Persécution judiciaire : un an de prison et 100 000 € d’amende requis contre Jérôme Bourbon !

Editorial de Jérôme Bourbon, dans Rivarol du 30 octobre :

« Le 23 octobre dernier, le directeur de RIVAROL comparaissait devant la XVIIe chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris, la seule chambre en France spécialisée dans le droit de la presse, pour divers écrits et pour une vidéo sur Youtube, datant tous de l’année dernière. Sur signalement de l’Organisation juive européenne (OJE) et du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), le ministère public, dont on connaît les liens de concubinage avec le Lobby, poursuivait votre serviteur pour injures raciales, diffamation publiques raciales, contestation et apologie de crimes contre l’humanité. Bref j’avais droit à la complète : œuf, jambon, fromage !
Continuer la lecture de « Persécution judiciaire : un an de prison et 100 000 € d’amende requis contre Jérôme Bourbon ! »

Dans les rues de Paris : « il y a pas un petit Français ici que je l’éclate » ? (video)

Cet étranger (qui a peut-être des papiers français, ce qui ne veut de toute façon plus rien dire aujourd’hui) est de mauvaise humeur et explique, avec un vocabulaire très limité tout en se filmant en direct sur un réseau social, qu’il cherche un jeune « gwer » (mot maghrébin injurieux pour désigner un Blanc) à tabasser.

Un classique, rendu plus visible par les nouvelles techniques de communication.

SOS Racisme et la Licra ont saisi le procureur, et la police enquête déjà.

Non, nous plaisantons…

Bon, il semble qu’il ait du mal à trouver un Blanc : il est vrai que ce gibier se raréfie dans certaines villes et certains quartiers de « France ».

L’outrage à Franco, ses causes et ses conséquences

L’outrage à Franco, ses causes et ses conséquences

Paru dans le n°3397 de Rivarol (30 octobre 2019) :

« A la mort du général Franco, le 20 novembre 1975, des funérailles grandioses lui furent organisées mais l’ampleur du cérémonial n’était pas l’essentiel, sinon la participation émue de centaines de milliers d’Espagnols qui lui rendaient ainsi hommage.
Le dimanche 23 novembre 1975 le cortège funèbre du général Franco partait de la Plaza de Oriente face au palais royal pour parcourir les 60 km qui séparent Madrid de la basilique de la Valle de los Caídos où l’attendait une foule d’environ 60 000 personnes dont beaucoup de phalangistes.
Près de quarante-quatre ans après cet hommage, un jour d’infamie lui succède, ce 23 octobre 2019, où vient d’avoir lieu l’exhumation de Franco de cette même basilique et sa réinhumation dans un lieu imposé par l’État contre la volonté de la famille.
Continuer la lecture de « L’outrage à Franco, ses causes et ses conséquences »

Clichy-sous-Bois : un commando armé d’une machette et de couteaux fait irruption dans le lycée Nobel

Dans les établissements scolaires de la « France d’après » et du « vivre-ensemble », on n’apprend plus grand chose mais on ne s’ennuie pas.

« « C’est du jamais-vu », a affirmé un enseignant. Tout est allé très vite ce mercredi matin au lycée Alfred-Nobel de Clichy-sous-Bois. Un lycéen de 16 ans a reçu plusieurs coups de couteau à la cuisse vers 10h30 et a été conduit à l’hôpital sans que ses jours ne soient en danger. Des faits qui se sont déroulés dans le parc situé aux abords de l’établissement relate Le Parisien.

Continuer la lecture de « Clichy-sous-Bois : un commando armé d’une machette et de couteaux fait irruption dans le lycée Nobel »

Un élu maghrébin communiste justifie les attentats islamistes

Ce Madjid Messaouene est élu municipal PC »F » dans la ville remplacée de Saint-Denis.

L’« antiracisme » et la « lutte contre les discriminations » sont son gagne-pain son grand combat.

Il n’est pas content des polémiques et des discussions autour du voile islamique en France. Bon.
Mais pour démontrer que les critiques envers l’immigration musulmane sont injustifiées car l’islam est une religion de paix et d’amour, il affirme sur twitter que ces critiques entraînent des attentats.
Curieux non?

Notons que plus de 4000 personnes ont « aimé » (approuvé) ce message…

Décès de Lucette Destouches, veuve de Louis-Ferdinand Céline

Résultat de recherche d'images pour "lucette destouches"

« Depuis plus de 58 ans, on l’appelait « Madame Céline », preuve du respect, presque de la déférence, que l’on accordait à cette ancienne professeure de danse au destin hors du commun. En 1935, elle n’a que 21 ans quand elle croise l’écrivain déjà auréolé du succès du Voyage au bout de la nuit et qui s’apprête à publier Mort à crédit [voir ses livres et les livres sur lui ici]. Coup de foudre  ! Seule la mort les séparera, celle de Louis-Ferdinand en 1961. Elle est tellement pressée de le rejoindre que sur sa tombe, elle fait graver « Lucette Destouches, 1912-19… » Mais Dieu ne voulait pas d’elle  ! Lucette Almanzor (son nom de scène, ou Almansor, son nom de jeune fille) s’est éteinte finalement ce vendredi matin chez elle à Meudon, à l’âge de 107 ans.

Continuer la lecture de « Décès de Lucette Destouches, veuve de Louis-Ferdinand Céline »

Une affiche particulièrement choquante à Londres

Votre réaction au premier regard sur cette affiche visible dans les rues de Londres sera peut-être l’étonnement devant le manque de « diversité »… En effet, chose désormais exceptionnelle dans les publicités au sein des Etats cosmopolites, il n’y a que des personnages blancs.
D’autant plus bizarre qu’à Londres les Blancs sont désormais officiellement minoritaires (et sont ceux qui font le moins d’enfant).

