Entretien téléphonique entre Jeanne Smits et la mère de Vincent Lambert

Si les partisans de l’exécution de Vincent Lambert sont régulièrement appelés à témoigner sur les plateaux TV, on entend beaucoup moins la parole de ses parents. Voici un entretien exclusif réalisé par Jeanne Smits pour Reinformation.tv

Jean-Marie Le Méné : « Pour Vincent Lambert »

Alors que le CHU de Reims s’est prononcé en faveur d’un “arrêt des traitements” administrés à Vincent Lambert, ouvrant la voie à sa mort programmée, Jean-Marie Le Méné explique que “demain, ce n’est pas seulement Vincent Lambert, mais près de 2 000 personnes dans un état de conscience minimale qui pourront faire l’objet d’une ‘mort dans la dignité’”.

A l’heure où j’écris ces lignes, un médecin de l’hôpital de Reims vient de décider souverainement d’euthanasier Vincent Lambert, une personne handicapée, en application de la loi Leonetti.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles…

« Je ne sais pas ce que sont le bien et le mal » dit le président du Comité consultatif national d’éthique !

Une phrase incroyable, à un tel niveau de responsabilité.

Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) chargé de l’organisation des états généraux de la bioéthique, a donné un entretien à Valeurs actuelles.
Il y exprime bien la pensée moderne : relativisme, incapacité à distinguer bien et mal, mythe du progrès, vénération de la science qui n’est plus vue comme un moyen. Quand on pense qu’il est chargé de l’« éthique » (c’est-à-dire ce qui a trait à la morale) au niveau de l’État, c’est assez effrayant.

Extraits (nous mettons en gras) :

Jean-François Delfraissy : « Parfois, c’est la science qui avance très vite et la société qui est en retard [en retard sur quoi ? – NDCI], parfois, la société avance plus vite. Entre les innovations de la science et celles de la société, il n’y a pas de bien et de mal. Il y a un équilibre à trouver qui doit s’inscrire dans la notion de progrès. […]
Continuer la lecture de « « Je ne sais pas ce que sont le bien et le mal » dit le président du Comité consultatif national d’éthique ! »

L’euthanasie est une demande de bien-portants

En vingt ans, le docteur Claire Fourcade, responsable du pôle de soins palliatifs de la polyclinique Le Languedoc, à Narbonne, a accompagné près de 10 000 patients en fin de vie. Elle n’a été confrontée qu’à deux demandes d’euthanasie qui ont toutes deux été abandonnées :

« Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’euthanasie est une demande de bien-portants. Sur le terrain, les patients concernés ne la demandent pas ».

Elle craint que ce projet n’ait l’effet inverse de celui escompté :

« Nos patients sont vulnérables et ils ont besoin qu’on les accompagne. Autoriser l’euthanasie reviendrait à dire à tous ceux qui espèrent que leur espoir est déraisonnable ».

Source : LSB

Reportage : le développement de l’enfant affecté par les écrans

Si le lien de causalité est une évidence pour beaucoup de patriotes, c’est loin d’être le cas de tous les Français.
Une vidéo à partager auprès des parents de votre entourage, qui laissent leurs enfants pendant des heures devant les écrans.

Rayan a 3 ans. Pendant de longs mois, sa maman s’inquiète : toujours dans sa bulle, il ne parle plus et multiplie les crises de nerf. Un jour, un médecin conseille à cette maman ne plus jamais laisser son enfant regarder de comptines sur son smartphone. Rayan pouvait y passer des heures ! Au bout de quelques jours, sevré d’écran, Rayan redit « maman » pour la première fois depuis un an. Peu à peu, il redevient un petit garçon ouvert et joyeux.

Une Allemande se fait des injections de mélanine pour devenir noire

Martina Adam n’avait qu’un rêve dans la vie : devenir noire. Et pour atteindre son but, cette Allemande ne recule devant rien. A 29 ans, elle a déjà dépensé plus de 60.000 euros en opérations de chirurgie esthétique, notamment pour se vanter d’avoir la plus grosse poitrine d’Europe. Mais celle qui voulait d’abord ressembler à Pamela Anderson s’est ensuite donné un autre objectif : celui de devenir une « Barbie exotique ». Blonde platine et très pâle de peau, l’ancienne hôtesse de l’air décide alors de se faire foncer l’épiderme. L’année dernière, Martina Adams a donc subi trois injections de mélanine pour changer la couleur de sa peau. Elle utilise en complément un lit à bronzer qu’elle a installé chez elle.

Continuer la lecture de « Une Allemande se fait des injections de mélanine pour devenir noire »

« Le Planning familial est une organisation démoniaque » selon une ancienne dirigeante

«Planned Parenthood est une organisation démoniaque», raconte Ramona Trevino. Elle sait de quoi elle parle. Elle a été la directrice de l’un des centres d’avortements de Planned Parenthood.

Tourmentée par sa conscience, elle a fini par démissionner.

