Jack Lang défend le pédomane Woody Allen, après avoir soutenu Polanski

Frédéric Mitterrand, Pierre Bergé et son admirateur Jack Lang, Leur confieriez-vous vos enfants ?

L’inénarrable Jack Lang n’en rate pas une.

Après avoir milité en faveur du cinéaste Roman Polanski (poursuivi pour le viol particulièrement sordide d’une jeune adolescente aux Etat-Unis), il vole au secours du cinéaste Woddy Allen, accusé d’abus sexuels sur sa fille adoptive, Dylan Farrow.

Sur son compte Twitter vendredi, l’ancien ministre de la Culture mitterrandien – qui traîne une réputation terrible en matière de mœurs – a écrit « I love you », dans un premier tweet, avant de poster une photo de lui en compagnie de Woody Allen. Interrogé par Franceinfo, il fustige le « Woody Allen-bashing » et « le harcèlement permanent qui vient de sa famille depuis dix, vingt ans ». « Ca prend un tour violent, brutal », estime-t-il.

Au-delà de ses réflexes tribalistes, qu’est-ce qui peut pousser Jack Lang à se battre  pour que le passé honteux de prédateurs d’enfants ne soit pas révélé ?


Jack Lang et Woody Allen partagent-ils d’autres goûts que celui pour les chemises mauves ?


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.