9 commentaires concernant l'article “Piero San Giorgio : « Survivre à l’effondrement économique »”

  1. San Giorgio est un bourgeois genevois, il s’est installé un joli abris
    dans les belles montagnes suisses, et y a mis des vivres etc. pour
    plusieurs dizaines de milliers de francs., afin de mettre les siens à
    l’abris.

    Se sauver je veux bien, mais pour ceux qui habitent en ville et qui n’ont
    pas les moyens de ce monsieur?

    Ceci dit je le critique pas, tant mieux pour lui, et j’ai pas lu son livre.
    Peut-être y a t-il même des solutions pour nous.

  2. Justement dans son livre il explique que quelqu’un de riche qui investi dans ce qu’il appelle Base Autonome Durable n’a pas forcément toutes les chances de survie. Il y a plein de facteur qui rentre en compte.

    J’ai pas lu le livre entier, juste quelques paragraphe, il me fout l’angoisse. Ce qu’il présage est tout à f

  3. oups…mon doigt à beugé ….

    fait crédible, il se base sur des réalités. c’est plutôt mon mari qui s’y intéresse. Malheur! effondrement économique ça veut dire plus de machine à laver, plus de fer à lisser, plus de bon bain chaud, plus de super jouet pour les gosses, de jolie robe à moitié prix pendant les soldes…on se rend compte en lisant ce livre à quel point nous sommes dépendant du système.

    J’ espère qu’il se plante sur toute la ligne, mais dans le doute il faut l’acheter, puis il est pas excessif.

  4. Gross malheur ! plus de robes en soldes ,
    plus de congés payés, l’essence hors de prix pour les week-end à Deauville ,
    plus de crédit à 20% d’usure par le gentil banquier du coin sur l’achat d’ une méga-télé pour propagande à sens unique ,
    c’est la fin du monde atmosphèrique , la stratosphère du réchauffement anti-climatique ,
    les cailloux galactiques nous tombent sur la tete ,par Toutatis !

  5. Ce monsieur sympathique mais quelque peu profiteur du « malaise » s’autofinance via ce livre croyant être à l’abri. Mais toutes les prophéties des plus grands saints catholiques indiquent que la Suisse sera d’emblée détruite par une bombe à neutrons (on en verra même une lumière jaune depuis Lyon selon eux: bombe Tsar ?) par la Russie pour paralyser l’élite financière et créer la panique. Rappelez-vous du miracle fort peu connu du 13 mai 1940 lorsqu’Hitler donna l’ordre d’envahir la Suisse et qu’il y eut le miracle de la main dans le ciel de St Nicolas de Flüe (fêté encore de nos jours) la veille au soir, ensuite le lendemain les moteurs des divisions allemandes ne démarrèrent pas malgré le démontage des carbus pendant des heures, par contre quand l’ordre fût annulé suite à ce contre-temps miraculeux, les moteurs démarrèrent normalement pour le retour) le général Henri Guisan étant le chef de l’armée suisse ayant demandé de réciter le chapelet à cette occasion ( http://www.youtube.com/watch?v=sHBwXVlE2UA ).
    La Suisse n’existera malheureusement plus !

  6. Rivarol avait en sont temps fait un article critique sur ce livre.

    L’auteur de l’article disait  » ce livre n’apporte rien de neuf ni de nouveau tend parfois dans le ridicule » « reprend des recettes éculées »
    « a certainement pompé les idées dans d’autre livres…. »

    Ayant bourlingué, j’ose affirmer : compte tenue de la surcharge pondérale de l’auteur, il n’a pas dû vivre parmi les pauvres des nombreux pays qu’il cite : voyage en « class affair, séjour Hiltonnien »

  7. « Mais toutes les prophéties des plus grands saints catholiques indiquent que la Suisse sera d’emblée détruite par une bombe à neutrons (on en verra même une lumière jaune depuis Lyon selon eux: bombe Tsar ?) par la Russie pour paralyser l’élite financière et créer la panique. »

    MUHAHAHAHA ! Trop drôle, j’aimerais bien avoir les références des textes de ces « saints » catholiques ! Mon pays est le mieux protégé du monde contre la menace nucléaire donc même si cela devait arriver…
    Il faut plus d’une tête nucléaire pour détruire la Suisse, et s’il en tombe une sur nous, soyez certain qu’il en tombera des dizaines sur la France car la IIIème guerre mondiale aura commencée. Donc tous aux abris !

    « compte tenue de la surcharge pondérale de l’auteur »
    Si ce monsieur est gros, alors vous devez être bien maigre.

    « San Giorgio est un bourgeois genevois, il s’est installé un joli abris
    dans les belles montagnes suisses, et y a mis des vivres etc. »

    Vous pouvez prendre un pelle et creuser vous-même votre abri, les boîtes de conserves, les graines, les produits comme le riz et l’orge en paquets de 20 kg tout cela ne coûte pas cher. Simplement faudra arrêter d’acheter de la m. qui sert à rien et que vous consommez d’habitude. Vous verrez que vous aurez déjà fait des économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.