Quatrième nuit d’incidents à Toulouse après l’interpellation d’une femme en niqab : une quinzaine de voitures brûlées

La soirée de mercredi a été marquée par de nouveaux incidents dans certains quartiers de Toulouse, pour la 4ème nuit consécutive, qui se chiffrent, selon une source policière à une quinzaine de voitures brûlées et à 2 interpellations. En revanche, les affrontements ont été moins nombreux avec les forces de l’ordre.

Ces nouveaux événements interviennent alors qu’un premier auteur a été jugé l’après-midi même en comparution immédiate : le jeune homme de 18 ans a écopé de 6 mois de prison dont 3 mois ferme pour avoir lancé une pierre lundi soir sur un véhicule de police. Il n’y a pas eu de mandat de dépôt à l’audience et le jeune homme n’a donc pas été placé en détention. 10 autres seront jugés vendredi.

Dans la journée, mairie de Toulouse et préfecture avaient renoncé à établir un couvre-feu pour les mineurs, estimant que la situation était désormais « sous contrôle ».

La veille, la nuit avait été un peu plus calme mais une vingtaine de véhicules avaient tout de même été incendiés, principalement sur le parking d’un concessionnaire auto, situé à proximité du quartier du Mirail. Cinq personnes avaient été interpellées et placées en garde à vue. Lundi ce sont 18 personnes qui avaient été arrêtées et plus de 25 véhicules incendiés lors d’une soirée extrêmement mouvementée.

Source : FranceTV


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “Quatrième nuit d’incidents à Toulouse après l’interpellation d’une femme en niqab : une quinzaine de voitures brûlées”

  1. Interpellés et remis en liberté .. après 25 bagnoles brulées !! Mais la situation est « sous controle  » !! A côté de ce « fait divers » on peut lire qu’un retraité est placé en garde à vue pour insulte au président de la république ! Président qui n’est en fait qu’un usurpateur de fonction puisque la constitution à été violée depuis que Valls a mis la justice sous controle du ministre donc toutes les élections et nominations qui ont été faites à postériorie de cette décision sont nulles et non avenues ..

  2. On ignore toujours la vraie raison de cette poussée de violence à Toulouse : le suicide d’un détenu de la maison d’arrêt de Seysses, l’arrestation dimanche d’une femme portant un niqab ou les coups portés par la police aux différents trafics de drogue dans le quartier du Mirail. Ou peut-être un peu tout cela.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/quatrieme-nuit-incidents-toulouse-quinzaine-voitures-brulees-deux-interpellations-1461149.html

    Mais contr.info vous faites de l’intox ou vous êtes contre l’information???
    Arrêtez de commenter les image !!! on sait lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.