Internement forcé du Pr Fourtillan, intervenant dans le documentaire Hold up et lanceur d’alerte à propos des vaccins

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et barbe
Jean-Bernard FOURTILLAN, professeur émérite connu notamment pour son apparition récente dans le documentaire « Hold-up » mais aussi pour ses travaux de recherche sur la maladie de Parkinson et d’Alzheimer, a été interné ce jeudi dans un hôpital psychiatrique d’Uzès, contre son gré !
Cela coïncide, ont noté certains, avec sa récente plainte conte l’institut Pasteur.
C’est le préfet du Gard, Didier Lauga, qui aurait ordonné son internement d’office, sous prétexte que sa santé mentale nécessiterait des soins psychiatriques…
Une méthode typiquement communiste que la République utilise aussi régulièrement contre des dissidents.

 

Vers la fin des sites et blogs de réinformation ?

L’horrible ministre de la « Justice », le multi-millionnaire gauchiste Eric Dupont-Moretti (avocat célèbre pour avoir défendu des accusés de pédocriminalité dans le bizarre procès d’Outreau, nous n’en dirons pas plus ici) commence à accomplir ce pourquoi il a été nommé.

Ce « fier » défenseur d’islamistes et de tout un tas de crapules est un partisan de la liberté pour tous… sauf pour ceux qui contestent l’idéologie dominante, par patriotisme, amour de la famille ou piété chrétienne. Là, même plus de liberté d’expression, de critique.

Sous le prétexte hypocrite de « lutter contre la haine », tout propos s’éloignant du « politiquement correct » risque de valoir à son auteur perquisition ou arrestation sur son lieu de travail, garde-à-vue de 48h et passage directement devant le juge :

On ne pourra bientôt plus du tout critiquer l’invasion migratoire (et le génocide par substitution qu’elle entraîne), la promotion de l’homosexualité, le rôle des lobbies, etc. A moins de s’exprimer de façon très elliptique.
Ce n’est ni plus ni moins que du terrorisme judiciaire.
Quand nous parlons ici régulièrement de totalitarisme du Régime, ce n’est donc pas une image ou une figure de style.
La solution – pour éviter ce qui est littéralement une justice expéditive – est d’avoir « une carte de presse », c’est-à-dire le statut officiel de journaliste, ce qui est bien sûr hors de portée (vues les conditions) de la plupart des rédacteurs de blogs ou sites de réinformation, et a fortiori des simples citoyens qui manifestent sur facebook ou Twitter (ou dans les commentaires d’un site) leur désapprobation, leur étonnement ou leur ironie vis-à-vis de tel ou tel sujet que le gouvernement ne veut pas qu’on touche.

Nous approchons de la phase finale !

Le fichage d’individus selon leurs opinions politiques, philosophiques ou religieuses autorisé par décret !


Ce sont des décrets très graves qui viennent d’être publiés (voir ci-dessous), dans la quasi-indifférence des gros médias et bien sûr sans opposition politique importante.

Jusqu’à présent, le Régime fichait les gens – les patriotes en particulier –, selon leurs activités réelles, notamment des activités militantes basiques, classiques et innocentes. Et cela pouvait se traduire par une discrimination administrative arbitraire et pénible envers des citoyens parfaitement honorables (interdiction de détenir des armes, de passer des concours, vexations aux frontières, etc.) avec la fameuse « fiche S ».
Le Régime franchit une étape importante en expliquant qu’il va maintenant ficher largement, simplement en fonction des opinions réelles ou supposées, en espionnant massivement les Français ou étrangers à papiers français.
En attendant probablement les « internements préventifs ». Il pratique déjà les « arrestations préventives ».

