Viols d’enfants à Calais : les volontaires tirent la sonnette d’alarme

Sept garçons, âgés de 14 à 16 ans, auraient été traités par des volontaires médicaux après avoir été victimes d’agressions sexuelles au cours des six derniers mois dans la Jungle à Calais, rapporte le quotidien britannique The Daily Mail.

Après un nouveau cas, qui serait survenu ces derniers jours, des militants tentent d’alerter l’opinion sur la problématique de ces milliers de jeunes migrants orphelins qui sont en proie à tous les types d’abus.

La situation semble particulièrement inquiétante à Calais, où sont entassées plus de 3 800 personnes qui ont l’espoir de gagner la Grande-Bretagne.

Un porte-parole de l’organisation Save The Children, qui tente de s’attaquer à cette problématique, a déclaré : « Nous savons que les enfants non-accompagnés, qui sont plus de 400 dans le camp et des milliers répartis sur tout le continent, sont les plus vulnérables des vulnérables. »

« Ils font face à l’exploitation sous différentes formes, y compris l’exploitation sexuelle, souvent dans les mains de gangs criminels. Save The Children l’a constaté en Italie, en Grèce et, malheureusement, à Calais aussi », ajoute le travailleur humanitaire.

Fin janvier, la police européenne Europol évoquait le chiffre d’au moins 10 000 enfants livrés à eux-mêmes sur le continent et dont on a complètement perdu la trace.

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :