Espionnage de masse par les mobiles

Comme le démontre régulièrement Contre-Info, nous nous dirigeons vers un monde de flicage total des personnes, non seulement par les Etats, mais aussi par les multinationales !

Ainsi, tout récemment, une équipe de « chercheurs » sino-américains (payés par qui ?) a voulu démontrer que les déplacements des humains étaient largement prévisibles par une étude statistique.

Pour mener à bien leur enquête, ils ont observé les déplacements de 50 000 personnes durant trois mois, leur nationalité n’est pas précisé mais tout porte à croire qu’il s’agit d’Européens. « En revanche, ni la nationalité, ni le mode de vie (urbain ou campagnard) ne sont renseignés. Et pour une raison fort simple : aucune des personnes étudiées n’a donné son accord pour jouer les cobayes. Mais alors ? Comment fait-on pour suivre les allers et venues de 50 000 personnes sans qu’aucune d’entre elles n’en ait conscience ? La réponse est là, dans votre poche, votre sac ou sur votre bureau : le téléphone portable. » Source.

Exclu Contre-Info : 4 opposants au kiss-in de Notre Dame en garde à vue

24 février 2010 – Paris (Contre-info.com) – Les quatre jeunes catholiques, qui avaient été interpellés brutalement par la police lors du kiss-in homosexuel devant Notre Dame le 14 février dernier, ont été convoqués et mis en garde-à-vue ce matin vers 10h.

Preuve est faite que le système s’acharne sur d’honnêtes catholiques plutôt que sur les racailles délinquantes qui pullulent un peu partout…

Mise à jour de 20h00: Les jeunes catholiques ont été relâchés à 19h30.
Il semblerait que toutes les poursuites à leur encontre soient annulées pour vice de procédure et défaut de preuves réelles.
Deo Gratias

Restriction de la liberté d’expression en Hongrie

La négation de la Shoah est désormais illégale et passible de trois ans de prison en Hongrie, après le vote, lundi 22 février 2010, d’un amendement au Parlement modifiant le Code pénal. La motion, présentée par les socialistes au pouvoir, a été adopté par 197 voix pour, 1 contre et 144 abstentions.

La loi punit la négation publique de la Shoah, ou sa présentation comme un événement sans importance. Jusque là,  la liberté d’expression ne faisait pas tomber de telles déclarations sous le coup de la loi.

Le plus grand parti de l’opposition de droite, le Fidesz, avait voulu faire adopter un amendement pour punir d’une façon identique la négation des crimes commis par les dictatures communistes, mais les députés socialistes ont rejetés cette proposition. Une fois de plus, les « démocrates » appliquent le deux poids, deux mesures.

Le pays abrite encore l’une des plus grande communauté juive d’Europe, comprenant entre 60.000 et 100.000 personnes.

Source