Comme prévenu, et nous l’expliquons ici depuis 2009, la République a un irrépressible penchant totalitaire (et ce depuis sa fondation, lors de la sanguinaire Révolution française), qu’elle suit à grande vitesse ces dernières années accompagnant l’avancée de l’idéologie mondialiste (facilitée par l’affaiblissement des résistances politiques nationalistes : « la force des méchants réside dans la faiblesse des bons » disait en substance saint Pie X) et aidée par le progrès technique.
Toujours sous le même prétexte de « sécurité » publique, le Régime entend répertorier les opinions « politiques, philosophiques, religieuses ou syndicales » de ceux qui peuvent menacer – même simplement en puissance, par leur simple « non suivisme » – non pas la sécurité du peuple, mais sa sécurité à lui.
N’organise-t-il pas justement lui-même, ce Régime, depuis des décennies, sciemment et avec entêtement, la mise en danger des Français par l’immigration de masse ou des pratiques techniques ou agro-alimentaires nocives ?
Cette République cosmopolite est un colosse aux pieds d’argile, il a de plus en plus peur et va se montrer plus répressif, plus inquisiteur. C’est bon signe : sa fin approche. En attendant, il va pousser au plus loin sa tentative de société orwellienne.
Mais comment les Français peuvent-ils supporter cela ? Que leur est-il arrivé ?!

« Opinion politique, activité sur les réseaux sociaux, comportement religieux ou données de santé : autant d’éléments qui pourront désormais être collectés dans les fichiers du renseignement selon trois décrets passés sous les radars de la presse.
>Recueillir une somme importante d’informations sur l’opinion politique de personnes «pouvant porter atteinte à la sécurité publique ou à la sûreté de l’Etat», des pseudos Twitter, des données de santé, des éléments de comportement religieux : c’est ce que permettent désormais trois décrets du ministère de l’Intérieur publiés dans la matinée du 4 décembre et consultables dans le Journal Officiel.
S’ils sont passés relativement inaperçus dans la presse (à quelques rares exceptions près), ces textes renforcent pourtant significativement les méthodes allouées au renseignement territorial… et suscitent des questionnements quant aux objectifs poursuivis.
Continuer la lecture de « Le fichage d’individus selon leurs opinions politiques, philosophiques ou religieuses autorisé par décret ! »

Compte-rendu du procès de Hervé Ryssen (très courageux !) le 2 décembre

Ryssen à un tribunal. Image d’archive.

L’écrivain Hervé Ryssen, en prison (condamné à 1 an et demi, et peut-être plus prochainement), persécuté par un certain lobby, passait au tribunal du politiquement correct (la fameuse XVIIe chambre) ce deux décembre.

Il faisait opposition à un jugement le condamnant à un an de prison ferme… pour deux tweets !

L’un de ses avocat présente brièvement le procès avant l’audience :

 

« L’auteur Hervé Ryssen comparaît aujourd’hui devant le tribunal de Paris à cause de deux malheureux tweets qui datent d’octobre 2017. Détenu depuis septembre par la volonté du ministère public, il comparaîtra sous escorte.
Ses avocats sont Maître Bonneau et Maître Viguier.
Hervé Ryssen fait opposition d’un jugement de 2018 qui l’a condamné à une année d’emprisonnement ferme.

15h30 : Maître Bonneau plaide la nullité de procédure pour un manque de précision dans les accusations portées contre Hervé Ryssen.

Continuer la lecture de « Compte-rendu du procès de Hervé Ryssen (très courageux !) le 2 décembre »

Xi Jinping encourage les pays du G20 à adopter une appli sur le statut COVID – avec isolement contraint à la clef

Le régime communiste chinois, incarnation du totalitarisme moderne, est source d’inspiration pour le reste des régimes « démocratiques » (en réalité plouto-oligarchiques).

Coronavirus: China's Hangzhou proposes permanent health tracking app - Business Insider

« La Chine communiste cherche à répandre son système de crédit social au niveau mondial. Le président chinois Xi Jinping a proposé aux dirigeants des pays les plus puissants de la planète, le week-end dernier, lors du sommet virtuel du G20, de mettre en place des passeports de santé numériques Covid-19 utilisant des codes QR, dans le cadre d’un plan visant à relancer les voyages internationaux et à assurer le « flux ordonné des personnes ». Le tout, bien évidemment, dans le cadre d’une « harmonisation des politiques et des normes » au niveau international.

