Courbevoie : un enfant a été refusé en crèche alors qu’il possédait un certificat de contre-indication à la vaccination

Si les 60 enfants de la crèche sont vaccinés et donc officiellement protégés, quel est le problème ?

Il y a quelques jours,une crèche l’a appelée pour lui dire qu’elle avait une place pour accueillir Guilain, son blondinet de 2 ans et demi, les lundis. « J’espère que cette fois cela ira au bout », souffle Elodie, sa maman de 34 ans. La jeune femme vient de saisir le Défenseur des droits, et a écrit à la mairie de Courbevoie (Hauts-de-Seine) pour demander des explications après le refus d’une crèche de la ville d’accueillir son fils, non vacciné mais détenteur d’un certificat de contre-indication à la vaccination.

Elodie l’assure : elle n’est pas contre les vaccins. Mais voilà, son grand-père a développé une myofasciite à macrophages, une maladie que certains scientifiques associent à la présence d’aluminium dans les vaccins mais qui reste très controversée, y compris du côté des autorités de santé qui ne la reconnaissent pas. « Je l’ai vu perdre toutes ses forces, se rappelle Elodie. Quand j’ai eu Guilain, j’ai fait le point avec mon médecin sur les maladies dans la famille. Il y avait des terrains défavorables à la vaccination, dont cette maladie auto-immune. »

Elle repart alors avec un certificat temporaire de contre-indication valable six mois, le temps d’examens plus poussés. A Paris, la crèche l’accepte, mais pas à Courbevoie où la famille a récemment déménagé. Insuffisant pour l’établissement qui devait admettre Guilain et permettre ainsi à Elodie de mener son activité de création de bijoux. « La directrice nous a dit non, puis la directrice de la petite enfance de la ville. Pour moi, il y a entorse à la loi », défend la jeune femme.

La mairie justifie son refus

Contactée, la mairie de Courbevoie justifie son refus : « Il s’agit d’un certificat temporaire, sans pathologie grave avérée. La collectivité a donc décidé de ne pas accueillir cet enfant non vacciné pour répondre à l’intérêt général. Les 60 autres enfants de cette crèche doivent être protégés. »

 

Source

9 commentaires concernant l'article “Courbevoie : un enfant a été refusé en crèche alors qu’il possédait un certificat de contre-indication à la vaccination”

  1. Ne m’en veuillez pas trop si je vous impose des propos d’un autre âge . Une mère de famille devrait s’occuper de ses enfants plutôt que de gagner un argent qui sera souvent dépensé en futilités .
    Imitez le Japon . Tout n’est pas mauvais là-bas .
    Nos féministes à la Simone ( de Beauvoir ), c’est très bien pour décorer un salon de femmes savantes ignorantes de tout ce qui importe .
    Le capital le plus précieux , c’est l’homme . Prenons-en soin .

  2. En toute logique, vu que tous les autres enfants sont vaccinés, ils sont protégés non ? A moins que la mairie mette en doute l’efficacité des vaccins ? Ridicule

  3. Salut, alber tes propos d’un autre âge garde les pour toi. Tu devrais t’informer un peu, avent de dire des imbécilités d’un autre âge. La sciences à évolués et tu devrais faire de même. Cave.

  4. Albert à bien raison.
    Ces propos ne sont pas d’un autre âge. N’en déplaise à ceux n’en comprenant pas le sens et à ceux suivant la vision réductrice maçonnique. Le système avance dans son utopie prédatrice précisément parce que précisément les incongrus ignare le font avancer. Albert refuse ce système.

    Concernant les vaccins, les piles vendues dans le commerce annoncent « sans aluminium par protéger la nature » alors que d’autres incongrus placent ce même produit dans les vaccins pour bébé.
    A Lyon, une jurisprudence vient de naître par le lien de causalité entre un vaccin et le handicape d’une victime de la mafia Pharma dont le gouvernement Macron est incrusté de leurs chiens de garde.

    La justice lyonnaise reconnait un lien entre le vaccin contre l’hépatite B et une maladie musculaire.
    https://www.lyonmag.com/article/80348/la-justice-lyonnaise-reconnait-un-lien-entre-le-vaccin-contre-l-hepatite-b-et-une-maladie-musculaire
    http://www.lyon.tribunal-administratif.fr/Actualites/Communiques/Vaccination-infantile

    http://yournewswire.com/us-gov-study-mercury-autism/

    Mais aussi, un constat parmi tant d’autres factuels du même genre dont le prétendus antitétaniques.

