Pillages, violences : « l’enfer sur Terre » à Saint-Martin

« Ce qu’on a vécu dans la nuit de mardi à mercredi était très traumatisant, mais, hier, ce qui m’a le plus choquée et le plus désolée, c’est vraiment les pillages, les bagarres pour une télé, pour un ventilateur », a déclaré Nathalie, habitante de Saint-Martin, sur France Bleu Limousin, qui poursuit :  « Demain, après-demain, ils vont avoir faim, ils vont avoir soif. Ce que je vois dans la rue, des jeunes avec des machettes, qui nous regardent méchamment… Oui, je crains pour ma sécurité. »


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

8 commentaires concernant l'article “Pillages, violences : « l’enfer sur Terre » à Saint-Martin”

  1. D’habitude j’apprécie les nouvelles sur Contre Info mais là je trouve que le media aurait pu préciser les raisons à l’origine des pillages, que je ne cautionne pas bien entendu, mais qui explique cette folie humaine.

    Irma : 6 morts à Saint-Martin, l’île détruite à 95 %

    Saint-Martin et Saint-Barthélémy ont été ravagées par l’ouragan Irma, au moins 6 personnes sont mortes

    http://www.lepoint.fr/monde/en-direct-ouragan-irma-les-antilles-francaises-en-alerte-maximale-06-09-2017-2154898_24.php

  2. Qui sont les « machettes »… ? Blancs, noirs… ? Tu vois, je me dis que quelque part, j’ai ma réponse… !

  3. @Pierrot
    Je comprend mieux. Nous n’avons plus de TV depuis 12 ans afin de nous épargner des maux de tete provoqués par les mensonges continuels des média. Des info peuvent nous échapper comme cet ouragan dévastateur.

  4. Je ne comprend pas la raison pour laquelle les personnes répugnent a identifier clairement les pillards et autres crapules en mal de méfaits !! il est évident que ce ne sont pas les Blancs qui commettent des exactions mais des Noirs issus des quartiers où règne le trafic d’armes et de drogue là où la vie ne vaut pas plus qu’un coup de machette !! l’ immigrations massive et illégale vient grossir les bidonvilles avec ses coutumes et ses lois lesquelles se substituent à celles de la république .. quand les politique auront-ils le courage d’éradiquer ces zones de non-droit ?

  5. @JAQUES GRANGER
    Vous dites:
    « quand les politique auront-ils le courage d’éradiquer ces zones de non-droit ? »

    Parceque les politiques appliquent un programme, qu’ils puisent dans des manuels rédigés par les loges au service de l’Elite ( je vous épargne qui ils sont, car celui qui cherche, trouve qui sont ces groupes d’influence) . Ils (les politiques au pouvoir) proposent des choix politiques, qu’ils puisent parmi dans un manuel ou sont listé 500 propositions des loges, ils vont en retenir 80 et les proposer. Puis quand le gouvernement changera de bord à la suite de nouvelles élections, ce seront 80 nouvelles autres propositions proposées, puisées dans le même manuel. résultat: quand 5 ou 6 gouvernements se seront succédé sur une période de 40 ans ou 50 ans. les 500 propositions auront toute été adopté et aucuns des gouvernements successifs ne se sentira responsables ou coupables de l’état du pays au bout de toutes ces années !

    Donc pour répondre à votre question

     » il est évident que ce ne sont pas les Blancs qui commettent des exactions mais des Noirs issus des quartiers où règne le trafic d’armes et de drogue là où la vie ne vaut pas plus qu’un coup de machette !! l’ »

    Réponse:
    Le racisme anti blanc et tout ses pendants lié à la culture blanche, (famille,nation,nationalisme,tradition, éducation traditionnelle,criminalité,drogue ne font plus parti de la liste des 500 propositions !

    par contre:
    Le racisme juif, noir, musulman, arabes,féminisme,homosexuel, transgenre, etc font parti des 500 propositions et sont fortement encouragé!

    Ai je besoin de continuer la liste ?
    Observez l’actualité, et vous pouvez compléter sans peine la liste des interdits politiques !

  6. Moi ce qui me gène beaucoup, c’est que c’est la paradis de « gros richards », qui vivent dans l’opulence à côté de la misère sans même la regarder. Et cerise sur le gâteau, grâce à la déclaration de catastrophe naturelle, c’est nous qui allons payer.
    Ce n’est pas à nous qui devons payer notre chauffage, de payer pour ces « haroun el Poussah ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.