Si certaines populations ne saturaient pas les Secours pour des problèmes anodins, l’appel de Naomi Musenga aurait peut-être été pris au sérieux


Il est 11h ce vendredi 29 décembre 2017, quand Naomi Musenga, jeune femme de 22 ans, tente d’expliquer par téléphone ses fortes douleurs abdominales au Samu. L’opératrice lui conseille alors de joindre SOS médecins, qui fait ensuite appel… au Samu.

Lorsque les secouristes arrivent chez elle, la jeune femme de 22 ans est toujours consciente, mais son état se dégrade fortement et rapidement. Elle fait un arrêt cardiaque au Nouvel hôpital civil (NHC) de Strasbourg, avant d’être transférée au service de réanimation où elle décède à 17h30.

La vie de la victime aurait-elle pu être sauvée si le Samu avait immédiatement donné suite à l’appel de Naomi ?

C’est la question que se pose la famille de la jeune femme qui a demandé l’enregistrement de l’appel d’urgence de Naomi. Un enregistrementdans lequel on entend que l’urgentiste ne prend malheureusement pas au sérieux Naomi.

L’autopsie de Naomi, réalisée cinq jours après son décès, révèle qu’elle est morte de défaillances multiviscérales, sans que l’on en connaisse l’origine. La direction des hôpitaux universitaires de Strasbourg a reçu la famille le 3 mai et a ouvert une enquête administrative qui doit être finalisée à la fin du mois. La famille a également écrit au procureur de la République de Strasbourg pour réclamer l’ouverture d’une enquête judiciaire.

Ce que ne diront pas les médias, en dépit du tollé suscité, c’est que le SAMU et les pompiers sont accablés – par certaines populations – d’appels pour des maux qui ne nécessitent nulle intervention urgente et sont parfois tout à fait anodins.

Les témoignages du personnel hospitalier en ce sens sont nombreux (la fatma qui dérange les pompiers à 3h du matin car elle a une diarrhée, etc).

En effet, pour des personnes éhontément culottées, sans aucun esprit de civisme et de décence, recourir à ces services permet de ne rien débourser et d’éviter l’attente aux urgences.
Qu’au standard on devienne méfiant ou incrédule n’a donc rien d’étonnant.

Encore une fois la colonisation migratoire dégrade la qualité de vie des Français à tous points de vue.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

13 commentaires concernant l'article “Si certaines populations ne saturaient pas les Secours pour des problèmes anodins, l’appel de Naomi Musenga aurait peut-être été pris au sérieux”

  1. Cet article est une honte !
    Naomi n’est pas l’unique victime du laxisme, de la déshumanisation et du m’enfoutisme de certains employés du Samu !!
    Tout aussi déconsidérant et lamentable st les positions des Hus qui rétorquent avec des arguments dénués de sens en particulier de bon sens !!
    Et lorsqu’une procédure est engagée, les dossiers médicaux st incomplets, certains falsifiés .. quant aux expertises judiciaires … elles st de véritables mascarades dirigées par des médecins experts qui ne manquent pas de couvrir leurs confrères et couvrir en dérision les souffrances terribles des victimes et de leur familles !!!
    Alors permettez … Justifier l’attitude du Samu arguant l’histoire de petit pierre et du loup, c’est du n’importe quoi !!!

  2. Le problème est aussi qu’en ville il faut une voiture de police pour une ambulance. II faut rendre libre une équipe voire deux pour défendre l’ambulance qui sera fera agressée en sauvant une personne, c’est une réalité depuis 20 ans.

  3. c’est désormais une habitude et une constatation ,en hexagonie raipublicaine l’indignation générale amplement relayée par les chaines médiatiques ne se manifeste uniquement qu’en faveur de certaines personnes , et désormais jamais plus les « autres ».Combien de cas similaires passés sous silence parce que les victimes ne sont pas …….Et croyez moi il faut du courage pour se rendre aux « urgences » et affronter les sarcasmes d’un personnel soignant la plupart du temps vraiment peu aimable.

  4. Le cas de Naomi, certes très attristant, est utilisé par les médias pour bien montrer comment les souchiennes du SAMU sont cruelles.
    En contre-partie, une alsacienne blanche de souche pourra mourir dans les mêmes conditions sans que ça fasse du tout scandale dans les médias car en fait elle ne compte pas, voilà la triste réalité.
    Pire, je ne peux imaginer les médias relayant une situation avec une blanche décédée de la faute d’une noire ou d’une maghrébine.
    C’est comme pour les viols des blanches par les noirs et maghrébins qui ne sont jamais qualifiés de racistes car ça échappe au logiciel gauchiste.

  5. ces eux qui peuvent savoir si un mal est anodin ou pas, le fait est que si je ne me sens pas bien et que laide indiqué cest le SAMU mais il refuse dintervenir sous pretexte quils sont accablés par de fausses urgences cest tres grave, a la limite idiot! Pour la standardiste cest juste une ptite erreur a cause des fausses urgences rapportées frequemment mais que dire a propos de la victime?? Elle ne retournera plus jamais a quelque part;surtt en urgences et mm sils etaient proie a des blagues telephoniques on ne va pas negliger lappel dun malade et en urgences sur cette base la, aucun appel nest a négliger en urgences.

  6. Il faudrait que les blancs arrete de se prendre la tete: la France daujourdhui ne serait pas ce quelle est sans les noirs, les arabes, les roms…qui la compose, et les traiter comme des etres a part,les négliger, leur poser des actes discriminatoires cest comme refuser la propre nature de la France; ne serait quen equipe de France de football sil gagne une competition je ne sais comment je pourrais emputer cette victoire aux hommes francais puisquil yen a pas. SE faire suspecter au hasard, se fzire arreter abusivement, entrer dans un bistro et lon te dit cest fermer alors quil ya des blancs qui y dinent et qui attendent leur repas! cest quelque chose que les blancs ne connaissent pas. Mais ce qui ne minquiete pas, cest que le mal que lon fait sur cette terre nous revient tot ou tard; je suis contre le radicalisme mais la France mérite ce qui lui arrive. Changez de mentalité avant quil ne soit trop tard, je ne suis pas musulman mais l faut etre con pour ne pas voir ce que vos prises de position engendront.

  7. @fatiguédublancquisecroitsupérieur.Si la science et la médecine en particulier ont pu conduire à une évolution de l’humanité et accomplir de tels progrès , je ne pense pas que ce soit avec la contribution de…..mais plutôt avec celle de gens que vous méprisez mais dont vous voulez profiter.

  8. Ils veulent un remplacement de la population, on voit déjà les problèmes qui en découlent alors que nous sommes qu’au début. Quand ce remplacement sera effectif, ils se rendront compte que ce qu’ils ont détruit sera impossible de le reconstruire . Ils creveront de ce qu’ils auront voulu. La suite sera devant le juge suprême : Jésus Christ,et je ne souhaite pas être a leur place.

