Priorités républicaines : le ministre de la « Santé » déplore qu’il y ait moins… d’avortements !

La République a ses priorités, ses soucis…
Les propos d’Olivier Véran, ministre socialo-macronien de la « Santé », devraient faire bondir tout le monde.
Devant le constat d’une chute du nombre de meurtres de bébés in utero, il manifeste carrément son « inquiétude », comme si l’« IVG » était une bonne nouvelle en soi !
Auparavant, ses défenseurs la présentaient comme un pis-aller.
C’est une nouvelle étape franchie. Cet attachement a quelque chose de démoniaque, et nous avons plusieurs fois présenté les avortements – permis et encouragés par la République – comme une sorte de sacrifice rituel.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Lu chez Public Sénat :

« Interrogé par Laurence Rossignol, sénatrice PS de l’Oise, lors des questions au gouvernement, le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé « des remontées de terrain qui confirment qu’il y a une réduction inquiétante [sic] du recours à l’IVG ».

Continuer la lecture de « Priorités républicaines : le ministre de la « Santé » déplore qu’il y ait moins… d’avortements ! »

Vers la seconde mort de Vincent Lambert

A gauche, Vincent Lambert. A droite, son bourreau, le « docteur » Vincent Sanchez

« Le tribunal correctionnel de Reims a relaxé le docteur Vincent Sanchez le 28 janvier 2020. Ce dernier comparaissait pour « non-assistance à personne en danger », après avoir ordonné l’arrêt des soins ayant causé le décès de Vincent Lambert, le 11 juillet 2019.

Selon le tribunal rémois, le praticien a « parfaitement respecté les décisions judiciaires », et les faits qui lui sont reprochés « excluent toute intention de porter atteinte à Vincent Lambert » (sic). Comme si priver un malade gravement handicapé de toute nourriture et de toute hydratation n’allait pas porter atteinte à sa vie ?

Continuer la lecture de « Vers la seconde mort de Vincent Lambert »

Si le CHU de Reims a gardé puis tué Vincent Lambert, c’était pour faire un exemple, créer un précédent

Si le CHU de Reims a gardé puis tué Vincent Lambert, c’était pour faire un exemple, créer un précédent

Du Dr Dor dans le dernier numéro de SOS Tout-Petits :

« À l’évidence, si le CHU de Reims a gardé puis tué Vincent Lambert, c’était pour faire un exemple, créer un précédent ; comme il en avait été pour l’enfant à naître, il devait en être de même pour l’handicapé gravement atteint mais non en fin de vie. Il fallait rendre l’homicide souhaitable, accessible, légal et même légitime. Ainsi progresse la culture de mort.

À la loi Veil sur l’avortement de 1975 – précédée elle-même par la loi Neuwirth de 1967 – devait correspondre la loi Clays-Léonetti de 2005, révisée en 2016.

C’est ainsi que, à la fin de l’affaire Lambert, le Procureur général près la Cour de Cassation, François Molins, déclarait : « Si vous érigez la vie en valeur suprême, c’en est fini de la loi Léonetti et de la loi Veil ». À la fois un aveu et une menace !

Continuer la lecture de « Si le CHU de Reims a gardé puis tué Vincent Lambert, c’était pour faire un exemple, créer un précédent »

Fillette de 11 ans suicidée après harcèlement à l’école : témoignage vidéo de la mère

En juin dernier, cette fillette était retrouvée pendue dans sa chambre, ne supportant plus d’être harcelée à l’école (à Herblay, département envahi du Val d’Oise) par certains élèves et par une professeur…
Les médias ne le diront pas mais c’est l’horrible résultat du cocktail que subit la France : pourrissement des mœurs et « diversité ».

« Marie et Sébastien [ses parents] déplorent « l’inertie » de l’établissement et des services de l’Education nationale. « Rien que sur les deux agressions physiques qu’Evaëlle a subies, il aurait dû se passer quelque chose », souligne son père. (…) C’est à cette époque que ses parents portent plainte contre trois élèves. Ils découvrent alors l’ampleur des brimades qu’elle subit. Ils déposent une seconde plainte, après son décès le 22 juin, cette fois contre une professeur. Mais pendant que les enquêteurs multiplient les auditions, rien n’aurait bougé du côté de l’Education nationale.(…)
Ils mettent également en cause l’absence de réaction vis-à-vis des élèves soupçonnés d’avoir harcelé Evaëlle. « La direction n’a rien fait ! » fulmine Marie. (…)
Selon eux, cette absence de réaction est interprétée comme un encouragement par les élèves harceleurs. « L’élève qui était le plus virulent continue cette année. Il harcèle une des amies d’Evaëlle », assure-t-elle. » (Le Parisien)

Source

La solution du suicide

Le suicide est en France la première cause de décès pour les 25-34 ans et la deuxième cause de décès pour les 15-24 ans. On enregistre chaque année en France par ailleurs 180 000 tentatives de suicide…
Dans la lignée de notre civilisation chrétienne désormais presque effacée, l’abbé Pagès rappelle justement que c’est une très, très mauvaise idée.
A voir et à partager, alors que dans la société moderne, les gens souffrent sans comprendre le sens de cette souffrance (ce qui peut la rendre insupportable), ni le sens de la vie d’ailleurs, alors qu’on se retrouve seuls (les solidarités naturelles et réelles étant détruites) et que non seulement l’idée de suicide n’est plus sévèrement rejetée par la pression sociale, mais qu’en plus elle est tolérée et commence même à être promue (euthanasie… bientôt pour des raisons de souffrance psychologique comme en Belgique).

Les femmes sous pilule présentent « une différence spectaculaire » dans leur cerveau

Outre de graves problèmes moraux, l’utilisation de la pilule, qui déboussole le corps féminin et en perturbe profondément le mécanisme, créé des problèmes médico-psychologiques.

 

En rouge : l\'hypothalamus, plus petit chez les femmes qui prennent la pilule.

 

« Quel est l’effet de la pilule contraceptive… sur le cerveau des femmes ? Des chercheurs du centre de recherche Gruss Magnetic Resonance de l’université de médecine Albert Einstein à New-York (Etats-Unis), ont présenté leurs derniers travaux sur le sujet au congrès annuel de la Radiological Society of North America (RSNA). Selon eux, les femmes qui prennent la pilule présentent un hypothalamus plus petit que les autres.

Continuer la lecture de « Les femmes sous pilule présentent « une différence spectaculaire » dans leur cerveau »

L’imposture criminelle du Téléthon (avec le coup de gueule de Serge de Beketch)

Résultat de recherche d'images pour "téléthon"

En France, le Téléthon est un événement dit « caritatif » organisé depuis 1987 par l’Association française contre les myopathies (AFM) « pour financer des projets de recherche sur les maladies génétiques », avec le soutien de l’association para-maçonnique Lion’s Club.

Le problème est que les recherches se font souvent sur des embryons humains…
C’est-à-dire que des personnes, des tout jeunes êtres humains, sont mis-à-mort pour en prélever certaines cellules (cellules-souches).

Que font d’ailleurs les « chercheurs » avec ces cellules ?
Eh bien, par exemple, ils s’amusent à créer des embryons chimères homme-animal en vue de « cultiver » des organes humains à l’intérieur d’animaux et d’obtenir des greffons, par exemple.

De plus l’AFM promeut les « dépistages prénatals » et essayent par ses recherches, de les perfectionner.
Il s’agit tout simplement de la traque, dans le ventre de leur mère, des petits humains porteurs de handicap ou de maladie pour les… tuer.

C’est cela que l’AFM appelle (voir son slogan) « guérir » ?

Enfin, les recherches financées par le Téléthon n’ont abouti, depuis des décennies, à… pas grand chose, voire rien selon certains.

Yves Daoudal l’évoquait il y a  quelques années (ainsi que feu Serge de Beketch dans une émission audible en fin d’article) :

« Il y a pourtant là un argument spectaculaire contre le Téléthon, plus précisément contre le Généthon. Non, la recherche sur les cellules souches embryonnaire ne guérit rien. Non, elle ne sert à rien. Depuis 25 ans on vous raconte des bobards, on jette votre argent par les fenêtres, on se sert en pure perte des plus petits des hommes comme d’un matériau de laboratoire.

