L’archevêque de Belgique, André-Joseph Léonard, a de nouveau provoqué l’ire du lobby homosexuel

Mercredi, Mgr Léonard faisait face aux membres d’une commission d’enquête parlementaire qui essaient d’éclabousser l’Eglise de Belgique sur le thème de la pédophilie…
Les parlementaires n’ont pas été déçus du voyage.
Alors qu’il était sous le feu de nombreuses questions concernant l’indemnisation des victimes, l’archevêque a mis en garde les députés contre les risques d’indemnisations forcées que pourraient connaître toutes les institutions. Que se passerait-il si, par exemple, «des études médicales disaient que les enfants conçus par procréation médicalement assistée sont plus vulnérables aux maladies génétiques», a demandé Mgr Léonard, avant d’ajouter, bien conscient de l’effet que provoquerait cette phrase: «Il y a aussi des gens qui font des études sur les séquelles psychologiques des enfants qui ont grandi en ayant deux papas ou deux mamans. Que va-t-il se passer s’ils demandent aussi des dédommagements?».
Ces propos ont fait hurler les députés homosexualistes, qui ont dénoncé des « comparaisons choquantes » et une « absence totale de prise de responsabilité ».
Les exemples de résistance épiscopale à la Pensée Unique sont tellement rares que nous sommes ici obligés de saluer le courage de cet évêque.

6 commentaires concernant l'article “L’archevêque de Belgique, André-Joseph Léonard, a de nouveau provoqué l’ire du lobby homosexuel”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.