Malgré les idéologues au pouvoir, la fessée a encore la côte

« 88 % des professionnels de santé se déclarent opposés à l’adoption d’une loi interdisant la fessée, selon un sondage du Journal international de médecine auquel ont répondu 460 personnes, entre le 31 mai et le 8 juin dernier. « Bien qu’avertis des noirceurs de l’âme humaine, les professionnels de santé ne demeurent pas convaincus de l’effet d’entraînement que peut provoquer la « banalisation » de la fessée », peut-on lire sur ce site réservé au corps médical. Par ailleurs, les « blouses blanches » restent attachées à certains principes d’éducation dans lesquels la « correction » physique ne doit pas être systématiquement écartée.

Pour mémoire, en 2008, le Conseil de l’Europe a suggéré aux États membres d’adopter, sans plus attendre, une loi interdisant tous les châtiments corporels infligés aux enfants, y compris la fameuse fessée. La secrétaire d’État à la famille, Nadine Morano, a signé cet appel de l’Europe (…) »

Source : Le Point

1 commentaire concernant l'article “Malgré les idéologues au pouvoir, la fessée a encore la côte”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.