  9. Mon époux a été victime d’une ischémie cérébrale importante le 12 octobre 2017. J’appelle le Samu 50 à 10h 30 du matin puisque les médecins ne se déplacent plus. Je décris calmement les signes cliniques caractéristiques d’un AVC et le régulateur me répond que je suis une incapable puisque je ne sais pas dire où mon époux a mal et me demande de lui passer mon époux. Etant donné que mon époux ne peut plus parler qu’avec difficulté, ne sait plus où il est, a perdu l’équilibre et ne voit plus à droite, il ne peut s’exprimer au téléphone et le samu me dit que mon époux est aussi incapable que moi et qu’il ne va pas se déplacer pour nous !!! Donc refus de m’adresser un médecin, seulement les pompiers. Le samu refuse également que j’explique comment nous trouver me rétorquant qu’il connait son métier. En effet deux rues ayant le même nom, il faut donner des explications. Résultat les pompiers ne trouvent pas et sont obligés de m’appeler 1/2 h après pour avoir les explications. Ils prennent la tension à mon époux qui est de plus en plus mal, téléphonent au régulateur pour lui donner la liste des médicaments que prend mon époux puisqu’il est greffé d’un rein et doit prendre un traitement obligatoirement tous les jours. Le régulateur dit de conduire mon époux à l’hôpital de Coutances aux urgences d’où l’on ressortira seulement à 16h30 après un scanner passé à la clinique qui indique une hyperdensité de l’artère cérébrale postérieure gauche. Mon époux est dans un état indescriptible et on se moque presque de lui en le traitant de douillet. Le médecin nous dit que tout va bien et que cela va passer. On nous renvoie chez nous, sans soin, sans ambulance alors qu’il ne peut plus marcher seul, il faut que je traîne comme je peux à notre voiture. Nous faisons les 20 minutes de route et j’ai très peur car mon époux est presque inconscient, arrivés à la maison, je porte comme je peux sur un canapé et appelle le CHU de Caen où mon époux est connu (deux greffes de rein) et je commence à peine à décrire les mêmes signes cliniques que le médecin me répond de commander d’urgence un ambulance car c’est bien une ischémie cérébrale. Ainsi mon époux a été pris en charge après 20 h au CHU de Caen alors que j’ai tiré la sonnette d’alarme à 10h30 du matin !!!! Si j’avais écouté les urgences mon époux serait mort. Après un court séjour à Caen, il a été rapatrié sur ST Lô jusqu’au 30 octobre 2017 et Il est encore en traitement en centre de rééducation jusqu’à la mi-juin. Il a perdu la vison à droite, la mémoire immédiate et épisodique, le repérage dans le temps et l’espace. il ne peut plus conduire à vie et reste donc très handicapé et a du renoncer à toutes ses activités associatives. J’ai porté plainte contre l’hôpital et le samu. Impossible d’avoir la bande du samu, le directeur m’a fait savoir qu’il ne la donnerait que sur ordre du procureur. J’ai pu avoir le compte rendu des urgences via notre médecin traitant. Ce qui est inadmissible c’est que j’avais remis le compte-rendu du scanner à l’hôpital de St Lô et qu’il ne m’a pas été rendu; j’ai du le demander et grande surprise il a été complètement modifié : plus question d’hyperdensité de l’artère cérébrale postérieure gauche !!! mais tout va très bien !!! C’est inadmissible de falsifier ainsi un document pour se disculper. Je ne sais pas comment les parents de cette jeune femme ont obtenu la bande car la gendarmerie m’a confirmé que ce n’est pas possible sans ordre du procureur et avec l’assistance du Conseil de l’ordre.. Pour info le médecin des urgences qui a traité le cas de mon époux n’est même pas inscrit au Conseil de l’Ordre, donc le président m’a dit ne rien pouvoir faire pour nous aider puisque pour lui ce médecin n’existe pas !!! Voilà la situation exacte. Je me débats comme je peux, c’est le pot de terre contre le pot de fer. La ministre m’a renvoyé sur l’ARS qui me dit de faire un référé en choses utiles auprès du tribunal administratif… j’attends toujours que le procureur donne suite mais nous ne sommes pas très médiatisables !!! de pauvres retraités bien de chez nous ce qui n’enlève rien au drame de cette jeune femme.

  10. Lors de l’appel , demandez les coordonnées:
    1) de la carte vitale ;
    2) de la carte d’identité ( pour les poursuites judiciaires ) ;
    3) de la carte bleue ( pour le paiement en ligne de la consignation ,
    restituée en cas d’urgence avérée ) .
    Faites payer  » au cul du camion  » , les vaches seront bien gardées .

  11. Il est avéré que les services d’urgence sont assaillies de demandes et d’exigences variées. D’abord parce que c’est gratuit, ce qui n’empêche pas certains de chercher à imposer leurs diktats : pas de médecin homme, ou femme, au choix, tentatives d’influencer les choix thérapeutiques, etc. C’est la chienlit, et l’on se croirait dans un pays en voie de développement (!…), ils sont presque majoritaires aux urgences… En outre, @Fatiguédublancquisecroitsupérieur, soignez votre orthographe, syntaxe, grammaire et surtout ponctuation, vous en devenez quasi- illisible… Et aussi @ Deir Ez-Zhor Donbass, vous avez totalement raison, qu’aurait dit, ou n’aurait pas dit la presse, si…

  12. Lorsque cette jeune femme agonisait, ou était tous ces frères et sœurs ? Ou étaient les parents, les oncles et toute la smala que nous voyons réclamer « justice » à la télé ??
    De plus je ne comprends pas bien ce que signifie « justice » pour ces personnes ? C’est de la vengeance ou une compensation financière ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.