Jack Lang défend le pédomane Woody Allen, après avoir soutenu Polanski

Frédéric Mitterrand, Pierre Bergé et son admirateur Jack Lang, Leur confieriez-vous vos enfants ?

L’inénarrable Jack Lang n’en rate pas une.

Après avoir milité en faveur du cinéaste Roman Polanski (poursuivi pour le viol particulièrement sordide d’une jeune adolescente aux Etat-Unis), il vole au secours du cinéaste Woddy Allen, accusé d’abus sexuels sur sa fille adoptive, Dylan Farrow.

Sur son compte Twitter vendredi, l’ancien ministre de la Culture mitterrandien – qui traîne une réputation terrible en matière de mœurs – a écrit « I love you », dans un premier tweet, avant de poster une photo de lui en compagnie de Woody Allen. Interrogé par Franceinfo, il fustige le « Woody Allen-bashing » et « le harcèlement permanent qui vient de sa famille depuis dix, vingt ans ». « Ca prend un tour violent, brutal », estime-t-il.

Au-delà de ses réflexes tribalistes, qu’est-ce qui peut pousser Jack Lang à se battre  pour que le passé honteux de prédateurs d’enfants ne soit pas révélé ?


Jack Lang et Woody Allen partagent-ils d’autres goûts que celui pour les chemises mauves ?


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.