C’était un 20 octobre…


1827 : bataille navale de Navarin : les flottes combinées de la France, de la Russie et de l’Angleterre détruisent l’escadre turco-égyptienne d’Ibrahim Pacha. Une victoire décisive pour la libération de la Grèce du joug ottoman.

1890 : mort, à Trieste, de l’explorateur sir Richard Burton. Sous divers déguisements arabes, il visite La Mecque, Médine. Il fut le premier européen à pénétrer au Harar en Ethiopie (1854-1856), puis explora le Tanganyika (1858), le Cameroun, le Gabon… Nombre de ses textes sont aujourd’hui impubliables en raison de leur antijudaïsme. Il est l’auteur d’Arabian Nights.

1932 :  Denoël et Steele publient Voyage au bout de la nuit, de Louis-Ferdinand Céline.
Salué par des personnalités aussi diverses que Léon Daudet, Trotsky, Bernanos, Georges Bataille ou Claude Lévi-Strauss, il sera privé du Goncourt à la suite d’une manœuvre de Gallimard.
D’autres critiques apprécient moins : «  Pour le suivre en ce voyage au bout de la nuit, mettons des bottes d’égoutiers et bouchons-nous le nez » écrit Henri de Régnier dans le Figaro.

1961 : avec Jacques Soustelle et le général Paul Gardy, Georges Bidault ranime le Conseil national de la résistance, qui se veut l’organe central de défense de l’Algérie française.

1989 : le Conseil d’Etat rend un arrêt (« l’arrêt Nicolo ») aux conséquences considérables :  il reconnait pleinement la supériorité du droit international sur le droit national.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :