Congo en guerre : cannibalisme, garçons obligés de violer leur mère, mutilations génitales, sorcellerie, démembrements à la machette,…

« Selon un rapport de l’ONU, des atrocités terribles, dont des viols collectifs et du cannibalisme, ont lieu dans la guerre en République démocratique du Congo.

Dans la région du Kasaï, on a vu des garçons forcés de violer leur mère, des petites filles à qui on a dit que la sorcellerie leur permettrait d’attraper des balles, et des femmes forcées de choisir entre le viol en bande ou la mort.

Les rebelles et les troupes gouvernementales ont commis des atrocités pendant le conflit, y compris le démembrement de civils, selon des comptes rendus publiés par une équipe de l’ONU d’experts des droits de l’homme qui ont déclaré que le monde doit savoir.

L’équipe chargée d’enquêter sur un conflit dans la région a déclaré la semaine dernière au Conseil des droits de l’homme de l’ONU qu’elle soupçonnait toutes les parties d’être coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Leur rapport détaillé de 126 pages répertorie les horribles attaques commises durant le conflit, qui a éclaté fin 2016, impliquant les milices Kamuina Nsapu et Bana Mura et les forces armées congolaises, les FARDC.

« Ce qui s’est passé au Kasaï ne peut que forcer à en parler », a déclaré Marie-Ange Mushobekwa, ministre congolaise des droits de l’homme, au Conseil.

« Une victime nous a dit qu’en mai 2017, elle a vu un groupe de la milice Kamuina Nsapu, dont certains portaient des organes génitaux féminins (clitoris et vagins) comme médailles », dit le rapport.

Certains témoins se souviennent d’avoir vu des gens découper, cuisiner et manger de la chair humaine, y compris des pénis coupés à partir d’hommes encore vivants et de cadavres, en particulier les FARDC, et boire du sang humain.

L’enquêteur principal Bacre Waly Ndiaye a déclaré au Conseil que lors d’un incident, au moins 186 hommes et garçons d’un seul village ont été décapités par Kamuina Nsapu, dont beaucoup de membres étaient des enfants forcés de combattre, désarmés ou portant des bâtons, et étaient convaincus que la magie les avait rendus invulnérables.

Beaucoup de ces enfants soldats ont été tués lorsque les soldats des FARDC les ont mitraillés sans discrimination, a-t-il dit.

Les corps étaient souvent enterrés dans des fosses communes…. ou étaient parfois empilés dans des camions par des soldats pour être enterrés ailleurs.

Au départ, on pensait qu’il y avait environ 86 fosses communes, mais après avoir enquêté sur le terrain, l’équipe a soupçonné des centaines, a-t-il dit. »

Source fdesouche


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

12 commentaires concernant l'article “Congo en guerre : cannibalisme, garçons obligés de violer leur mère, mutilations génitales, sorcellerie, démembrements à la machette,…”

  1. Le président de la publique ne voit pas cas, il faut qu’ il laisse le pays il fait absolument rien il n’est pas chef mais un médiocre.

  2. Regardez le sourire des révolutionnaires ………Nous le voyons déjà en France et en Europe, par la haine de Sarkozy, Hollande, et maintenant Macron-Noguès.

  3. la Licra doit rêver d’ importer en France de tels sauvages sanguinaires .

    rien de tel pour le vivre-ensemble-métissé-œcuménique qu’elle veut nous imposer.

    rien de tel pour ramener la France à l’ état de jungle .

  4. Chaque peuple a droit à ses « coutumes », celles-ci sont hallucinantes, à l’image de ce que l’Afrique tribale nous a habitué. Là bas, c’est le moyen âge, pour info, dans le calendrier musulman, majoritairement en vigueur sur ce continent, nous sommes en 1439… A nous de les empêcher d’importer ces « coutumes » chez nous par TOUS le moyens. Le plus simple à l’heure actuelle est donc de les empêcher de venir ici, puis aussi de les freiner quant à leur reproduction galopante en captivité… Il nous faut donc un contrôle draconien de l’aide médicale gratuite, et aussi de la totalité des aides sociales diverses et variées. Nous avons dans ce pays des centaines de milliers de SDF et de travailleurs pauvres, priorité totale et sans conditions à eux. Charité bien ordonnée commence toujours par soi-même. Un principe sain et absolument nécessaire…

  5. Les Africains n’apprécient nullement nos façons de vivre . Aller leur prêcher la Démocratie et le Progrès relève de la folie furieuse . L’Humanité est diverse et le restera .
    Que les Africains vivent comme ils l’entendent chez eux . Cet idéal se heurte à une réalité au moins : ils sont pauvres et destinés à le rester . Certes ! Leur sous-sol recèle des richesses qu’ils ne mettront jamais en valeur . Les Occidentaux et certains pays asiatiques s’y intéressent .
    Nous devinez le résultat … Asservis jadis par les Arabes puis par des Occidentaux trop débonnaires pour s’imposer durablement , ils vont expérimenter des super-racistes qui n’auront jamais les scrupules ridicules que nous avons connus .
    – lisez les propos de Gandhi sur les  » Africains  » .

  6. Pourquoi vouloir changer les Africains ? Pareille entreprise est vouée à l’échec .
    Le respect de la diversité est le début de la sagesse . Préservons notre identité et laissons les Africains en Afrique comme ils sont .
    – nous sommes , paraît-il , racistes . J’ai plutôt tendance à croire que nous sommes  » bonnes poires  » . Les Africains vont pouvoir nous comparer à leurs , nouveaux , colonisateurs venus d’Asie . .. Je doute que ceux-là versent des larmes sur eux .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.