Mort au front du chanteur lyrique Wassyl Slipak

Wassyl Slipak
à droite, en tenue de combattant, avec coupe de cheveux cosaque.

Le chanteur lyrique Wassyl Slipak a été tué ce matin dans l’Est de l’Ukraine, près de la ligne de front avec les séparatistes russes.

Amoureux de la musique française, il avait effectué la majorité de sa carrière en France, comme soliste, notamment à l’Opéra national de Paris.

Dans les années 1990, sa voix de baryton-basse résonne sur plusieurs scènes françaises, notamment à l’Opéra de Clermont-Ferrand puis à l’Opéra de Paris (Don Carlo et La Guerre et la Paix en 1999). A partir de 2001, la carrière de Wassyl Slipak est bien lancée : il continue de se produire dans différentes villes de France, mais aussi à l’étranger (Pologne, Hongrie…).

Sensible à la cause ukrainienne après les événements de la place Maïdan en hiver 2013-2014, il s’engage depuis la France pour défendre son pays en participant aux manifestations de soutien : « Il parlait souvent de se sentir vide et impuissant face à l’aggression que subissait son pays », témoigne Gosha Kowalinska, une amie proche, avec qui il a chanté Carmen au festival d’Aix-les-Bains.
C’est avec elle et d’autres chanteurs que Wassyl Slipak fonde une association, Opera friends for children, qui organise des concerts pour venir en aide aux enfants victimes de guerre.

Mais ce n’était pas suffisant pour Wassyl Slipak qui, en avril 2014, arrête sa carrière prometteuse en France pour s’engager militairement.
Il rejoint, comme combattant bénévole, le corps militaire de l’organisation nationaliste « Secteur droit ».

Il s’est fait tuer ce mercredi 29 juin 2016 par un sniper russe, dans la région de Donetsk.

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :