Une autre analyse sur « l’apéritif de la Goutte d’Or » et le Bloc identitaire

 lue sur le site du Renouveau français, qui avait été pris à partie en tant que « raciste ou radical » par l’initiatrice « identitaire » de l’événement.

« Leçons de « l’apéritif géant de la Goutte d’Or »

L’apéritif « saucisson et vin » qui devait être organisé dans le quartier occupé de la Goutte d’or a été finalement interdit par la préfecture, prétextant un risque de trouble à l’ordre public.
Que retenir de cet épisode très médiatisé ?

 – D’abord que la colonisation de notre pays et l’attitude antifrançaise de l’Etat s’aggravent encore et toujours.

Des zones de plus en plus nombreuses n’ont plus rien de Français et les colons, largement majoritaires, n’y tolèrent même plus l’expression de la « francité », vue comme une provocation. Ce n’est pas une surprise lorsque l’on observe l’histoire de l’humanité et déjà Aristote notait que « parmi ceux qui ont, jusqu’à présent, accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux ou pour les intégrer à la cité, la plupart ont connu des guerres civiles ».

L’Etat français non seulement ne garantit pas l’identité et la sécurité de notre nation (il reconnaît ne pouvoir assurer l’ordre à la Goutte d’Or), mais il organise depuis des décennies une situation désormais invivable et potentiellement explosive. Pis, il prend le parti de l’étranger contre son propre peuple, avec, par exemple, ses nouvelles mesures de discrimination antifrançaise (qualifiée impudemment de « positive »). Ceci n’est pas non plus une surprise quand on connaît les fondements, les principes et les véritables dirigeants de la République française. Elle suit une marche prévisible dont la date des étapes est seule mal connue. Ses partisans ne sauraient donc détenir les solutions politiques aux maux que nous constatons.

 – Par ailleurs, le Bloc identitaire sort gagnant médiatiquement, mais révèle lui-aussi une évolution idéologique et tactique lamentable quoique peu surprenante.

Il s’est avéré qu’il était le principal instigateur de cet événement, se cachant derrière une jeune fille sous pseudonyme.

L’interdiction du rassemblement est ce qu’il pouvait espérer de mieux, car il peut se poser comme victime d’une part, et d’autre part éviter une débâcle qui aurait pu avoir des conséquences graves. En effet, on peut supposer qu’après autorisation, les quelques dizaines de personnes qui se seraient rendues au final dans le quartier de la Goutte d’or (sans service d’ordre suffisant, puisque les Identitaires ne sont pas capables d’en fournir un), auraient pu être les victimes de la violente vindicte d’une partie des habitants.

On retiendra que le Bloc identitaire, peu soucieux de cohérence (en invitant à manger du saucisson un vendredi au nom de l’identité et des traditions…), a réussi à s’acoquiner avec des structures hors de sa mouvance habituelle.

C’est pour lui, qui rêve de respectabilité, comme une consécration : il a été accepté par les crypto-sarközystes des « Jeunes pour la France », par les Francs-maçons farouchement laïcards et antichrétiens de « Riposte laïque » et « Résistance républicaine », etc.
Cela n’aura pas été sans mal : il aura fallu dénoncer comme les autres (et en l’occurrence renier) l’antisionisme, les hérétiques révisionnistes, le « racisme », et même le nationalisme pour être enfin moins stigmatisé par un Système qu’il est censé combattre…

Son principal « atout » idéologique (conforme à la pensée dominante) avait été jusque là d’être favorable à l’Europe supranationale, à l’instar des mondialistes de tout poil. Ce qui était insuffisant.

 On notera enfin, qu’en plus de sa rapide évolution idéologique, il semble avoir renoncé à toute éthique allant jusqu’à tenter de rejeter le péché mortel de « racisme » sur d’autres, tel que le Renouveau français. En effet, et cela a motivé la rédaction de ce texte, dans un entretien au quotidien Métro, Sylvie François affirmait abusivement : « j’ai refusé le soutien de toutes [les organisations] à caractère raciste ou radical, comme le Renouveau français ».
Outre que l’on aimerait beaucoup savoir ce qu’elle entend par « racisme », il nous faut lui rappeler qu’un militant parisien du RF – ignorant l’appartenance réelle de la jeune fille – a pris simplement contact avec elle en vue d’obtenir des informations et voir si un soutien était le cas échéant envisageable. Ce qui bien sûr n’aurait pas été le cas au vu de la nature réelle de l’événement et des groupes qui sont derrière.

Si le Bloc identitaire semble avoir marqué des points médiatiquement, il va dans le mur d’un point de vue militant, et à court terme.

