Toulouse : 300 personnes pour prier et protester contre le Golgota Picnic

19h30 mercredi 16 novembre: les manifestants contre la pièce Golgota Picnic se rassemblent près de théatre Garonne à Toulouse. Ils sont près de 300, une grand succès pour la région et ce premier jour.

Une très grande majorité de jeunes, mais aussi des pères et mères de famille. Les moines et novices capucins en habit se font remarquer dans les rangs, avec les prêtres en soutane. A genoux, chapelet, cantiques et quelques slogans alternent, soutenus par la fanfare tambour et trompette, et une bonne sono. Un cordon de CRS a retenu le gros des manifestant à 200 m du théatre, mais un petit groupe était arrivé devant le théatre lui-même par une des 3 rues qui y mènent (à savoir pour les prochaines manifestations !). Il a pu y dire aussi le chapelet sous la pression des contremanifestants. L’entrée au théatre était filtrée.

Des contre-manifestants (2 groupes de 70 et 150 ) tentaient de faire entendre slogans ou geste obscènes mais étaient tenus calmes par des policiers en civil et CRS. Ils étaient arrivés dès 17h (la pièce commençait à20h30)… et trouvaient le temps long…De nombreux journalistes filmaient la scène très calme.

15 commentaires concernant l'article “Toulouse : 300 personnes pour prier et protester contre le Golgota Picnic”

  1. J’y étais. Une tenue et une dignité remarquable des manifestants. A faire mentir ceux qui s’opposent à « ces manifestations violentes ». Un beau témoignage de foi pour résumer. La violence était du côté des gauchistes qui nous entouraient, mais qui ont fini par se calmer quand a commencé le deuxième chapelet. ça faisait long pour eux…
    Cependant, l’heure est vraiment à la prière pour les conversions. Et que Dieu nous éclaire. car finalement, on peut aussi voir que ces gauchistes que nous avons indirectement mobilisés, ont blasphémé toute la soirée. Si les trompettes ou le tambour nous protégeaient les oreilles, notre Seigneur et la Sainte Vierge eux les ont entendus. On sort infiniment triste de ce genre de manifestation. Il faut aussi dire que les chiffres donnés ici ne sont pas justes. Les gauches étaient beaucoup plus nombreux que nous, mais comme on a été tenus à distance du théâtre par les CRS, on n’a été confronté qu’à une poignée d’entre eux.

  2. Les incidents qui se sont déroulés autour du Théâtre Français, pendant les derniers jours de Février, dépassent de beaucoup la portée des manifestations ordinaires : la gravité de la provocation juive, comme l’energie de la riposte française, ont retenu à juste titre l’attention de tous. Le succès final a montré qu’il ne faut à nos compatriotes qu’un peu de vigueur et de persévérance pour triompher, quand il leur plait, de la horde asiatique qui nous tient asservis. […]

    Les manifestants n’étaient guère que cinq cents, le premier soir, mais leur nombre grossit vite, et.on en comptait plus de cinq mille la nuit où « Après moi » fut joué pour la sixième et dernière fois : La mise en état de siège de tout un quartier de Paris, les brutalités et les arrestations de la police, les charges, sabre au clair, de la garde républicaine à cheval, n’avaient d’autres résultats que de faire pousser les manifestants entre tous les pavés…

    « La revue antimaçonnique », Année 1 n°5, Mars 1911 (archives complètes disponibles sur http://www.­the-­savoisien.­com)

    L’histoire semble être un éternel recommencement… Bravo aux manifestants !

  3. On ne sera peut-être pas 5000 samedi mais cette fois on sera sûrement bien plus nombreux que les contre-manifestants!
    Prions pour les païens et les franc-maçons, qu’un jour ils se convertissent.

    A samedi!

  4. Sur le nombre de gauchistes, ce n’est pas étonnant, Toulouse comme Rennes et Grenoble est une ville complètement gangrénée par cette vermine. Une nouvelle croisade s’impose, mais que de belles batailles en perspective…

  5. Alarme a tous et surtout l’admi du site…..

    La Socialo Catherine Quéré est a l’initiative d’un projet de loi examiné par l’Assemblé dite Nationale, pour en remettre une couche, sur le renforcement de la législation antiraciste en allongeant la période de poursuite pour les écrits quelques soit le type de support (tous type de médias et bien évidement Internet…) pour tout types de propos xénophobe, raciste, sexiste, homophobes, violent… ou a n’importe quelques discrimination : sexe, handicapés, orientation sexuelle etc….. la prescription actuellement de 3 mois passerait a 1 an

    Source : Faits & Document N° 325 page 3 colonne de Droite vers le milieu

    Stop dés ce soir vous êtes dans la période de prescription…..

    ex au dessus de moi Guérin t’es bon tu être condamné d’ici 1 an alors que tu parle vrai, donc bien, et la, moi aussi suis TRICARD avec TOI et l’Admi du site….

    Comme nous sommes depuis 1792 dans une société d’inversion des valeurs, agissons inversons les mots :

    un gros salop et un gentil
    un Homo…… un MOMO

    on s’y met un soir tous ensemble : on fait notre Code de nos valeurs compris par nous

  6. excellente inititive ! plus il y aura d’acharnement à refuser de laisser la chrétienté et ses symbole se faire trainer dans la boue routinière subventionnée , plus il y aura de poids pour faire cesser ces outrages outranciers envers les chrétiens .Quand aux laches hypocrites gochistes venus pour invectiver ,chacun sait que ces minables rampent dans la dhimmitude coranique qu’ils sont tous trop trouillards pour affronter les mosquées . Il faur aussi exiger la fin des subventions pour ce genre d' »arts » bidon fait pour se faire du fric en incitant à la haine anti-chrétienne . Ce qui ne serait jamais subventionné pour faire pareil contre des symboles juifs et coraniques .

  7. Le « catholique  » Janva du Salon beige qui fait de la pub pour la Boutin !
    Et il y en a pour ne pas comprendre à quoi et à qui servent de tels individus.

  8. Y a encore de l’espoir: http://www.ville-bollene.fr/2011/11/le-parti-socialiste-deboute-de-son-extravagante-demande/

    Au mois de septembre dernier, le parti socialiste avait attaqué Marie-Claude Bompard de façon extrêmement violente, sous prétexte que le maire de Bollène avait consacré la ville au Sacré-Coeur, au mois de juin 2011.

    Espérant traduire le maire de Bollène devant les tribunaux, le chef de section socialiste est allé jusqu’à écrire au Procureur de la République, pour dénoncer ce qu’il qualifiait d’ « acte insoutenable » et d’« insulte à la laïcité et aux valeurs de la République ». Mal lui en a pris. On apprend, en effet, aujourd’hui qu’il a été débouté de cette extravagante demande. La plainte a été, tout simplement, classée sans suite, par le parquet de Carpentras.

    Sous prétexte de défendre la laïcité, les socialistes ne cherchaient, en réalité, qu’à salir le maire de Bollène. Ils ont encore échoué dans leur entreprise.

    Marie-Claude Bompard se réjouit bien évidemment de cette décision de justice. Elle rappelle que de nombreuses communes de France procèdent à ces cérémonies traditionnelles, souvent très anciennes, comme à Lyon, à Marseille (vœux des échevins) ou à… Bollène.

  9. A Rennes déjà,nous étions bien plus nombreux que les « antifas Bretons ».
    Ces bobos qui prétendent chasser sur tous les terrains ont pourtant été mis en déroute par la masse catholique présente dans les rues.
    Ce fut l’occasion de leur démontrer une fois de plus que c’est bien nous qui rassemblons alors que eux,ils divisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.