Un député LREM de la diversité attaque à coups de casque un militant PS

M’jid El Guerrab, député LREM, a violemment agressé un certain Boris Faure, militant PS, à coups de casque.
Selon Marianne, la scène fut particulièrement violente : « Un témoin raconte : « Ils commencent à discuter et au bout de quelques minutes, le député lui assène un coup de casque très violent puis un deuxième. L’autre tombe par terre, en sang ». Selon cette source, l’élu était particulièrement remonté : « Si les agents de sécurité ne les avaient pas séparés, il se serait acharné. Il avait de la haine dans les yeux ». Boris Faure est quant à lui touché au niveau de la tempe. Les agents de sécurité de Paris Habitat, dont les locaux sont situés en face du restaurant, ont dû empêcher l’élu d’aller plus loin. Philippe, un de ces vigiles, estime que l’élu était hors de lui : « Si on ne l’avait pas arrêté, il aurait continué à le tabasser ». »

On remarque donc que les députés « de la diversité » – dont on pourrait attendre un comportement exemplaire – gèrent leurs différents de façon quelque peu, comment dire… excentrique (difficile de trouver un terme ne tombant pas sous le coup de la loi. Il y a 20 ans, on aurait parlé de comportements d’animaux), loin de la civilisation française… (On relira, autre exemple ici comment le député LREM a géré son différend avec un chauffeur de taxi). Pour ce qui concerne le cas présent, l’origine du différend n’a rien de noble, mais serait un problème de gamelle : El Guerrab, ancien militant PS qui connaît Faure de longue date, se serait fait élire en ne respectant pas les procédures des partis et même aurait changé de parti uniquement pour devenir député, ce que ne semble pas digérer Boris Faure, et nous ne pleurerons pas trop sur son sort…

On notera aussi l’immunité dont bénéficient en France les élus de la diversité. Rappelons la bronca suite à l’ « agression » de NKM par un maire français de souche. En réalité ce dernier s’était contenté de lui lancer à la figure un tas de tracts -il n’y avait pas eu de coups, même si cette dernière, opportuniste, avait surjoué son rôle en chutant. De l’extrême gauche au FN inclus, tout le monde avait volé au secours de NKM et condamné l’acte en un temps record. Pour ce qui est de l’agression commise par El Guerrab qui est pourtant autrement plus violente, peut-être par peur d’être accusé de racisme, personne ne dit rien !

1 commentaire concernant l'article “Un député LREM de la diversité attaque à coups de casque un militant PS”

  1. démonstration de la tolérance et du vivre-ensemble-citoyen-métissé entre démocrates , docteurs ès valeurs de la République maçonnique , ès anti-racisme, anti-fascisme,anti extrême droite.

    ces gens là sont naturellement les seuls autorisés à nous donner des cours de Morale et à nous juger .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.