C’était un 5 août…

1884 : pose, par la Grande Loge de New York, de la première pierre de la statue de La liberté éclairant le monde, sur l’île Beldoe du port de New York.
Son auteur est le franc-maçon français Frédéric Auguste Bartholdi.
La statue (dans un rapprochement avec Lucifer, « le porteur de lumière ») symbolise l’expansion de l’idéologie maçonnique à travers la planète.
Et ce, si nécessaire à la lumière des bombes atomiques ou au phosphore…

1895 : mort de Friedrich Engels, philosophe communiste et mécène de Marx.
Coauteur de la plupart  de ses ouvrages, il ne travailla quasi jamais, étant le fils d’un très riche industriel luthérien du textile.
Il mena une existence schizophrénique, se séparant entre action révolutionnaire et exploitation de ses prolétaires.

1914 : décès de Jules Lemaître (né en 1853),  fondateur de la Ligue de la Patrie française (1898).
Cet important mouvement nationaliste fut créé en réaction à la sinistre « Ligue des droits de l’homme », dans le cadre de l’« affaire Dreyfus » – à laquelle il ne survécut d’ailleurs pas (tout comme la Ligue des patriotes de Paul Déroulède), étant dissout en 1904.
Lemaître était toutefois surtout antimaçon.
Agrégé de lettres, écrivain, critique littéraire et dramatique, académicien, il avait fait du mouvement qu’il présidait un repaire d’intellectuels, de personnalités mondaines, d’académiciens.

Intime de Léon Daudet, il avait rallié l’Action française en 1908.
Il laisse une œuvre diverse et solide dont Les contemporains (4 volumes), des contes et histoires de Noël et une biographie de Chateaubriand.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

17 commentaires concernant l'article “C’était un 5 août…”

  1. Il fait pâle figue à côté de Karl Marx . Il était bien conscient de n’avoir pas l’envergure intellectuelle de son ami .
    Pourtant ce qui a été propagé dans le monde sous le nom de  » marxisme  » lest beaucoup plus proche de lui que de la pensée parfois absconse du génie de la Judengasse de Trêves .
    L’ironie de l’histoire , c’est que l’iidéologie conçue pour émanciper le monde du travail a servi de caution à des politiques très réalistes qui n’invoquaient le tandem Marx-Engels que pour dissimuler une exploitation de l’homme par l’homme peut-être plus impitoyable que celle que dénoncèrent , à juste titre , les deux prophètes .
    Enfin , cerise sur le gâteau , le communisme , promoteur de l’idéal égalitaire , réalisait précisément la perspective opposée !
     » oratores  » : l’Eglise = le Parti ( avec textes sacrés dont perrsonne ne se soucie , rituel , hétérodoxes et conciles- les congrès du Parti )
     » bellatores  » : l’AZrmée Rouge – discplinée , hiérarchisée , admirable instrument au service d’une politique expansionniste
     » laboratores » : ils sont au pouvoir , en théorie . En fait ils sont  » taiollables et corvéables  » .
    Le communisme réel en vint à réaliser des objrctifs situés aux antipodes de ceux de ses promoteurs .

  2. C’est une anedocte qu’on peut trouver « amusante » et intéressante.
    Elle correspond cela dit au fait que le communisme soit une escroquerie intellectuelle, qui mène à une escroquerie bien réelle.

  3. La théorie ne vaut que par le résultat qu’elle produit.

    « Faites ce qu’ils prescrivent mais ne regardez pas leurs actes ».

    Un peu comme Tolstoi qui vantait la libération des pégus et qui s’était fait payer très cher celle de ses serfs…

  4. Le communisme, c’est la charité par le diable ! Tout comme le partage du butin par Barbe-noire… des parts non équitables, l’assassinat progressif et par palier de tout ceux qui contribuent à enterrer ce trésor, cette vérité diabolique qu’est cette doctrine infecte issue directement de l’enfer.

  5. En tous cas avec cette barbe monstrueuse on pouvait connaitre ses menus rien qu’en la regardant, mieux valait éviter les plats en sauce ou le vermicelle!! Beuuurrk!

  6. Aucun des enfants des idéologues et des chefs de nomenklatura judéo-bolchevique ne pris de prolétaires et d’ouvriers pour épouses ou époux, même pour le spectacle.

  7. Personne ne lit plus Jules Lemaître . C’est regrettable car il connaissait bien notre langue . Ses contes –  » En marge des vieux livres  » – n’ont point trop mal vieilli .
    C’est avec Anatole France l’un des grands écrivains à réhabiliter dans notre pays .
    Vous êtes bien sévère pour Friedrich Engels ! Il n’a certes pas la stature de Karl Marx mais il a abordé au moins une question qui est au coeur des débats actuels : la question du matriarcat . Bien sûr son angle d’attaque est moins instructif que celui de J. Bachoffen , un grand méconnu .
    Marx et Engels méritent d’être considérés en dehors de sentiers soigneusement balisés : ils étaient l’un et l’autre férocement racistes , ce qui les rend sympathiques ( même si leur horreur des peuples slaves n’est pas notre tasse de thé )

  8. Bonjour à tous,

    Je m’appelle Christophe et en grecque, ce prénom veut dire porteur de lumière !

    je ne suis pas un franc-maçon ! Qu’est-ce qu’on fait, maintenant ?

    La liberté est le bien tout individu et de toute société !

  9. Concernant le 9 août, ce n’est pas pour forcer le Japon à la rédition, qui la demandait depuis 2 ans par son ambassade aux USA, mais pour stopper les russes qui avançaient vers la Mandchourie ( Chine occupée) et ses réserves de pétrole !

  10. une certitude:

    l’ efficace équipe marxiste , Marx, Engels, Lénine , Staline, Mao….

    a fait environ 100 millions de morts .

    rassurez vous: uniquement des fascistes, des capitalistes, des ennemis du Peuple et du Marxisme .

    on n’a pas fait mieux pour le Progrès de l ‘Humanité .

  11. Christophe

    En grec cela veut dire qui Porte le Christ pour être plus précis.

    Albert

    Marx n’est pas une grande intelligence; il n’a fait que copié les idées de Victor Considerant, du plagiat tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.