18 septembre 1981 : abolition de la peine de mort en France

Le projet de loi abolissant la peine capitale, présenté par Robert Badinter, fut adopté par l’Assemblée nationale le 18 septembre 1981 (par la majorité de gauche mais aussi certaines voix de droite dont celles de Jacques Chirac et de Philippe Séguin), puis par le Sénat le 30 septembre 1981.
Badinter, avocat cosmopolite né en 1928, fut l’artisan majeur de cette petite révolution judiciaire (avec François Mitterrand, dont ce fut l’une des premières mesures), qu’il avait entamée en défendant et  sauvant de la guillotine Patrick Henry.
Ce dernier avait assassiné un enfant de 8 ans, qu’il avait kidnappé en demandant une rançon. Son procès s’ouvrit en 1977 et le tueur fut condamné à la prison à vie au lieu de la peine capitale.
Bien sûr, sa « perpétuité » n’atteint pas son terme et pris fin en 2001 alors que le détenu avait 48 ans.

La traditionnelle pyramide des peines lourdes fut décapitée avec l’abolition de la peine de mort, qui fut prise contre l’avis majoritaire des Français à l’époque !
En effet d’après des sondages d’octobre 1981, 62% des Français voulaient le maintien. Telle est la démocratie…

Aujourd’hui, ce sont des centaines de milliers de bébés qui sont tués dans le ventre de leur mère, de nombreux Français (à qui l’on interdit de s’armer et se défendre) livrés aux criminels, et un degré de barbarie rarement atteint dans ce pays…

Etes-vous favorable à la peine de mort (dans une société en ordre) ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

32 commentaires concernant l'article “18 septembre 1981 : abolition de la peine de mort en France”

  1. Ce n’était peut être pas si désintéressé que ça! Les plus conscients des […], se doutent bien qu’un jour, les français pourraient bien prendre conscience de la réalité de leusr pratiques criminelles qui pourraient bien leur valoir de lourdes peines. Car, pour certains, il s’agit de haute trahison chez des hommes très influents et très proche du pouvoir. Si des changements, comme ceux qui ont eu lieu en Russie, advenaient en France, plus d’un […] aurait du souci à se faire et c’est là, que la supprssion de la peine de mort trouverait sa véritable utilité.

  2. Ceux qui me connaissent un peu savent que je suis une brute réactionnaire .
    Ma solution : assainir la société . Devinez comment ?
    Ce n’est pas ainsi que vous le croyez en expédiant sans état d’âme les criminels . Non , vous n’y êtes pas du tout .
    D’abord ramasser les grandes consciences de la démocratie , tous ces politiciens intègres auxquelles des masses d’ilotes confient les affaires publiques dans des camps pour les rééduquer .
    Régime  » bataillonnaire  » pour les rétifs . Certains pourraient disparaître opportunément , leur famille étant assez sages pour comprendre que protester n’arrangerait rien .

    Je rêve , mais il n’y a pas d’autre solution pour éviter à notre pays et à tout l’Occident le sort préparé par nos échappés de ghetto.

  3. peut-on défendre d’un côté la vie de nos chers bébés à naitre ( ce que j’approuve et encourage) et de l’autre être pour la peine de mort? la peine de mort n’est-elle pas aussi un meurtre légalisé?
    je pense qu’on ne peut pas résoudre les problêmes de délinquance par la peine de mort, et qu’un pays qui n’a que la mort comme sanction est tombé bien bas; trop d’innocents en on payés les frais. Il serait plus intelligent et plus bénéfique de se battre contre les origines de cette délinquance. répondre au mal par le mal n’est pas une solution, mais un cercle vicieux.

  4. Grâce à Badinter un grand nombre de criminels a sauvé sa tête, agissant alors sans retenue puisque sûrs d’avoir la vie sauve quoi qu’ils aient fait.

    Mais Badinter aura sur la conscience (il s’en fout) la mort de nombreuses victimes assassinées par des tueurs récidivistes que la peine de mort aurait mis hors d’état de nuire! mais qu’il a de ce fait condamnées à mort en épargnant les assassins.

    Voilà ce qu’on appelle une « grande conscience humaniste »! un criminel qui a le sang des innocents sur ses mains!

  5. @Jerry
    En quoi la peine de mort entraîne-t-elle un cercle vicieux ?
    Si des innocents ont péri de la peine de mort, combien plus sont morts car la peine de mort n’a pas été appliquée à des tueurs qui ont récidivé ?

  6. La légitimité de la peine capitale est fondée sur deux propositions :
    1° la société a le droit de se défendre ;
    2° la défense comporte tous les moyens qui y sont nécessaires. La peine capitale est donc incluse dans la seconde proposition, à condition que supprimer la vie d’un membre de l’organisme social soit devenu nécessaire à la conservation du tout.

    http://www.fsspx.org/fr/la-foi-enseignement/question-morale/euthanasie/a_la-peine-de-mort/

  7. Admi4

    la mort d’un innocent victime d’une erreur judiciaire est insupportable! c’est pourquoi la règle du Droit voulait que le doute profite à l’accusé. Et qu’on tienne compte des circonstances atténuantes, qui n’ont jamais été des absolutions. L’avocat BADINTER à tiré gloire d’avoir sauvé la tête de Patrick HENRY assassin du petit Philippe Bertrand âgé de 8 ans… quelle infamie! Mitterrand en fera un Ministre de la Justice, Garde des Sceaux! pas d’aujourd’hui que le PS est à gerber!

  8. Raconté par un prêtre, aumônier au bagne de Cayenne, au XIX° siècle, qui avait entendu ce forçat en confession.
    C’était un prisonnier exemplaire, les geôliers se félicitaient de lui. Jamais une dispute, jamais un reproche et travailleur consciencieux. Il était au bagne depuis plus de dix ans.
    « Mon père, je suis innocent mais je refuse de faire réviser mon procès car ici j’expie les nombreux péchés que j’ai commis envers Dieu »

  9. à partir du moment ou l’on est sure de la culpabilité du ou des coupables , je ne vois pas l’intéret de les garder en vie ;

  10. Comme souvent dans les débats de ce genre nos adversaires font le choix du raccourcis: la peine de mort oui ! ms imaginez qu’il soit innocent ?
    comme d’habitude on vous sort l’exception, car il s’agit bien de cas exceptionnel, pour justifier de supprimer la règle. Car c’est bien connu les prisons sont peuplées d’innocents.
    Moi on m’a appris qu’on en tirait des règles générales et qu’on faisait les exceptions ensuite. Pas la charrue avant les bœufs, quelque chose de logique, plein de bon sens; mais voilà que l’idéologie s’est invitée partout, même dans les choses les plus élémentaires que la sécurité….
    Il faut dire qu’avec la magistrature que l’on a, la peine de mort ne servirait à rien si ce n’est qu’à couper la tête à qq subversifs de plus qui contestent les biens faits de cette escroquerie appelée: Etat de Droit.
    La Justice est toujours le bras armé de l’Etat, qui plus est ce sont les pseudos représentants de l’assemblée qui les font, apporter une solution légale à une sanction ne la rend pas plus juste pour autant, il n’y a que les crapules maçonnes et autres «  »modernes » » de tout poil pour confondre le tout.

  11. Ils avaient vu venir le coup…le maintien de la peine de mort aurait conduit dans les bras de la « VEUVE » un nombre important et quasi exclusif de CPF….comme aux USA!

  12. Voici ce que serait la règle dans un état normal (fasciste).

    Peine de mort quand la culpabilité est certaine et pour les crimes suivants : meurtre de personnes vulnérables, meurtre de personnes représentant l’autorité de l’Etat ou du Parti, haute trahison…

  13. L’on tolère quelquefois dana un Etat un assez grand mal, mais qui détourne un million de petits maux ou d’inconvénients, qui tous seraient inévitables ou irrémédiables.

    La Bruyère

  14. Les niaiseux qui veulent entretenir l’existence des criminels pédophiles et tortionnaires d’enfants devraient etre obligés de le faire en payant de leurs deniers ,plutot que d’en laisser la facture à la société !
    Parions que les hypocrites contre la peine de mort deraient bien trop radins pour vouloir payer eux-memes l’entretenir de ce ces criminels et ces pseudo grands principes pernicieux ne valeraient plus tripette !

    C’est comme l’immigration, les precheurs bonimenteurs n’en sont jamais les payeurs !

    Si tous les apotres du vivre ensemble avaient l’obligation d’héberger chez eux les sans-papiers , puis leur smala déferlant chez nous , en ayant l’obligation de les nourrir , et les soigner et leur filer de l’argent prélévés sur leurs propres revenus, parions que tous les escrocs de l’antiracisme ne voudraient plus de l’immigration légale ou autre !