La plupart de ses militants et adhérents n’ont en effet pas envie de faire la même mue idéologique que leurs chefs et de se retrouver dans un groupe coincé entre le MPF et le FN, cherchant l’amitié de la judéo-maçonnerie laïcarde et des jacobins, en quête de respectabilité.
Soyons francs : ils s’y étaient généralement engagés car il avait au contraire l’image d’une structure plus radicale que le FN quant à la question raciale.

 De ce triste épisode, on tirera à nouveau la leçon que l’absence de doctrine et la soif de reconnaissance ne peuvent mener que très loin dans la compromission et le reniement. La stigmatisation par les médias du Système ne cessant que lorsque ces derniers n’auront plus rien à reprocher, du point de vue de l’idéologie qui est la leur, et dont ils ne changeront jamais.
Le Bloc identitaire est pris dans un engrenage irréversible d’alignement sur la pensée dominante.

Nous invitons les patriotes qui ont pu être bernés par cette structure, ignorant l’aspect antinational de son idéologie, à contacter et rejoindre le Renouveau français où ils trouveront une doctrine de salut politique et une stratégie fermes, pertinentes et cohérentes. Seules choses qui, à terme, peuvent payer politiquement.

 Le Comité Directeur du RF »


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

19 commentaires concernant l'article “Une autre analyse sur « l’apéritif de la Goutte d’Or » et le Bloc identitaire”

  1. Fabrice Robert va finir comme Alain Robert.

    Note pour les jeunes : Alain Robert dirigea Occident, puis Ordre nouveau, puis le PFN et finit … dans l’entourage de Pasqua après des reniements successifs.

  2. Bien dit!
    On sait maintenant quel est LE vrai mouvement national qui ne transige pas sur les principes constitutifs de la patrie et qui ne se laisse pas manipuler par la gueuse.
    Vive le RF!

  3. Sans doctrine politique claire, les patriotes se feront toujours berner par ceux qui tirent les ficelles…

  4. Bon communiqué, très clair. Il faut reconnaître que l’idée fut géniale, on a parlé de cet apéro jusqu’aux Etats Unis ! ! 😀 😀

    Juste une précision, est-il vrai que le RF a été éconduit de ce rassemblement ? Cela décribiliserait le BI qui se montrerait sectariste, comme le sont les gauches. Le BI, dans ce cas évoluerait très mal, faisant la course avec Marine et ses acolytes de NPI dans la bien-pensance… (Et sans parler que prendre les défauts de ses adversaires n’est vraiment pas une bonne chose…)

    Quoiqu’il en soit, je pense quand même aller faire un tour au rassemblement place de l’étoile (sinon, on se fait accuser de toujours trouver des prétextes pour ne rien faire…), d’autant que, comme le souligne très bien l’article, le problème vient de la structure du BI et pas de ses adhérents dont on peut penser qu’eux sont sincères…

  5. Par ailleurs, pour rester positif et pour que finalement cette affaire soit bénéfique aussi pour nous, je crois qu’il faut garder tout ce qui a été dit par les élus de l’UMPS concernant une soi-disant provocation, car manger du saucisson et boire du vin devant une mosquée serait, selon eux, provoquant.

    Il faudra ressortir tous ces discours au prochain kiss in sur le parvis d’une cathédrale comme les pédérastes savent faire. On pourra alors les interpeller en leur demandant si faire cela n’est pas une provocation. Je vois mal comment ils pourraient expliquer que non…

  6. Je ne pense pas le RF ait été éconduit parce qu’il ne semble pas y avoir eu de demande mais il a servi de caution morale. Voici l extrait du torche c.. métro : Sylvie François « j’ai refusé le soutien de toutes [les organisations] à caractère raciste ou radical, comme le Renouveau français ».

    Ils cassent du sucre (publiquement) sur le dos des petits camarades..

  7. On peut quand même dire que le B.I a réussi à sortir des catacombes auxquels l’extrême droite est généralement confiné. A quel prix ? Je ne sais pas. Mais il va falloir que les nationalistes aussi fassent parler d’eux avec des alliances intelligentes et en réalisant des coups médiatiques. Sinon, comment nous ferons-nous connaitre par les Français ?

  8. Bonne analyse que celle du RF.
    Il faut que le mythe « identitaire » s’effondre et que les patriotes cessent de s’embarquer dans des galères sans gouvernail…

    Juvénal, tu as raison. Dans quelle structure nationaliste milites-tu de ton côté, pour faire appliquer ces idées ?

  9. Aucune ne correspond parfaitement à mes idées mais je me sens proche du RF. Il faudrait que je me renseigne davantage sur le « programme » du RF avant de les rejoindre.

  10. Enorme le coup de l’image avec le caniche « façon gay pride » en illustration ! Mdr

    En plus on dirait qu’il a une étoile de David peinte sur la cuisse !!

