Hortefeux qu’«un nombre suffisant d’officiers de police judiciaire soient mobilisés dans le cadre des manifestations sportives».

Dégradations sur la façade de Saint-Nicolas-du-Chardonnet : on attend toujours la réaction des autorités

Vers trois heures de l’après-midi du dimanche 17 janvier 2010, trois jeunes cagoulés ont lancé neuf projectiles (des pots de confiture) remplis de peinture rouge sur la façade de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet.
Ils ont été aperçus par un fidèle présent qui a pu donner leur signalement à la police qui est arrivée sur les lieux quelques minutes après les faits.
Aucune revendication n’a été faite.

Aucune protestation publique non plus…

M. Sarkozy ne s’est pas déplacé pour dénoncer « le scandale digne des heures les plus sombres de notre histoire ».
Mgr Vingt-Trois ne nous a pas fait part de sa « solidarité », encore moins de son indignation devant le temple de Dieu sali.
La Halde [Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité] ne s‘est pas saisie de cette injure faite à des Français « en raison de leur religion ».
Quant aux médias, ils n’ont pas jugé utile de faire connaître les faits au public.

Ce n’est après tout qu’une église catholique…

Des cours d’Islam comme « remède contre l’extrémisme »

Plus la ficelle est grosse, mieux ça passe…
A la tête du conseil régional du culte musulman (CRCM) d’Alsace, Driss Ayachour exhorte les pouvoirs publics à créer des classes d’enseignement de l’Islam : l’éducation est « le remède le plus efficace pour encadrer les jeunes, les former et les protéger contre l’extrémisme. C’est l’ignorance qui pousse à être influencé par les extrémistes de tout bord », affirme ce professeur de mathématiques.

Son homologue du CRCM Lorraine, Amine Nejdi, abonde en son sens : « Ça serait un petit remède mais qui est à notre portée » en Alsace-Moselle. « Il faut des initiatives de la part des politiques.»

Driss Ayachour rappelle qu’au sein du CRCM, une commission réfléchit déjà aux programmes (histoire de la religion, vie du prophète, comportement des musulmans envers les autres et la société…), calqués sur l’exemple des autres cultes déjà enseignés dans les écoles alsaciennes et mosellanes.

Pourtant la vraie solution à l’extrémisme musulman tout le monde la connait : retour immédiat de tous les allogènes dans leurs pays d’origine!

Source

Héritage gaulois. Exposition sur les bronzes guerriers de Tintignac-Naves

Jusqu’au 28 février 2010 au Musée Saint-Raymond, place Saint-Sernin, 31000 Toulouse.
Tél. : 05 61 22 31 44.
www.saintraymond.toulouse.fr
De 10 h à 18 h, tous les jours.

En septembre 2004, dans le sanctuaire gaulois de Tintignac (Naves, Corrèze), fut découverte une fosse contenant près de 500 fragments métalliques, datés entre le IVe et le IIe siècle avant notre ère. Il s’agissait d’armes, de quatre casques et de carnyx, c’est-à-dire de grandes trompettes de guerre de la taille d’un homme utilisées lors des tumultes guerriers.

Un casque spectaculaire en forme de cygne et un des carnyx, au pavillon en forme de serpent, ont été étudiés, restaurés et remontés. Ils sont présentés dans cette exposition, accompagnés de panneaux expliquant les circonstances et le contexte de leur découverte, les techniques employées pour leur fabrication et celles utilisées pour leur préservation.
Source

La LDJ soutient Georges Frêche

L’organisaton d’extrême droite sioniste, la Ligue de défense juive, a pris la défense de Georges Frêche dans un communiqué diffusé dimanche 31 janvier sur son site.
Sous le titre Bravo à Georges Frêche, la LDJ déclare soutenir “Georges Frêche ami fidèle du peuple juif et d’Israel depuis de nombreuses années face à un Fabius qui a choisi de renier son judaïsme et que nous n’avons jamais vu dans une seule manifestation de soutien à Israel depuis 40 ans. Monsieur Fabius et ses amis socialises [sic] sont toujours là pour dénoncer l’antijudaïsme quand il provient de l’extrème droite. Par contre leur silence est éloquent quand les agresseurs racistes sont issus de minorités qu’ils défendent. Nous félicitons Monsieur Frêche d’avoir dénoncé les agissements du mouvement pro arabe CIMADE”.

Source

Promotion de l’homosexualité à l’école (suite)

Suite à la mobilisation des milieux catholiques, Luc Chatel a refusé la diffusion d’un court-métrage incitant à l’homosexualité dans les écoles primaires. Nous en avions parlé ici. En retour, le ministre de l’Education a, bien sûr, essuyé les critiques des syndicats gauchistes.

Mais ne nous y trompons pas, le ministre reste un pantin dans les mains des lobbies homos et maçonniques. S’il recule d’un pas, c’est pour mieux avancer… Il a annoncé qu’une campagne d’affichage sur l’homosexualité sera organisé en février dans les collèges et lycées français.

Les enfants du primaire sont, provisoirement, épargnés mais ceux du secondaire vont dérouiller!

Source