« Je savais que ce que je faisais était mauvais« , explique Ramona Trevino dans une interview. « J’étais impliqué dans une organisation démoniaque. Il n’y a pas d’autre mot que vous pouvez utiliser pour décrire ce qui s’y passe.  »

Continuer la lecture de « « Le Planning familial est une organisation démoniaque » selon une ancienne dirigeante »

Scandale : Monsanto aurait rémunéré des scientifiques pour signer des études écrites par ses salariés…

C’est une technique répandue de manière notoire dans l’univers des laboratoires pharmaceutiques d’après Le Monde. Le ghostwriting (écriture fantôme au sens littéral ou quand quelqu’un signe un texte écrit par un autre qui reste dans l’ombre) serait courant dans le monde scientifique liée à l’industrie des médicaments. Le quotidien révèle dans son édition du 4 octobre 2017 qu’il s’appliquerait aussi, et abondamment, dans les couloirs du géant de l’agrochimie : Monsanto.

La firme vivement controversée pour ses produits jugés nocifs pour l’environnement et la santé, notamment le glyphosate utilisé dans le désherbant Roundup, serait à l’origine d’articles scientifiques niant les effets négatifs du produit sur la santé.
Ainsi, en plus de grands médias américains (comme Forbes) dans lesquels des scientifiques renommés, comme Henry Miller, acceptent de signer des « brouillons de qualités » à peine modifiés, des revues scientifiques spécialisées se font aussi le relais de tels écrits peu objectifs.

Continuer la lecture de « Scandale : Monsanto aurait rémunéré des scientifiques pour signer des études écrites par ses salariés… »

Une infirmière raconte : Les bébés qui survivent sont abandonnés dans une cuvette où ils meurent en luttant pour respirer

Pieds-bebe-premature.jpg

Note : L’intérêt du présent article, est qu’il montre l’horreur de l’avortement et l’abandon dans lequel on laisse les bébés ayant survécus à l’avortement, sans aucun soins, et de montrer que les sages-femmes peuvent perdre leur travail si elles refusent de participer à un avortement.

Dans un rapport établi par l’American Center for Law (Centre américain pour la loi), une infirmière décrit les horribles épisodes, quand les bébés survivent aux avortements. Dans le document intitulé « Avortement tardif et infanticide néonatal en Europe », Mme Siv Bertilsson décrit comment ces bébés luttent pour respirer pendant 5 à 10 minutes.

Continuer la lecture de « Une infirmière raconte : Les bébés qui survivent sont abandonnés dans une cuvette où ils meurent en luttant pour respirer »

Californie : en quête d’immortalité, des très riches se font injecter du sang d’adolescents

Résultat de recherche d'images pour "blood transfer old young"Les dérives logiques d’une société matérialiste…

« Plus de 100 personnes ont participé à un essai clinique chez une start-up de San Francisco, donnant du sang à transférer à des patients plus âgés. Chaque procédure coûte 8 000 dollars et voit le patient se faire injecter 2 litres et demi de plasma (l’élément liquide du sang qui reste une fois les autres cellules retirées) pris sur des jeunes gens.

La procédure est proposée comme une tentative expérimentale de rajeunir les personnes âgées. L’âge médian des patients est de 60 ans.

Jesse Karmazin, 32 ans, un scientifique formé par Stanford qui a fondé la clinique américaine, a déclaré au Sunday Times que les résultats initiaux de ses patients avaient été encourageants.

« Cela pourrait aider à améliorer des choses telles que l’apparence ou le diabète ou la fonction cardiaque ou la mémoire. Ce sont tous les aspects du vieillissement qui ont une cause commune. »  « Je ne suis pas vraiment dans le camp de ceux qui disent que cela fournira l’immortalité, mais je pense que cela s’en approche de très près. »

Continuer la lecture de « Californie : en quête d’immortalité, des très riches se font injecter du sang d’adolescents »

GB : 51,2 % des femmes recourant à l’avortement étaient sous contraception au moment de tomber enceintes

51 moitié femmes recourant avortement contraception moment tomber enceinte« 51 moitié femmes recourant avortement contraception moment tomber enceinte

Au Royaume-Uni, plus de la moitié des femmes recourant à l’avortement étaient sous contraception au moment de tomber enceintes, alors que le Royaume-Uni compte plus de 200.000 avortements par an. C’est une tendance que l’on retrouve de manière fréquente dans les pays où la « couverture contraceptive » est importante – preuve que la contraception n’empêche pas l’avortement.

Les statistiques du British Pregnancy Advisory Service – le BPAS est lui-même fournisseur d’avortement – montrent qu’un peu moins de 25 % des femmes ayant avorté était sous contraception hormonale ou de longue durée. En tenant compte de celles utilisant préservatifs ou diaphragmes, la proportion monte à plus de la moitié.

