Ces dizaines de Français qui ont sauvé des vies héroïquement en 2018 sans intéresser le pouvoir politico-médiatique

Chaque semaine, des Français – parfois des enfants – sauvent des vies au péril de la leur. Parfois la presse locale en parle… Par exemple, rien que pour 2018 :

« À Fougères, en mars, un homme a sauvéu ne fillette de 3 ans qui tombait d’une fenêtre. Là encore, hormis la presse locale, cette histoire n’a pas suscité l’émotion ni d’Anne Hidalgo ni de Ian Brossat. Pas une légion d’honneur non plus, pour cet homme qui sauva, en janvier, l’homme qui voulait voler la voiture de son frère. Rien non plus sur cet homme qui, grâce à un massage cardiaque et à l’application Staying Alive, a sauvé une vie à Agen.

Cet enfant de 5 ans qui a eu le réflexe d’appeler la gendarmerie pour sauver son père, victime d’un coma diabétique le 13 mai, dans l’Orne, n’aura sans doute pas non plus de service civique attitré à sa majorité, au sein des pompiers de Paris. Tout comme cet adolescent de 13 ans, qui, dimanche 8 avril, a sauvé grâce à des points de compression un adolescent de 15 ans agressé et poignardé par une bande à Dunkerque, dans le Nord.

Dans l’Aveyron, un homme a risqué sa vie pour sauver un bébé de la noyade, en début d’année. Sans que François Molins, procureur de la République de Paris, ne le félicite comme cela a été le cas pour Mamoudou Gassama au micro d’une Ruth Elkrief presque en trans à ce sujet. À Fourtou dans l’Aude, ce garçon qui a lui aussi risqué sa vie pour sauver sa grand-mère des flammes cette année, n’a pas suscité plus qu’un article dans la presse locale.

Certains sur les réseaux sociaux, se sont interrogés à savoir pourquoi le jeune Marin, tabassé en 2016 alors qu’il défendait un couple importuné par un repris de justice qui se scandalisait d’un baiser, n’a jamais au lui non plus les sentiments de la classe politique et médiatique française, alors même qu’il a désormais un handicap lourd et que le procès de son agresseur se tenait en cette année 2018. » (source BI)

Ajoutons pour le mois de janvier le cas de cet enfant de 10 ans qui sauve une femme de 78 ans de la noyade en Normandie,  et celui de ce jeune homme qui se jette dans le Lot en crue pour sauver un bébé de sept mois de la noyade.

3 commentaires concernant l'article “Ces dizaines de Français qui ont sauvé des vies héroïquement en 2018 sans intéresser le pouvoir politico-médiatique”

  1. il s’ agit de culpabiliser les Gaulois qui veulent défendre leurs frontières.

    désigner les Identitaires comme des monstres , rejetons de la Bête Immonde, au ventre toujours fécond.

    interdit de traiter Mamoudou le clandestin au Grand Cœur comme le feraient
    des héros de Tsahal à Gaza.

  2. J’ai vraiment honte d’être gouvernée par des profiteurs et des abrutis qui ne penses qu’à leur gueule…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.