Continuer la lecture de « L’imposture criminelle du Téléthon (avec le coup de gueule de Serge de Beketch) »

L’assureur MACIF vous invite à vous faire… stériliser !

La culture de mort se propage allègrement dans notre société devenue folle.

Rappelons qu’il existe des méthodes naturelles (et non immorales) pour réguler les naissances s’il y a nécessité : méthode Billings et symptothermie. Elles sont simples mais pour les maîtriser il est vivement recommandé de passer par un instructeur.

USA : les dépouilles d’environ 2246 enfants à naître avortés découverts dans la maison d’un avorteur !

L’avorteur Ulrich Klopfer.

« Pourquoi donc cet avorteur gardait-il les corps de ses victimes jusque dans sa propre demeure ? Que cela est donc morbide… Extrait de SPUC :

Plus de 2 000 fœtus conservés ont été découverts chez un ancien avorteur de l’Illinois, décédé la semaine dernière, ce qui a été qualifié par SPUC d’« atroce » et révélateur d’une « dépravation totale au cœur de l’industrie de l’avortement ».

Selon le bureau du shérif du comté de Will, les autorités ont trouvé les dépouilles d’environ 2 246 bébés avortés au domicile de l’avorteur Ulrich Klopfer, après que sa famille eût contacté le bureau du coroner jeudi au sujet d’éventuels restes de fœtus emballés dans la résidence.

Continuer la lecture de « USA : les dépouilles d’environ 2246 enfants à naître avortés découverts dans la maison d’un avorteur ! »

Le député franc-maçon Jean-Louis Touraine : « il n’y a pas de droit de l’enfant à avoir un père, à quelque moment que ce soit »

Ce vieux politicien (longtemps socialiste, puis macroniste), actuellement député, consacrait jusqu’à présent l’essentiel de son activité parlementaire à militer pour la légalisation de l’euthanasie, ce qui est naturel pour ce membre (revendiqué) de la secte maçonnique du Grand Orient.
Mais il a un autre but immédiat : ouvrir la « procréation médicalement assistée » aux femmes célibataires ou en duo homosexuel.
Comme s’il y avait un « droit à l’enfant ».
Pour le fou furieux Touraine, les choses sont claires : « il n’y a pas de droit de l’enfant à avoir un père, à quelque moment que ce soit » (video ci-dessous). Avec la malhonnêteté propre aux hommes comme lui, il ose mettre sur le même pied les malheureux orphelins (victimes d’un accident de la vie) et les malheureux enfants victimes du désir égoïste de femmes égarées…

Des féministes font publiquement un rituel de sorcellerie en faveur de l’avortement (video choquante)

En Argentine, au cours d’une manifestation pour libéraliser les infanticides pré-natals, ces féministes ont au moins le mérite d’afficher clairement le fond de leur croyance :

Qu’elles s’adonnent réellement à la sorcellerie ou qu’elles miment un rituel (en se revendiquant héritières des sorcières pourchassées jadis – qui auraient été des femmes libres mal vues par la chrétienté selon le discours moderne antichrétien et farfelu), ce n’est pas anodin et quand on traite ainsi l’effigie d’un bébé, on mérite évidemment d’être pourchassé.

Les sacrifices aux idoles démoniaques sont anciens (Moloch-Baal..)

PS : dans le dernier numéro de la revue L’Héritage, Alain Pascal évoque un peu dans son article les liens entre ésotérisme, hystérie féministe et Mai 68.

« Il y a un responsable suprême de la mort de Vincent Lambert, il s’appelle Emmanuel Macron »

Il y a un responsable suprême de  la mort de Vincent Lambert, il s’appelle Emmanuel Macron

De Roland Hureaux :

« Michel Houellebecq a été courageux de donner au Monde un commentaire critique de la  mort de Vincent  Lambert le 11 juillet dernier à l’hôpital de Reims.

S’il n’avait que des tirages moyens, sa carrière littéraire se serait  terminée là. Heureusement, ce n’est pas le cas.

Mais a-t-il compris ce qui s’est passé ?

Il dénonce l’Etat mais l’Etat a un chef, au moins sous la Ve République.

Qui peut croire qu’il ne s’en est pas mêlé, quoi qu’il ait prétendu  ?

Continuer la lecture de « « Il y a un responsable suprême de la mort de Vincent Lambert, il s’appelle Emmanuel Macron » »

Chronologie complète de l’affaire Vincent Lambert

La chronologie ci-dessous montre comme il y eut une volonté farouche et tenace de mettre à mort cet homme.

De façon très perverse, ceux qui ont voulu et obtenu sa mort utilisent maintenant l’horreur de celle-ci (mourir de la soif !) pour faire passer une loi euthanasique menaçant des dizaines de milliers de personnes, au motif d’une conception utilitariste et matérialiste de la vie, si ce n’est pire…

En préambule, quelques rappels :
Vincent Lambert n’était pas malade, mais handicapé. Il n’était pas « en fin de vie ».
► Les parents ainsi que divers établissements spécialisés et plus adaptés que le CHU de Reims avaient demandé à accueillir Vincent Lambert mais le CHU de Reims a toujours refusé de le laisser partir, voulant donc le tuer.
► Un spécialiste explique l’état « pauci-relationnel » de Vincent Lambert
► Une video montre Vincent Lambert mangeant avec une cuillère
Vincent Lambert pleure auprès de ses parents (video)
La femme de Vincent Lambert se contredit sur les souhaits que son mari aurait émis des années plus tôt, et, même si c’était vrai, on ne sait pas ce qu’il pense vraiment désormais. ; en tout cas il donne des signes forts d’attachement à la vie.
Un expert neurologue : « Vincent communique » « il a récupéré la déglutition »
La légalisation de l’euthanasie est l’un des chevaux de bataille de la franc-maçonnerie ces dernières années, et, comme d’habitude, elle utilise un cas extrême (et en le déformant) pour faire passer une loi qui va tout permettre.

CHRONOLOGIE :

29 septembre 2008 : Victime d’un accident de voiture, Vincent Lambert, 32 ans, infirmier en psychiatrie au Centre hospitalier de Châlons-en-Champagne, est plongé dans un état de coma profond. Il est hospitalisé au service de réanimation du Centre hospitalier de Châlons-en-Champagne. Il sort du coma pour se retrouver en « état-pauci-relationnel » ou état de « conscience minimale plus ».

Continuer la lecture de « Chronologie complète de l’affaire Vincent Lambert »

Vincent Lambert : l’attitude ignoble du Grand Orient et d’Alain Jakubowicz

La principale obédience de la secte maçonnique a produit, suite à l’assassinat horrible de Vincent Lambert par la République, un communiqué particulièrement hypocrite, révélant à ceux qui en ont besoin l’étendue de son vice :

Rappelons qu’effectivement que la légalisation du meurtre légal des malades (euthanasie) est l’un des chevaux de bataille de la franc-maçonnerie.

Notons aussi que, de façon très perverse, les partisans de la mort de Vincent Lambert par la soif, expliquent maintenant que l’horreur de cette mise à mort nécessite une loi pour tuer plus « rapidement » les prochains : ils font de cette mise à mort monstrueuse un argument de choc pour arriver à leurs fins.

Le sinistre Alain Jakubowicz, activiste communautaire juif qui a longtemps dirigé l’organisation de terrorisme judiciaire antifrançais « LICRA », l’un des hommes les plus puissants de (l’anti)France, n’a pu s’empêcher de se mêler de cela en menaçant – comme à son habitude – les malheureux et héroïques parents de Vincent Lambert :

L’image contient peut-être : texte

Avec de telles personnes entrant dans la danse, les honnêtes gens qui hésitaient encore sur le parti à prendre sur l’« affaire Vincent Lambert » devraient être fixés.