Détail particulièrement horrible : de nombreuses femmes qui ont eu recours à des avortements tardifs – au-delà de 20 semaines – étaient sous contraception de longue durée, ce qui les avait rendus moins attentives à leurs symptômes de grossesse.

Le BPAS en tire argument pour dire que l’avortement est nécessaire parce qu’aucun contraceptif n’est efficace à 100 %. Où le refus de l’enfant devient un absolu. »

Source

Boulogne : un enfant « avorté » volontairement naît et survit

Résultat de recherche d'images pour "avortement tardif"

Terrible histoire qui illustre la folie de notre époque.

Alors qu’elle est enceinte de huit mois, une femme, suivie au centre hospitalier de Boulogne est envoyée à Lille pour subir une IRM.
Le résultat est vécu comme un drame par la famille : «  On nous a expliqué que notre enfant avait 80   % du cerveau qui ne fonctionnait pas. Les médecins ont dit que le bébé serait paralysé et qu’il ne pourrait ni boire ni manger. » Après concertation entre les équipes médicales et avec l’accord de la famille, une « interruption médicale [sic] de grossesse » (IMG) est programmée dix jours plus tard.
On ne voit pas bien en quoi ce serait « médical » puisqu’il ne s’agit pas de soigner quiconque, mais au contraire de tuer un bébé alors qu’au même âge (8 mois de grossesse), d’autres sont déjà nés et se portent à merveille dans les bras de leurs parents.
Mais bref. Le jour de l’opération, lundi 27 juillet, une piqûre à double dose de produit mortel est injectée via le cordon ombilical. Monstrueux détournement de la nature.

Le corps « médical » constate l’arrêt du cœur et informe la famille du décès de l’enfant.

La Voix du Nord raconte :
« Le soir, lors de l’accouchement, surprise, l’enfant se met à crier. «  Le bébé est vivant. Il pleure, mange et bouge. On ne comprend pas ce qui a pu se passer et on n’a pas d’explications de la part de l’hôpital  », souligne Jérôme Delage, le père. Du côté des médecins [sic]. C’est rare mais ça arrive, on évoque un cas et des circonstances exceptionnelles. «  Nous avons vérifié le déroulé de l’opération et il n’y a pas eu d’erreurs médicales commises par les praticiens qui ont pratiqué l’opération. Nous sommes face à un échec de l’IMG [sic]. C’est rare mais ça arrive  » ».
La famille est dans un état psychologique piteux et « se prépare à une vie avec cet enfant ». Pauvre petit. Et combien d’autres, qui eux aussi étaient en réalité viables, n’ont pas survécu à ces tentatives d’infanticide ?

Florian Philippot veut que Simone Veil soit inhumée au Panthéon

La République, qui se veut laïque et qui ne reconnaît aucune religion semble avoir besoin de Saints… pour que la population croie en ses valeurs. Ainsi, depuis le décès de Simone Veil, nous assistons à des louanges dignes d’une canonisation sans que l’on comprenne ce qu’il y a d’exceptionnel dans la vie de cette dame.

Ainsi, peu après sa mort, Roselyne Bachelot a dit « Nous sommes tous des enfants de Simone Veil ». Pour notre part, nous nous considérons plutôt comme les rescapés de Simone Veil quand on sait que sa funeste loi a permis de tuer, depuis 1974, près de 9.000.000 de bébés à naître. Bachelot ne fut pas la seule et c’est l’ensemble de l’éventail politique qui chante les louanges de la défunte. Ainsi, alors que la République prévoit des funérailles très solennelles aux Invalides, avec discours officiel de Macron, en présence de tous les Présidents de la République en vie (Giscard, Sarkozy, Hollande, manquera peut-être Chirac pour des raisons de santé), de tout le gratin politico-médiatique, de nombreuses délégations étrangères, etc, etc. certains trouvent que ce n’est pas assez.

Ainsi, Florian Philippot, à peine quelques heures après l’annonce du décès, a sonné le tocsin et demandé à ce qu’elle soit inhumée au Panthéon ! Depuis, il a été rejoint par toute la bien-pensance puisque BHL, François Bayrou, Laurence Parisot, Valérie Pécresse, le communiste Gayssot, la Femen Inna Shevchenko, etc, etc demandent eux-aussi l’inhumation au Panthéon. Voilà notre patriote (sic) Philippot en bonne compagnie ! On notera d’ailleurs que lui qui, lors de la dernière présidentielle, a poussé le FN à faire campagne en priorité dans la lutte contre l’Europe et non contre l’immigration-islamisation-invasion que connaît la France, ne trouve rien à redire aux engagements européens de Veil. Elle fut pourtant la première personne à occuper le poste de président du Parlement européen, elle a toujours soutenu la construction européenne, elle a été de tous les combats pour l’Europe (Marché unique, Euro, etc.) mais même ça, notre patriote labellisé FN ne le mentionne pas, preuve que son positionnement anti-Européen n’est pas sincère et ne semble être qu’une posture qui n’engage que ceux qui y croient !