La Suède remet à jour les cours d’éducation sexuelle

[Les images ont été censurées par nos soins]

« Sex på kartan » (Sexe à la carte) est l’intitulé évocateur du nouveau film d’éducation sexuelle qui sera dorénavant utilisé dans tous les lycées en Suède.

Un dessin animé se déroulant dans une salle de classe dans laquelle un personnage adulte apparait comme par magie pour faire découvrir aux enfants certaines pratiques sexuelles représentées sur une carte géographique.

Une autre séquence du film montre une des élèves en plein ébat avec son camarade de classe d’origine africaine.

Présenté comme une mise à jour des cours d’éducation sexuelle, la première en 25 ans, le film entend répondre à « une baisse de l’éducation sexuelle des jeunes ces dernières années » et une recrudescence des maladies vénériennes et des grossesses chez les adolescents, selon Annamaria Dahlöf, chef de projet à la télévision publique suédoise.

Le film s’affranchit allègrement de toute pudeur, puisque le dessin animé représente visuellement les parties génitales des deux genres et parle à différentes reprises de « bites » et « chattes ».

8 commentaires concernant l'article “La Suède remet à jour les cours d’éducation sexuelle”

  1. Remarquez… A voir l’extrait vidéo tellement horriblement dessiné que cela constitue en fait un très bon tue l’Amour !
    Malheureusement il est à craindre que ces charmantes têtes blondes et crépues aient déjà visionné moult passions extra ordinaires sur Internet !

  2. Le sexe sans amour est comme profaner un excellent single malt en y ajoutant des glaçons.

    Pour pervertir la jeunesse et en faire des bêtes consommatrices et égoistes, « ils » ne reculent devant rien, manifestement.

    Pour les aspects « techniques », on se débrouille très bien sans film ou manuel.

  3. je me passerais de tout commentaire. Le sujet est extrêmement épineux.

    Cependant, ayant été bénévole dans une assoce contre la maltraitance sexuelle envers les enfants trouve souvent son origine dans une sexualité refoulée. Et aussi combien de cas de sida auraient-ils pu être aussi évités si on avait parlé à temps de préservatifs… Je crois néanmoins qu’expliquer la foi chrétienne, la procréation, et de respect de la « sexualité » (contrairement à ce qui est dit ci-dessus) aux enfants et adolescents (à leurs propres niveaux) cela permettrait aussi d’y trouver plus de respect pour chacun des sujets. Ce n’est pas en leur la cachant que cela risque d’aller mieux.

    Maintenant, tout cela reste un choix avant tout individuel et sociétal.

    Désolé à ceux dont mon texte dérange ou risque de déranger.

  4. @Jacques :

    Tu te trompes de débat, le plus abject dans affaire c’est que l’on nous présente un envahisseur en train de souiller une de nos sœurs comme quelque chose non seulement de normal mais encore de souhaitable …

    Question à 100 shekels, quelle secte a fait du métissage une arme de guerre contre les blancs ?

  5. Coup double !

    Sexualisme débridé et métissage généralisé !

    Moralité (si on peut dire) : allongez-vous, jeunes suédoises blanches, et laissez-vous monter dessus par un noir.

    Abject et écoeurant. D’autant plus quand on sait que 100% des viols commis dans les grandes villes suédoises sont commis par étrangers musulmans (source Rivarol).

  6. Répugnante publicité. Les autorités suèdoises feraient mieux d’éduquer les jeunes adolescentes à se défendre face à un viol, plutôt que cette horrible propagande. En effet, depuis l’arrivée des allogènes dans ce pays, le nombre de viols est en explosion totale.

    ——————————————-

    @ Jacques

    Et aussi combien de cas de sida auraient-ils pu être aussi évités si on avait parlé à temps de préservatifs…

    Vous ne devez pas être très au courant de qui a nié le problème du SIDA à ses débuts. Et ce ne sont surtout pas les natios, mais plutôt le lobby des invertis qui disait que le SIDA n’existait pas, que c’était une invention des sales catholiques qui avaient créé cela dans le but de stopper la libération des moeurs. D’ailleurs ce lobby parlait sans rire de régression des mentalités (sic). Aussi, ce lobby ne se contentait pas de nier le problème, il recommandait à ses adeptes de ne pas tenir compte des recommandations des autorités sanitaires, il leur disait de multiplier les partenaires et surtout de ne pas revenir au rigorisme que les catholiques préconisaient. D’ailleurs ce lobby savait s’outrer et, sans jeu de mots, jouer les vierges effarouchées, quand Jean-Marie Le Pen avait parlé de sidaïques pour désigner les personnes atteintes du SIDA et préconisait de créer des sidatoriums, autrement dit des hôpitaux spéciaux pour soigner les malades.

    http://www.youtube.com/watch?v=dhaz0vARQ2A

    Donc, si vous avez des récriminations à faire, ce n’est pas aux nationalistes qu’il faut les adresser, mais au lobby des invertis. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.