Les « litanies de l’humilité »

Ces litanies sont bien peu connues et peuvent étonner.
Si les responsables et agitateurs d’idées « de droite » ou « dissidents » les récitaient chaque jour avec conviction, les choses seraient sûrement différentes, non ?
Elles ont été écrites par le cardinal Merry Del Val (1865-1930), d’heureuse mémoire.

Ce prince de l’Église, docteur en philosophie et en théologie, fut très proche de saint Pie X, dont il fut secrétaire d’État jusqu’à la mort du saint pape.


V. Ô Jésus, doux et humble de cœur,
R. Rendez mon cœur semblable au vôtre.

Du désir d’être estimé, délivrez-moi Seigneur,
Du désir d’être affectionné, …
Du désir d’être recherché, …
Du désir d’être honoré, …
Du désir d’être loué, …
Du désir d’être préféré, …
Du désir d’être consulté, …
Du désir d’être approuvé, …
Du désir d’être compris, …
Du désir d’être visité, …
De la crainte d’être humilié, …
De la crainte d’être méprisé, …
De la crainte d’être rebuté, …
De la crainte d’être calomnié, …
De la crainte d’être oublié, …
De la crainte d’être raillé, …
De la crainte d’être soupçonné, …
De la crainte d’être injurié, …
De la crainte d’être abandonné, …
De la crainte d’être refusé, …
Que d’autres soient plus aimés que moi, accordez-moi, Seigneur, de le désirer,
Que d’autres soient plus estimés que moi, …
Que d’autres grandissent dans l’opinion et que je diminue, …
Que d’autres soient loués et que je sois oublié, …
Que d’autres soient employés et que je sois mis de côté, …
Que d’autres soient préférés en tout, …
Que d’autres soient plus saints que moi, pourvu que je le soit autant que je puis l’être, accordez-moi, Seigneur, de le désirer.

9 commentaires concernant l'article “Les « litanies de l’humilité »”

  1. Permettez-moi de compléter avec une partie manquante et l’oraison finale de ces litanies de Cardinal Merry del Val car elle n’est hélas pas mentionnée dans le livre bleu des exercices de Saint Ignace :

    D’être inconnu et pauvre,
    Seigneur, je veux me réjouir,
    D’être dépourvu des perfections naturelles du corps et de l’esprit,
    Seigneur, je veux me réjouir,
    Qu’on ne pense pas à moi,
    Seigneur, je veux me réjouir,
    Qu’on m’occupe aux emplois les plus bas,
    Seigneur, je veux me réjouir,
    Qu’on ne daigne même pas se servir de moi,
    Seigneur, je veux me réjouir,
    Qu’on ne me demande jamais mon avis,
    Seigneur, je veux me réjouir,
    Qu’on me laisse à la dernière place,
    Seigneur, je veux me réjouir,
    Qu’on ne me fasse jamais de compliment,
    Seigneur, je veux me réjouir,
    Qu’on me blâme à temps et à contretemps,
    Seigneur, je veux me réjouir,

    V. Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice,
    R. Car le Royaume des Cieux est à eux.

    Prions
    Mon Dieu, je ne suis que cendre et poussière. Réprimez les mouvements d’orgueil qui s’élèvent dans mon âme. Apprenez-moi à me mépriser moi-même, vous qui résistez aux superbes et qui donnez votre grâce aux humbles. Par Jésus, doux et humble de Cœur. Ainsi soit-il.

    (Récité chaque jour par le Cardinal Merry del Val après la célébration de la Sainte Messe.)

  2. Sur le plan de l’épanouissement personnel ces litanies sont un désastre absolu et je défi quiconque les mettrai authentiquement en pratique avec sincérité de garder sa bonne santé mentale.

  3. Nous avons notre libre arbitre , Dieu ne nous induits pas en tentation, nous choisissons et vivons ce qui découle de ces orientations, ce qui nous permets de progresser…

  4. Pourquoi donc, Herbreteau ?
    L’orgueil n’est-il pas « le commencement de tout péché » et la source de beaucoup de nos malheurs?

  5. Pour redire quelques mots. Dans leur intégralité ces litanies agressent le fonctionnement normal de la personnalité en brisant et déformant tous les repères qui sont indispensable à toute personne socialement normale. C’est un authentique suicide spirituel, une négation de l’Ame. C’est parfaitement contraire à la bonne santé normale. A la naissance il nous a été fait des dons, avec ses litanies sataniques ils est impossible qu’il s’épanouissent. Ces litanies ont été pensées dans une époque animée de cet esprit qui s’est terminé dans l’apocalypse de 1914-1918 où 700 braves gars tirés au sort ont été fusillés pour insuffisance de courage. Ils s’ajoutent aux autres 2000000 morts qui eux ont eu du courage … inutilement.

  6. Oui, ces litanies sont scandaleuses pour une construction psychologique dans l’esprit du monde. Le fait de laisser les gratifications du monde aux autres ouvre aux grâces divines qui ne sont pas le fruit de nos propres forces. Le fait de s’abaisser au néant laisse Dieu entrer en nous, heureux les pauvres de cœur… Notre orgueil c’est de laisser Jésus agir en nous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.