Le prix du pétrole a chuté de 20 % depuis début octobre, c’est donc bien l’État qui rackette les Français

« On parle désormais de « bear market » sur le marché pétrolier. Les prix du brut ont perdu près de 20 % depuis le dernier pic début octobre. Les sanctions contre l’Iran sont moins dures que prévu.

La route vers les 100 dollars était toute tracée. De nombreux analystes pensaient même qu’ un baril à trois chiffres était à portée de main d’ici la fin de l’année. Pourtant, depuis leur dernier pic début octobre, leur plus haut en quatre ans, les deux principaux indices de l’or noir ont perdu un peu moins de 20 %. Tout juste en deçà du seuil qui marque l’entrée dans un marché baissier, ou « bear market » dans le jargon des investisseurs.

Le WTI, référence américaine, est passé de 76,41 dollars le 3 octobre à 61,89 dollars ce jeudi, soit un recul de 19 %. Même tendance, bien que moins marquée, sur le Vieux Continent : un baril de brent, référence européenne, s’échange contre 72,34 dollars alors qu’il en fallait 86,29, soit une baisse de 16,18 %. »

 

Source et suite : Les Echos


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :