Des nouvelles de l’église Saint-Martin d’Arenc, Marseille

Une église dont nous vous parlions déjà il y a plus d’un an : l’église d’Arenc, toujours dans un état déplorable, comme en témoignent ces photos :

« Je suis de nouveau passé dans l’église. Celle-ci est toujours squattée par une petite dizaine de SDF et dans un état lamentable. D’après l’un d’entre eux, des vandales y organisent des fêtes, se piquent, et s’amusent à démolir ce qu’ils peuvent … Mais à côté de ça, un « résident » de l’édifice à entrepris la rénovation des autels … avec de la peinture scolaire ! Ça n’est pas très finement exécuté mais l’intention est bonne ! »

Plus de photos sur ce forum :

http://www.pss-archi.eu/forum/viewtopic.php?pid=377124#p377124

22 commentaires concernant l'article “Des nouvelles de l’église Saint-Martin d’Arenc, Marseille”

  1. Et dans le tas de merde sur le sol? une vuvuzela!!! instrument à une seule note pour cerveau reptilien… 🙂

  2. HOLA LES CATHOS!

    Je peux certifier en temps que professionnel qu’il n’y pas de dégats réels c’est sale c’est tout.

    C’est la charpente(surtout car c’est une vraie foret comme un squelette) puis la toiture(fuite ) et les murs(coup de sabres) les parties les plus fragiles et les plus importante dans une église .
    En fait c’est des dégats secondaires sur le platre et la brique c ‘est superficiel quand aux mosaiques et aux vitraux c’est un entretient régulier qui est nécessaire pour la mosaique hélas il n’y a plus que deux entreprises en France (dont une à Marseille).

    Le vrai problème c est la transmission du savoir pour la rénovation pas son application mais ici rien de difficile à première vue.

    Je peux certifier que le batiment est sain il faut juste le fermer le nettoyer et de l’argent …

  3. un pays qui doit tout à son histoire chrétienne et qui n’a plus de respect envers le Christ veut tout dire

  4. Même s’il n’y a pas de dégats réels, il est inadmissible de laisser les lieux dans cet état.

    Je rappelle les églises du Val de Loir aux superbes fresques Romanes complètement laissées à l’abandon, et celle de Maineville qui abrite une statut de Saint Louis (la plus ancienne, que l’on suppose d,après l,original) en train de moisir.

    Par contre, pour les guéprides et technoparades, de l’argent public, il y en a…

  5. En effet c’est bien triste.

    En revanche, Gay Pride et Technoparades (qui n’ont rien à voir entre elles) ne coûtent a priori aucun denier au contribuable.

  6. Les associations homos et « jeunes » bénéficient de subventions financières publiques qt la techno reçoit aussi de l,argent municipal en l’occurence. Les deux manifestations procèdent de la même idéologie.

  7. Tout cela est fait pour la transformé comme en Italie en Mosquée, merci encore à nos élites religieuses de la secte Vatican II avec à sa téte le pape actuel.

  8. @Tchetnik
    La rénovation de certains bâtiments appartenant au patrimoine religieux (Eglises, cathédrales) est subventionnée par l’Etat (DRAC) les collectivités locales et parfois même par l’Europe (via le FEDER et le FEOGA en son temps). Ces aides sont d’un montant bien plus important (mais personne ne conteste cet état de fait) que celles distribuées aux association qui organisent Gay Pride et Technoparade qui sont, je le maintiens, 2 évènements à dissocier complètement.

  9. Force est de constater que les bâtiments ne sont PAS DU TOUT rénovés par l’État qui s’en prétend propriétaire, et tombent en ruine. Y compris la plupart des églises célèbres de Paris sont dans cet état. La DRAC manque notoirement de crédits, et se fait en général tirer l’oreille (freins administratifs, lourdeurs bureaucratiques) pour effectuer ses tâches.

    Il ne s’agit pas là de propagande sur le papier, mais de réalité.

    Et je maintiens que guépride et technoparades sont subventionnées par l’État par l’ensemble des allocations allouées aux associations qui s’en occupent. Le volume financier également présent dans la propagande et le soutien dans la société de ces officines et de leur idéologie rste là aussi largement supérieur aux quelques deniers que certaines collectivités allouent soi-disant aux édifices, comme quelques cacahuetes de consolation.
    Là aussi, la réalité, pas des chiffres sortis de leur contexte.

    Rien ne peut être dissocié dans la mesure où la même idéologie reste en oeuvre derrière ces deux évenements (et souvent les mêmes sponsors…).

  10. Auriez-vous des chiffres précis ?

    A propos des réductions de crédit, il est évident que l’ensemble des associations voient diminuer les deniers alloués par les collectivités et/ou l’Etat. A titre d’exemple, les associations d’aide à la personne, soutenues en grande partie par les Conseils généraux, sont très touchées par la baisse de ces crédits.

    Connaissez-vous les associations qui organisent la Technoparade ? (des noms)

  11. @ Mael

    Non mais vous vous foutez de nous ou quoi, quelle est l’importance d’une technoparade ou gaypride par rapport à une association qui préserverait nos églises en bon état. Est-ce que ces manifestations de dégénérés décadants qui dégradent la jeunesse on quelque chose à voir avec notre culture française et la religion catholique ?

  12. @ Mael

    Je sais pas moi, libre à vous d’aller sur des sites pro-homosexuels pour voir à quel point la corruption de nos valeurs est grave.

  13. Il appartient aux traditionalistes de revendiquer ces églises. De toute manière, tôt ou tard, toutes les églises auront été vidées par l’idéologie conciliaire donc le vrai catholicisme devra repousser sur les ruines de la secte Vatican II, d’autant plus que les églises de la Tradition sont pleines.
    Ce sera de toute façon, mieux que de reconstruire de nouvelles structures du genre églises en préfabriqué.

