Une mairie sommée par la justice de décrocher son portrait de Pétain

La justice a enjoint mardi à une petite commune du Calvados qui tenait à un portrait de Pétain dans sa salle de conseil municipal de renoncer à ce « symbole » du régime de Vichy et de la collaboration avec l’Allemagne nazie, comme le lui avait demandé le préfet.

Le refus de Gonneville-sur-mer de « faire procéder au retrait du portrait de Philippe Pétain (…) porte atteinte au principe de neutralité du service public » indique le tribunal administratif (TA) de Caen, présidé par Christian Heu, dans sa décision.

Ce principe « s’oppose à ce que soient apposés sur les édifices publics des signes exprimant des opinions politiques, religieuses ou philosophiques », rappelle la juridiction qui « annule » la décision dont le maire, Bernard Hoyé, sans étiquette, avait fait part au préfet dans un courrier du 21 janvier.

L’argument de la mairie, selon lequel le portrait présent depuis des décennies « trouvait sa place dans une galerie de portraits historiques des chefs de l’État depuis 1871 », ne peut être retenu « en raison de la portée symbolique particulière que revêt le portrait de Philippe Pétain », précise le TA dans un communiqué.

Le maire de cette commune de 600 habitants, avocat, avait retiré le portrait le temps de la procédure. Le tribunal lui a « enjoint » néanmoins de le « décrocher » dans les 24 heures.

Le tribunal a suivi l’avis du rapporteur public qui, lors de l’audience du 12 octobre, avait souligné que Pétain « incarne à lui seul le régime de Vichy » antisémite, raciste et dictatorial et sa « collaboration » avec l’Allemagne nazie.

« La reconnaissance par l’État de sa responsabilité du fait des persécutions antisémites commises » sous le régime de Vichy « ne saurait permettre le maintien dans une mairie, lieu symbolique de la République, du portrait du chef de cette autorité de fait », avait argumenté l’État.

« La Haute Cour de justice a par son arrêté du 15 août 1945 condamné Philippe Pétain à mort pour intelligence avec l’ennemi et haute trahison et l’a frappé d’indignité nationale, d’où la perte de qualité de chef de l’État », avait aussi souligné le préfet, alerté par la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme.

La mairie de Gonneville avait fait valoir dans des écrits au tribunal en mars que « le site internet « portail du gouvernement » en ce qu’il présente la rubrique « histoire des chefs de gouvernement » comporte le portrait de Philippe Pétain ».

L’État avait répondu le 22 mars que cette rubrique ne figurait plus dans la « version actuelle » du site internet et que la « dimension strictement historique de la présentation » y était claire selon lui.

Au-delà, les juges estiment que la décision de Gonneville doit être annulée car le maire a écrit que « les conseillers municipaux » l’avaient prise au cours d’une réunion informelle du conseil municipal.

Le secrétariat de son avocat a indiqué qu’il n’y aurait « pas de déclaration » sur ce dossier.

Le maire de Gonneville-sur-mer avait affirmé que sa mairie n’était pas la seule à exposer un portrait de Pétain. Il avait reçu le soutien de la député UMP Nicole Ameline.

« A notre connaissance jamais aucune commune de France n’avait osé bravé ainsi l’ordre républicain et la morale la plus élémentaire », a déclaré à l’AFP Daniel Badache, avocat à Caen de la Licra, saluant la décision du TA. Le portrait ne « pouvait qu’offusquer », en particulier les victimes de Vichy, a-t-il dit.

Le président de l’association des maires ruraux de France, Vanik Berbérian, a confirmé. « Je n’ai jamais vu ça nulle part. Et j’en ai parcouru des mairies », a indiqué cet élu de l’Indre à l’AFP.

Source

Merci à Latic

7 commentaires concernant l'article “Une mairie sommée par la justice de décrocher son portrait de Pétain”

  1. Et de tous les autres….ça fait belle lurette que la France n’a pas connu un chef d’Etat digne de ce nom.
    Le dernier était peut-être Louis XVI.

  2. Tu parles d’un chef d’Etat, Louis XVI… un grand homme, un guide, un roi, mais parler de chef au sujet de Louis XVI c’est un peu exagérer. Louis XIV en revanche, là tu peux le citer, ça c’est un chef.

    Et plus récemment, j’aurai bien dit Maréchal Pétain, car il a su prendre des décisions et des responsabilités que bien peu de chefs d’Etat n’osent prendre de nos jours.

    C’est une honte de demander à retirer ce tableau alors que dans le languedoc-roussillon gisent de grandes statues de bronze à l’effigie de meurtriers soviétiques qui ne se sont pas cachés de l’être.

  3. tout a fait honteux ! j’ai étais scotché quand j’ai entendu parlé de cette affaire…. ils vont vraiment très loin dans leur ignorance et leur manque de respect …. si ils ne connaissent même pas le respect au mort, que savent t’il du respect dont ils nous parlent tant ? et ne parlons pas du petit salopard qui est aller dénoncer cette « outrage », y’a vraiment des gens qui ont que sa a fouttre, venir nous cherchez des poux ?

  4. Mittérand a reçu la Françisque de Pétain.
    Mais ça, ça n’a jamais choqué personne de retourner sa veste, au contraire le nouvel ordre mondial applaudit ce comportement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.