On comprend mieux en lisant le texte :

« Imaginez une ville moins bondée…
Faites votre part : faites-vous stériliser !
Ouais ! »

Un message misanthrope, contre-nature et inhumain, doublé d’un racisme anti-blanc particulièrement pervers…

Besançon : Rosette, 88 ans, torturée et tuée, ses bourreaux ont réalisé des selfies avec son cadavre tout en écoutant du rap

« Jeudi, s’ouvre à Besançon, le procès en appel d’un habitant de Vieux-Charmont, 16 ans, condamné en février pour l’assassinat d’une octogénaire à 20 ans de réclusion criminelle. Son complice, majeur, sera jugé en décembre. La vieille dame, découverte dans son lit le 5 janvier 2018, avait subi un calvaire. […]
Continuer la lecture de « Besançon : Rosette, 88 ans, torturée et tuée, ses bourreaux ont réalisé des selfies avec son cadavre tout en écoutant du rap »

4 novembre 1956 : intervention soviétique à Budapest

Ce jour, les chars soviétiques entrent à Budapest, après que le nouveau gouvernement – amené par une révolte populaire spontanée débutée le 23 octobre contre la tyrannie communiste – eut fait savoir qu’il voulait quitter le Pacte de Varsovie.
L’aviation et l’artillerie rouges bombardent des poches de résistance ou supposées telles.

Avec le soutien tacite des démocraties occidentales, l’URSS va écraser l’insurrection dans le sang et entamer une sévère répression.

Ci-dessous 15 minutes de séquences vidéos tournées par des amateurs le 23 octobre 1956. Elles montrent que cette journée a commencé par une manifestation pacifique d’étudiants, avant que les communistes ne tirent sur la foule.

Ce jour-là les nouvelles s’étaient répandues rapidement et des émeutes avaient éclaté dans toute la capitale.
La révolte s’était étendue rapidement en Hongrie et avait entrainé la chute du gouvernement.
Des milliers de personnes s’étaient organisées en milices pour affronter l’Autorité de protection de l’État (ÁVH) et les troupes soviétiques.

Source : hungarianambiance.com

Toussaint : Macron souhaite une bonne fête… à l’Algérie, qui commémore le massacre de Français

Le président de la République n’a pas eu un seul mot pour souhaiter une bonne fête de la Toussaint aux chrétiens de son pays…
En revanche, il a trouvé le moyen de saluer l’Algérie à l’occasion de la « fête nationale » algérienne du 1er novembre… qui n’est autre que l’anniversaire de la « Toussaint rouge » ou « Toussaint sanglante » du 1er novembre 1954, lorsque les égorgeurs du FLN algérien fomentèrent en Algérie (Aurès et Kabylie surtout) pas moins de 70 attentats contre des casernes ou des civils, tuant 10 personnes, premières victimes françaises de la guerre d’Algérie !

L’image contient peut-être : texte

Visite de Macron à Rouen : une minable mise en scène dévoilée

Un mois après l’incendie de l’usine chimique Lubrizol, le président de la République s’est rendu à Rouen, mercredi 30 octobre.
Une visite présentée comme « surprise », qui n’était pas à l’agenda présidentiel et qui a été annoncée en fin d’après-midi. Au programme : une rencontre avec le maire de la ville et une déambulation dans les rues à la rencontre des habitants.
Or l’un des passants qui salue amicalement Macron devant les caméras et donne ainsi l’image d’un accueil chaleureux, n’est autre que Maxime Boissière, référent départemental de LREM de Seine-Maritime.
Les bonnes vieilles méthodes des politiciens escrocs et totalitaires ne sont visiblement pas périmées.

En haut, la rencontre fortuite de Macron en visite… En bas, le même homme, militant antifrançais dans le parti de Macron

Toulouse : l’homme qui a poignardé à mort un trentenaire avait été condamné à 23 ans de prison en 2007

Quand les Français se réjouissent qu’un criminel, généralement étranger, soit condamné à une peine de prison ferme importante, eh bien ils se leurrent souvent…

« L’homme, 38 ans, qui a « reconnu son implication », était lundi après-midi en cours de déferrement pour « meurtre en état de récidive » avec mandat de dépôt requis. Avec six condamnations à son casier, il avait bénéficié d’une liberté conditionnelle et retrouvé emploi et domicile après avoir été condamné en 2007 à 23 ans de prison pour « meurtre sur personne vulnérable ». » (Le Figaro)

Escroc présenté comme un « juif tunisien » : le CSA recadre Télématin

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA, qui s’occupe principalement de censure au service de l’idéologie dominante) ne veut pas que les Français sachent qui les a volés.
Ici dans le cadre de l’énorme escroquerie consistant à usurper l’identité du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian pour soutirer des prêts.

« Dans un avis rendu public le 22 octobre dernier, le CSA a fermement recadré France Télévisions, pour une chronique de Télématin dans laquelle un journaliste avait désigné l’auteur d’une escroquerie comme « un juif tunisien”.

Continuer la lecture de « Escroc présenté comme un « juif tunisien » : le CSA recadre Télématin »

C’était un 1er novembre…

1347 : la peste est à Marseille. Les responsables du port de Marseille acceptent un bateau génois dont ils savent pourtant qu’il est porteur de la peste… L’épidémie va se développer dans toute l’Europe et tuer en quelques mois jusqu’à 40% de la population de certaines régions européennes. Elle ressurgit par épisodes ici ou là.
En quatre ans, 25 à 40 millions d’Européens vont néanmoins mourir de la «Grande Peste» ou «Peste noire».

Continuer la lecture de « C’était un 1er novembre… »