Vers un traçage des transactions d’or

Valérie Boyer, député UMP, vient d’introduire une proposition de loi destinée à réglementer de façon plus stricte le commerce de l’or et des métaux précieux ainsi que la publicité qui en est faite. L’objectif présenté de la loi est de diminuer à terme les vols à l’arraché de bijoux, le recel ou encore les diverses arnaques qui entourent les transactions.
Un aspect particulier de ce projet est la proposition de l’instauration d’un «registre national des transactions », qui recensera toutes les ventes.
 Pour toute vente, il faudra fournir un justificatif de domicile ainsi qu’un certificat de propriété et d’authenticité. Tous les achats d’un montant supérieur à 100 euros ne pourront plus être payés en liquide mais s’effectueront par un moyen de paiement sécurisé.
Mais les mesures en vigueur aujourd’hui, qu’elles soient administratives, réglementaires ou relevant de la justice civile ou pénale, ne permettent-elles pas déjà de répondre à la protection du consommateur ?
Et ne faut-il voir dans cette mesure les prémices du fichage de toutes les transactions sur l’or ?
Après tout, pour qu’il y ait une vente il faut qu’il y ait un achat, et il n’y a donc aucune raison, dans ce cadre, que cette mesure ne soit pas étendue aux achats d’or dans le futur.
A travers l’obligation de détenir un compte bancaire et celle de payer tout achat par chèque, virement ou carte de crédit pour des montants de plus en plus faibles, l’administration tente manifestement de suivre tout le cheminement de la monnaie. (source)

8 commentaires concernant l'article “Vers un traçage des transactions d’or”

  1. Hé oui, il fallait s’y prendre avant !
    Pour les armes, les munitions et l’argent (le métal, les pièces), il est encore temps, alors prenez vos précautions.

  2. @ S 10

    t’as raison, je crois avoir lu qu’en septembre ils vont boucler les achats d’or et d’argent, c’est a dire finit l’anonymat jusqu’à 3.000 E obligation de présentation de pièce d’identité, les CPF et autres eux pourront avec des fausses pièces d’identité, c’est encore nous les baisé…

  3. L’objectif de Big Brother est de pouvoir facilement confisquer l’or (repertorié) des particuliers pour renflouer leurs copains banksters lors d’un prochain effondrement boursier!

  4. NG

    Vous avez mis dans le mille, déjà en Amérique depuis quelques jours , l’or n’est plus en vente, et, sous des prétextes les plus ironiques, nous allons suivre en France. Antony Sutton avait bien décortiqué l’affaire de la FED et ses pièges immenses, le but final est simple : le stock d’or bancaire mondial représente environ 4OO.OOO tonnes d’or. A terme lorsque tout l’or du monde (ou presque ) aura convergé dans cet immonde machin, alors l’étalon-dollar sera supprimé et les Banksters rétabliront l’étalon-or qu’ils auront totalement en leur possession, d’où la ruine de tous les épargnants qui ne posséderont plus que des chiffres sans valeurs ( assignats en somme).
    On comprend l’affolement de ceux qui, le pouvant, tentent d’acheter de l’or à n’importe quel prix plutôt que de tout perdre, et on devine la cause des réactions de ceux qui veulent au contraire imposer un traçage de l’or avec des prétextes farfelus, car ils sont à la solde des banksters, qui feront la loi qui leur plaira.

  5. Vers l’interdiction de l’or aux États-Unis d’Amérique

    Dans la plus parfaite indifférence des media français (mais pas des économistes), le 15 Juillet à 17 heures, les États-Unis, alors que le prix de l’or ne cessait de monter en flèche, ont pris la décision sans précédent depuis les années 1930 : les résidents américains n’ont plus désormais le droit de prendre des positions ou de marcher en gré à gré sur l’or et sur l’argent. Cette décision est l’une des conséquences cachées de la loi Dodd-Franck (2 300 pages) à sa section 742 (a) sur la « protection des investisseurs ». Pour faire simple, investir sur les marchés dits OTC (Over The Counter, équivalent anglophone de « gré à gré ») sera désormais réservé aux entités commerciales et aux individus les plus fortunés (détenant plus d’un million de $ sans tenir compte de la valeur de la résidence principale ou déclarant plus de 200 000$ de revenus par an pour un célibataire et plus de 300 000$ pour un couple). En bref, les représentants de l’hyper-classe mondialisée. L’interdiction, qui concerne également le marché des changes (Foreign Exchange ou Forex) ne s’applique pas si il y a véritablement livraison après la transaction dans les 28 jours. Ce qui veut dire qu’il faudra désormais acheter de l’or physique et plus des produits financiers relatifs aux métaux précieux. Chaque acheteur d’or sera précisément identifié, ce qui permettra, le jour où le gouvernement fédéral interdira la détention d’or pour éviter la banqueroute du dollar, de savoir précisément chez qui se trouve des pièces ou des lingots d’or…

    Source : http://faitsetdocuments.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.