  11. Il ne manquerait plus que l’Algérie remporte le match de ce soir: je vous laisse imaginer le climat…
    Gilbert CESBRON avait prophétisé: « Voici le temps des imposteurs ».
    Qui ne voit l’accélération de la chose?
    Impostures:
    – les banqiers, financiers interlopes, experts de tous poils
    – Sarkozy
    – ministres amateurs de cigares et de prébendes
    – Hulot et autres Artus exploitant sans vergogne leur fonds de commerce,
    – équipe de France (?)…
    – immigration « chance pour la France »
    – Sarkozy
    ……………………………………………………………………..
    On ne se « bat » pas contre le recul du concept même de retraite: nous battons en retraite depuis si longtemps!
    On s’enlise dans la morosité.
    Ca va mal finir (Lisez ce petit bouquin)
    Lisez les chroniques du règle de Nicolas 1er.
    Culpabilisation des français: racistes, colonialistes, exploiteurs du tiers-monde.
    Vous fumez? Salaud! tu enfumes les non-fumeurs!
    Vous buvez! Sale alcoolique, tu mets à mal le budget de la sécu!
    Sarkozy.
    Rama.
    Rachida.
    Les potes.
    Les copains, les coquins….
    etc…etc…
    Le peuple souverain, quelle sinistre blague!
    Ancien soldat, j’ai été abondamment trahi par? Le peuple!
    Je te salue, divin peuple.
    Pour avoir triomphalement élu ton sauveur Sarkozy à l’issue d’une superbe partie de bonneteau électoral.
    Fols que vous êtes d’avoir choisi d’aussi médiocres bergers!
    C’est uniquement votre faute, brebis…
    Ah! les élites!
    Seul espoir: se dire que ce peuple, ce peuple français, supporte en geignant toutes les avanies, avale les couleuvres de tout calibre.
    Jusqu’au jour où il se rue à Versailles (ou au Petit Trianon si on veut), se voit offrir de la brioche et finit par couper son roi en deux au grand dam des technocrates de Bruxelles.
    On peut rêver.
    Hélas!
    Nous n’en sommes qu’aux apéros sauciflard et pinard et aux apéros géants où une certaine jeunesse se plonge à la vitesse grand V dans le coma.
    C’est ça la décadence.
    Et qu’on ne me dise pas que je suis un triste abstinent: le fusilier marin n’est-il pas « un mammifère aquatique qui se
    nourrit exclusivement d’alcool et de tabac »?
    A la bonne vôtre!
    La pente s’accentue

  12. Je reviens de ce rassemblement.

    Que dire ? Globalement un demi millier de personnes, souvent jeunes mais il y avait néanmoins des gens de tout âge. J’ai d’ailleurs croisé Camille Galic et la dessinatrice Chard (que je n’ai pas saluées – quel goujat suis-je -, mais il faut dire qu’elles palabraient entre elles, et que je suis un inconnu à leurs yeux ! 😀 ).

    L’organisation laissait un peu à désirer. Nous avons assisté à des discours inaudibles pour quelqu’un qui n’était pas devant car les sonos étaient trop faibles. Par ailleurs, je n’ai pas vu la moindre ombre de Sylvie François, l’organisatrice officielle. Par contre, Fabrice Robert et les laïcards de riposte laïque étaient bien présents et il ne fait donc aucun doute que ce sont eux qui sont derrière ce rassemblement. On a même assisté à un interminable discours de Pierre Cassen, bien que je ne sache pas s’il a prononcé les mêmes propos que ceux qu’il avait tenus devant le B’nai B’rith le 27 Avril dernier, car je n’entendais rien.

    http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18244-142-7-b-nai-b-rith-accueille-pierre-cassen-responsable-riposte-laique.html

    Quoiqu’il en soit, à la fin des fumigènes furent allumés, la marseillaise a été chantée, des slogans bienvenus comme « Bleu, blanc, rouge, la France aux Français ont été scandés à plein poumon par des militants dévoués ainsi que l’excellent Français, réveille-toi, la France est à toi.

    Mais pour cela, il est évident qu’il faudrait démasquer ceux qui systématiquement endorment les Français, font des lois liberticides pour que ceux-ci ne puissent s’exprimer. Et donc, il faudrait d’autres organisations pour défendre la France que celles soumises à un certain lobby pour que ce slogan devienne réalité.

  13. Je reprends l’avant dernier paragraphe qui a eu un problème avec les italiques.

    Quoiqu’il en soit, à la fin des fumigènes furent allumés, la marseillaise a été chantée, des slogans bienvenus comme « Bleu, blanc, rouge, la France aux Français » ont été scandés à plein poumon par des militants dévoués ainsi que l’excellent « Français, réveille-toi, la France est à toi. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.