La Chine a donc proposé un mécanisme mondial de reconnaissance mutuelle des certificats de santé basés sur les résultats des tests d’acide nucléique sous la forme de codes QR acceptés au niveau international, et fonctionnant au moyen d’une application pour Smartphone.

Continuer la lecture de « Xi Jinping encourage les pays du G20 à adopter une appli sur le statut COVID – avec isolement contraint à la clef »

Jacques Attali : « Il faut casser les réseaux sociaux, démanteler Facebook »

Bien que les réseaux sociaux (Facebook et Twitter surtout) soient officiellement engagés dans le camp mondialiste et « progressiste », censurant (ou « invisibilisant », encore plus fourbe) et bannissant allègrement ce qui est politiquement incorrect quoiqu’inoffensif, ce n’est pas encore assez pour l’Oligarchie mondialiste, dont Attali est un bon porte-parole, sinon un penseur.
En effet, en dépit de leur action, ces réseaux permettent encore trop la libre circulation d’une information qui n’est pas créée par les gros médias officiels reliés à l’oligarchie.

Interrogé par son compère, l’horrible Frédéric Haziza, sur une radio communautariste juive, Attali se lâche :

L’Union européenne veut interdire le chiffrement sur WhatsApp et Signal

C’est lassant de le dire, mais, pour les novices, rappelons que le « risque terroriste » est systématiquement le prétexte, pour un pouvoir politique d’essence totalitaire, à accroître les mesures de surveillance et de contrôle des sociétés.
Rien ne doit à échapper à Big Brother.
Comment les Francs (= libres ») peuvent-ils supporter cela ?!
Du reste, gardons en tête que le même pouvoir politique (au niveau nationale et maintenant européen) est entièrement responsable de la situation sécuritaire déplorable de la France, ayant avec acharnement fait venir des millions d’étrangers très éloignés de notre civilisation et rarement amoureux de notre pays… Pourtant les conséquences en étaient bien prévisibles et des hommes courageux n’ont pas manqué de prévenir…

« Le chiffrement de bout en bout banni de WhatsApp, Signal ou encore Telegram ? C’est le projet de résolution que le Conseil de l’Union européenne (UE), réunissant les ministres de chaque état membre, a adopté ce vendredi 6 novembre. Cela obligerait les opérateurs de messageries sécurisées à autoriser les services de renseignement à accéder aux contenus échangés grâce à un accès privilégié, révèle le média autrichien ORF.at, cité par l’Usine digitale.

Continuer la lecture de « L’Union européenne veut interdire le chiffrement sur WhatsApp et Signal »

Interdiction du culte catholique : le Conseil d’État rejette le référé liberté déposé par les évêques français

Un grave scandale.

Le Conseil d’Etat, repaire de franc-macs.

(notre commentaire ci-après)

« Le Conseil d’État a rejeté samedi le recours liberté déposé par la conférence des évêques de France, des religieux agissant en leur nom, ainsi que plusieurs associations catholiques et pratiquants agissant en leur nom. Ils demandaient la levée de l’interdiction de célébrer des messes pendant le reconfinement.
Les juges du Palais royal ont estimé qu’à ce jour, cette interdiction était proportionnée au vu des risques sanitaires et de la nécessité constitutionnelle de protection de la santé et par rapport à la liberté fondamentale de culte.
Continuer la lecture de « Interdiction du culte catholique : le Conseil d’État rejette le référé liberté déposé par les évêques français »

Prof décapité : un homme reçoit la visite des gendarmes après avoir écrit aux députés angevins

C’est révoltant.
Ces politiciens n’ont aucune dignité, aucun scrupule, aucune décence.
Et comment ces gendarmes peuvent-ils accepter de telles missions, alors que des tas d’enquêtes pour des crimes et délits réels ne sont pas traitées ?!