  14. Mael,
    L’argent de l’état (donc le nôtre) est utilisé pour l’entretien de terrain de football, de stades ou de clubs sportifs professionnels: au vu des « valeurs » transmises, tout cela est il bien nécessaire ? Pareil chose pour certaines associations ou expositions donc la médiocrité est absolue. Sans parler d’inaugurations délirantes. J’ai des exemples, assez pour écrire un livre.

    Le patrimoine, religieux ou pas, n’a t’il pas plus d’importance au yeux des français que des expressions du modernisme made in USA ?

  15. -150 000 Euros desubventions pour le film « le baiser de la lune » propagande homosexualiste dont il a été question ici.

    -11 millions d’Euros de subventions pour la « lutte contre le sida en Mauritanie » (distribution de capotes, pour l,essentiel, et encouragements à lapiner « protégés »).

    -230 000 Euros accordés à l’associations SOS Racisme (antiraciste de façonplus que sélective) à l’occasion du 14 Juillet.

    -Exposition « Piss Christ » financée à hauteur de 1,3 millions d’Euros par les collectivités, 45 000 Euros ayant été offerts au propriétaire de la collection qui menaçait de quitter les lieux.

    -3 millions d’Euros accordés par la mairie d’Epinay sur Seine pour une mosquée (on se demande bien pourquoi, vu que nous ne sommes pas en terre d’islam et que les charmants musulmans font plutôt l’inverse avec les églises, en les brûplants avec les fidèles à l’intérieur, comme en Égypte…),

    -80 000 Euros de subventions à « Ni putes ni soumises » (association fondée sur un constat juste, mais qui propose de bien mauvaises solutions pour tout le monde) par Eric Besson en Octobre 2010,

    -443 968 Euros de subventions municipales et 60 000 régionales accordées aux FM de Montpellier (subventions qui finirent par être annulées…)

    …il y en a encore pas mal des comme ça. Je n’énumère pas toutes les subventions pour les mosquées, et pour les opérations de propagande publicitaires ou médiatiques pro-avortement, pro-métissage, anticléricales…

    Comme quoi, en faisant quelques additions, on peut estimer que cela fait beaucoup.

    Pour l’état réel des églises parisiennes, y compris les plus célèbres, celles du Val de Loir et autres, aller sur place. Étudier aussi comment les départements et mairies s’en « occupent » réellement.

  16. Ah oui, j’allais oublier TECHNOPOL, fondée en 1996, qui ne vit pas précisément que de ses adhérents, il s’en faut de beaucoup.

  17. Mon pauvre @Tchetnik cette église je m’en moque un peut…

    Il y a bien pire par chez moi …

    Des villages fantomes en montagne avec du bétail dans les jardins et des chiens errants dans la rue, des arbres poussant sur les toits certe cela avait commencé depuis la guerre de 1914 1920 mais des villages comme Belvis Belcaire et tant d’autres s’effondrent lamentablement depuis les années 70…
    Des chateaux qui s’ecroulent et des églises du début du christianisme dans les hautes Pyrénées ou au pays Basque je ne les compte plus. A cela s’ajoute les pillages en Auvergne et dans toutes les zones abandonnées par l’exode rural et le chomage ,c’est à la hache le soir que les pillards découpent le patrimoine national pour le revendre, des pièces uniques des trésors de l’histoire sont pillées toutes les nuits…
    Quand au vendalisme c’est pire ,l’histoire de l’Aragon commence à une commanderie des Templiers(près de la ligne de front) avant du tunnel d’Aragnouet-Bielsa coté Français ,les abords de la commanderie sont couleur papier wc en été…Meme les hauts lieux de l’histoire sont souillés.Dans les anciens cimetières à l’abandon certains cherchent l’or avec des détecteurs de métaux là suite je te laisse l’imaginer.
    Nos vallées sont défigurées par des complexes immobiliers il y en a partout.
    A coté dans la plaine fleurit le mitage rural et meme dans les petits bleds il poussent des cités HLM.

  18. Tout va bien ça n’est qu’un lieu de culte réservé aux goyim, avec tout son patrimoine, qui fout le camp. Les goyim n’étant que des animaux insignifiants, la république pourra bientôt raser l’église au bulldozer. Et dans les loges talmudo-sataniques on fera divers sacrifices à Mamon pour finir de prendre le contrôle du monde et métisser les goyim.

  19. @SCC

    Effectivement, je mentionnais aussi les églises romanes du Val de Loir, pourtant censées être classées, qui sont elles aussi dans un état lamentable. Dans aucun autre pays on laisserait de tels trésors à l’abaondon, ne serait ce que pour des raisons culturelles et patrimoniales.

    Pas mal de villages de Lozère connaissent le sort que vous décrivez, dans le Maine et l’Anjou, les vieux villages deviennent des dortoirs à cadres sup’ sans âme. Inutile de dire que leur « nouvelle population » se moque du patrimoine et de l’héritage de ces lieux comme de leur première cravate…

  20. @Tchetnik

    On peut aussi les reconvertir si parfois cela coute trop cher.

    A Morgat une minuscule petite église a été transformé en bistro du moin sur la partie conservable.Au-pays bas j ai vu un lieux de culte transformé en hotel restaurant.

    Pourquoi ne pas les classer, les rénover puis donner une seconde vie ?

  21. SCC

    Idem pour les mosquées lors de la conversion massive des musulmans, elles deviendront des églises Notre-Dame, le parc ancien sera alors renouvelé, Dieu peut seul tirer le Bien du Mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.