Triple infanticide à Haguenau : un divorce en serait à l’origine

Les corps des trois petites filles de 5, 11 et 13 ans et celui de leur père, 49 ans, ont été découverts samedi dans leur maison incendiée. Leur mère, en état de choc, a été brièvement hospitalisée à la suite de la macabre découverte.

D’après les éléments recueillis par les enquêteurs, le couple vivait un divorce difficile.
La femme de Cyril Mesbah a quitté la maison d’Haguenau, en août dernier, bien décidée à se séparer de son époux. Ce dernier aurait exercé des violences pour la contraindre à renoncer à le quitter. Jugé en comparution immédiate pour ces faits, ce serrurier de formation est condamné à quinze mois de prison, dont trois mois fermes.

Alors que notre société libérale revendique fièrement le « droit au divorce » comme une avancée sociale impossible à remettre en cause, il serait bon de recenser tous les morts dus à cette « liberté » républicaine.
En effet, la quasi totalité des « drames familiaux » comme les appelle pudiquement la grosse presse sont dus à cet acte contre nature qu’est le divorce.
Sans le torrent de haine que seul un divorce peut délivrer, le serrurier d’Haguenau n’aurait jamais « pété les plombs » et massacré sa famille d’une manière traduisant des moeurs d’importation !

Source

2 commentaires concernant l'article “Triple infanticide à Haguenau : un divorce en serait à l’origine”

  1. Vu le nom de Cyril Mesbah et de sa femme ceux sont certainement des juifs Marocains, mais qu’importe l’origine ou la religion comme il est dit dans l’article le divorce est une véritable guerre de destruction de la société traditionnelle pour assoir le nouvel ordre mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.