    Ce chantage à l’immigration ne dure qu’en refilant les factures d’entretien de ces parasites aux seuls travailleurs francais qui triment pour entretenir l’occupation étrangère si utiles à ceux qui se contentent de pérorer leur moraline en esquivant eux-memes de payer leurs impots !
    Un exemple?
    Sarkozy déclare des clopinettes aux impots , tout en s’achetant un palais pour 5 millions d’euros au Maroc !
    Il prone l’immigration au détriment des contribuables en France, mais pense d’abord à s’assurer la vie de rentier intouchable planqué à l’étranger au cas où il devra déguerpir après avoir tout fait pour nuire àla France !

  15. Vos gueules les victimes. Pas un mot contre la force brute. Non mais. Vous cherchez le coup de pied en vache ?

    Cela me fait pensez aux mots prononcés par le dernier des bourreau dans son bouquin. Le carnet noir du bourreau, Jean Ker.
    Il dit du badinter : « c’est une salope »
    il conclut en affirmant : « voici venir le temps des assassins… »

  16. tout dépend du contexte pour la peine de mort, sans rentrer dans le débat si c’est un collabo ou non, on a perdu Brasillach à cause de la peine de mort.

  17. autre chose, avant de parler de peine de mort, c’est la société qu’il faut changer.
    un exemple: si au lieu de dire la peine de mort pour les pédophiles et les violeurs, on arrêtait déjà de faire la promotion de tout ce qui est à caractère pornographique,ça calmerait déjà les ardeurs de certains.

  18. L’abolition de la peine de mort indique que l’on se soucie davantage du sort de l’assassin plutot que de la victime. C’est donc une initiative intrinsèquement perverse que la gauche judéo bolchévique sut mettre en application en 1981 en se drapant dans l’humanisme maçonnique. La voie était ouverte pour l’avalanche de lois scélérates nous amenant aux délires de l’hideuse négresse Taubira.

  19. On condamnerait à mort pour un crime. Bien.

    h0micide ? légitime défence
    vi0l ? soirée arrosée
    péd0 ? 18 ans dans quelques jours
    v0l ? réappropriation
    trahis0n ? résistance

    Condamnation à mort ? adjugé

  20. Pour en venir à une solution dans l’air du temps je proposerai la création d’un tunnel entre la France et l’Espagne (par ex) afin de faciliter la venue de nos amis musulmans et pour percer le tunnel point de matériel sofistique mais le marteau piqueur et la barre à la mine ustensiles qui remplaceront le traditionnel boulet (fuyons les vieilles images, un peu de modernisme et puis se sera tellement plus agréable d’être attaché au marteau plutôt qu’à sa montre à 7000€) découvrons l’humilité ! Soyons ouvert aux désirs des autres !
    Chaque condamné couchera sur place donc plus besoin de prisons et bien entendu la liberté une fois le tunnel creusé bétonné etc… tant pis si c’est dans 50 ans, il fallait réfléchir avant !
    Surtout je laisserai à chacun son Tl pour expliquer à ses petits copains les joies du travail bien fait !
    Bien entendu on mange et boit que si on travaille, la nourriture coûte cher il ne faut pas la gaspiller.
    Le dimanche : catéchisme, confession messe. Dieu premier servi.
    Le contrôle de l’avancement du chantier est effectué par les victimes
    La surveillance des détenus par les jeunes retraités des régiments d’intervention…. Juste histoire de tirer quelques cartouches au cas où certains rechigneraient à la la tâche… et puis pour améliorer leur retraite bien mérité.(Chers camarades je pense à vous)
    Méthode écologique donc bien vue de tous, économie garantie.
    Ce sera mon programme en matière de détention une fois que vous m’aurez désigné pour gérer le pays, lui redonner force et virilité.
    Avec toute ma gratitude

  21. L’Abolition de la Peine de Mort a été une véritable catastrophe pour la FRANCE et les Français. J’espère qu’un jour elle sera rétablie. Concernant ce Mr Patrick HENRY, cela me dégoute que cette merde, ce déchet de l’humanité, cette erreur de la nature, ait été remis en liberté. La FRANCE est pour l’instant occupée par les forces Cosmopolites et j’espère qu’un jour, le rapport de force changera.

  22. Celui qui tue, doit être tué en règle générale, sauf s’il s’agit d’un acte d’honneur, il mérite la médaille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.