Grâce à Christiane Taubira, un violeur multirécidiviste en liberté à Nancy

Un criminel de 38 ans, qui bénéficiait d’un « aménagement de peine » sous forme de bracelet électronique, s’est enfui et n’a pas été rattrapé. Le violeur a brisé le bracelet avant de quitter son domicile hier matin. Il a été condamné pour de multiples viols en 1991 puis en 2001, date à laquelle il avait écopé de 20 ans de prison. Il était donc libre après avoir passé moins de deux tiers de ce temps en prison, alors qu’il était déjà connu comme récidiviste incurable à l’époque.

Le procureur Thomas Pison, comme pour excuser l’acte criminel de la justice qui a relâché le violeur a déclaré : « Il était suivi par un conseiller d’insertion et de probation et était astreint à un bracelet électronique, pour un contrôle plus serré [sic], qu’il devait garder pendant deux ans. »

Source JN

Commentaires

commentaires

Les commentaires sont fermés.



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!