« […] un habitant d’une petite commune de la région angevine qui se qualifie lui-même de « simple citoyen » […] a reçu ce mardi 20 octobre matin la visite des gendarmes à son domicile après avoir envoyé la veille un mail aux députés du Maine-et-Loire.

Voici ce qu’il leur a écrit, après avoir été horrifié par l’assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine : « Bonjour. En tant que citoyen français et père de famille, je vous demande instamment de prendre immédiatement les dispositions d’exception qui permettront de chasser dans les plus brefs délais les islamistes de France ou de les mettre hors d’état de nuire. Sans action rapide de votre part, je considère que vous porterez l’entière responsabilité des évènements qui suivront. Bien sincèrement. » Ce courrier était signé de ses nom et prénom, avec le nom de sa commune. […]

Continuer la lecture de « Prof décapité : un homme reçoit la visite des gendarmes après avoir écrit aux députés angevins »

Méric : la dissolution d’organisations d’« extrême-droite » validée par la CEDH

https://i1.wp.com/www.alliancevita.org//wp-content/uploads/2018/02/cedh.jpg?w=840&ssl=1

Après la mort en 2013 de Clément Méric, un jeune gauchiste haineux, violent mais fragile – qui n’avait pas survécu au coup de poing défensif d’un jeune nationaliste qu’il avait attaqué avec ses amis antifas – il y avait eu un déchaînement médiatique, judiciaire et politique ahurissant.

L’ignoble Valls en avait profité pour interdire arbitrairement, et sans rapport avec l’affaire, divers mouvements antisystèmes de droite. C’est un abus de pouvoir qui n’a pas choqué grande monde, dans notre démocratie…

Plusieurs dirigeants des mouvements concernés, après avoir épuisés les recours en France, avaient introduit un recours auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) contre ses dissolutions scandaleuses.

Continuer la lecture de « Méric : la dissolution d’organisations d’« extrême-droite » validée par la CEDH »

Un message d’Hervé Ryssen !

Hervé Ryssen – écrivain « politiquement incorrect » emprisonné pour au moins un an et demi pour ses écrits, dans le pays du « droit au blasphème » ! – vient de faire passer un message encourageant.

On peut le soutenir :
• en priant pour lui
• en lui écrivant (voir détails en bas)
• en achetant ses livres comme il l’a écrit précédemment

 

« Chers amis,

Je reçois bien toutes vos lettres, tout votre courrier, toutes vos prières, et je sais qu’ici, d’autres prisonniers subissent sans doute une détresse plus grande que la mienne. Je vous en remercie du fond du cœur car je ne vous cache pas que l’on passe ici parfois par des moments difficiles.

J’ignorais jusqu’à présent le pouvoir de la prière… à ma grande honte. Il m’aura fallu attendre 53 ans et une incarcération pour comprendre le message d’amour porté par le christianisme. J’ignore si ce sentiment perdurera en moi. Je ne suis même pas certain que l’on puisse parler de foi religieuse. Tout ce que je sais est que cette solitude qui m’est imposée depuis maintenant deux semaines et les conditions que l’on me fait subir ici m’ont remué l’âme.

Toutes vos lettres m’ont été d’un grand secours. Elles ont aussi visiblement intrigué l’administration pénitentiaire qui, à mon arrivée, ignorait tout des causes de mon incarcération, résumées en un lapidaire chef d’inculpation : « Injure, provocation, haine, etc. » ; tant et si bien qu’ils ont jugé préférable de me placer à l’isolement ; c’est-à-dire qu’on est seul en cellule, au lieu d’être à deux, et à un étage séparé d’un bâtiment.

Continuer la lecture de « Un message d’Hervé Ryssen ! »

Pour la réédition d’un livre classique, la LICRA obtient 134 000 euros de condamnations contre Alain Soral !

