«Mieux vaut avoir la passion des belles femmes qu’être gay»

Mis en cause dans une nouvelle affaire de soirée privée, le chef de gouvernement italien a tenté de se justifier par une de ses boutades habituelles.

Silvio Berlusconi a pris l’habitude de répondre aux scandales par des pirouettes. Et cette fois, ce sont les homos qui servent de repoussoir au chef de gouvernement italien. Mis à mal par une nouvelle affaire de soirée privée avec des jeunes femmes rémunérées, il a tenté ce matin de s’en justifier: «Je travaille depuis toujours à un rythme infernal et s’il m’arrive de temps en temps de regarder les belles femmes… eh bien il vaut mieux avoir la passion des belles femmes qu’être gay», a-t-il déclaré en inaugurant le salon de la moto dans la banlieue de Milan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.