Piss Christ : communiqué de l’Agrif

agrifLe Christ bafoué, les chrétiens insultés, interdit de protester !

Le juge des référés d’Avignon a débouté l’AGRIF de sa demande de retrait de l’espace public des représentations du « Piss Christ » d’Andres Serrano et a condamné notre association à 5.000 € de dommages et intérêts et à 3.000 € de participation aux frais de justice du défendeur. L’AGRIF est en quelque sorte sanctionnée pour s’être adressée à la justice.Naturellement, l’AGRIF fait appel de ce jugement estimant que la présentation publique du « Piss Christ » constitue une injure, une provocation et  une discrimination délibérées à l’égard des chrétiens.

« L’AGRIF veut vous dire que les chrétiens en ont assez d’être outragés et insultés ! (…) Que ceux qui font de la provocation à moindre frais avec l’argent du contribuable, cessent ce jeu ! », a pourtant plaidé l’avocat de l’AGRIF, Me Hervé de Lépinau.Liberté artistique nous dit-on ? L’avocat de l’AGRIF a répondu que « le monde artistique ne joue pas avec ce qu’il est convenu d’appeler la deuxième religion de France, l’islam », rappelant au passage l’affaire du Strasbourgeois ayant uriné sur un exemplaire du Coran contre lequel le Parquet à requis 3 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende.Me Tricoire, avocat de la Collection Lambert, a estimé qu’il n’y a « aucun rapport entre l’œuvre d’Andres Serrano et le fait d’uriner sur un Coran ».Elle a été suivie par les juges.« Artiste à Avignon, délinquant à Strasbourg ? » demandait l’AGRIF dans un communiqué du 12 avril dernier. Il a été répondu aujourd’hui par l’affirmative. Comme nous l’avions pressenti, la défense de la Collection Lambert et le juge des référés se sont servis de l’ouvrage co-écrit par Mgr Albert Rouet, préfacé par Mgr Gilbert Louis (toujours évêque de Châlons-en-Champagne), L’Eglise et l’art d’avant-garde. « Un excellent ouvrage sur l’art contemporain », selon Me Tricoire qui s’est fait un plaisir de brandir les nombreux clichés scatologiques et pornographiques mis en valeur par ces évêques qui ont par ailleurs écrit dans ce livre à propos de Serrano « qu’il n’y a jamais eu pour Serrano une quelconque volonté d’outrage au crucifié », car « il utilise l’infamant liquide pour en exploiter les qualités plastiques étonnantes »… Le jugement d’Avignon est donc aussi la victoire de ces deux évêques.La vive réaction et la claire fermeté de Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon, rappelées  par Me Hervé de Lépinau, n’auront pas pesé lourd face à la caution « morale » de ses deux confrères.
L’AGRIF continue plus que jamais son combat pour la défense de la foi des chrétiens et le respect de la dignité humaine.

6 commentaires concernant l'article “Piss Christ : communiqué de l’Agrif”

  1. Deux poids deux mesures. Il semble qu’il y ait une volonté de monter les gens les uns contre les autres.

    Pendant ce temps, les mondialistes peuvent faire leurs magouilles tranquillement, personne ne leur prête attention.

  2. Une « justice » de lâches et d’hypocrites que personne ne regrettera le jour où elle disparaitra.

    Le « Piss Marianne » est bienvenu aussi.

  3. Un extrait de la prophétie de Soeur Marie Julie Jahénny sur
    La France menacée

    Des lois impies, la laideur des arts

    16 novembre 1920

    – Je veux vous dire encore combien Je souffre, combien mon divin Coeur est affligé. Je vois une multitude d’âmes bien coupables, bien corrompues où il n’y a plus le plus petit germe de croyance. Mes petits amis fidèles, ce sont ces âmes dont Je prononce le nom avec tristesse qui sont au pouvoir, dont les réunions se font dans la Salle de l’enfer, dans cette capitale où J’ai pourtant de bien belles âmes. Mais Je les sauverai, Je ne veux pas qu’elles périssent.

    En ce moment Je veux vous révéler qu’un travail s’ouvre, se fait avec la plus noire ingratitude, avec le raffinement d’une méchanceté inouïe contre la sainte Religion, contre la sainte Église, contre le clergé et contre les âmes pieuses, mes petites âmes aimantes. Tous les démons des enfers assistent à cette délibération pour tout détruire, pour tout effacer, jusqu’à Moi qui est éternel, qui est infini.

    Quand vous verrez sortir ces nouvelles lois impies, vous vous direz avec tristesse :  » Voilà bien la bonté de notre Père qui nous a préparé d’avance, par sa paix divine et par son divin amour, à supporter ces lois horribles.

     » Ils iront jusqu’à effacer les arts et à les refaire sous une forme hideuse, épouvantable et tout cela se prépare et approche.

    Tout ce travail de sape était donc bien annoncé chez Marie-Julie. Pouvons-nous encore douter que cet infernal programme ne soit très largement réalisé ?

    Aussi, bien que les châtiments soient toujours conditionnels, nous ne saurions prendre trop au sérieux la menace suspendue sur notre monde apostat :

    – Oh ! mes petites âmes aimantes, Je vous assure que le dernier coup de ma Justice qui approche sera terrible. Les maux seront bien grands et la désolation sera pour ceux qui ne croient plus, qui n’ont plus confiance, qui M’insultent par leur incroyance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.