L’ignoble LICRA (puissante officine communautaire qui traque les Français auteurs de propos politiquement incorrects pour les envoyer au tribunal) essaie de créer et maintenir un climat de terreur en France.
Elle tache d’envoyer les dissidents en prison, ou au moins de les ruiner.

On apprend ainsi que  :

« L’essayiste d’extrême droite Alain Soral a été condamné par la cour d’appel de Paris à payer 134.400 euros à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) pour avoir remis en vente un ouvrage jugé antisémite, selon une décision consultée samedi par l’AFP.

Paru pour la première fois en 1892, l’ouvrage Le Salut par les Juifs de Léon Bloy avait été réédité par la maison d’édition de Soral et mis en vente sur son site Internet en 2013 […].

Continuer la lecture de « Pour la réédition d’un livre classique, la LICRA obtient 134 000 euros de condamnations contre Alain Soral ! »

Pour écrire à Hervé Ryssen

Il est possible d’écrire à Hervé Ryssen, écrivain incarcéré scandaleusement pour des propos dissidents, à :

Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis
Hervé LALIN
459091 – Bâtiment D3 – Cellule 4G19
7 avenue des peupliers
91700 Fleury-Mérogis

Attention : pensez que votre courrier sera lu et doit être « validé » par la maison d’arrêt avant de lui être transmis.
Il faut aussi savoir que :
– Sans mention de l’adresse (vraie ou fausse) de l’expéditeur au verso de l’enveloppe, le courrier ne sera pas distribué. Évidemment, si vous mettez vos vrais nom et adresse, il est possible que vous soyez fiché : à vous de voir.
– Pensez à l’enveloppe, au timbre et au papier si vous voulez une réponse.

On peut aussi apporter son soutien à Hervé Ryssen en achetant, comme il l’a fait savoir, ses livres.

« Droit au blasphème » : l’écrivain dissident Hervé Ryssen emprisonné pour délit d’opinion !

Alors que se déroule le procès de l’attentat de Charlie Hebdo et que tout le monde n’a que les mots « liberté d’expression » à la bouche, nous apprenons que l’écrivain Hervé Ryssen vient d’être à la prison de Fleury-Mérogis, pour une peine de 17 mois, consécutive à des publications !

Il a été incarcéré vendredi 18 septembre « en exécution de trois condamnations à des peines de prison ferme pour des propos antisémites ou négationnistes », a indiqué le parquet de Paris.
Il avait été convoqué jeudi par la police judiciaire puis présenté à un magistrat qui a ordonné l’exécution de ces peines prononcées entre 2017 et 2020, pour un total restant de 17 mois d’emprisonnement, a précisé le parquet à l’AFP.
Il faut bien sûr le défendre et le soutenir – nous y reviendrons – et plus que jamais dénoncer l’hypocrisie de ce Système qui se targue de « liberté d’expression » – Macron plaidant encore il y a quelques jours pour le « droit au blasphème » – mais qui, en même temps, emprisonne les opposants, les dissidents, pour des publications.
Au pays des 100 000 peines d’emprisonnement non exécutées, alors même que l’on vide les prisons pour cause de Covid-19, on prend la décision – politique – d’enfermer un écrivain patriote.
Hervé Ryssen a étudié dans plusieurs livres le judaïsme politique – mais il est des sujets qui visiblement ne souffrent pas le « blasphème ». Il fut condamné essentiellement pour des tweets, des couvertures de livres, ses écrits (présentant de très nombreuses citations d’intellectuels juifs) étant inattaquables à quelques phrases près. Il n’a jamais eu d’écrits révisionnistes envers la version officielle de l’histoire de la 2e Guerre mondiale, mais il a simplement partagé sur facebook un dessin caricatural. Mais les gros médias qui évoquent dans un entrefilet son incarcération le présentent surtout comme un « négationniste ».

Cette République maçonnique, dominée par le CRIF, est odieuse non seulement car elle emprisonne pour délit d’opinion dans l’indifférence médiatique, mais encore plus par son hypocrisie.