    TURQUIE : Plus de 10.000 familles rejettent les vaccinations pour leurs enfants
    http://www.alterinfo.net/TURQUIE-Plus-de-10-000-familles-rejettent-les-vaccinations-pour-leurs-enfants_a135485.html

    Un vaccin obligatoire contre la grippe la laisse aveugle, avec une sclérose en plaques.
    http://www.alterinfo.net/Un-vaccin-obligatoire-contre-la-grippe-la-laisse-aveugle-avec-une-sclerose-en-plaques_a135354.html

    Les tribunaux confirment que le vaccin ROR cause l’autisme
    http://www.lessymboles.com/les-tribunaux-confirment-que-le-vaccin-ror-cause-lautisme/

    http://echelledejacob.blogspot.fr/2017/12/blog-post_27.html
    http://www.andrefougerousse-recherche.fr/429079374

  5. tions : Un médecin refuse de vacciner ses patients et témoigne

    medecin-blouse.jpgtions : Un médecin refuse de vacciner ses patients et témoigne

    medecin-blouse.jpg

    Bien que l’article que je vous délivre ici soit daté de mai 2011, je décide sans la moindre hésitation de le relayer, car il met non seulement en évidence la prise de conscience de certains médecins vis à vis du danger de la vaccination, mais également du nombre croissant de refus de la pratique de la vaccination parmi la communauté médicale.

    Alors que les pressions exercées par big pharma pour intensifier leurs campagnes de vaccination – voir même les rendre obligatoires au mépris de la santé des patients – n’ont jamais été si fortes, constater que les pratiquants eux mêmes se responsabilisent quitte à faire une croix sur d’importants revenus est un fort message d’espoir, en voici le témoignage..
    Vaccins obligatoires : ces médecins généralistes qui s’y opposent
    Paris Match| Publié le 20/11/2017 à 18h06 |Mis à jour le 20/11/2017 à 19h37
    Vanessa Boy-Landry
    Vaccins obligatoires : ces médecins généralistes qui s’y opposent
    Vaccins obligatoires : ces médecins généralistes qui s’y opposent Sipa Press

    Un collectif de médecins généralistes qui vaccinent leurs patients s’opposent au passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons. Ils nous expliquent en quoi cette mesure qui s’appliquera à partir du 1er juin 2018, est inutile, voire dangereuse pour la santé et les droits des patients.

    Comment ça se passe, en France, quand des médecins généralistes expriment leur opposition au passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons ?

    Bien que l’article que je vous délivre ici soit daté de mai 2011, je décide sans la moindre hésitation de le relayer, car il met non seulement en évidence la prise de conscience de certains médecins vis à vis du danger de la vaccination, mais également du nombre croissant de refus de la pratique de la vaccination parmi la communauté médicale.

    Alors que les pressions exercées par big pharma pour intensifier leurs campagnes de vaccination – voir même les rendre obligatoires au mépris de la santé des patients – n’ont jamais été si fortes, constater que les pratiquants eux mêmes se responsabilisent quitte à faire une croix sur d’importants revenus est un fort message d’espoir, en voici le témoignage..
    Vaccins obligatoires : ces médecins généralistes qui s’y opposent
    Paris Match| Publié le 20/11/2017 à 18h06 |Mis à jour le 20/11/2017 à 19h37
    Vanessa Boy-Landry
    Vaccins obligatoires : ces médecins généralistes qui s’y opposent
    Vaccins obligatoires : ces médecins généralistes qui s’y opposent Sipa Press

    Un collectif de médecins généralistes qui vaccinent leurs patients s’opposent au passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons. Ils nous expliquent en quoi cette mesure qui s’appliquera à partir du 1er juin 2018, est inutile, voire dangereuse pour la santé et les droits des patients.

    Comment ça se passe, en France, quand des médecins généralistes expriment leur opposition au passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons ?

  6. L’accomplissement des vaccins est essentiel pour un enfant mais surtout pour les parents qui souhaitent les intégrer au sein d’un établissement car, ce dernier constitue l’accès principal à ces établissement.

  7. alors le vaccin est un « laisser-passer obligatoire », comme un vulgaire papier ?!!!
    pourquoi imposer, avec le risque de prison et d’amende en cas de refus, de mettre en danger la santé des nouveaux-nés dont le système immunitaire n’est pas encore mûr, en inoculant des vaccins dont la « formule biologique » n’est pas claire, ni transparente, faits avec des produits animaux, des métaux lourds,… et, qui plus est, des vaccins qui ne sont pas obligatoires dans les autres pays ???
    la France est-t-elle si dangereuse, est-ce un bouillon de culture qu’il y ait obligation de s’en prendre à des innocents à peine nés ?
    A l’heure où l’on impose 11 vaccins à des nourrissons sans défense, on interdit l’obligation de mise en quarantaine et de vérification de l’état de santé des clandestins qu’on nous impose d’accueillir sous le nom de « migrants »….
    Il y a recrudescence de maladies disparues et elles ne proviennent pas des bébés tous neufs.
    A qui profite la transaction financière, une clientèle assurée et sans défense, même immunitaire ?
    Qui sera responsable en cas de problème grave ? le bébé coupable de recevoir une soupe infâme (de « mauvaise renommée ») qu’il n’a pas demandée ???
    C’est un génocide organisé, un scandale sanitaire, mais silence on tue les agneaux à petit feu…

  8. « Il s’agit d’un certificat temporaire, sans pathologie grave avérée. »

    Savez-vous ce que la mairie signifie précisément quand elle justifie sa position de cette manière.

    Que couvre le certificat médical précisement?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.